AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782752909442
160 pages
Éditeur : Phébus (05/04/2013)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Par devoir de mémoire et goût de l'aventure, Daniel de Roulet et quelques amis ont imaginé refaire par tronçons un chemin emprunté quatorze siècles plus tôt par des moines partis d'Irlande pour traverser l'Europe et fonder des monastères. Journal de bord de ce périple, antithèse absolue du voyage pédestre nécessairement rentabilisé à moindre effort par des beautés naturelles, architecturales ou historiques dûment estampillées dans un guide, Légèrement seul va à l'en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
laplumevoyageuselaplumevoyageuse   17 janvier 2014
La différence entre le promeneur et le marcheur: le premier dort à la maison, le second change de lit souvent. Le premier habite, le second transite, n'écrit jamais sur la même table. Il ne retrouvera ce soir que ce qu'il emporte dans son petit sac à dos. Ainsi je me suis mis à aimer chaque objet que je transporte. Je ne suis pas pour autant un chemineau qui ne possède que ce qu'il emporte. Ni un vagabond. J'ai un but. Dans quelques semaines, je retrouverai un chez-moi, une chambre pleine de livres, des armoires avec d'autres chemises et chaussettes. Gitan intermittent, avec une carte de crédit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rebrayrebray   05 juillet 2014
A la sortie du bourg, de nouveau l'écrasement du marcheur face à l'horizon rectiligne qui separe le vert des blés en herbe et le bleu que la mince couche d'oxygène donne aux pourtours de notre petite planète.
Sentiment de plénitude. Marcher seul, sans avoir à se préoccuper de converser avec un autre, sans négocier ni son rythme, ni son parcours, sans se confronter aux désirs d'un compagnon de route, sans interrompre le cours de sa propre réflexion .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rebrayrebray   05 juillet 2014
Ce qui me plait par dessus-tout , c'est le dépouillement du marcheur qui doit compter sur lui, faire confiance à son corps. Il y a toujours un moment , en général dans les premières heures de marche, ou les différentes parties du corps se manifestent .....Traiter ça par le mépris, ne plus y penser, tout passe . Et le soir, après des heures d'effort , sous la douche, on remercie ce corps de nous avoir transporté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rebrayrebray   05 juillet 2014
La marche, c'est comme ça, on se saisit d'une expression et on la répète à voix haute, comme une fleur cueillie le long de la route, on herborise avec des mots: cœur , ouvrage ......
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Daniel de Roulet (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel de Roulet
Payot - Marque Page - Daniel de Roulet - L'oiselier
autres livres classés : littérature suisseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
483 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre