AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782211321808
216 pages
L'Ecole des loisirs (03/05/2023)
4.09/5   139 notes
Résumé :
Même avec ses joues sales et ses vêtements déguenillés, Poma est remarquable de beauté. Si belle que les soldats de l'empire inca l'ont vite repérée. Ils l'ont emmenée de force à l'alcclahuasi où d'autres adolescentes, arrachées à leur famille, vivent recluses. Poma, la sauvageonne, la fille du puma, est désormais une vierge du Soleil, une Élue promise aux dieux. On dit que l'empereur prépare une offrande au grand esprit de la montagne... C'est donc cela, le sort d'... >Voir plus
Que lire après Le Souffle du pumaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 139 notes
5
15 avis
4
20 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis
Cordillère des Andes, 1999 : une équipe d'archéologues exhume trois petites momies, deux enfants et une jeune fille. Les scientifiques partent du principe qu'ils ont été conduits au sommet du volcan Llullaillaco pour être sacrifiés. Des analyses ADN à l'examen des prélèvements effectués sur les corps, toutes les techniques modernes sont mises au service de l'enquête qui doit révéler ce qui s'est passé…

Cette histoire, on va la découvrir par deux bouts.

D'une part, la vie de Poma, qui vécut dans les Andes au XVIème siècle et dont le destin bascule le jour où des émissaires de l'empereur, frappés par sa beauté, décident de l'emporter à Cuzco. Sa force de caractère sera-t-elle de taille face à Sapa Inca et à la marche harassante qui l'attend dans un décor à couper le souffle ? Sera-t-elle suffisante pour lui permettre d'échapper à son destin ?

D'autre part, l'histoire se reconstitue au fil des avancées de l'enquête menée par Astrid, médecin légiste suédoise dépêchée sur place pour faire parler les momies. Si j'ai bien aimé cette drôle de femme plus à l'aise avec les morts qu'avec les vivants, j'ai été moins convaincue par ce fil d'intrigue dans son ensemble. Il y a un personnage un peu caricatural dont la marque de rouge à lèvre est mentionnée au moins vingt fois, une romance dont je n'ai pas trop vu l'intérêt… Mais ces incursions dans le futur permettent à la fois de nourrir notre curiosité en nous donnant des indices sur ce qui va suivre (pourquoi les enfants ont-ils été drogués ? D'où vient telle cicatrice, telle marque noire ?) et de ménager des temps de respiration plus légers dans une histoire aussi terrible que plausible (puisque les trois momies existent bel et bien, vérifiez !).

L'ensemble est romanesque et très prenant, porté par une plume vive et immersive. On remarque à peine qu'au passage, on en apprend un rayon sur la civilisation Inca et le travail de médecin légiste. Tant et si bien qu'on ne voit pas les pages passer et qu'on en voudrait presque plus. Pour filer la métaphore du puma, j'aurais aimé que l'intrigue rebondisse encore un peu.

Un roman à lire pour l'évasion loin des sentiers battus, l'atmosphère étrange, presque magique et des personnages féminins qui, hier comme aujourd'hui, luttent farouchement pour leur liberté.
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
Commenter  J’apprécie          510
Dans les Andes argentines à 6.700 mètres, des archéologues ont mis au jour trois momies d'enfants incas, sacrifiés au 15ème siècle, dans un état de conservation exceptionnel et entourés de 146 objets rituels.
Vous pouvez les voir au Museo de Arqueologia de Alta Montana, ou en photos ici : https://www.terra-altiplano.com/en/blog/art-culture/children-llullaillaco
Ces extraordinaires momies ont inspiré à Laurine Roux l'écriture de ce joli roman jeunesse, découvert grâce à l'avis de mireille.lefustec.
Une scientifique suédoise, médecin légiste, arrive en Argentine pour examiner les momies et en tirer le maximum d'informations (et puis aussi découvrir les alfajores et la cerveza, entre deux momies).
Parallèlement, Laurine Roux imagine l'histoire de ces enfants : comment ont-ils été choisis pour le sacrifice, comment sont-ils parvenus au sommet du volcan Llullaillaco, comment sont-ils morts ?
Une jolie pincée de mythologie et de magie enjolive le récit.
J'aurais aimé plus d'approfondissement sur la science des morts (le travail de Philippe Charlier me fascine), ainsi que sur le mode de vie inca, qui est survolé.
Mais tel quel, c'est une lecture plaisante à recommander aux ados fans d'archéologie... et aux adultes qui aiment les romans d'aventures un peu magiques, dans des décors dépaysants.

Challenge ABC 2023-2024
Challenge Départements (Hautes-Alpes)
Club de lecture mai 2024 : "W-X-Y-Z"
Commenter  J’apprécie          346
J'ai été sélectionnée lors de la masse critique jeunesse pour recevoir, lire et chroniquer le Souffle du Puma qui me tentait beaucoup depuis sa sortie au vu de son résumé très intriguant. Aussitôt reçu, aussitôt lu. Voici mon avis.

Poma est une jeune fille belle, courageuse, tenace et qui a une envie de vivre incroyable. Elle vivait une vie paisible dans un petit village avec sa grand-mère et son meilleur ami Yurak jusqu'à ce qu'un jour, les Incas, grand Empire dominant celui de Poma, viennent au village pour récupérer leur tribu. Repérée pour sa beauté, Poma est enlevée, considérée comme l'élue à sacrifier _ une Vierge du Soleil _ aux divinités incas pour calmer leur colère et stopper les épidémies qui ravagent les villages, c'est un long chemin vers la mort qui l'attend, accompagnée par deux autres enfants et son amie, eux aussi condamnés.

En Argentine, à notre époque, trois momies _ une adolescente et deux enfants, fille et garçon ayant vécu au XVI e siècle dans les Andes _ sont retrouvés en haut d'un volcan, au même endroit. Incroyablement bien conservées, elles sont baptisées La Doncella, La Nina del Rayo et El Nino, surnommées les enfants du Llullaillaco. Des études sont menées, on a besoin d'une expertise, de légistes pour les faire "parler", pour donner une voix à ces enfants que des hommes ont sacrifié selon un rite ancien et divin.

Le récit nous propose deux temps, une alternance entre passé et présent ; la délimitation se fait grâce à des pages couleurs : le jaune pour le passé, le bleu pour le présent. Ce qui est incroyable, c'est qu'il s'agit bien entendue d'une fiction mais qu'elle s'inspire d'une histoire vraie. Ces trois momies d'enfants ont bien été retrouvées en Argentine en 1999 et l'autrice a imaginé ce que devait être leur cheminement vers la mort d'après les informations recueillies par les spécialistes (comme par exemple, le fait que les enfants étaient drogués avant d'être sacrifiés). le personnage de Poma _ un personnage inventé _ fait ainsi le lien avec les trois enfants _ les trois momies retrouvées. Un certain mysticisme se dégage également avec le puma. le dépaysement était quelque peu présent, la civilisation inca (et même celles des Aztèques, des Mayas...) m'étant relativement inconnue, je ne suis pas très calée sur le sujet alors ce fut une jolie approche. Les émotions étaient là, le récit est aussi beau que dur car on parle quand même de sacrifices humains et qui plus est d'enfants, des enfants auxquels je me suis attachée en très peu de temps, et dont le destin est tragique. de ce fait, l'autrice nous montre aussi l'importance des croyances, les sacrifices sont le lot quotidien des gens, les enfants sont sacrifiés dans l'indifférence, les personnes proches et concernées comme les mères n'ont pas leur mot à dire et ne peuvent qu'accompagner leurs enfants jusqu'à la fin. On ne peut rester insensible face à un tel récit, l'imagination faisant tout.

Par ailleurs, il y a quelques points négatifs. Premièrement, le roman est beaucoup trop court. On ne voit pas passer les 216 pages et un roman plus conséquent aurait été apprécié. Surtout que je trouve que l'autrice est restée assez en surface, cela aurait pu être plus consistant. Et si j'ai adoré les chapitres sur Poma, j'ai moins accroché à ceux dans le présent ; pour être plus précise, je n'ai pas adhéré particulièrement aux personnages, aux chercheurs.

En bref, j'ai beaucoup aimé ma lecture même si j'aurais voulu plus, beaucoup plus. J'ai été touchée par l'histoire de Poma et des enfants. Ce fut une belle introduction à cet univers qui m'était encore étranger et qui me donne envie d'approfondir sur les Incas et les fameuses momies retrouvées, ma soif de connaissance n'étant pas assez étanchée. Une belle découverte.

Je remercie Babelio et les éditions L'École des loisirs pour l'envoi de ce roman.
Commenter  J’apprécie          80
"Le souffle du Puma" figure dans la sélection du Prix Vendredi 2023, mais la couverture de Thomas Ehretsmann (aussi illustrateur de celles de Meto) aurait de toute façon attiré mon attention.

Je découvre l'écriture de Laurine Roux avec ce roman, et malheureusement je ne suis pas convaincue.
L'histoire est plutôt intéressante, l'alternance entre passé et présent apporte une certaine tension narrative, mais trop d'éléments m'ont déplu.

Pour commencer, je n'aime pas les titres qui révèlent à l'avance ce que contient le chapitre. Un peu comme les résumés trop bavards, cela gâche mon plaisir de lecture.
Par ailleurs, j'ai trouvé Poma un peu trop parfaite : belle, forte tête, pleine d'espérance et de courage. Quelques failles auraient aidé à la rendre plus humaine et entretenu le suspens sur l'identité de la Doncella.
Enfin, les personnages contemporains sont particulièrement caricaturaux. L'auteure les utilise pour apporter un peu de légèreté et d'humour, mais le running gag du rouge à lèvres "Chanel Allure*" est, selon moi, assez caractéristique de la finesse du résultat.

L'histoire de ces trois enfants sacrifiés m'intéresse. J'ai apprécié le soupçon de magie qui souffle sur la partie Inca à travers la figure du jaguar. Mais sur un sujet similaire, j'ai préféré "La cité des filles-choisies" d'Elise Fontenaille.
Commenter  J’apprécie          132
J'ai toujours été fascinée par l'archéologie et la façon dont elle nous permettait de replonger dans le passé de civilisation et personnes oubliées au fil du temps, alors quand j'ai vu que Laurine Roux se proposait de nous de nous faire revivre une jeune sacrifiée de l'Empire Inca, j'ai de suite eu envie de lire ce court roman.

Laurine Roux est une habituée des romans où la nature tient une place prépondérante et où elle fait vivre ses personnages avec intensité. C'était déjà le cas dans ses romans destinés au public adulte que sont Une immense sensation de calme, le sanctuaire ou L'autre moitié du monde, mais ici elle y ajoute en plus une dimension historique forte avec ce récit basé sur une histoire vraie.

J'en attendais donc beaucoup et je suis malheureusement restée un peu sur ma faim. Avec la double narration qu'elle propose entre chercheuse dans le présent et parcours de cette jeune inca dans le passé, j'avais des attentes des côtés qui n'ont pas été satisfaites. C'était pourtant intéressant de suivre de manière alternée, déterminée par des inserts de pages colorées, la chercheuse qui cherche élucider le mystère de ces momies trouvées dans un ancien site de l'Empire Inca et celui que semble nous raconter cette trouvaille, c'est-à-dire le passé de l'une d'elle, victime sacrifiée par l'Empereur au Dieu du volcan.

J'ai aimé découvrir le parcours de Poma, une jeune fille sauvage et indépendante, rebelle et forte, qui va pourtant devoir se conforter à la coutume et se rendre jusqu'au lieu où aura lieu le sacrifice. C'était intéressant de découvrir son mode de vie et surtout son désir de vivre et de se rebeller. L'autrice fait vraiment vivre ce personnage et la nature où elle se déploie mais elle va vite, trop vite pour moi et les développements m'ont manqué pour vraiment m'attacher à elle et m'en faire une image autre que celle juste d'une rebelle qui a soif de vivre. C'était un peu limité à mon goût.

De la même façon, sur le papier, j'ai apprécié de suivre Astrid, notre chercheuse dans son parcours pour se rendre sur le lieu de la découverte et analyser les éléments ainsi trouvés, mais ça ne va pas assez loin. Ça reste très léger niveau scientifique et à la place on a une romance bien trop mièvre pour moi qui n'a pas d'intérêt ici et prend de la place pour rien. J'aurais préféré à la place la voir dans son rôle de chercheuse, ce qui a bien trop peu lieu.

C'est donc un roman plein de bonnes intentions mais qui ne parvient pas à les concrétiser suffisamment à mes yeux. Alors peut-être que ce ne sera pas le cas pour les jeunes lecteurs qui sont la cible mais personnellement quand on m'offre de faire revivre un personnage oublié, j'entends apercevoir encore plus de son quotidien, ses relations et entendre plus sa voix et pas seulement son désir répété de rébellion. C'est bien gentil mais répétitif et un peu vain... Quand on me propose de suivre une chercheuse, je veux la voir exercer son métier, surtout face à une telle découvre, et non suivre une romance mièvre. Bref, l'autrice est un peu passée à côté pour moi malgré une jolie plume fort agréable à suivre, notamment dans la nature.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          113


critiques presse (1)
CNLJ
17 octobre 2023
La langue généreuse de l'autrice, riche en images et pourvue d'une certaine matérialité, est rythmée et mélodieuse. Cette écriture nous emporte avec émotion et tension dans une épopée romanesque, mêlée d'Histoire et de transmission.
Lire la critique sur le site : CNLJ
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
C’est alors qu’elle l’entend. Jamais elle n’a rien connu de pareil. Pas plus vivant que mort, ni vivant ni lointain, ce n’est ni un chant ni un grognement, mais tout cela et bien plus encore. Cela émane des astres, des cailloux, des herbes sèches et de la nuit. Le son entre en Poma, il tapit son ventre, le fait nid, capable d’abriter les voix de Papa et de Maman, les conseils de Huapa et les rires de Yurak, assez grand pour accueillir les larmes du monde entier.
Commenter  J’apprécie          170
Et lorsque l’adolescente passe éperdue devant elle, la vieille lui murmure ces mots, Le puma ne vit pas dans une cage. Au même moment un rayon de soleil frappe son pendentif. Poma sent une secousse, quelque chose d’électrique. Elle ignore par quel mystère, mais la vieille l’a armée de courage. À peine a-t-elle le temps de jeter un œil en arrière que la montagne engloutit la silhouette de Huapa. Poma porte machinalement sa main à son cou : le pendentif y est accroché.
Commenter  J’apprécie          150
De ceux qu'on aime, de ceux qu'on a aimés, il reste toujours quelque chose. Une sensation sur la peau, un petit rien qui palpite. L'amour est un oiseau, aussi fragile que capable de s'élever jusqu'aux astres. De ceux qu'on aime, de ceux qu'on a aimés, demeure toujours une lumière, pareille au soleil qui persiste sous les paupières quand on ferme les yeux.
Commenter  J’apprécie          134
De ceux qu’on aime, de ceux qu’on a aimés, il reste toujours quelque chose. Une sensation sur la peau, un petit rien qui palpite. L’amour est un oiseau, aussi fragile que capable de s’élever jusqu’aux astres. De ceux qu’on aime, de ceux qu’on a aimés, demeure toujours une lumière, pareil au soleil qui persiste sous les paupières quand on ferme les yeux.
Commenter  J’apprécie          70
Si la solidarité semble un principe communément désirable, il existe une loi beaucoup plus tangible, qui veut que depuis des millénaires, l’homme s’ingénie à tourmenter l’homme. L’acllahuasi ne fait pas exception. Dans cet espace clos, jalousie, ombrage, rivalité, secret, dénonciation, alliance, trahison, tout ce qui anime le théâtre humain se joue à l’échelle réduite des murs de basalte.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Laurine Roux (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurine Roux
de Laurine Roux https://www.ecoledesloisirs.fr/livre/souffle-du-puma
autres livres classés : incasVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (227) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3280 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..