AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sachenka


Sachenka
  17 mai 2018
Qu'est qu'un Léviathan, sinon un monstre issu des eaux et symbolisant le Mal ? D'abord, je n'en comprenais pas le sens. Comment le lier avec l'histoire de Nissen Piczenik, ce petit marchand prospère de la ville de Progrody ? Cet homme humble, honnête et réputé pour l'être, qui vend du corail (surtout utilisé dans les bijoux) en plein milieu du continent, quelque part entre l'Autriche-Hongrie, la Pologne et la Russie. Ironiquement, même s'il vend un produit issu des profondeurs marines, Nissen n'a jamais vu la mer. Et ce sera sa chute. En effet, quand l'occasion se présente, il sautera dessus, visitera Odessa et tombera en amour avec le royaume de Neptune. C'est l'irrésistible appel de la mer et il fera tout pour y retourner, même dilapider sa fortune. Et quand l'argent se fera rare, le marchand honnête se transformera en escroc.

Ce n'est pas la première fois que l'auteur Joseph Roth aborde des thèmes et personnages semblables. Des pauvres bougres, bien souvent juifs, perdus dans l'immensité slave, démunis, victime du destin ou de la société. C'était le cas dans La rébellion, que je viens de terminer. Mais ce court roman était d'un style très réaliste. Léviathan se rapproche davantage du conte philosophique, en ce sens il me rappelle davantage un autre roman de l'auteur, soit le roman de Job. Comme dans le récit biblique. Mais, alors que cette dernière histoire mettait de l'avant un homme qui possédait tout et que le mauvais sort avait réduit à presque rien (du moins, c'est ce qu'il croyait), blâmant Dieu au passage, Nissen Piczenik commençait au même point mais a tout perdu par sa faute. Il ne peut le reprocher à personne d'autre que lui-même. Je crois que c'est encore pire.

Léviathan peut paraître simple à la première lecture, mais Joseph Roth sait réserver de belles surprises. En effet, ce qui s'annonçait comme un récit anecdotique plutôt anodin cache en fait une histoire poignante. Elle présente Nissen, un homme besogneux comme on les aime, presque candide, surement un individu aux goûts simples, peu entreprenant, voire sage mais, en même temps, peut-être lamentable. Après tout, sa vie conjugale ne remplit pas ses promesses, il est dans un couple à l'amour stérile. Bref, sa vie semble routinière, il continue à la mener parce qu'on ne connaît rien d'autre. Puis, il y a cette illumination. Rapidement, Nissen tombe dans la déchéance : l'apât du gain facile, l'alcool, les mauvaises fréquentations, le respect des traditions religieuses qui prend le bord… Bref, une histoire mille fois racontée mais que, à travers les mots et l'humanisme de l'auteur, on est prêt à relire.
Commenter  J’apprécie          440



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (43)voir plus