AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266234706
Éditeur : Pocket Jeunesse (05/06/2014)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 831 notes)
Résumé :
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (312) Voir plus Ajouter une critique
Marie123
  21 août 2014
Ce livre était si magnifique qu'il m'a brisé le coeur. Je voulais absolument le lire, sans m'attendre à ce qu'il me touche à ce point. Je suis contente de l'avoir fait, d'autant plus que c'était dans la langue d'origine, ce qui, je ne sais pas pourquoi, m'a encore plus plu.
J'ai tout de suite accroché à l'histoire. J'adore lorsque nous avons les deux points de vue des personnages principaux, et même si ce n'était pas narré par eux, j'avais l'impression que oui. Les émotions des protagonistes se ressentaient vraiment bien. Je dois absolument parler de ces derniers. J'ai tellement, tellement aimé Park. Il n'a rien d'extraordinaire, pourtant, mais bon sang, il ferait tout pour Eleanor. Vraiment. Il n'a que 16 ans, mais je l'ai senti assez mature et surtout dévoué, attentionné, généreux. Il est sincère, surtout, et m'a fait tomber sous le charme. D'ailleurs, de la quinzaine de citations que j'ai ressorties de ce roman, plusieurs viennent de ''lui'' (ses propos), car il est adorable.
L'histoire d'Eleanor est touchante, mais son personnage m'aura malheureusement moins touchée par moments. Je lui reproche son comportement colérique, même si je sais qu'avec la vie qu'elle menait, c'était plutôt compréhensible, voire aucunement volontaire. C'est facile de s'attacher à elle, quand on pense à quel point elle est forte malgré tout ce qui lui est arrivé et ce qui lui arrive encore. Cependant, je l'ai trouvée assez égoïste à un moment, j'étais même frustrée... Je n'en dirai cependant pas plus. Les deux personnages sont tellement différents... de par leur physique, leur mode de vie, leur opinion sur certaines choses... La lecture et la musique sauront les réunir. Malgré les préjugés, malgré les aléas de la vie, malgré toutes les embûches sur leur chemin. Cela prouve que l'amour est plus fort que tout.
Il n'y a pas d'action particulière dans le roman ; il s'agit plutôt du quotidien des deux personnages. Park mène une vie bien rangée avec sa famille aimante, alors que chez Eleanor, c'est la pagaille. Entre tout cela, ils vivent quelques moments de bonheur ensemble, mais aussi quelques disputes, ce qui au final rendait leur relation plus forte et la faisait avancer. C'est vraiment une magnifique romance. Comment Park aime Eleanor, cette façon qu'il a de lui dire et de lui prouver... Et Eleanor, qui l'aime tout autant, malgré sa réticence à s'attacher... Vraiment, c'est inoubliable.
Il y a dans la couverture du livre en anglais une phrase qui dit : «C'est l'histoire de deux ''maudits'' de 16 ans, qui sont assez brillants pour savoir qu'un premier amour ne dure presque jamais, mais assez braves et désespérés pour essayer.» Et c'est exactement ce que j'ai ressenti en découvrant ce roman. Car les choses allaient plutôt bien en dépit de la situation, mais malgré tout l'amour que les deux personnages se portaient, je me doutais que tout ne pourrait pas toujours être rose. Je peux vous dire que j'ai eu le coeur brisé à quelques reprises... Et étrangement, j'ai trouvé cela magnifique et touchant.
La fin arrive trop vite et nous laisse sans mot. Je l'avoue, j'étais choquée et je suis un peu restée sur ma faim. C'était beau et mystérieux, mais triste. J'aurais voulu en savoir plus. Cependant, je me suis imaginé ma propre version des choses. Mais j'ai une bonne nouvelle : l'auteure a révélé dans une entrevue (en anglais) qu'il se pourrait bien qu'elle écrive à nouveau sur ces protagonistes, car elle n'en avait pas terminé avec eux... Ce qui me rend très heureuse. Et pleine d'espoir.
Pour conclure, ce livre fut un énorme coup de coeur pour moi. Il est tout simplement magnifique. Lorsque je lis de tels livres, je sais pourquoi la romance est l'un de mes genres préférés. Parce qu'à chaque fois, je ressens tellement de choses, tellement d'émotions... Et jamais je ne pourrai oublier ce livre et encore moins ce que j'ai ressenti en tournant les pages. C'est une histoire d'amour remarquable et je recommande ce livre à tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
IfIStay
  25 juillet 2014
À force d'entendre tous les très bons avis sur Eleanor & Park, j'ai décidé de me procurer ce livre, en anglais.
Ce livre est un pur bonheur !
J'ai tellement aimé cette histoire. Mes deux qualificatifs pour décrire cette histoire sont : simple et beau. J'ai été emporté dans cette histoire, quelle claque ! Je viens de le finir et j'en suis encore tout bouleversé.
On suit les aventures d'Eleanor et Park, deux adolescents de 16 ans qui tomberont follement amoureux l'un de l'autre.
Nous pouvons réellement nous identifier à ces deux personnages. On a tous connu une Eleanor ou un Park dans notre scolarité. Eleanor ne se sent pas à sa place, elle est très complexée par son poids et souhaite à tout prix s'effacer aux yeux des autres. Malheureusement, ce ne sera pas le cas. Grande, rousse, ronde, elle est directement remarquée dès son premier jour. Cela lui causera beaucoup de peine la manière dont les gens la regardent puisqu'elle n'a jamais vraiment eu de problèmes auparavant. Elle s'assoit à côté de Park et sa vie sera à jamais bouleversée.
La famille de Park a toujours habité à Omaha, personne n'embête Park, il n'embête personne, il suit son petit train-train quotidien en faisant le moins de vagues possibles.
Les deux personnages principaux sont extrêmement attachants. Mon petit coeur s'est serré de nombreuses fois. Nous sommes tous déjà tombés amoureux et nous connaissons tous, les sensations que cela procure. C'est ça qui est tellement beau dans Eleanor & Park, on nous décrit les premiers émois amoureux, les premières sensations... Des moments qui font tout de suite échos à nos moments passés.
Ce qui est extrêmement intéressant dans ce livre c'est le fait que l'histoire se déroule dans les années 80 ce qui signifie qu'il n'y a pas de portable, pas d'internet... Eleanor et Park doivent donc attendre pour se voir, pour se parler. le manque s'installe. Ce roman nous rappelle les choses simples de la vie, loin de toutes technologies. Une bonne piqûre de rappel de comment cela pouvait se dérouler avant, loin d'une certaine facilité je dirais. Parce que oui Eleanor et Park devront faire face à beaucoup d'obstacles.
J'ai beaucoup aimé l'évolution de la relation entre les personnages, les premiers mots, les premiers échanges, comment ils apprennent à se connaître, les gestes affectifs qui deviennent de plus en plus prononcés... C'est ça qui est formidable avec ce livre, c'est que tout n'est pas facile. Ce sont les premières relations amoureuses donc on peut être un peu gauches parfois. Eleanor et Park ont cette candeur, cette jeunesse, ils ne savent pas quoi faire, comment faire, comment s'aborder et c'est justement ça qui fait la magie du livre. On doute avec eux, on est gêné avec eux, on sourit avec eux, on s'attache à eux.
Les caractères des personnages se complètent à merveille. Eleanor, sarcastique, assez mystérieuse, timide au contraire de Park qui est plus directe, sincère, moins gêné. Ils sont faits pour être ensemble.
Concernant la fin du livre,
Pour résumer, ce livre fût un formidable moment de lecture. J'ai été réellement happé par l'histoire, les personnages et j'ai vraiment été pris émotionnellement dans le livre. Je n'ai pas ressenti ça avec beaucoup de livres, Eleanor & Park est un livre magique, qui donne le sourire et rend heureux. À relire encore et encore !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
c.brijs
  15 juillet 2014
Ah ! Ça faisait bien longtemps que je n'avais veillé pour un livre. Il devait s'agir du dernier tome d'Harry Potter ! Un bail ! "Eleanor & Park" pourra se vanter d'avoir réussi cet exploit en me tenant éveillée jusqu'aux petites heures du matin !
Waouh ! Voilà ma première réaction ! Ça résume bien l'effet produit par un livre qui vous happe du début à la fin et vous laisse, le coeur battant la chamade, à la fin de ses 58 chapitres et ses 378 pages où se succèdent à la troisième personne les points de vue d'Eleanor et Park, deux ados de seize ans ! Mais bon, je me doute bien que vous attendez plus. Il me faut maintenant trouver les mots pour exprimer pourquoi ce titre est un de ceux qui va compter.
Tout d'abord parce qu'avec lui, Roméo & Juliette peuvent aller se rhabiller. Eleanor et Park sont des personnages qui paraissent de chair et de sang, loin des clichés des amoureux sublimes de Vérone - "deux gosses de riches qui ont toujours eu ce qu'ils voulaient" comme pense Eleanor. On ne peut pas dire que ce soit son cas. Trop rousse, trop ronde, elle cache les misères de sa vie derrière des frusques invraisemblables. Tout pour être le souffre-douleur des pestes du lycée. Quand Park la voit pour la première fois dans le bus scolaire, il se dit qu'il ne va pas sacrifier sa tranquillité pour "une fille comme ça". Sa décision de se pousser côté fenêtre va pourtant changer leur vie. Lui, Park, a plus de chance. Même si les autres le traite de Coréen, il est néanmoins respecté puisque son père, un ancien militaire, est originaire du coin. de plus, il a la chance d'être entouré de parents aimants et amoureux comme au premier jour.
Ensuite, parce que leur amour naissant se nourrit de leurs différences. Petit à petit, la frontière entre eux (15 cm de banquette) s'amenuise. Leur rapprochement se nourrit de comics et de musique punk rock. Ces partages colorent de rose le quotidien particulièrement sordide d'Eleanor et changent sa vision particulièrement pessimiste de la vie et du monde :
"Elle (la musique) lui faisait prendre conscience que tout, le monde entier, n'était pas ce qu'elle pensait. Et c'était plutôt chouette comme sensation. C'était la meilleure des sensations."
Aussi, lorsqu'elle offre en retour son sourire à Park, celui-ci fond. Il n'aura alors de cesse de se battre envers et contre tout, même contre lui-même, pour vivre cet amour qui éclot. Un amour qui magnifie Eleanor, le vilain petit canard qui, aux yeux de Park, devient un magnifique cygne. Lui même est transfiguré, au sens propre et au sens figuré (je vous laisse découvrir pourquoi), et assume sa vrai personnalité, n'en déplaise à son père !
Non ! Détrompez-vous, il ne s'agit pas ici d'une mièvre histoire à l'eau de rose. L'auteure aborde des thèmes qui en font une histoire bien actuelle, même si l'intrigue se déroule en 1986 ! Harcèlement scolaire, familles désunies, parents démissionnaires, précarité sociale, violence conjugale,... Autant de situations qui font malheureusement le quotidien de bon nombre d'ados. Pour contrebalancer cette noirceur, Rainbow Rowell nous offre un merveilleux message d'espoir et de tolérance. Nos différences sont source de richesses infinies ! Tendre la main à l'autre peut nous apporte bien plus qu'on ne l'imagine !
"Tenir la main d'Eleanor, c'était comme tenir un papillon. Ou un battement de coeur. C'était tenir une chose pleine, et pleinement vivante."
Mais revenons sur le cadre temporel de ce récit ! Pour moi, il constitue également une des clés du succès de ce titre. Pour les jeunes lecteurs, ils découvriront toute cette époque des années 80 avec des références littéraires, musicales et cinématographiques cultes. Pour moi, il m'a rappelé mes seize ans et mon premier amour (devenu l'amour de ma vie). J'ai notamment ri à l'évocation de Hall and Oates, groupe dont mon amoureux transi me chantait des morceaux entiers...
En réalité, pour être honnête, a contrario des autres blogueurs qui l'ont déjà lu et chroniqué, j'ai plus ri que pleuré. Bien sûr, il y a des moments plus durs, ces mots sales qui veulent détruire l'innocence d'Eleonor... Mais, au-delà, il y a surtout la fraîcheur et la pureté d'un premier amour !
""Il n'y avait rien de honteux avec Park. Rien de sale. Parce que Park est le soleil", et c'était la meilleure façon qu'elle ait trouvée pour l'expliquer."
Le mot de la fin, je le laisse à Park à qui son professeur de littérature demandait pourquoi "Roméo et Juliette" avait traversé les temps. Sa réponse pourrait s'appliquer à leur histoire :
"Parce que les gens aiment se rappeler ce que c'est que d'être jeunes, et amoureux."

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          175
orbe
  15 novembre 2014
Eleanor arrive dans un nouveau lycée. Tout dans son apparence, ses rondeurs, sa chevelure rousse ainsi que ses habits dépareillés et en mauvais état, la désigne comme une paria.
Etonnament, Park, va lui venir en aide lors d'une altercation dans le bus scolaire. Alors que lui-même essayé jusqu'à présent de se fondre dans la masse et de faire oublier ses origines asiatiques, il ne va résister longtemps à son attirance pour la jeune fille.

Mais les problèmes d'Eléanor ne se résument pas au harcèlement scolaire, loin sans faut ! Peu à peu, elle s'ouvre au jeune homme et partage avec lui son histoire...

Un roman qui m'a surpris par la force de sa thématique. Nous imaginons souvent savoir ce qu'est la maltraitance au sein de la famille mais l'auteur s'attaque au travers de ce récit à nous faire saisir qu'il existe des choses pires que les coups !
La manipulation subit par Eléanor, sa mère et ses frères et soeur est fortement liée à la pauvreté mais elle ne s'y arrête pas. Toutefois cela apporte une dimension de tristesse et de solitude supplémentaire au personnage.
L'alternance des voix permet de créer de l'attente et de percevoir Eleanor à la fois de l'intérieur et d'un point de vue extérieur. Ce choix interroge notre propre regard sur tous gens différents par leur apparence. Intéressant !

Un livre à lire absolument même si la fin comporte peut-être un chapitre de trop.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
lemillefeuilles
  01 octobre 2014
Avant même sa sortie, j'entendais parler d'Eleanor & Park, et j'avais très envie de le lire ! J'ai vu qu'il était comparé à Nos étoiles contraires, pas au niveau de l'intrigue, mais parce que ce livre, comme celui de John Green, a immédiatement plu à tout le monde (ou, en tous cas, à une grande majorité de personnes). J'avais beaucoup aimé Nos étoiles contraires, mais, avec tous les avis positifs, j'en attendais vraiment beaucoup. Peut-être trop. du coup, j'ai apprécié ce livre mais pas tant que je l'imaginais. J'ai décidé de ne pas me faire "avoir" avec Eleanor & Park, et de ne pas m'attendre à trop. Et finalement ? Un coup de coeur !
J'en suis vraiment ravie, parce que j'aime bien la young-adult, mais je n'en lis pas des masses, et je pense pas avoir tant de coups de coeur en littérature jeunesse et jeunes adultes, contrairement aux polars ou à la littérature. Alors forcément, c'était inattendu que j'aime autant ce livre !
Je m'attendais à une histoire d'amour somme tout banale (malgré l'originalité qui en ressort, puisque la relation se base sur l'amour de la musique et des comics), mais au final il n'en est rien. Déjà, ça se passe dans les années 80, c'est assez rare de voir des livres de young-adult qui se situent dans le passé (pas si éloigné que ça, bien sûr). Comme Eleanor & Park aiment la musique, ils parlent beaucoup des "vieux" groupes, et je suis quelqu'un qui apprécie avoir des références culturelles dans les bouquins (sans pour autant que ça soit tout le temps, ou fait n'importe comment. Là, nous avons deux passionnées de musique, c'est cohérent et logique qu'ils en discutent). Ensuite, leurs débats sur les comics et leurs héros m'ont beaucoup amusée, même si je n'y connais pas franchement grand-chose en comics. En bref, ces petits aspects culturels tout bêtes m'ont séduite !
Et les personnages, bien sûr ! Qu'est-ce que j'aurais aimé rencontrer un gars comme Park au collège ou au lycée (même si au lycée, j'ai rencontré mon copain, nous n'étions pas ensemble là-bas, donc pas de soutien "direct"). C'est une période qui s'est très mal passée pour moi, un peu comme pour Eleanor. Je l'ai trouvée très courageuse, et je me suis dit qu'elle avait de la chance d'avoir Park (c'est à peu près la seule chose pour laquelle elle a de la chance...) C'est un garçon très gentil, très attachant. Quant à Eleanor, comme je viens de le dire, elle est courageuse. Elle affronte sa triste vie sans broncher, j'en connais plus d'un qui aurait pété un plomb rien qu'en vivant la moitié de ce qu'elle vit. Son beau-père est un salaud, ses "camarades" n'en sont pas vraiment, ils sont tout bonnement infects. J'ai plusieurs fois versé des larmes, en voyant dans quelle situation elle se trouvait. Je me suis beaucoup retrouvée en cette fille un peu maladroite, qui se prend tout le temps des coups dans la gueule. J'avais presque l'impression d'être retournée au collège ou au lycée (j'ai même vécu des situations similaires à celles qu'elle a vécues). J'ai trouvé que Rainbow Rowell savait de quoi il parlait, notamment en abordant un sujet aussi sensible que le harcèlement. Il nous décrit des situations sordides. Peut-être pour que les lecteurs prennent conscience que ce ne sont pas QUE des chamailleries entre élèves ?
Au-delà de ça, le fait que ce soit une histoire d'amour qui se concentre sur d'autres choses (et pas seulement "oh je t'aime oh moi aussi faisons notre vie ensemble", ça va quand même un peu plus loin que ça), ça m'a plu. Je ne suis pas franchement attirée par les romances, j'en lis très peu à vrai dire. J'ai envie de lire quelque chose qui sort de l'ordinaire, et ça a été le cas avec Eleanor & Park. On aborde des sujets graves comme les problèmes familiaux, le manque d'argent, le harcèlement scolaire... Bref, tant de sujets qui nous touchent tous, d'une manière ou d'une autre. Et puis, je ne m'attendais pas à cette fin. Tout simplement pas à ce livre. Et ça, ça me plait vraiment ! D'être surprise.
Pour conclure, c'est un roman qui se lit d'une traite (si vous avez un peu de temps devant vous bien sûr), qui aborde pleins de sujets très intéressants, avec des personnages très attachants (ou haïssables... si vous l'avez lu, vous savez desquels je parle), des références culturelles intéressantes, quelques surprises, des rebondissements et, bien sûr, une chouette histoire d'amour. C'est un véritable coup de coeur, et ça je ne m'y attendais vraiment pas !
Lien : http://leslecturesdanais.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152

Les critiques presse (1)
LaPresse   21 août 2014
Avec quelle justesse, par ses mots directs et son humour, Rainbow Rowell va dire leurs émois, faisant des aller-retour entre le point de vue de Park et celui d'Eleanor. Avec quelle dextérité va-t-elle jongler avec la lumière adolescente et le drame familial, provoquant sourires ici, larmes là.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations & extraits (116) Voir plus Ajouter une citation
OctoPangeOctoPange   17 octobre 2017
Je ne t'aime pas bien, dit Park. J'ai besoin de toi […] Tu peux me demander pourquoi j'ai besoin de toi, a-t-il murmuré. […] Sauf que je ne sais pas. Je sais juste que j'ai besoin de toi … Tu me manques, Eleanor. Je veux être avec toi tout le temps. Tu es la fille la plus intelligente que j'aie jamais rencontrée, et la plus drôle, et tout ce que tu fais me surprend. Et j'aimerais pouvoir dire que ce sont les raisons qui font que tu me plais, parce que ça me donnerait l'air d'un être humain très évolué… Mais je crois que ça a aussi pas mal à voir avec le fait que tes cheveux sont roux et que tes mains sont douces… et que tu sens bon le gâteau d'anniversaire fait maison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liredelivreliredelivre   03 septembre 2014
- Je crois que je n'arrive pas à respirer quand on n'est pas tous les deux. En d'autres termes, quand je te vois le lundi matin, ça fait environ soixante heures que je retiens mon souffle. Ça explique peut-être que je sois grognon et que je m'énerve contre toi. Tout ce que je fais quand on est loin, c'est penser à toi, et tout ce que je fais quand on est ensemble, c'est paniquer. Parce que chaque seconde semble si importante. Et parce que je suis vraiment incontrôlable, je ne peux pas m'en empêcher. Je ne m'appartiens même plus, je suis à toi, et qu'est-ce qui se passera si un jour tu décides que tu ne veux plus de moi ? Comment est-ce que tu pourrais me vouloir autant que je te veux ?
Il était silencieux. Il aurait voulu que tout ce qu'elle venait de lui dire soit la dernière chose qu'il entende. il voulait s'endormir avec ce "Je te veux" à son oreille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
MadezMadez   08 septembre 2014
- Je voulais dire que tu n'as pas l'air différent de d'habitude, a chuchoté Park, juste au cas où sa mère était de l'autre côté de la porte. Et tu es toujours jolie.
- Je ne suis pas jolie, a énoncé Eleanor comme s'il était demeuré.
- J'aime bien ta dégaine, a dit Park, plus sur le ton de la discorde que du compliment;
- ça ne veut pas dire que c'est joli.
Elle chuchotait, elle aussi.
- Très bien, tu as l'air d'un clodo.
- Un clodo ?
Une étincelle s'est allumée dans son regard.
- Ouais, un clodo bohème. On dirait que tu viens juste d'entrer au casting de Godspell.
- Je ne sais même pas ce que c'est.
- Une émission horrible.
Elle s'est approchée de lui :
- J'ai une dégaine de clodo ?
- Pire. D'un clown de clodo.
- Et ça te plaît ?
- J'adore.
Il a à peine dit ça qu'un grand sourire a illuminé son visage. Et quand Eleanor souriait, quelque chose se brisait à l'intérieur de lui.
A chaque fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
kanarmorkanarmor   11 mars 2015
- Eleanor... Pourquoi ne pourrait-t-on pas se revoir ?
- Punaise, ne recommence pas. J'avais presque arrêté de pleurer.
- Dis-moi. Parle-moi.
- Parce que. Parce que mon beau-père me tuerait.
- Et qu'est-ce que ça peut lui faire ?
- Rien, il veut me tuer, c'est tout.
- Pourquoi ?
- Arrête de me demander ça, a-t-elle rétorqué sur le ton de la colère, incapable de retenir ses larmes désormais. Tu demandes toujours ça : "Pourquoi". Comme s'il y avait une réponse pour tout. Tout le monde n'a pas la même vie que toi ou ta famille, tu sais. Dans ta vie, les choses se produisent pour une bonne raison. Les gens sont raisonnables. Mais ce n'est pas ma vie. Personne dans ma vie n'est raisonnable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
darkodarko   25 juin 2014
Parfois elle avait le sentiment qu'elle ne pourrait jamais rien offrir à Park qui arrive à la cheville de ce qu'il lui avait donné. C'était comme s'il lui balançait des trésors sur les genoux chaque matin sans même le savoir, sans aucune idée de la valeur qu'ils avaient.
Elle ne pourrait pas le rembourser. Elle n'arrivait même pas à le remercier correctement. Comment peut-on correctement remercier quelqu'un pour les Cure ? Ou les X-Men ? Parfait, elle avait le sentiment qu'elle aurait toujours une dette envers lui.
Et là, elle s'est souvenue que Park ne connaissait pas les Beatles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Rainbow Rowell (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rainbow Rowell
Vidéo de Rainbow Rowell
autres livres classés : premier amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Eleanor and Park

Comment s'appelle le beau-père de Eleanor ?

Mouse
Richie
Ben

10 questions
99 lecteurs ont répondu
Thème : Eleanor and Park de Rainbow RowellCréer un quiz sur ce livre
. .