AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Justine Brax (Illustrateur)
ISBN : 2745944827
Éditeur : Milan (07/10/2010)

Note moyenne : 4.35/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Bala aime faire la course avec son frère.
Elle aime rire avec sa copine Ashna.
Douze ans, c'est un bel âge pour jouer...
Bala aime rêver avec sa grande sœur Lali.
Mais sa sœur chérie est partie vivre chez son mari.
Douze ans, c'est aussi l'âge où l'on parle mariage
dans son pays.


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Lali
  15 janvier 2013
Difficile de ne pas être séduite par un album quand le personnage principal du livre est une adolescente de douze ans, déterminée et fonceuse, qui refuse les règles familiales et sociales imposées par des années de tradition. En effet, il n'est pas question pour Bala de quitter l'école et de se marier comme l'a fait sa soeur Lali, même si en Inde les mariages se font à un très jeune âge et que les jeunes filles n'ont rien à dire sur le choix de leur père.
Album qui fait état d'une situation que nous avons du mal à accepter et avec raison, Rouge Bala ne fait pas le procès de celle-ci, mais ne fait que la présenter, en nous montrant plusieurs volets. Nous croisons donc une femme encore jeune mariée encore enfant à un homme qu'elle a choisi de fuir pour éviter les coups; une adolescente qui veut une autre vie que celle de sa mère et de sa soeur; une fille mariée jeune qui est heureuse de sa situation.
Rouge Bala est un album magnifique et sensible, Cécile Roumiguière ayant choisi de s'attarder à la beauté de la vie plutôt qu'aux malheurs de celle-ci tout en levant le voile en douceur sur une question sociale qui mérite d'être abordée. Elle le fait sans violence, avec la complicité de Justine Brax, dont les illustrations sont si belles qu'on aurait envie de découper chacune de celles-ci pour les encadrer et les mettre au mur.
Un autre album que toute bibliothèque scolaire devrait posséder.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Mladoria
  29 janvier 2016
Qu'il est contradictoire cet album !
L'histoire est centrée sur la condition de la femme en Inde et sur les sacrifices que lui imposent les traditions, notamment le mariage à un très (bien trop) jeune âge. le thème est dramatique et fait frémir, on ne peut s'empêcher d'être mal à l'aise et même révoltée, face à ces coutumes si éloignées des nôtres, à une époque où on parle de parité, de liberté, où les femmes ont simplement le choix.
Et pourtant il ressort des illustrations une chatoyance et un foisonnement de couleurs et de motifs magnifiques. J'ai adoré les lettrines stylisées. le style de l'auteur est poétique, tout en retenue malgré tout engagé pour montrer en quoi cette situation pourrait être modifiée et pourquoi, pour le bien de ces fillettes "mariées trop tôt" , il faudrait que cela change. le titre prend tout un sens symbolique, une fois la lecture terminée.
Un très bel album où l'illustratrice fait montrer d'un grand talent associée à une auteur qui nous offre un état des lieux, emprunt de mélancolie sur un thème qui mérite d'être connu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Syl
  08 février 2015
Bala est une petite fille qui s'ennuie de sa soeur aînée. Elle était heureuse lorsqu'ils étaient ensemble et qu'ils se retrouvaient près de la rivière pour jouer. Son frère Tarum bâtissait des palais de sable et Lali lui contait des histoires.
A présent Lali est mariée et Bala se rappelle de ce jour, un mercredi en l'honneur de Krishna. Une belle cérémonie, des danses, de la musique, un sari dans les meilleures étoffes, des mets raffinés avec des épices rares et des sirops de fruits à volonté, la fierté des parents, le voile de Lali, la pastille rouge sur son front… la soumission de Lali.
Mais Bala trouve juste qu'à treize ans, ça fait un peu jeune…
La mousson est finie, l'hiver se fait sentir. La rivière est triste. Alors que Bala se languit, elle voit une embarcation border la rive avec une jeune femme à son bord qui lui demande où elle est. Elle n'est pas là par hasard, elle voudrait rejoindre la ville la plus proche. Bala, surprise, s'interroge. Que fait cette femme, seule ici ? A la question muette de la petite fille, la jeune femme lui raconte… Elle fuit. Épouse d'un homme riche, mariée à l'âge qu'on marie les filles, elle a souffert de ne pas pouvoir donner un enfant à son mari. « Ventre vide », elle a été humiliée, battue et plus encore. Aujourd'hui, elle aspire à la liberté et à l'éducation qu'elle n'a jamais reçue.
Petite, et déjà consciente des choses de la vie, Bala sait ce qu'elle voudrait faire plus tard, et surtout, elle sait ce qu'elle ne voudrait pas faire… Si son père le permet, elle poursuivra ses études et retardera le plus possible son mariage. Il sera difficile de le convaincre et de contrer les traditions, mais elle essaiera… de toute sa persuasion… et peut-être que sa mère l'aidera…
L'Inde dans toutes ses couleurs, l'Inde dans ses moeurs. Par l'histoire de Bala, de Lali, de cette femme mystérieuse portée par la rivière, d'Ashna… l'auteur raconte que là-bas les petites filles arrêtent de jouer et d'étudier pour se marier. Dès onze-douze ans, la famille recherche le prétendant et à treize ans, le mariage se célèbre. Les filles doivent se soumettre à la décision et taire leurs rêves. Les histoires de princes charmants n'ont qu'un temps.
Bala a le courage d'affirmer ses choix et, avec tout le respect, d'en parler à son père. Amenés sur le ton de la sollicitation, plus que sur celui de la rébellion, Bala sait se montrer fine et convaincante. Elle a une fierté et une constance qui vont lui procurer un sursis.
L'album offre pour ce sujet délicat et impitoyable, de la dignité et de la douceur. Il s'adresse aux jeunes enfants. Les mots ne cachent pas l'intensité du message, ils disent que des femmes sont maltraitées, mortifiées corps et âme, mais ils sont dits sans trémolos. La colère est retenue et le bel épilogue montre que rien n'est inéluctable.
Les superbes illustrations ont des couleurs chaudes, vives, puissantes. Des patchworks de tissus sont appliqués sur les plantes, les maisons, la rivière. Il sont des étendards et attirent le regard. C'est un très bel album pour les enfants et les parents pourront accompagner cette lecture de quelques réflexions aussi légères et optimistes qu'est l'histoire de Bala.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
milamirage
  24 octobre 2011
Bala a douze ans et vit en Inde. C'est le fin de la mousson et malgré l'affection qui la lie à ses parents et à son petit frère, Tarun, elle est triste... sa grande soeur, Lali, lui manque énormément. Elle vit maintenant avec son mari... et elle n'a que treize ans. Bala pense que c'est un âge pour jouer, pour rêver au prince charmant comme elles le faisaient souvent avec sa soeur, pour apprendre aussi. Mais ses parents pensent différemment et ils ont respecté la coutume de leur pays qui veut qu'une jeune fille soit mariée très tôt... Un jour, elle rencontre une jeune femme qui fuit son mari qui se montre violent depuis qu'il la considère comme "un ventre vide" parce qu'elle ne lui a pas encore donné d'enfant. Alors Bala décide de choisir son mari elle-même, et ce seulement après avoir fini ses études. Pour cela, elle va se confronter à ses parents et c'est sa mère qui l'aidera à convaincre son père...
Mon avis : Un magnifique album à thème qui trônera à la médiathèque avec une petite étiquette sur sa couverture "Mariage précoce"! Des illustrations à couper le souffle de par le trait et les couleurs, signées de la main de Justine Brax que j'avais déjà pu apprécier lors de l'achat de l'album "Histoires comme ça" de Rudyard Kipling. Un coup de coeur, assurément.
Public : à partir de huit ans en lecture accompagnée, sinon à partir de dix ans, et sans autre limite d'âge pour le plaisir des yeux.
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'auteure, Cécile Roumiguière, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.cecileroumiguiere.com/
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustratrice, Justine Brax, vous pouvez suivre cette adresse :
http://justinebrax.ultra-book.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
VanessaV
  24 octobre 2014
"Rouge Bala" de Cécile ROUMIGUIERE et illustré par Justine BRAX offre une porte ouverte vers cette Inde aux traditions millénaires et où les petites filles sont mariées bien tôt.
Bala a douze ans. Cet été, elle est seule à jouer autour de la rivière, sa grande soeur, Lali, est partie avec son mari avant la mousson. Elle avait treize ans. La cérémonie était magnifique, les plats doucement épicés. Lali portait un sari finement brodé, le point rouge bien rond sur le front.
Alors pourquoi Bala est-elle si nostalgique? Parce que si le prince charmant arrivait maintenant par bateau, là, juste devant elle, elle ne serait pas quoi lui dire sans sa soeur? Un peu. Les jeux d'enfants n'ont pas la même saveur. Et puis, elle commence à prendre quelques formes de femme. Et puis d'ici un an, elle sera mariée par son père.
Et puis il y a cette rencontre inattendue. Une femme sur un bateau. Pas un prince charmant, non, une femme qui fuit son mari. Bala découvre une faille possible dans la relation maritale, celle de l'infertilité.
C'est décidé! Bala veut plus de liberté. Choisir son mari, continuer l'école. Mais que vont dire ses parents? Et puis d'autres angoisses naissent pour sa soeur: est-elle heureuse?
Cécile ROUMIGUIERE apporte dans chacun de ses textes une profondeur. Dans cet album, l'enfant est aux prises avec son corps, ce mystère de l'avenir. Mais c'est aussi presque une année pour changer de vie, d'une petite fille à la femme subissant les coutumes.
Le sujet est doucement abordé, les portes sont juste entr'ouvertes vers un avenir féminin plus choisi, ici ou ailleurs, grâce aussi à l'éducation.
Les illustrations de Justine BRAX sont colorées, aux aplats avec des motifs comme sur du tissus. Elle apporte aussi dans cet album une impression d'étouffement dans ce paysage si grand. Une immensité subie ou une prise de liberté comme un enfant.
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
milamiragemilamirage   11 octobre 2011
Avant, elle courait jusqu'ici avec sa grande soeur Lali, et Tarun, son petit frère chéri. Ils faisaient la course, Bala gagnait souvent.
Puis Tarun construisait des palais de terre pendant que ses soeurs scrutaient la rivière. Elles se racontaient les histoires de ce prince qui viendrait les chercher, un jour, sur son bateau de turquoise et d'or. Il les emmènerait. Ensemble, ils vivraient des aventures fabuleuses tout autour du monde.
C'était avant. Avant que Lali ne quitte la maison, au début de la mousson.
Bala pétrit une boule de terre rouge plus grosse qu'une mangue.
Lali, sa grande soeur chérie, est allée vivre chez son mari.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
milamiragemilamirage   23 octobre 2011
La femme sourit. Elle fait signe à Bala de s'asseoir près d'elle.
- Je ne vogue pas, tu sais, je fuis.
Devant les yeux écarquillés de Bala, la femme continue:
- Mes parents m'ont mariée très tôt. Ils étaient riches, j'étais jolie, ils savaient que je trouverais un époux plus riche encore. Ils ne m'ont jamais appris à lire, à écrire ou à compter, à quoi bon? Mais je sais tout du chant, de la danse et de l'art de draper un sari. Au début, mon mari était gentil. Je lui obéissais, et les jours passaient. Il voulait un fils, mais rien n'arrivait. Il a commencé à crier, il me traitait de ventre vide. Je pleurais. Je n'avais personne à qui parler, ma famille vivait si loin. Un jour, il a commencé à me battre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
milamiragemilamirage   23 octobre 2011
C'était un mercredi, un jour faste, propice, le jour de naissance du Dieu Krishna. Bala s'en souvient bien... la famille avait choisi cette date pour le mariage de sa soeur Lali.
Lali ne mettrait plus de robe d'enfant, elle ne jouerait plus au cricket, elle avait treize déjà. Bala trouvait que treize ans était un âge normal pour jouer au cricket, mais la famille disait qu'à treize ans il fallait se marier.
Alors Lali avait noué un sari autour de son corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
milamiragemilamirage   23 octobre 2011
Sa mère la regarde, elle, Bala, sa fille à peine éclose, ses boutons de seins qui poussent sous sa chemise, et cette ride qui creuse déjà son front entre ses sourcils. Elle repense à ce jour où sa propre mère l'a menée à celui qui allait devenir son mari. Elle avait douze ans, elle aussi.
Commenter  J’apprécie          10
lilimarylenelilimarylene   19 avril 2011
Assise contre un banian aux racines immenses, elle laisse ses yeux noirs courir après les reflets du soleil sur l'eau. Elle pense à Lali, qui vit en ville, et qui lui manque.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Cécile Roumiguière (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cécile Roumiguière
La chronique albums jeunesse de Marie-Françoise Ten, de "Lis avec moi", dispositif de l'association La Sauvegarde du Nord. Dans l'émission La Vie des Livres du 02 novembre 2016, sur Radio Plus Douvrin, Marie-Françoise livre son coup de c?ur pour "Dans le ventre de la Terre", de Cécile Roumiguière et Fanny Ducassé (Seuil Jeunesse). Pour en savoir plus sur Lis avec moi : http://www.lasauvegardedunord.fr/etablissements/lis-avec-moi/ La page Facebook de Lis avec moi : https://www.facebook.com/lisavecmoi/ La page Facebook de la Vie des Livres : https://www.facebook.com/laviedeslivres62/
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Une princesse au Palais

Elle, elle est assise à une table. Qui attend t-elle ?

son père
sa mère
sa grand-mère

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Une princesse au palais de Cécile RoumiguièreCréer un quiz sur ce livre