AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070342999
Éditeur : Gallimard (12/12/2006)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Signe de contradiction pour les juifs, scandale pour les gentils, comment Nathan Zuckerman, l'écrivain sarcastique et lucide qui est le double de Philip Roth, pourrait-il - malgré son succès - échapper à la vindicte et à l'opprobre des uns comme des autres ? Peut-être bien en imaginant, pour lui-même et ses personnages, une contrevie, une vie alternative à la fois nouvelle, imprévue et bizarrement réversible. Car, dans ce roman-miroir, les figures principales sont e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
mariech
23 novembre 2012
Avec ce roman , Philip Roth brouille les pistes entre réel et imaginaire , il imagine tout le long de son roman plusieurs vies à son personnage , il le fait prendre une décision , le fait mourir , le fait revivre , le fait prendre encore un autre direction totalement différente , il se joue de nous , profite de son statut d'écrivain qui a tous les pouvoirs sur ses personnages , nous donne le tournis devant tant de possibilités .
Mais c'est Philip Roth qui a bien du talent et qui réussit parfaitement son exercice .
Oui , le mot est dit , au fil et à mesure que je tournais les pages , je voyais de plus en plus ce livre comme un exercice de style de l'auteur qui prend plaisir à faire vivre plusieurs vies à son personnage .
Mais comme toujours dans les livres de l'auteur , il y a des passages émouvants sur la nature humaine .
Tout est disséqué , les relations humaines sous toutes ses formes , le mariage , la fidelité , thème important chez l'auteur , les passages où le héros se pose des questions sur sa sexualité défaillante sont poignants .
L'auteur s'interroge sur le sens de la vie , sur la judaïté , sur Israël comme jamais .
Il nous montre la différence entre un juif américain et un juif devenu Israélien , c'est un roman difficile , que j'ai eu du mal à lire , qui se mérite , et je l'ai pas mérité , je n'ai pas fait assez d'effort de lecture .
Je ne peux pas dire que j'ai été déçue , non , ça impossible de l'être avec l'auteur mais ce n'est pas son roman le plus accessible , je lui reprocherai d'être parfois un peu trop long , avec trop de digressions mais il comporte des pépites , et pour ça , je ne regrette pas ma lecture .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
SPQR
10 janvier 2008
Philip Roth met en scène dans ce roman son alter-ego, Nathan Zuckerman, et son entourage, dans leur quête d'une vie autre. Chacun des personnages va tenter de bouleverser son existence par une décision radicale. Roth explore la promesse infinie des possibilités qui s'ouvrent à Henry, frère de Nathan, Maria, la « femme » de ce dernier, et à son alter-ego. Entre une opération cardiaque, à risque mais permettant à Henry de retrouver sa virilité, ou bien la fuite de celui-ci dans une colonie de Cisjordanie, ou encore le divorce de Maria d'avec son précédent mari, son mariage avec Nathan, ou le retour vers ce mari, etc.
Mais ne nous y trompons pas, car ce livre est encore autre chose qu'un « simple » roman, tant les histoires de ces personnages se croisent, s'imbriquent, se fondent les unes dans les autres. Roth a ce chic pour brouiller les frontières entre imagination et réalité, et la part autobiographique dans ce roman reste du domaine de l'indécidable. Il l'écrit lui-même, par l'intermédiaire de Nathan Zuckerman : « Je n'avais pas posté cette lettre et ne le ferait pas […] Je l'intégrai donc à mes notes, dans cet entrepôt en expansion permanente qui alimente mon usine à récits, où il n'y a pas de démarcation claire entre le fait réel qui finit par nourrir l'imagination et l'imaginaire traité comme un fait réel – la mémoire s'y mêle au fantasme, tout comme dans le cerveau. »
Roth possède cette subtilité rare qui lui permet de construire un récit où l'écriture est mise en abîme, et où l'on plonge dans des abysses de réflexion. Car il ne s'agit pas d'un essai non plus, et l'histoire de ses personnages reste passionnante. Les relations familiales y sont auscultées avec intelligence (de belles trouvailles dans les dialogues qui mettent en relief les non-dits, c'est-à-dire ce que les personnages auraient pu se dire mais ne se disent pas), et l'identité juive questionnée jusqu'à la folie (Nathan Zuckerman est inoubliable dans son rôle de Juif inquiet, « intranquille », parce que, justement, il n'est pas tout à fait Juif).
Si vous aimez la littérature américaine, « La contrevie » est pour vous. Tout y est maîtrisé, réfléchit et intéressant, dans le fond comme dans la forme. Il fait partie de ces livres auxquels on revient avec plaisir et qu'on regrette de quitter lorsqu'une contrainte extérieure nous force à en interrompre la lecture. Un régal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          156
Fx1
27 novembre 2016
Bienvenue chers lecteurs et chères lectrices pour une nouvelle chronique .
Aujourd'hui nous allons parler d'un opus de l'un des auteurs majeurs du 20 eme siecle , aujourd'hui retraité .
Philip Roth, faut'il encore présenter ce geant de la litterature contemporaine ?
Etant donne que nous sommes sur Babelio , il est probable que chacun sait qui est cet immense auteur .
Dans le cas présent , c'est un opus de 1986 dont il est questiôn.
Il est rare de ne pas savoir comment aborder un roman dans une chronique du fâit de sa complexité et de sa richesse , et c'est le cas ici.
On le sait, Philip Roth c'est une sorte d'observateur de l'être humain , dans toute sa diversité et sa pluralité , ce qui en fait un auteur captivant .
Cet opus aborde ces thématiques de prédilection , avec une maestria étourdissante .
Quand on lis Roth , c'est une remise en question du lecteur qui s'opère .
Qui n'a pas eu à l'esprit dans sa vie le rapport qu'il entretient avec le sexe ?
Quelle place occupe t'il dans notre vie ?
Est on capable de mettre sa vie en peril pour pouvoir assouvir sa dépendance au sexe ?
Quels types de comportement adopte t'on par rapport au sexe , et en quoî cela nous définit 'il ?
La thématique du sexe et de sa plàce dans l'existence occupe une place essentielle dans cet opus .
Attention , Roth ne traite pas cela de maniere vulgaire , nous ne sommes pas ici dans un roman de gare , le niveau est haut , voir meme tres haut , et Il faut parfois s'accrocher pour suivre la reflexiôn de Roth , ce qui rend cet opus jubilatoire .
L'autre thématique majeure que Roth aborde ici , c'est la religion juive , et la définition que l'on s'en fâit .
Il inclus avec une intelligence rare une reflexiôn sur ce qui peut conduire au radicalisme religieux , ce qui fait basculer quelqu'un du cote des intégristes , ce qui concerne toutes les religions ...
On a ici aussi une reflexiôn sur le conflit israélo palestinien , et ce qui a conduit à cette situation , incluant les affrontements idéologiques au sein de la societe israélienne ...
Le rapport avec le sionisme est également présent , explosant avec brio les délires d'un Soral , ect.
Rien que cela ferait deja de cet opus une oeuvre complexe , intelligente , d'une profondeur rare.
Mais Roth ne s'arrête pas là !
On a ici une visïon d'une acuité rare sur le rapport que l'on entretient avec nos familles , sur ce que les secrets inavouables peuvent occasionner comme dégâts direct et collatéraux .
Roth explose les codes narratifs , incluant de la philosophie , de la rèflexion psychologique , des dialogues intellectuels , jubilant a perdre son lecteur ....
Chers lecteurs et chères lectrices , cet opus est un chef d'oeuvre " monstrueux " , d'une profondeur rare , d'une intelligence et d'un brio extraordinaire , Il faut lire et faire lire ce livre !! Il est incontournable cet opus ...
Merci de votre attention et à bientot pour une nouvelle chronique .
Lisez des livres !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
moertzombreur
15 septembre 2014
Où l'on retrouve Zuckerman.
Son frère Henry a un accident cardiaque, Nathan imagine d'autres destins possibles, où son frère abandonne sa famille, son métier de dentiste, pour refaire sa vie en Israël. Nathan l'écrivain a l'impression que ses romans déteignent sur sa vie réelle, il part à la recherche de son frère. Mais une fois de plus l'auteur nous offre un jeu de miroir passionnant, entre les projections littéraires et fantasmatiques de l'écrivain Nathan, et la vie du fils modèle Henry, qui est tout ce que n'est pas son frère. Un roman crépusculaire et magnifique.
Commenter  J’apprécie          70
Letmehearbothsides
05 janvier 2012
Un roman qui s'écrit en même temps qu'il se lit. On ne sait jamais ce qui relève de l'imagination ou de la "vraie vie" du narrateur, Nathan Zuckerman. de chapitre en chapitre le lecteur retrouve les mêmes personnages mais leur destin subit plusieurs variations. C'est un roman qui demande une lecture exigeante et qui emmène le lecteur dans une réflexion intéressante sur la judéité et la création littéraire.
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
bgnbgn18 juin 2015
Je pensais à ce genre d'histoires en quoi les gens transforment leur vie, aux genres de vie en quoi les gens transforment leurs histoires.
Commenter  J’apprécie          120
NikolasdeparisNikolasdeparis30 janvier 2016
- Et toi ? tu le connais depuis toujours. D'une certaine façon, les frères se connaissent sans doute mieux que qui que ce soit d'autre.
- Mais ils se connaissent seulement à travers une image déformée d'eux-mêmes; selon mon expérience.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Philip Roth (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip Roth
Bande annonce du film American Pastoral, adaptation du roman de Philip Roth
autres livres classés : littérature américaineVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1045 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre