AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La boule de verre (6)

Fauvine
Fauvine   14 février 2020
J'ai ramassé mes mots autour de mon village
Par ci, par là, comme on épierre un champ
Des mots de tous les jours, sonnants et trébuchants
Et tout chargés de parfums et d'images
[...]

Ils avaient la couleur chaude des tuiles rouges
Et le vert de la treille en applique du mur
Ils avaient le frisson des ombres qui ne bougent
Que lorsque la nuit tombe ou que le vent murmure.
Commenter  J’apprécie          10
Fauvine
Fauvine   14 février 2020
Et ce mendiant l'attendiez-vous
Quand il vint bluter à mon ordre
La farine de ses rengaines
Sur le trottoir de votre porte ?

Et ce mendiant tout près de vous
Ne savait pas qu'un Don Quichotte
Par ce vieil orgue qui sanglote
Pleurait d'amour à vos genoux.
Commenter  J’apprécie          10
Fauvine
Fauvine   14 février 2020
Je porte en moi l'empreinte rugueuse des siècles
D'un pays fruste et dur d'ancêtres bûcherons
Où le toit violet de la montagne rèche
Pèse sur les petits toits bleus de nos maisons,

Du vent l'aigre fureur dans la forêt géante,
De l'eau, la caresse fraîche après le travail,
Des chemins creux, la terre amollie et collante
Qui se gonfle et s'arase avec les pluies d'avril.

Je retrouve un air vif saturé de vieux rêves
De nos aïeux, lanceurs de haches et de faulx,
Qui brassaient leur destin et leurs forces charnelles,
Rythmant leurs coups et leurs espoirs au bruit des eaux.
Commenter  J’apprécie          10
Fauvine
Fauvine   14 février 2020
Dents de scie
au faîte des bois
les sapins découpent le nuage.

Le nuage
au souffle d'autan
s'effiloche en longs rubans de songe.

Le silence
au rythme des eaux
laisse égrener sa gamme mineure :

Dans ce calme
nos deux amants
- poète et forêt - leurs lèvres effleurent.
Commenter  J’apprécie          10
Fauvine
Fauvine   14 février 2020
Ce cœur que je ne comprends pas
Qui me dit paroles étranges
Dont je n'ai pas le mot de passe

Aussi profondes que le ciel
Plus folles que l'herbe tremblante
Ou plus douées qu'un air de vielle

Maternelles comme un regard
Autant qu'une alcôve secrètes
Sordides comme un sac d'avare

La chair qui geint crie au secours
Mais le tyran dit Marche ou crève
Interminable chasse à courre
Commenter  J’apprécie          00
Fauvine
Fauvine   14 février 2020
Sais-tu ce que contient la forge
dans sa braise, couleur de sang ?
- C'est de la peine des hommes
qui fond au creuset ardent.
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox

    Lecteurs (2) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

    Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

    Paris
    Marseille
    Bruxelles
    Londres

    10 questions
    809 lecteurs ont répondu
    Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre