AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202020245X
Éditeur : Seuil (08/03/1999)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Joseph Rovan a été interné au camp de concentration de Dachau du 5 juillet 1944 au 29 mai 1945. Moins d’un an dans une existence qui en compte à présent plus de soixante-quinze, et pourtant les souvenirs de ces jours interminables tiennent dans la mémoire une place démesurée. Ils ont, au cours des décennies, pris la forme de récits que l’auteur, après les avoir médités et racontés à ses proches, s’est décidé à présenter au public. Conformément à ce que fut Dachau à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Maphil
  02 juin 2013
En juillet 1944, après le débarquement, les Allemands vident les prisons françaises et déportent les prisonniers dans des camps allemands. A Dachau où l'auteur débarque, il n'y a plus que des prisonniers politiques, résistants, ouvriers STO saboteurs ou qui ont tenté de s'enfuir, communistes, prêtres ou encore des otages arrêtés après des attentats contre des soldats allemands... Il n'y a plus de tziganes ou des juifs - ou alors ces derniers ont été arrêtés pour des raisons politiques et non des raisons racistes.
Joseph Rovan, qui grâce à sa connaissance de l'allemand, occupe à Dachau une place privilégiée dans un bureau chargé de fichiers les détenus, fait ici le portrait de divers personnages - détenus mais aussi gardes - qu'il y a rencontré et donne les caractéristiques des groupes de détenus suivant leur nationalité. Il explique l'organisation des groupes nationaux dans le camps et spécialement du groupe français pendant la détention mais aussi à la libération du camps. Très intéressant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MaphilMaphil   02 juin 2013
L'existence misérable partagée à Dachau avec une grande majorité de ressortissants des pays de l'Europe orientale, Russes, Polonais, Tchèques, Slaves du Sud, m'a rendu à jamais incapable de me résigner à une Europe qui ne comprendrait que des composantes occidentales. La Pologne, par-dessus tout, m'est apparue comme un des fondements de l'Europe au même titre que la France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne. L'autre moitié de l'Europe que l'Amérique et l'Angleterre n'ont pu qu'abandonner à l'Europe totalitaire communiste russe reste pour moi individuellement présente sur les traits des compagnons de Dachau. Ne pas les abandonner à la solitude de l'asservissement qu'ils subissent depuis près d'un demi-siècle, alors que nous jouissons de nos libertés retrouvées, reste pour moi un commandement à la fois politique et moral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MaphilMaphil   02 juin 2013
... tant pis, durer, durer, toujours durer était le seul désir, la seule façon de triompher de l'ennemi, la seule façon qu'il nous laissait de le combattre; durer, c'est-à-dire durer intacts, durer tels quels, durer nous, et non pas d'autres hommes, démantelés, désarmés, émasculés par les concessions, les trahisons, les découragements.
Commenter  J’apprécie          21
autres livres classés : camps de concentrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre