AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2743626488
Éditeur : Payot et Rivages (30/10/2013)

Note moyenne : 2.97/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Une jeune femme retrouvée éventrée dans son appartement, un enfant échappé d'un placard... La voisine recherche l'enfant, les flics recherchent l'assassin. Quatre histoires d'enfance en parallèle : un petit garçon reclus dans son placard par sa mère prostituée, l'inspecteur Eustache, qui tente d'écrire un témoignage sur ce qu'il a vécu durant son adolescence, Alice et sa petite sœur, violées par leur père, et Samuel, qui n'a su affronter et dépasser l'amour physique... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
rotsenamrub
  03 septembre 2018
Bien sûr il ne s'agit pas d'un véritable polar, l'intrigue policière sert de support à une galerie de destins, victimes et bourreaux, confrontés à la violence et au fait pédophile.
L'auteur, sur un ton banal, rapporte finement ces ambiances provinciales ambivalentes, à la fois bienveillantes et mortifères, où générosité et simplicité se mêlent à une mansuétude naïve et admirative envers des comportements stupides où l'éthylisme fait office d'adoubement viril.
Il fait aussi le procès de l'indifférence et de la lâcheté au sein même de la famille.
Il n'explique et n'excuse pas, il décrit simplement ce que chacun a pu observer, ignorer puis oublier.
Alors on a reproché à l'auteur de noircir le tableau en concentrant tant de perversités en si peu de pages au mépris de toute vraisemblance statistique.
Considérant les confidences et les faits personnellement portés à ma connaissance ces dernières années, l'horreur n'est jamais bien loin.
Commenter  J’apprécie          20
Maphil
  23 mars 2013
Une prostituée assassinée, éventrée et évicérée dans son appartement où elle enfermait son fils de 11 ans dans un placard; deux policiers dont l'un écrit un témoignage sur son adolescence et son initiation sexuelle avec un adulte proche de la famille alcoolique de sa mère et l'autre qui a fuit femme et fille parce qu'il ne parvenait pas à catalyser son attirance pour sa fillette; des voisins : un mysogyne pour qui toutes les femmes sont des putes ou des grognasses; une mère de famille nombreuse qui doit se battre régulièrement avec son mari alcoolique pour garder l'argent du loyer et de la nourriture; une phobique de la poussière et des microbes; une jeune fille victime avec sa soeur de leur père incestueux; et enfin, le meurtirer qui rôde....trop c'est trop, à se demander s'il existe des gens normaux dans cet univers.
Commenter  J’apprécie          20
angelnight02
  12 septembre 2018
MODIFIER
« Placards » fait parti de ces lectures qui dérangent mais qui fascinent aussi. Christian Roux dénonce tellement de choses dans ce roman : des choses dures, des choses troublantes, perturbantes, déconcertantes, mais des choses réellement bouleversantes…car oui ce livre est un ôde à ce qui fait de l'humain un être pitoyable, méprisable, exécrable, lamentable… nous le voyons tous les jours aux infos ou autour de nous, nous en entendons parler par untel ou une telle… L'humain, si tant est que l'on peut qualifier certains monstres comme cela est un être exécrable, abominable, dégoûtant, infâme… Je crois qu'il n'existe pas assez de qualificatifs pour exprimer les sentiments qui s'imposent en nous après une telle lecture. Je suis effarée et pourtant je sais que de telles situations existent mais je fais comme beaucoup, je ferme les yeux et je continue de vivre comme si de rien n'était…
Ce livre appuie là où ça fait mal. C'est un livre violent qui nous en met plein la face. Violence, inceste, suicide sont des sujets abordés d'une façon tellement forte. Certains sont des bourreaux mais les protagonistes sont des victimes. L'auteur dénonce par ce biais la totale indifférence de certains proches, sûrement dû à la peur que leur instigue les malintentionnés, car on le sait, ils sont capables du meilleur comme du pire. Combien de fois entendons nous aux infos qu'il était gentil et que tout le monde l'aimait, que jamais personne aurait pu croire que cela se passait si près d'eux ?
Je ne veux pas dévoiler la trame du livre car il est vraiment très surprenant mais on fait un bout de chemin avec une jeune femme et sa soeur violées par leur père, d'un homme qui aimait trop sa fille de 7 ans et qui commençait à avoir de l'attirance physique pour elle, d'une mère, une prostituée qui a enfermé son enfant dans un placard, d'un homme qui nous raconte ce qu'il a vécu enfant. Et ces êtres se retrouvent autour d'une histoire sordide. La prostituée est retrouvée éviscérée, l'enfant a disparu…
A chaque fois le constat est le même. Les personnes ont vu leur entourage fermer les yeux sur ce qu'il se passait…
C'est douloureux, puissant, troublant, violent…
Lien : https://raoulzecat.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HelenEllen
  23 octobre 2013
Etonnant, la critiqueque j'ai lue précédemment. Sans vouloir faire de l'ombre à l'auteur, il n' y a pas beaucoup de gens "normaux" chez Shakespere, Daniel D.Pollock, Faulkner (le bruit et la fureur), Cormack Mac Carty (No country...) et j'en passe... Mais Roux n'est pas un anglo-saxon et il vit dans un pays prétendument "tranquille". c'est le problème? Je pense qu'il s'agit ici d'un principe d'écritures (avec un s, car l'auteur en développe des très différentes). Et bien que j'aie une vie "normale", quand je vois ce qui se passe autour de moi quand je me donne la peine de creuser un peu (ce que ce roman m'a donné envie de faire), je ne me hasarderais plus trop à parler de normalité... Pour ma part, j'ai trouvé ce roman magnifique de douleur et de rédemption.
Commenter  J’apprécie          20
AnneClaire29
  18 juillet 2015
un roman noir, vraiment noir sur les plus bas penchant de l'homme. Laisse un arrière goût amer et de malaise. Pas une lecture plaisante.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christian Roux (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Roux
Nous étions au festival Quais du polar de Lyon pour sa 14e édition, du 6 au 8 avril 2018. Découvrez l'ambiance du festival, des interviews de lecteurs et d'auteurs présents dans cette vidéo.
0:37 Serge L., lecteur fan de polar 0:51 Solène L., Babelionaute croisée au festival 1:10 Les fameux quiz Babelio 1:17 Rencontre avec Christian Roux autour de la ville comme personnage 1:21 Conférence avec Ian Rankin 1:24 Conférence "L'Italie du nord au sud" avec Valerio Varesi 1:33 Une bénévole de Quais du polar 1:59 Extrait de notre interview vidéo de Daniel Cole 2:04 Commentaires de planches avec Fabien Nury, scénariste de la BD 'Tyler Cross'
Et retrouvez le Groupe consacré à l'événement sur Babelio.com : https://www.babelio.com/groupes/8/Polars-et-Thrillers/forums/8/Discussion-generale/16865/Lequipe-de-Babelio-au-festival-Quais-du-polar
Retrouvez-nous aussi sur : F A C E B O O K : https://www.facebook.com/babelio/ T W I T T E R : https://twitter.com/babelio I N S T A G R A M : https://www.instagram.com/babelio_/ L I N K E d'I N : https://www.linkedin.com/company/babelio P I N T E R E S T : https://fr.pinterest.com/babelio/ S N A P C H A T T : @babelio_off
+ Lire la suite
autres livres classés : perversitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La bannière était en noir ?

Qui a écrit ce livre ?

Soazig Aaron
Farid Abdelelouahab
Christian Roux

4 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La bannière était en noir de Christian RouxCréer un quiz sur ce livre