AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Anne Delcourt (Traducteur)
EAN : 9782266299916
576 pages
Pocket (14/10/2021)
3.61/5   55 notes
Résumé :
Appelés par une prophétie pour vaincre l'Obscur, les Élus ont sacrifié leur jeunesse pour sauver le monde.
Dix ans plus tard, les cinq adolescents ont désormais trente ans et célèbrent une décennie de paix. Tous ont oublié cette sombre période et profitent de la célébrité que leur a accordée cette victoire. Tous sauf Sloane, encombrée par sa notoriété et hantée par le souvenir de son ennemi.
Lorsque d'étranges phénomènes se produisent, les Élus sont ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,61

sur 55 notes
5
10 avis
4
6 avis
3
10 avis
2
0 avis
1
1 avis

Saiwhisper
  18 janvier 2022
Que ce fut chouette ! Je ne pensais pas autant accrocher à l'univers, ni à cette héroïne qui avait fait polémique dans plusieurs chroniques. En réalité, c'est le tempérament de Sloane qui m'a vraiment fait aimer cette histoire. Cette demoiselle psychologiquement brisée et traumatisée a, pour moi, toutes les raisons d'être imbuvable ou d'en vouloir à la terre entière. J'ai aimé le fait qu'elle soit imparfaite, râleuse, aigrie, franche, fonceuse, parfois pleurnicharde et avec la réplique facile. Elle ne prend pas des pincettes avec autrui et suit son instinct avant tout – qu'importe si on lui a déconseillé d'agir ainsi ! –. Sloane s'affirme elle-même comme quelqu'un de pénible, égoïste, misanthrope et destructeur… Elle fera donc ses propres expériences, aura des difficultés avec la magie et nouera difficilement un lien avec autrui. Quel plaisir ! Cela change tellement de d'habitude ! Honnêtement, ce genre d'anti-héros plein de failles m'est bien plus attachant que les personnages principaux standards, loyaux, gentils et bienveillants !
Contrairement aux autres lecteurs, la première partie ne m'a pas parue longue. Certes, il faudra du temps avant de rentrer dans le vif du sujet toutefois, j'ai estimé qu'une mise en place plus courte m'aurait déroutée. En effet, il y a énormément de personnages ainsi qu'un monde futuriste à complètement découvrir ! Si on n'avait pas autant présenté les Élus, leurs liens, leur passé commun ou leur univers avec autant de développement, j'aurais été complètement perdue. de ce fait, je n'ai rien à dire sur le rythme du récit. Ce ressenti m'est propre : j'ai bien conscience de généralement apprécier les débuts assez lents où la tension va monter crescendo, jusqu'à devenir explosive. de ce fait, je comprends que d'autres lecteurs ne soient pas du même avis que moi ! Cela dit, je ne cache pas le fait que les autres parties m'ont bien plus séduite que le début. Il faut reconnaître que l'endroit où va atterrir une partie des héros est fascinant et rempli de dangers ! J'ai découvert tout ceci avec grand intérêt. Évidemment, on va assister à de nouvelles pages descriptives sur le système de magie, les moeurs et les coutumes de ces nouveaux habitants toutefois, c'était tellement fluide et prenant que je n'ai ressenti aucun ennui.
Même si on n'échappe pas à certaines facilités, j'ai trouvé le récit bien ficelé et souvent surprenant. Par deux fois, j'ai été étonnée par certains twists, notamment ceux qui sont liés aux antagonistes. Appréciant me faire duper par un.e auteur.e, cela a vraiment joué sur mon ressenti général ! Ainsi, j'ai tourné les pages avec plaisir. Entre aventure, suspense, sujets sensibles, psychologie de deux personnages bien fouillée, imaginaire et romance bien dosée, je me suis régalée. Pour moi, on a frôlé le coup de coeur ! Ce qui m'a manqué, c'est surtout le développement des autres élus qui, à mon sens, auraient mérité d'être plus étoffés. Il y a également l'idée de petits textes entre chaque chapitre (notes, extraits de journaux, entretiens, documents confidentiels, etc.) qui était très bonne, car elle permettait d'appréhender certains points du livre ou de creuser plusieurs éléments ou mondes. Hélas, c'était à double tranchant : si, au début, j'ai trouvé cela utile, j'ai malheureusement estimé que cela ralentissait le rythme durant la dernière partie… Comme celle-ci étant intense et pleine d'action, je trouvais dommage de l'entrecouper de la sorte. Heureusement, ces deux éléments n'ont pas trop entaché mon ressenti sur cette lecture qui m'a occupé tout le week-end. Impossible de décrocher tellement j'étais prise par le scénario et le binôme principal !
Si, suite il y a, j'estime qu'elle n'est pas indispensable : l'aventure peut se terminer ici. Plusieurs choses sont (normalement !) bouclées. À mes yeux, c'est un point très appréciable, notamment pour ceux qui n'aiment pas se lancer dans une énième série. Pour ma part, je prends cet ouvrage comme un one-shot pour le moment ! Cependant, si Veronica Roth décide d'écrire un jour les péripéties de Sloane, je lirai volontiers le second opus, car ce fut un livre surprenant et addictif. (En espérant que l'on ne parte pas dans l'idée de mondes parallèles avec un passé ou un futur modifiable, car ce genre de rebondissement m'agace fortement… Donc, je croise les doigts !) Merci aux éditions Pocket pour cette super découverte qui mériterait d'être portée sur les grands écrans.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
carine13400
  22 février 2021
Trop fan de la trilogie Divergente, je ne pouvais passer à côté de cette nouvelle sortie de Veronica Roth. Pourtant malgré ma frénésie d'embarquer rapidement, il m'a fallu le reprendre plusieurs fois avant d'arriver à entrer complètement dans l'histoire, qui a été pour ma part complexe sur le départ.
Une complexité due à la mise en place de la trame qui alterne la présentation des personnages et leurs histoires, ainsi que des rapports top-secret officiels qui vont retracer les évènements à des moments précis pour nous en apprendre plus. C'est original comme mise en scène et j'aurais pu l'apprécier si j'en avais su un peu plus auparavant. Ne lisant pas les résumés, il m'a fallu beaucoup de temps pour remettre toutes les pièces du puzzle ensemble et surtout, comprendre où l'auteure allait m'emmener. Au départ dans un Vortex sans fin, j'en avais bien peur !
Cependant, une fois que tout s'emboite et que l'on saisit le « avant » le « pendant », on n'a qu'une hâte, c'est de connaitre le « après ».
Le 15 mars 2010 victoire sur l'obscur. Les Élus, cinq adolescents qui avaient été identifiés pour être susceptibles de vaincre l'Obscur grâce à une prophétie classée secret-défense, Matt, Sloane, Ines, Albie et Esther se retrouvent 10 ans plus tard pour fêter cette commémoration de leur victoire. Ils ont sauvé le monde, mais, que sont-ils devenus ? Pourquoi Sloane est-elle toujours méfiante ? Comment ont-ils vécu le « après l'Obscur » ? Aucun d'entre eux n'a vécu les mêmes choses, ni perdu les même êtres chers… En apparence ? Ce sont des héros qui s'assument et que tout le monde acclame, idolâtre sans se soucier vraiment de ce qu'ils ont tous traverser… mais, intérieurement, ils sont toujours hantés ou encore sur leurs gardes. Ils ont perdu leur jeunesse, leur insouciance. Leur vie… Et bien plus encore. Ils sont différents aujourd'hui. Mais les connaît-on vraiment ? Que cachent-ils derrière cette façade de faux semblants qu'ils montrent aux yeux du monde ?
Veronica Roth nous la fait à l'envers avec ce roman ! Nous sommes habitués dans nos lectures à découvrir des personnages qui vont évoluer, trouver leurs destinées, devenir nos héros que l'on chérit, on se régale et nous voilà au mot fin de l'histoire. Hors, dans les Élus, nous sommes dans l'après. Tout c'est déjà passé. Ce sont des héros. Ils ont déjà sauvé le monde alors, où va-t-on aller ?
L'auteure va exploiter différents axes dans cette lecture, en jonglant entre le passé et le présent, nous menant vers un futur en mettant en évidence une chose assez importante, le stress post-traumatique de nos héros. Leurs façons de vivre à ce jour avec des valises bien trop lourdes à porter pour les uns ou à contrario profitant de la notoriété pour d'autres. Mais lorsque d'étranges phénomènes se produisent à nouveau, quelles vont être leurs lignes de conduite face à leurs découvertes ?
Les élus de Veronica Roth est un roman magnifiquement mis en scène, même si cela ne l'a pas fait pour moi sur une très grosse partie. Je pense que c'est parce qu'il faut qu'il soit lu tranquillement. Sans omettre aucun détail, et prendre son temps sans vouloir avancer trop vite en laissant les protagonistes venir à nous. On doit le prendre comme si nous étions en immersion avec des héros sans les connaître. Sans rien connaitre leur histoire. Ce qu'ils ont vécu ont laissé de grosse séquelles, il est donc normal qu'on ne puisse pas les comprendre ni les analyser immédiatement. Il nous faut d'abord comprendre leur parcours. Cela me donnait presque l'impression que… ils attendaient de me faire confiance pour se dévoiler. Non je ne suis pas dingue, promis ! Mais leur méfiance, particulièrement celle de Sloane est tellement anxiogène qu'on ressent une oppression lors de la lecture. Au début, je me disais que c'était la lenteur et les longueurs qui me mettaient dans cet état, jusqu'à ce que je comprenne que c'était tout simplement la plume de Veronica Roth qui a parfaitement su créer pour le lecteur, l'univers oppressant des protagonistes. On ne sait pas où on va ? On ne sait pas dans quoi on embarque ? Mais… Eux non plus ! Alors mis à part de les suivre, faut pas chercher plus loin dans un premier temps. Et c'est là qu'on va accrocher ou pas. Sommes-nous prêts en tant que lecteurs à laisser venir autant de choses à nous ?
C'est en suivant Sloane que le récit s'offre à nous dans une narration qui se veut malheureusement trop impersonnelle pour se mettre à la place des personnages. D'ailleurs, Sloane pourrait ne pas être attachante, je crois qu'elle ne doit même pas l'être pour beaucoup de lecteurs qui ne prendraient pas le temps de la comprendre. Personnellement, elle a su me toucher, à sa façon. Lorsqu'on retrace sa vie et ce qu'elle a vécu lors de « L'Obscur », on ne peut pas s'attendre à ce qu'elle soit solaire. Elle ne l'était déjà pas avant, alors comment le devenir après ! Les médias ont créé une image d'elle qui ne la montre pas sous son meilleur jour, mais en a-t-elle vraiment un ? Sloane pourrait paraitre fade, personnellement, je l'ai trouvée éteinte… Engloutie par l'Obscur et hantée par ses ombres. Et là la question se pose : comment s'attacher à un personnage qui, elle, ne s'attache à personne ?
La plume de l'auteure est toujours aussi bien imagée et l'univers y est décrit à la perfection. Je n'ai rien à redire là-dessus. J'ai tout vu défiler comme dans un film et les dernières pages…. Que vous dire, phénoménales ! Malgré une chute que j'espérais bien meilleure, mais qui reste très bonne car cette dernière partie est époustouflante et m'aurait presque, je dis presque, fait oublier que ce roman a été très difficile à lire.
Pour résumer, la fluidité m'a certes manqué sur une bonne partie, par toutes les coupures, mais la seconde est beaucoup plus dynamique et rythmée de manière différente. Je suis consciente que mon avis est en demi-teinte, car ce qui m'a posé un problème sur la première moitié fait partie de l'originalité que j'ai apprécié y trouver. Et dans l'action et l'idée de la trame, le talent de Veronica Roth n'est surement pas à remettre en cause dans ce roman. Loin de là. Lorsqu'on referme le roman, paradoxalement, on se dit, mais non, mais encore ! Alors pourquoi ce manque d'enthousiasme ? Je préfère lire un One Shot, mais il est clair que ce roman aurait mérité d'être coupé en deux pour que l'auteure prenne le temps d'approfondir ses héros, pour qu'on s'attache un peu plus à eux avec une narration qui leur aurait été propre et que le fil du récit soit moins complexe. Complexe, comme le mélange de genre dans lequel on va se retrouver qui oscille entre le Urban fantasy, la science-fiction et le fantastique. Je ne saurais pas vraiment lui coller une étiquette, je n'ai d'ailleurs jamais su le faire en tant normal alors avec un mélange encore moins. Moi qui comptais lire une dystopie, il est déjà clair que cela n'en est pas une.
Pour clôturer mon avis en demi-teinte, je dirais que ce roman est à l'image même de son héroïne. Et pour vous imager mon ressenti, quoi de mieux que de reprendre les mots de Matt concernant Sloane, je trouve qu'ils sont aussi parfaits pour le roman en lui-même : « La coquille dure, mais un fondant praliné à l'intérieur que peu de personnes pourront y goutter ou encore en sentir les effluves. «
Je reste persuadée que seuls les vrais fans du genre, ceux qui prennent le temps de l'analyse en tenant compte de tous les paramètres, pourront l'apprécier à sa juste valeur. Pour ma part cela reste vraiment dommage qu'il faille attendre autant de temps pour apprécier une lecture.
Un petit mot sur la couverture qui est tout simplement sublime. Mon roman trône fièrement en vu car, j'aime y passer devant et le voir coup à coup mate, brillant, lumineux… ou Obscurs. Un grand bravo pour ce choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marilyn_summariesbooks
  27 décembre 2020
Les Elus est le premier roman pour adulte écrit par Véronica Roth après ses deux sagas YA, Divergente et Marquer les Ombres.
Il y a 10 ans, 5 adolescents désignés par une prophétie comme les Elus ont vaincu un adversaire qui est apparu avec l'émergence subite de la magie, L'Obscur, mettant un terme à son règne de terreur et de destruction.
Sloane, Matt, Ines, Albie et Esther ont été recrutés puis entrainés par une organisation gouvernementale secrète afin de combattre cette entité dont on ne sait rien, après que leur profil ait été prédit par une prophétesse. Après leur victoire, le monde a tourné la page tout en les a portant au rang d'idoles. Tout le monde semble avoir oublié ce qu'ils ont vécu et, en apparence, les 5 héros également. Pourtant Sloane vit toujours dans la peur de ce qu'ils ont traversé. Il lui est impossible de tourner la page quand L'Obscur vient hanter chaque nuit ses rêves et qu'elle revit sans cesse les drames qu'ils ont subis.
Si le pitch de l'histoire est vu et revu (un ou des élus destinés à affronter le Méchant), Veronica Roth explore un pan de l'histoire que l'on ne voit que très peu : comment se passe le retour "à la normale" pour ces "héros" qui n'ont jamais voulu occuper cette place et qui ont vécu les choses au premier plan, avec un poids qu'eux seuls portaient. Ici, nous sommes donc loin de ce que l'on voit habituellement, des combats contre "le méchant", même si de nombreux flashback nous y ramènent. L'autrice évoque surtout le stress permanent qui habite ces survivants, les addictions parfois nécessaires pour y échapper et ces trajectoires de vie brisée, quand bien même leur combat a été couronné de succès. Ce ne sont donc pas des héros tout beaux que nous découvrons mais des personnages abimés, brisés pour certains, et qui ont sublimé leur peur en devenant profondément misanthrope ou bien au contraire en demeurant figé dans l'image du héros auréolé de gloire à coup d'actions caritatives.
L'axe de traitement de l'intrigue qui explore le stress post-traumatique est vraiment intéressant. Il est juste dommage que l'autrice ait choisi de faire une narration à la troisième personne plutôt qu'avec une narration interne qui aurait donné plus de force et d'impact à ce que nous découvrions. Ce choix peut partiellement freiner l'empathie que l'on éprouve pour Sloane notamment, et nous faire passer à côté de certains points de compréhension dans les interactions avec les autres survivants, son petit ami plus particulièrement.
Un autre point à relever est le traitement des personnages au regard de leur âge qui ont désormais une petite trentaine d'années puisque l'histoire se déroule 10 ans après leur recrutement pour lutter contre l'Obscur alors qu'ils étaient adolescents. (C'est ce qui fait d'ailleurs que le roman est classé en adulte et non en YA). Pourtant, les dialogues ou attitudes de certains personnages ne témoignent pas de cette différence d'âge et on sent que l'autrice aurait pu aller plus loin. Ce n'est toutefois pas un point très dérangeant, d'autant qu'il peut se justifier par le fait que la prophétie les désignant comme les Elus les a privés de leur adolescence.
Le récit comporte de nombreux rapports, échanges de mails qui nous font accéder à l'envers du décor, à ce que le gouvernement savait mais n'a pas dévoilé aux Elus. C'est un procédé que j'aime énormément car cela apporte du peps et de l'originalité à une lecture. Si cela a été le cas un certain nombre de fois, on observe aussi pas mal de redondance dans certains documents, ce qui en fait perdre l'attrait sur la fin.
Au-delà de de la thématique du vécu de ces combattants et de "L'Après", l'autrice explore la question de la magie de manière assez moderne, mettant en concurrence magie et technologie. Comment notre société parviendrait à comprendre ces phénomènes qui ne relèvent pas de ce que l'on connait, qui ne relèvent pas des lois physiques de notre monde ? Et si cette magie était apparue dans notre société, aurions-nous eu le besoin et l'envie de développer la technologie sachant que tout peut être égalé par la magie ?

Les Elus aura été une bonne lecture, d'autant qu'il est présenté comme un one-shot et peut se lire comme cela, même si certains évoquent un T2. Si j'ai apprécié ma lecture malgré les quelques longueurs, ce roman ne sera sans doute pas fait pour tout le monde car il faut parvenir à s'attacher au personnage de Sloane pour apprécier ce qu'on découvre. Et que je ne suis pas sûre que ce personnage fera l'unanimité. 😉
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cristalya
  29 août 2020
J'étais pressée de découvrir ce roman dès qu'il avait été annoncée par l'autrice. J'aime beaucoup ce qu'elle fait, et peu importe dans quoi elle nous embarque, j'en suis.
le début se penche plutôt sur la reconstruction et les traumatismes qui font suite au fait d'être un élu et d'avoir combattu une entité destructrice (un peu comme Harry et Voldemort). le fantastique a alors un part minime, pour laisser la place à la psychologie des personnages suite à ces événements, ce à quoi ils dû faire face en tant qu'élus.
Une fois cette partie passée, on part alors sur quelque chose de totalement différent où le fantastique prend alors bien plus de place, et j'ai carrément apprécié (j'essaye de ne pas en dire trop pour garder la surprise, d'autant plus que ce n'est pas précisé dans le résumé).
On est sur un univers plutôt original. J'ai beaucoup aimé tout ce qui était lié à la magie, son fonctionnement, les moyens de l'utiliser, ses manifestations, ... L'autrice a su créer une ambiance particulière pour son univers, lié à cette magie. J'ai particulièrement aimé l'ambiance qu'il y avait avec les vecteurs de la magie, que j'ai trouvé originaux dans leur apparence.
Avec tout ça, on gardait toujours un aspect psychologique avec les traumatismes des personnages, mais aussi sur la question de comment trouver sa place et son but dans la vie quand on est un élu et qu'on a accompli ce que tous attendaient. C'est ce que j'aime à propos du travail de cette autrice, c'est ce travail sur la psychologie des personnages qu'elle fait dans chaque roman.
J'ai aimé suivre les personnages. Je me suis attachée à Sloane, la protagoniste, qui cherche sa place, tout en se battant contre son passé, et ce en faisant des erreurs. Elle essaye d'apprendre, tout en suivant ses convictions, même si cela peut ne pas toujours lui sourire. J'ai également apprécié la protagoniste féminine qui accompagne Sloane, même si, suivant l'histoire sous le point de vue de cette dernière, on en sait tout de suite moins sur elle.
J'ai aussi particulièrement apprécié le personnage de Nox, et j'avoue que j'aurais aimé en savoir plus sur lui, étant donné l'intérêt qu'il a suscité chez moi.
On a de l'action, avec des scènes parfois un peu trashs (disons que certains passages offrent des descriptions plus sanglantes qui ne conviendront pas à tous), puisque l'autrice s'est aventuré vers l'adulte plutôt que le Young Adult. On ressent tout de suite quelque chose de dur dans ce qu'ont vécu les personnages, permettant de mieux comprendre le ressenti de Sloane et ses amis. On a également des retournements et des révélations, permettant de donner du rythme à l'histoire.

En résumé, j'ai beaucoup aimé découvrir ce roman, particulièrement pour son univers et pour les règles de magie présentes, ainsi que l'aspect psychologique toujours abordé par l'autrice. Je pense en revanche que je l'aurais encore plus apprécié en français, car même si j'ai une compréhension de l'anglais pas trop mauvaise et que j'ai compris l'essentiel, le fait de devoir relire certains passages pour comprendre ne m'a pas permis de tourner les pages aussi rapidement.
S'il sort en français (et je pense que oui, l'autrice était plutôt bien implantée en France), je relirais en français sans aucun doute car j'ai vraiment trouvé ce roman très chouette.
Une suite est d'ailleurs prévue, mais même si elle ne semble pas indispensable, je la lirai sans aucun doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carole94p
  21 octobre 2020
Depuis Divergente, je l'avoue que j'ai eu très, très envie de me plonger dans un autre roman de Veronica Roth sans jamais franchir le pas. Allez savoir pourquoi, j'avais toujours quelque chose qui me retenait. J'avais eu un gros coup de coeur pour sa première trilogie (même le dernier qui m'avait fait pleurer toutes les larmes de mon corps, tant de tristesse que de colère). Bref, vous l'aurez compris, la barre était haute et j'appréhendais de ne pas retrouver ce qui m'avait tant plu.

Quand j'ai appris la sortie de ce premier tome des Elus (je n'ai découvert qu'après ma lecture qu'il ne s'agissait pas d'un one-shot), j'ai eu envie de tenter le coup. le résumé était alléchant, la couverture sublime, bref, je me suis mise un coup de pied au ... et ai décidé de le lire !

Avant de vous parler de mon ressenti, quelques mots sur Les élus. Nous y suivons cinq personnages qui, dix ans plus tôt ont subi le pire. Ils ont été choisis pour vaincre l'Obscur alors qu'ils n'étaient que des adolescents. Ils ont sauvé le monde et vivent désormais sous les feux des projecteurs. Mais des phénomènes étranges se produisent et ils seront à nouveau sollicités. Sloane, n'a jamais pu passer à autre chose et se méfie d'un potentiel retour de l'Obscur.

Honnêtement, quoi de plus intriguant qu'un résumé comme celui-ci. Je m'attendais à être totalement conquise par l'ambiance du roman et ses personnages et finalement je n'ai fait que déchanté au fur et à mesure de ma lecture.

Tout d'abord, j'ai trouvé le début du roman assez étrange. L'impression qu'on atterrit dans une histoire qui a commencé sans nous. Alors certes, c'était globalement ce qui était attendu puisque dix ans plus tard nous retrouvons nos personnages mais quand même, j'ai la sensation qu'on arrive tel un cheveux dans la soupe. Il est difficile de se mettre dedans. Pourtant, les extraits de journaux et autres peuvent nous mettre sur la piste mais même comme ça, j'ai trouvé que cela manquait vraiment de développement.

Concernant les personnages, nous suivons essentiellement Sloane. Je trouve dommage de ne pas avoir pris soin de développer tous Les élus. Car ils sont tout de même important... enfin, c'est l'impression que cela donnait. Mais non, on se concentre sur Sloane. de plus, les personnages sont censés avoir la trentaine et... franchement, le manque de maturité et leur comportement donne plutôt l'impression qu'ils sont restés dans la vingtaine.

Le personnage de Sloane est intéressant dans le sens où elle est un peu à l'opposé d'une héroïne classique. En fait, avec elle, ça passe ou ça casse. Personnellement, c'est la seconde option qui a été la plus forte. Je n'ai pas réussi à avoir de l'empathie pour elle, ni même pas m'attacher. Elle se méfie de tout et de tout le monde. Elle donne l'image aux médias d'une jeune femme qui ne pense pas par elle-même et suit son petit ami, Matt, lui aussi élu.

Ce que je retiens de positif de ce roman c'est que pour une fois on se concentre sur l'après. le côté émotionnel, les séquelles des personnages suite à leur "sacrifice" pour sauver le monde de l'Obscur. Car derrière ses sourires et la version qu'ils donnent aux médias, la réalité en est toute autre.

Les élus est un roman assez étrange. le début nous donne la sensation qu'il manque un bout de l'histoire (dix ans plus tôt), le milieu n'a pas vraiment de rythme et m'a donné l'impression de faire du sur-place et la fin est - à mon sens - trop rapide. Honnêtement, j'ai regretté amèrement mon choix de vouloir lire ce roman. Je n'ai pas réussi à apprécier ma lecture. L'histoire ne m'a pas emballé, les personnages non plus et j'ai eu énormément de mal à finir ma lecture.

En conclusion, je pense qu'il ne vaut mieux plus que je tente l'expérience avec un roman de Veronica Roth. Après Divergente la barre était visiblement trop haute et mes attentes également. Dommage.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
carine13400carine13400   22 février 2021
Avant l’interview, j’ai demandé à quelques amis ce qu’ils pensaient d’elle, pour me faire une idée de la façon dont le citoyen lambda perçoit Sloane Andrews. L’un d’eux m’a répondu qu’il ne l’avait jamais vue sourire. En la regardant, je me demande soudain si ça lui arrive. Je me le demande même à voix haute, histoire de voir comment elle va réagir.

Pas très bien, en fait.
Commenter  J’apprécie          00
lucettegardoulucettegardou   12 février 2022
Ces choses-là se géraient de la même façon que le froid lorsqu'on n'a pas mis un manteau assez chaud : on se laisse traverser par le froid sans chercher à lutter jusqu'à ce qu'il nous transperce les os, jusqu'à ce qu'on ne le sente plus.
Commenter  J’apprécie          00
IdeesALireIdeesALire   29 septembre 2020
Comment on fait pour se remettre de ça ? Des horreurs qu'on a vues ? Et de celles qu'on a faites ?
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   19 octobre 2020
La nature est cruelle et, en règle générale, privilégie la force au détriment de la compassion.
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   19 octobre 2020
Personne ne devrait avoir le pouvoir de façonner son propre monde...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Veronica Roth (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Veronica Roth
Le nouveau roman de Veronica Roth, l'auteure de la série best-seller Divergente ! Parution mondiale le 17/01/17
autres livres classés : éluVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

divergent, tome 2 : Les insurgés

Au début du livre, où se rendent Tobias, Susan, Caleb et Tris?

chez les altruistes
chez les sincères
à la Clôture
à l'Eglise
chez les fraternels
aux toilettes

12 questions
535 lecteurs ont répondu
Thème : Divergente, tome 2 : L'insurrection de Veronica RothCréer un quiz sur ce livre