AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Vigée (Préfacier, etc.)
ISBN : 2716504776
Éditeur : La Nuée bleue (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :

27 octobre 1942 : Marie-Louise Zimmermann, seize ans, de Bischwiller, et ses parents sont arrêtés par la police nazie et transférés dans un camp de rééducation pour réfractaires au nazisme, à Schelklingen dans le Wurtemberg. Ils y retrouvent des centaines de familles déportées de toute l'Europe pour être remises, comme eux, dans le "droit chemin". Brimades, promiscuité, embrigadement sont leur lo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Elemiah
  29 janvier 2012
Par le témoigne de Marie Louise Roth, on découvre une nouvelle information sur les nazis que je ne connaissait pas vraiment. Ces derniers avaient vraiment une idée bien spéciale de, passez-moi l'expression « qui se ressemble, s'assemble ». En effet, j'ai découvert dans ce témoignage, qu'ils avaient créer plusieurs sortes de camps, en plus des camps d'extermination et de travail. Chaque personne faisait partie, « d'une catégorie à classer », à exterminer, à transplanter (germaniser). Mme Roth- Zimmermann, quant à elle, s'est retrouvée dans un camp de rééducation, car elle et sa famille étaient des instituteurs et montraient qu'ils étaient français. Bien sûr ils étaient traités comme de la viande, comme si en mettant l'homme à nu on pouvait tout savoir de lui. Dans le camp, ils étaient plusieurs nationalités, ne parlant pas la même langue, mais l'amitié et la solidarité s'y était installée. Âprès avoir passé presque 2 ans dans le camp, ils se font héberger par des habitants du village. Elle découvre au travers de leur relation que les allemands ne sont pas comme les nazis du camps. Ils lui ont fait découvrir l'Allemagne traditionnelle et humaine. Ils avaient honte de ce qui se passait avec les nazi et notamment du camp de Schelklingen. Ce sont eux qui les ravitaillait et qui leur donnait les dernières nouvelles (débarquement, libération) ils écoutaient Radio Londres. C'est cette relation qui lui a donné envie de travailler pour la réconciliation franco - allemande, après la libération. Ce que je peux dire après avoir lu ce témoignage c'est que j'ai découvert au travers de celui-ci une nouvelle page de l'histoire de la seconde guerre mondiale.
Lien : http://libre-de-lire.cowblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945>Histoire sociale, politique, économique (169)
autres livres classés : TransfertVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
715 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre