AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330101244
208 pages
Éditeur : Actes Sud (04/04/2018)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Jack Burroughs est un vétéran australien du Vietnam, un tyran domestique coutumier des abandons de domicile. Le jour où il découvre dans son jardin, à l'approche du Nouvel An 1991, les restes de son chien déchiqueté par un animal sauvage, il n'en faut pas plus pour le faire dérailler. Dans quelques heures, Jack s'en ira. Et cette fois-ci il ne reviendra pas. Raconté par ses proches, Le Musée des avenirs possibles, est la chronique âpre et chargée d'une rare force d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
traversay
  15 avril 2018
A Loving, Faithful Animal : tel est le titre du premier roman de l'australienne Josephine Rowe, connue jusqu'alors pour ses deux recueils de nouvelles. le livre est devenu le musée des avenirs possibles en français, publié par Actes Sud. Traduction étrange, ma foi, qui oublie la référence à l'animal en question, un chien recueilli par Jack, le personnage central du roman. La mort du premier va provoquer le départ du second, celui-ci abandonnant toute sa petite famille, dans un coin perdu d'Australie. Dans chacun des 6 chapitres, Josephine Rowe va braquer le projecteur sur les proches de Jack, vétéran du Vietnam, sujet à la dépression et aux violences domestiques. le livre est difficile, très noir, voire glauque, et se caractérise surtout par un style difficile à définir, réaliste et abstrait à la fois, avec des phrases qui n'aboutissent pas toujours et se voilent d'une poésie ardue, due sans doute au texte original, parait-il saturé d'argot australien. On a du mal à se passionner pour des personnages autant blessés par la vie et dont la psychologie semble parfois impénétrable. Un portrait de famille dysfonctionnelle, thème plutôt récurrent dans la littérature des Antipodes, mais dont on a beaucoup de difficulté à saisir toutes les nuances dans un livre construit davantage comme une suite de longues nouvelles que comme un véritable roman. Ceci dit, les lecteurs anglo-saxons ont en général plutôt aimé ce récit, alors ...
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Sabrina1988
  23 mars 2020
En Australie, l'histoire de Jack Burroughs, un vétéran de la guerre du Vietnam, père de famille, qui déserte la maison familiale sans explications du jour au lendemain, après la mort de son chien.
Ses proches s'interrogent et nous dressent leur vie d'avant et d'après, leurs interrogations, et le portrait de cet homme imprévisible et de sa part de mystère et d'obscurité.
Je ne suis pas parvenue à entrer dans cette histoire. Je ne sais pas si c'est la méthode narrative utilisée ou le style d'écriture mais certains passages m'ont perdue et ennuyée.
L'idée de départ était bonne, la fuite d'un proche et ses motifs et conséquences. Les séquelles psychologiques des rescapés d'une guerre.
Dommage.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Sabrina1988Sabrina1988   28 mars 2020
Elle avait vu Trina la porter une fois, la robe, vu ce que ça lui faisait. En qui ça la transformait. Il avait fallu une bouteille de bourbon volée et un devoir d'anglais pour la lui soutirer ce soir. Ça les valait, estime Lani, se regardant dans l'étroit miroir fixé à la porte de sa chambre, se tortillant un peu, comme quand on danse sans vraiment y mettre du sien.
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988Sabrina1988   28 mars 2020
C'est qu'il y a ce sentiment, cette intuition. Qu'il y a peut-être des endroits dans ce monde qui n'ont pas l'intention de vous aplatir, de vous écraser entre le ciel et la terre. Le monde devient plus petit ; même Lani s'en rend compte, même d'ici. Ou ce sont les espaces entre les gens qui s'amenuisent, les distances. Qui se resserrent.
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988Sabrina1988   28 mars 2020
Bombes et mortiers, comètes, fusées. Comme le tambourinement de la pluie sur le toit de la voiture, toutes ces choses perdues à jamais, toutes ces choses qui n'auront plus jamais rien de bon. Regarder le ciel virer au jaune cendré, retenir la lumière et l'étaler au-dessus de la plage comme une vieille couverture. Suffocant.
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988Sabrina1988   24 mars 2020
Elle rit derrière ses lunettes noires à la Audrey Hepburn, ignorant qu'elles lui serviront un jour à camoufler ses ecchymoses et ses nuits sans sommeil.
C'est la première pièce dans le musée des avenirs possibles, la vie qui aurait pu se dérouler aussi mollement qu'un rouleau de satin, si seulement la jeune femme avait fait basculer ses jambes graciles dans cette voiture splendide et foncé au plus vite dans le sens opposé, laissant l'homme qui tenait l'appareil derrière elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sabrina1988Sabrina1988   28 mars 2020
Voilà des années maintenant qu'elle se réveille le matin consciente d'une chose : ceci n'est pas ma vie. [...] Rien de tout ça ne lui correspond. Y a eu maldonne. Quelqu'un quelque part est en train de vivre sa vraie vie, de faire tourner les kilomètres au compteur comme on le ferait avec une voiture volée. Mais tôt ou tard, cette personne avouera. Elle y sera obligée, minée par l'inquiétude, la culpabilité. Sa virée ne peut pas durer indéfiniment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : vétéransVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le quatrième mur

Quel rôle joue Imane dans Antigone ?

La nourrice
Elle ne joue pas
Le choeur
Antigone

11 questions
312 lecteurs ont répondu
Thème : Le quatrième mur de Sorj ChalandonCréer un quiz sur ce livre