AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Armand (Autre)
EAN : 9782803675753
56 pages
Le Lombard (26/06/2020)
3.59/5   92 notes
Résumé :
Un virus s'est répandu sur la terre. La "Rouille" s'est attaquée au fer, détruisant peu à peu les infrastructures, les véhicules, les outils… Notre civilisation est revenue à l'âge de la pierre. Dans ce monde brutal, le légendaire Convoyeur incarne le seul espoir pour beaucoup de gens. Il accepte de remplir toutes les missions qu'on lui confie, quels qu'en soient les risques. En échange de quoi, les commanditaires doivent simplement manger un oeuf étrange…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,59

sur 92 notes
5
7 avis
4
10 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

Crossroads
  20 février 2022
Et si, pour se changer les idées, on s'lisait une p'tite BD sur un vilain virus qui ferait rien que nous pourrir la vie, le vil salopiot. Et en même temps, c'est un peu sa raison d'exister, alors.
L'origine de ces quelques désagréments, La Rouille.
Oubliez le Frameto, pas assez puissant.
Cette Rouille touche tout ce qui est fer, étonnant non, le faisant passer de l'état solide à l'état j'sers plus à rien. Problème, celui contenu dans le sang des humains et là, j'vous dis pas la gueule des rescapés.
Dans ce monde apocalyptique se balade, au gré de ses contrats, le Convoyeur. En un seul mot.
Un être aussi mystérieux que dangereux suffisamment intrigant pour qu'on en fasse une série.
Petit coeur avec les doigts pour ce premier opus.
Dessin parfaitement lisible et particulièrement aéré.
Scénario original et accrocheur aux rebondissements multiples et variés.
Non, vraiment, j'en attendais pas grand chose, j'en ressors avec le sourire et l'envie pressante d'arriver en Mai pour faire ce qui me plait, notamment en découvrir la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          485
Ogrimoire
  11 juillet 2020
Alerte ! Alerte ! Gros coup de coeur !!!
Dès les premières pages, on est happé par cette histoire étrange… On embarque dans une histoire aux relents post-apocalyptiques et on assiste les mains liées à la déchéance de l'humanité. C'est extrêmement effrayant comme histoire, limite ça m'a fait froid dans le dos et pourtant j'aime les choses un peu gore…
Le scénario est hyper bien ficelé – on oscille entre un univers complètement futuriste et un western -, on n'a qu'une envie, tourner les pages sans respirer et en un clin d'oeil on arrive – malheureusement – à la fin de ce premier tome ! Tristan Roulot nous livre ici une narration fluide, sans temps mort et captivante qui scotche le lecteur !
Et côté dessin ? Eh bien sans grande surprise, ils sont extras. Et si je dis « sans surprise », c'est parce que Dimitri Armand nous avait déjà conquis avec son album Sykes ! C'est fin, c'est très travaillé, les jeux de couleurs donnent vie aux personnages et à leur (re)sentiment et à cette histoire cataclysmique. Un sans-faute qui nous laisse baba !
Je ne veux pas vous en dire trop sur le fond car j'ai peur de spoiler et selon moi ça mérite d'être lu… Allez, comme je vous aime bien, je vous livre tout de même quelques secrets… J'ai eu un énorme coup de coeur pour le héros – le Convoyeur -, que l'on pourrait décrire comme le croisement de mon chouchou, Undertaker, et de Mad Max. Autant vous dire qu'il s'agit d'un héros qu'il est préférable de respecter, car on sent bien que ça pourrait mal se finir si on tentait de l'entourlouper. Et puis, bon, il fait quand même carrément flipper avec ses oeufs à avaler !
Un premier tome tonitruant, donc, et j'espère que la suite va arriver très très très vite ! Une BD à se procurer d'urgence !
Lien : https://ogrimoire.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Il_voyage
  29 janvier 2021
Seconde lecture au moment d'écrire quelques mots, après une première lecture déjà positive il y a un peu plus d'un mois. Bien m'en a pris, puisque j'ai d'autant plus apprécié ma relecture que j'ai même augmenté ma note - ce qui ne change pas grand-chose, j'en conviens, puisque les étoiles sont forcément très subjectives et ne me servent qu'à rappeler à ma mémoire de quarantenaire défaillant quels ouvrages m'ont marqué ou non.
Bref, encore mieux à la relecture. Un premier volume prometteur.
Un monde post-apocalyptique où la pandémie, à défaut de toucher l'humanité, est une vacherie qui change les propriétés du fer, le monde bascule et chacun se retrouve à espérer survivre dans un environnement où la loi du plus fort (ou du plus retors) semble être la seule qui vaille ...
Un convoyeur, personnage énigmatique, qui accomplit des missions de tous ordres, pourvu que le commanditaire accepte d'absorber un oeuf mystérieux ...
Une femme, Ana, qui vient solliciter le convoyeur pour aider son village, à charge pour lui d'affronter de mystérieuses créatures et une bande de moines hallucinés et hallucinants cherchant par tous les moyens à préserver la pérennité et la pureté d'une race humaine devenue mutante ...
Et un personnage inconnu que je n'ai véritablement saisi qu'à la seconde lecture - je vous ai déjà dit que la quarantaine m'avait ramolli le cerveau ? - dont on ne comprend pour le moment pas véritablement le rôle ...
En bref, un scénario tordu à souhait, qui laisse bien des zones d'ombres - on attend du coup le second épisode avec impatience, et dévoile intelligemment ses ressorts au fur et à mesure des pages, un dessin à la hauteur. Vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
belette2911
  18 décembre 2021
"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient" disent tous les politiciens, fort utilement pour se dédouaner de tout, puisque leur langue est fourchue.
Le Convoyeur, lui, vous dira : "Ma parole est ma loi" parce que lui, il tient toujours ses promesses !
Une épidémie terrible a ravagée la Terre…
Non, pas un SARS COV, mais un virus s'attaquant au métal ! Tout ce qui possède du fer se transforme, sous l'action de ce virus, en papier friable. Les Hommes sont retournés à l'âge du Bronze et de la pierre.
Oups, j'avais oublié une chose importante : notre sang contient du fer aussi… Les dégâts ne sont pas beaux à voir. L'avantage, c'est que le virus a donné des pouvoirs à certains.
La première chose que j'ai apprécié dans cet album, ce sont les dessins et leurs couleurs. le rendu post-apocalypse est bien détaillé et il ne faut pas de longs discours pour qu'on comprenne toutes les catastrophes découlant de ce virus : la peur et le repli sur soi en tête de liste et les paysages où trainent des carcasses de voiture, des anciens bâtiments…
Dimitri Armand, le dessinateur, m'avait déjà enchanté dans la bédé western "Sykes".
Le scénario est élaboré, même si, au départ, il laisserait à penser qu'il va se diriger vers du classique. Que nenni, les auteurs nous réservaient quelques petites surprises de leur cru et je me suis laissée avoir. Bien vu, j'adore être surprise en littérature.
Développant un univers qui oscille entre western post-apocalypse et récit d'anticipation, ce premier album pose les bases, le personnage central du Convoyeur, homme mystérieux dont on ne saura pas tout lors de cette première rencontre.
Il est bourré de secrets, on ne sait jamais s'il est du bon ou du mauvais côté, ou entre les deux et j'ai hâte de le retrouver dans le tome 2 (en attendant les suivants) car il reste des zones d'ombres dans ce premier album et j'espère qu'on recevra l'éclairage dans le suivant.
Les flash-back sont bien différenciés du récit initial et j'ai apprécié la manière dont étaient agencées les différentes cases de ce premier tome.
Peu de temps morts durant l'album, le récit avance à un bon rythme, sans sacrifier sur le fond ou sur la forme, et en 56 pages, on en apprend déjà assez bien sur ce monde retourné dans les tréfonds de l'évolution, notamment avec les religieux qui cherchent des femmes fécondes et des enfants.
Des mystères, de l'action, du suspense, des disparitions étranges et un Convoyeur qui doit retrouver les disparus dans une forêt pleine de dangers… On frémit, on s'angoisse un peu et on passe un bon moment de lecture avec ce western post-apo d'anticipation.
Une belle découverte !

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
asnico
  14 février 2021
Sous l'impulsion d'une collègue de la médiathèque, j'ai décidé de participer au Prix Imaginales de la BD des bibliothécaires. Histoire de découvrir d'autres choses car je n'aurais jamais lu les 5 titres proposés dans d'autres circonstances.
Après Peau d'homme que j'ai aimée, j'ai « attaqué » le tome 1 du Convoyeur. Bien que je lise un peu plus de science-fiction en vieillissant, les tags de la fiche du livre m'ont fait un peu peur. Alors qu'un virus a muté (c'est de la SF ça ? lol), les êtres vivants ont vu leur patrimoine génétique modifié, notamment quant au taux de fer dans le sang. Certains sont plus convoités que d'autres et peuvent faire l'objet d'enlèvement. le Convoyeur est vu comme un sauveur car il accepte de relever toutes les missions, quel que soit le risque. Et après...
Et après, je pense que je n'ai pas bien compris la BD et comme je le craignais, je n'ai pas accroché et je ne pense pas que ça vienne de la lecture en numérique ; j'ai trouvé les dessins parlants mais le scénario alambiqué. Cette histoire de nymphe avec les flashbacks... Comme c'est un premier tome, j'imagine qu'il y aura des réponses qui viendront ultérieurement ; par exemple, pourquoi le Convoyeur fait-il manger une espèce d'oeuf à tous ceux pour qui il a effectué une mission ? En tout cas, ce sera sans moi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (4)
LesComics   22 septembre 2020
Un univers post apo sombre et bien construit et un personnage mystérieux, tout est la pour divertir le lecteur tout du long de ce premier tome.
Lire la critique sur le site : LesComics
BoDoi   29 juillet 2020
Voilà donc un bon premier tome pour une série de genre somme toute assez classique dans sa facture. Mais on ne boudera jamais un « divertissement » bien léché, à condition que la suite donne de l’ampleur au projet.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   23 juin 2020
Happé par une intrigue étoffée, le lecteur se surprendra à être tour à tour pris de sympathie envers un personnage solitaire, de prime abord charitable, puis, presque simultanément, devenir méfiant et suspicieux face à son comportement et ses principes pour le moins extravagants. Car, de héros, l'est-il vraiment ?
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom   23 juin 2020
Dressant un univers post-apocalyptique puissant et crédible, Tristan Roulot et Armand frappent forts : lancé dans le premier tome de cette trilogie, leur « Convoyeur » n’attend que de poursuivre sa route envers et contre tout, cash et trash, quelque part entre « Mad Max », « Jeremiah » et « Ken le survivant »…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
OgrimoireOgrimoire   11 juillet 2020
– Pour chaque homme que je ramènerai, l’une d’entre vous devra avaler l’œuf que je lui offrirai.

– On connait ta règle, convoyeur, et on sait qu’on peut te faire confiance.

– Alors prenez un papier. Celles qui le souhaitent peuvent noter leur nom et celui de leur homme, cela scellera notre accord.
Commenter  J’apprécie          60
okkaokka   23 mars 2021
p.50-1
Le Convoyeur : Tu es parfaite, une merveille de la création.
Nymphe : Et toi, tu es tellement plus que tous les autres, je le vois maintenant. Ton dos... il est brûlant et... Ohhh... nous sommes si semblables toi et moi... ça pourrait durer toujours ! Serre-moi... Caresse mon corps...
Commenter  J’apprécie          40
LilizLiliz   09 mars 2021
- La planète nous a rappelés à l'ordre une première fois, pourtant certains continuent à faire les mêmes erreurs.
Commenter  J’apprécie          60
Erik_Erik_   28 décembre 2020
Il vaut mieux être un convoyeur vivant qu'un exhibitionniste intelligent mort.
Commenter  J’apprécie          20
VKBatVKBat   09 novembre 2020
Le convoyeur accepte toujours toutes les missions. C'est sa loi.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Tristan Roulot (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tristan Roulot
Le premier tome de "la forêt du temps" est disponible en librairie. Il s'agit d'une aventure fantastique, dans laquelle on suit un groupe d'enfants en quête du fragment de la pierre du temps qui a disparu...
Mais qui de mieux que le scénariste de la série, Tristan Roulot, pour nous en parler ? Écoutez son interview et lisez un extrait gratuit de la BD sur notre site !
autres livres classés : BactériesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4364 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre