AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070768271
176 pages
Éditeur : Gallimard (02/02/2006)
3.47/5   18 notes
Résumé :
En 1935, dans une petite ville du sud des États-Unis, une jeune fille noire a été violée et tuée au cours d'une beuverie par le fils d'un riche notable. Les politiciens, la police, les juges vont tout mettre en œuvre pour étouffer l'affaire qui risque de compromettre la carrière politique du jeune homme. C'est dans ce contexte de violence sexuelle et de ségrégation raciale que Jim, le héros du livre, devient l'amant d'une jeune Noire, Angela. Leur couple sera la cib... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ADAMSY
  05 juin 2015
Un roman passionnant et on entre dans l'histoire très rapidement. Jim, un jeune blanc, a une aventure avec une jeune noire, Angela. On tente de mettre fin à leur histoire en les éloignant. Ils se retrouvent pourtant plus tard car leur amour est le plus fort. La situation n'est cependant pas facile pour les noirs et des meurtres ont eu lieu sans qu'il y ait eut de coupables avérés. On ne veut pas de scandale, surtout quand il touche des familles riches et puissantes. Un journaliste étranger va pourtant ressortir les vieilles histoires, obligeant ainsi les policiers à enquêter de nouveau. Quant à Jim et Angela, leur relation dérange et on n'hésite pas leur mettre les bâtons dans les roues...
Commenter  J’apprécie          40
mariecharlottedenimes
  18 août 2018
Un roman passionnant lu en une soirée, de la première à la dernière page.
Et puis, j'ai attendu 48 heures...et je l'ai relu.
C'était nécessaire.
Tous les personnages décrits par Jean-Marie ROUART et notamment Jim et Angela sont tellement vrais, sensibles, justes et attachant.
La description de la société du sud des Etats-Unis des années 30 est parfaite : le racisme envers les noirs, la corruption au sein de la justice et de la police, l'ambition politique...Je vous invite à découvrir ce très beau texte qui ne vous laissera pas indifférent.
Commenter  J’apprécie          20
toto
  16 juin 2009
Excellent roman écrit de manière classique et qui se lit avec un grand plaisir. Tous les mots sont justes, le rythme des phrases est naturel, et l'ouvrage se lit rapidement.
Mais cette simplicité révèle des thèmes profonds et des réflexions très intéressantes et parfaitement mises en valeur.
A lire sans modération.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ADAMSYADAMSY   05 juin 2015
Au fond de la bassesse, on ne peut descendre plus bas. Il y a là comme un repos. On a cassé ma dignité. Alors tout m'était égal. Je pouvais faire tout ce qu'on me demandait, même le pire. Car le pire n'est qu'une idée. Quand on le vit, on y trouve même parfois une satisfaction : la satisfaction qu'on devait avoir dans l'esclavage de ne plus avoir peur du regard des autres et de pouvoir insulter Dieu sans qu'il ose vous punir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
totototo   16 juin 2009
Quant à la Molly River, elle coule toujours; ses bancs de sable à l'ombre des saules pleureurs sont toujours aussi propices aux amoureux. Elle semble ne se souvenir de rien, comme si les hommes passés près d'elle étaient aussi immatériels et fugitifs que les reflets du soleil sur ses eaux vertes.
Commenter  J’apprécie          110
MARIJOEMARIJOE   19 octobre 2012
Facile et rapide à lire. Un thème qui ne laisse pas indifférent.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Marie Rouart (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marie Rouart
Echange entre le romancier et essayiste Jean-Marie Rouart et Xavier Fos, président de stratégies françaises. Le grand ami de Jean d’Ormesson, qui vient de publier « Ce pays des hommes sans Dieu » (Editions Bouquins essais) répond à de nombreuses questions, dans un grand entretien.
Dans un essai très personnel, l’académicien aborde la « crise de civilisation » que traverse la France. Xavier Fos interroge Jean-Marie Rouart. Le romancier évoque son ouvrage de réflexion. Xavier Fos, président de stratégies françaises fait l’interview de Jean-Marie Rouart. L’essayiste s’exprime sur le concile Vatican II, estime que Jésus-Christ était l’un des premiers anticléricaux ! Celui qui a étudié la vie de Napoléon s’interroge sur l’intérêt de rétablir une forme de Concordat entre la République et les religions. Jean-Marie Rouart reçoit le club stratégies françaises. En quoi la loi contre le séparatisme ou le « droit au blasphème » constituent des erreurs selon Jean-Marie Rouart ? Pourquoi le romancier ne souhaite pas forcément transposer le modèle de Vladimir Poutine avec l’Eglise orthodoxe en France ? Jean-Marie Rouart a échangé avec Jean-Michel Blanquer à propos de la crise de civilisation et de la Renaissance à venir. L’écrivain des causes perdues et de la destinée s’est intéressé à la thèse « du bouclier et de l’épée » selon laquelle l’homme de Vichy aurait mené un double jeu de concert avec de Gaulle. Jean-Marie Rouart publie « Ils voyagèrent vers des pays perdus » chez Albin Michel. Quelles sont les lignes directrices de cette uchronie ? Comment le général de Gaulle avait des difficultés à maîtrise la Résistance ? Pourquoi en 1942, Pétain a failli quitter Vichy pour rejoindre Alger ? L’épopée picaresque du paquebot « Destiny » avec le général de Gaulle. Le général lit les « Mémoires d’Outre-tombe ». Jean-Marie Rouart répond aux questions de Xavier Fos. Pourquoi Jean-Marie Rouart consulte les voyantes ? Pourquoi Jean-Marie Rouart fait une importante donation de tableaux au Petit Palais ? Comment l’écrivain, dans sa petite enfance, a vécu chez des pêcheurs à Noirmoutier ? Commentaire de « Lagrimas y penas » d’Augustin Rouart. Commentaire du tableau « Le petit pêcheur » d’Augustin Rouart. L’exposition « Augustin Rouart, « La peinture en héritage » organisée au Petit Palais par Christophe Leribault. Donner rend-il meilleur ? Quel est l’avis de Jean-Marie Rouart sur le bicentenaire de la mort de Napoléon à Ste Hélène ? Maurice Barrès : « Tout obtenir afin de pouvoir tout mépriser ». Retour sur l’affaire Omar Raddad, ce jardinier accusé à tort de meurtre et sur le rôle de Jean-Marie Rouart. Film avec Denis Podalydès.
+ Lire la suite
autres livres classés : racisme aux usaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2329 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre