AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,08

sur 464 notes
Ileauxtresors
  24 février 2022
Ce cochon en peluche délavé et rapiécé, Jack y tient plus que tout. Surtout depuis que son existence tombe en lambeaux. S'il venait à se perdre, le garçon serait prêt à aller au bout du monde pour le retrouver – et même au pays des Choses perdues, accompagné du contrariant Cochon de Noël…

« L'un des meilleurs livres que nous ayons lu – presque du niveau de Karlsson sur le toit. » Verdict sans appel pour mon moussaillon qui est tombé complètement sous le charme de cette histoire. Il faut dire que lui aussi voue une tendresse indéfectible à un animal en peluche élimé qui partage, depuis toujours, ses bonheurs et ses peines. Comme Jack, il s'est attaché à certains objets et reliques de tranches de vie – et dont il est hors de question de se séparer. Il n'aurait aucun mal à imaginer la détresse de ces choses si elles venaient à être perdues ou jetées…

J.K. Rowling brode avec l'habileté qu'on lui connaît à partir de là, donnant vie à toute une galerie d'émouvants personnages-objets. Par-delà des péripéties tout à fait captivantes, cet intéressant pays que nous explorons avec Jack nous donne à réfléchir sur tout ce qui peut se perdre et, dans la masse, à ce qui revêt plus ou moins de valeur dans notre monde consumériste où les choses se jettent et se remplacent en un clin d'oeil. Des objets utiles ou superflus, à valeur sentimentale ou absolument vitale. Mais aussi des principes. Ou l'inspiration. C'est malin et inventif, drôle et acéré.

Les illustrations de Jim Field donnent corps à cet univers à la lisière entre Alice au pays des Merveilles et Toy Story – et suggèrent d'ailleurs que l'histoire de Jack et du Cochon de Noël fournirait une chouette matière pour un film d'animation.

Très bien joué, une fois de plus, pour l'autrice de Harry Potter. Après ça, vous ne verrez jamais plus vos affaires de la même manière !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          532
fabien2830
  03 novembre 2021
– Elle a jeté LC par la fenêtre ! hurla-t-il. Elle a jeté LC par la fenêtre !
Et voilà que maintenant Lo Cochon est perdu quelque part sur l'autoroute, croyant que Jack l'avait abandonné pour toujours. LC comprenait tout sans qu'on ait besoin de rien lui dire.
« Je te retrouverai, LC, se promit Jack. J'irai te chercher quand tout le monde dormira. »
La nuit de Noël est particulièrement la nuit où les Objets peuvent parler au pays des Vivants. Jack et le Cochon de Noël partent à la recherche de son doudou préféré Lo Cochon dans un univers où l'imagination est hors norme, le pays des choses perdues…Un endroit étrange et terrible qui a ses propres lois. Y règnerait le Grand Perdeur !
Une histoire facile à lire avec des chapitres courts. Même si l'histoire s'adresse à de jeunes enfants, c'est un livre rempli de magie, un soupçon de légèreté pour retrouver son âme d'enfant.
Commenter  J’apprécie          501
dedanso
  21 janvier 2022
Même si je n'ai plus guère le temps de rédiger mes billets sur Babelio, il m'est apparu impossible de ne pas y laisser une trace de ma lecture de Jack et la grande aventure du Cochon de Noël.

Je fais partie des lecteurs qui ont grandi avec Harry Potter. Mais ce n'est pas pour autant que c'était joué d'avance car J. K. Rowling m'a aussi déçue. Non, je ne fais pas référence à la polémique sur les trans (quoi qu'il y aurait des choses à dire) mais à ses livres destinés aux adultes, tout particulièrement ses polars écrits sous le nom de Robert Galbraith. Impossible d'accrocher à ces pavés qui m'ont procuré beaucoup de bâillements !

Cependant, après avoir lu et adoré L'Ickabog, puis avoir lu et être tombé amoureuse de Jack et la grande aventure du Cochon de Noël, j'en suis venue à la conclusion que J. K. Rowling est surtout une déesse de la littérature jeunesse. Elle sait parler mieux que personne aux enfants de tout âge.

Ce conte merveilleux n'est pas mièvre contrairement à ce que l'on pourrait redouter (période de Noël, peluche en cochon...) mais au contraire d'une grande finesse psychologique ! L'univers du Pays des Choses Perdues est si bien construit ! C'est d'une beauté à couper le souffle et pourtant, il ne manque parfois pas de tristesse et de noirceur. La plume de l'auteur est juste, évocatrice, sensible et forte.

Je vous invite vraiment, peu importe votre âge, à vous emparer de ce roman et à le partager avec les jeunes qui vous entourent. le lire à voix haute à vos enfants vous fera partager de très doux moments !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4315
bbpoussy
  28 octobre 2021
Voici encore une histoire comme seule J.K. Rowling sait nous les compter.
Tout comme pour "L'Ickabog", je me suis laisser prendre dans l'histoire. Un compte jeunesse mais qui m'a fait pétiller mon imagination d'adulte.
Elle répond, dans ce joli roman, à la question : où vont les jouets, objets, sentiments,...perdus ?

C'est grâce à L.C., le cochon en peluche de Jack, petit garçon qui vit avec sa maman, son beau-père et sa fille Holly, qui a été auparavant l'amie de Jack avant de devenir une ado, que nous allons le découvrir.
Un jour, Holly s'en prend à L.C. et celui-ci quitte la vie de Jack. Elle aura beau le remplacer par le Cochon de Noël, Jack en sera dévasté et fera tout ce qui est en son pouvoir pour le retrouver.
A la veille de Noël, tout est possible et Jack pourra compter sur le Cochon de Noël pour vivre une aventure inoubliable à la rechercher de L.C.

C'est un compte merveilleux à lire le soir ou dans la journée à toute la famille réunie.
Bon, je me suis tellement prise d'affection pour Jack que je l'ai lu seule en deux jours, mais je le relirai avec plaisir à toute la famille pour les fêtes de Noël qui avancent à grands pas.
Avec tous ces mois difficiles que nous avons vécus, nous avons tous besoin d'une histoire merveilleuse, de chaleur humaine, de bons sentiments et de câlins.
Elle est très forte J.K. Rowling car maintenant, j'ai envie de faire mon sapin et de manger des chamallows en prenant soin de tout mon petit monde, peluches comprises !

A votre tour de vous faire embarquer et d'avoir les yeux et le coeur qui pétillent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Torellion
  28 février 2022
Tout le monde s'accordera à dire que la nuit de Noël est la plus propice aux miracles.
Et c'est bien d'un miracle dont aura besoin le petit Jack en ce jour du 24 décembre. En effet, sous le coup d'un accès de colère, sa demi-soeur par alliance a commis l'irréparable, le plus impensable des sacrilèges : balancer son doudou par la fenêtre de la voiture, sur l'autoroute.
Lo cochon est perdu à jamais.
À jamais ?
C'est sans compter sur l'imagination fertile et débordante de J.K Rowling, qui va nous entraîner dans le monde des jouets perdus, dont les villes ont déjà des noms familiers : Jetables-city, Zutcéouça en passant par la rocaille des Indéplorés ou encore la Cité des Regrettés.
La thématique assez classique aurait pu faire pencher le récit dans le mièvre, la guimauve. Il n'en sera rien, le talent de J.K Rowling veille. le livre est d'une grande empathie et après un retournement de situation, se termine évidemment bien. Ce conte de Noël est un petit chef-d'oeuvre rehaussé d'illustrations de Jim Field  venant agrémenter chaque début de chapitre.
Imagination, frisson, émotion… A mettre entre toutes les mains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Kez
  06 mars 2022
J'ai découvert JK Rowling d'une façon bien particulière.

J'étais dans le métro londonien. Un homme, costume, cravate, très cher, très British, tenait un journal. Dans ce journal, un livre....

Tiens, tiens Monsieur le banquier lit un livre porno dans le métro.

Je finis par voir la couverture. je note le nom. le soir à l'aéroport, je vois le premier Harry Potter entassé par dizaines.

je l'ai acheté et dévoré. J'ai lu toute la série. J'ai vu les films. J'aime également l'histoire de cette autrice improbable.

Bref désolée pour cette longue introduction. Donc parfois j'achète le nouveau JK Rowling.

Jack est un garçon courageux et l'histoire est sympa pour les enfants. cela fera un très bon film et une excellente BD mais pour moi, cette fois, au contraire de Harry Potter, je n'ai pas été entraînée. Dommage.
Commenter  J’apprécie          200
pegase-shiatsu
  12 octobre 2021
Le dernier livre de J.K. Rowling sortie aujourd'hui même....
Et comme d'habitude l'autrice nous étonne....
D'après le résumé annonçant sa sortie on savait déjà qu'il s'agissait de l'histoire de la perte du jouet favori, mais au lieu, comme dans le Roverandom de Tolkien, d'apprendre ce qu'il advient du jouet, on savait déjà que le petit garçon était au prise avec un remplaçant beaucoup moins agréable....
En fait, dès les premiers chapitres, on se rend que c'est bien plus que cela... Comme d'habitude, J.K. Rowling sait ce renouvelé....
Après un court chapitre d'enfance heureuse, mêlé à une explication humoristique de l'explication de la poubelle à recycler, le petit Jack voit ses parents se réparé Heureusement L.C. ou Lo Cochon est là pour le consolé... le doudou qu''il a depuis pratiquement sa naissance....
Cependant, bien avant la disparition tragique du jouet favori, s'enchaine tout une série d'évènements et des changements, dont le petit Jack se serait bien passé.... En quelques mois il vit tous les aspects tragiques de l'enfance.... Et une nuit, juste après le plus mauvais jour de sa vie, des voix s'élèvent dans sa chambre... dont la voix d'un jouet dont on se demande s'il va aider ou se venger...
C'est toute la magie de J.K. Rowling qui sait si bien nous surprendre, et pourtant, ce sont des évènements par lesquels passent tous les enfants... Mais elle sait y mettre tant de réalisme dans l''écriture, on s'y croirait... On revit le trauma de l'enfance, sûrement pour mieux se réconcilier...
Ce livre pour enfant est donc un petit chef d'oeuvre, et come toujours, l'illustration est de qualité... Sauf que cette fois, il ne s'agit pas que de la couverture, mais de merveilleux dessins en noir et blanc, de grande qualité de Jim Field viennent décoré chaque début de partie (9 partie en tout!) et chacune de ces parties est constituées comme dans l' Ickabog de chapitres courts, seulement quelques pages, qui ravira les parents qui veulent ne lire que quelques pages à leur enfants et ne pas éterniser un temps de lecture le soir... On peut lire un peu à nos enfants le soir, et rétablir la tradition de l'histoire le soir! Un merveilleux compte de Noël....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Snoopythecat
  24 novembre 2021
J'ai longtemps hésité à me plonger dans ce conte de Noël pour la simple et bonne raison que je me sentais un peu trop vieille pour une telle lecture. Et puis, me souvenant que je m'étais dit la même chose pour Harry Potter (bien qu'à l'époque j'étais nettement plus jeune, forcément) avant de franchir le pas pour mon plus grand plaisir, j'ai risqué le coup.

Que dire de ce conte narrant l'histoire d'un petit garçon à la recherche de son cochon en peluche-doudou préféré et méchamment égaré par sa presque demi-soeur ?

Le public visé est fondamentalement jeune. Oui mais. Jeune comment ? Si le lecteur est en âge de pouvoir lire le livre seul, il doit au minimum avoir 7 - 8 (tout dépend du niveau de lecture et de la volonté de lire un "gros livre"). Au-delà, le jeune lecteur risque de ne pas trouver un grand intérêt à cette histoire de doudou.
Si le côté fantastique des objets perdus dans un endroit qui est un peu comme une salle d'attente en vue d'éventuelles retrouvailles est clairement attrayant pour les jeunes lecteurs, qu'en est-il des concepts mis en place vers les deux-tiers du livre ? Qui peut comprendre des idées philosophiques telles que l'ambition, le bonheur, la persévérance ? Un ado déjà plus grand ou un adulte (qui lit le livre pour ses enfants ou pour lui-même).
Bref, je suis un peu perdue. A qui s'adresse vraiment ce livre ?

L'écriture est assez inégale, très simple (voire simpliste) ou plus recherchée et du coup moins accessible. Les idées sont bonnes sans être révolutionnaires. Des objets animés, des méchants, des gentils, un petit garçon qui rétrécit, déjà vus. le tout ne casse pas cinq pattes à un cochon.

Il faut être honnête, ce livre va se vendre car il est signé de la maman d'Harry Potter, point.
De la main d'un autre écrivain moins connu il passerait probablement inaperçu. Et c'est là que c'est dérangeant car force est de se demander si ce livre est un livre plaisir pour l'autrice ou un livre pécunier. En même temps, je me dis que la pauvre a certainement encore envie d'écrire, que sortir du succès mondial d'un petit sorcier n'est pas chose facile.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
belette2911
  26 décembre 2021
Sans ma copinaute Bianca me proposant ce roman en Lecture Commune, je n'aurais jamais lu le dernier roman de J.K. Rowling (et encore moins à Noël !).

Il faut croire qu'elle est capable de changer mes habitudes ! Et je ne lui donnerai pas tort (pour ne pas dire que je lui donne raison).

Le pitch ? Un jeune garçon de 7 ans a vu son cochon doudou passer par la fenêtre et c'est la crise de colère, d'angoisse… le doudou, pour un enfant, c'est sacré. Nous sommes le soir de Noël et tout le monde sait que c'est une nuit spéciale où le fantastique sort de sa tanière.

Sans être exceptionnel, ce roman jeunesse est plaisant à lire, même s'il souffre de quelques défauts qui ne sont pas énormes. Enfin, tout dépendra du ou de la lectrice. J'avoue avoir été bon public.

Jack est un garçon attachant, même s'il a parfois en entêtement qui lui vaudra des ennuis. Mais à 7 ans, nous devions être plus ou moins le même que lui. le sentiment d'injustice était grand, aussi : sa demi-soeur qui a un sale caractère, qui fout tout en l'air, à qui on ne dit rien, qui ne se fait pas gronder et qui, par-dessus tout, commettra un crime de lèse-majesté.

L'univers des choses perdues est bien pensé, tel qu'il pourrait exister. L'autrice ne s'est pas contentée d'un univers où seules des choses perdues coexisteraient, attendant qu'on les retrouve, non, non ! On a aussi des émotions qui se baladent dans ce monde.

Le parallèle entre le monde des choses perdues et un pays totalitaire est très bien mis en scène. Un gosse ne le remarquera pas, ou l'adaptera à son monde à lui (l'école, les copains, les emmerdeurs), tandis qu'un adulte y ressentira les affres d'une société dictatoriale.

Dans ce monde, les dénonciations ont lieux, la peur règne à certains endroits, les objets de valeur sont mieux traités que les autres, on a une brigade de répression pour les objets qui ne se trouveraient pas à leur juste place et un potentat qui fout la trouille à tout le monde.

C'est aussi une belle illustration du consumérisme débridé, de ces objets qui ne fonctionnent plus, qu'on n'utilise plus, que l'on perd et dont on rachète de suite son remplaçant. Nous possédons tellement que nous ne faisons plus attention à ce qui est perdu ou pas, sauf lorsqu'on en a besoin… Zut, c'est où encore que j'ai mis ça, moi ??

Sans oublier les divorces qui blessent les enfants plus qu'on ne pourrait le croire...

Avec des phrases courtes et des chapitres tout aussi court, le récit est dynamique, bien que le départ soit plus lent, le temps de nous présenter les personnages et de nous parler d'eux. le reste du récit ne manquera pas de rythme et est très visuel. Les dessins à l'intérieur donnent un plus à ce roman jeunesse.

L'écriture semble enfantine, comme si c'était bien le petit Jack qui nous la contait. J'ai apprécié ce procédé utilisé par l'autrice, cela m'a encore plus donné l'impression de voyager avec Jack et le Cochon de Noël et même en tant qu'adulte, j'ai vibré durant leur périple.

Au rayon des petits bémols, je dirai que si la quête est longue, l'affrontement entre Jack et le Grand Perdeur est un peu trop court. Trop facile aussi. Autant je suis bonne joueuse pour leur périple dans le monde des Choses Perdues, autant j'aurais aimé que le final soit un peu plus long.

J.K Rowling a mis en scène un monde fantastique, pensant à plein de choses, imaginant des situations, faisant évoluer son jeune Jack, lui faisant comprendre certaines choses et puis pchiiiitttt, le final est expédié rapidement (pour l'adulte que je suis, pour un enfant, je ne sais pas).

C'est une jolie fable de Noël, un bon conte qui plaira aux enfants, mais aussi aux adultes, tant qu'ils ont gardé une partie de leur âme d'enfant…

Sans être exceptionnelle, cette lecture était agréable, m'a détendue totalement et maintenant, je ne verrai plus les objets perdus de la même manière et lorsque l'on me parlera de LC, je ne penserai plus qu'à Lecture Commune, mais aussi à Lo Cochon, le doudou de Jack, celui qu'il aime plus que tout.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
placedesbouquins
  19 novembre 2021
Saviez-vous que les objets, les choses ou encore les sentiments que vous avez perdus ne le sont pas vraiment. En réalité, lorsqu'ils sont égarés, ils arrivent dans un monde fantastique et merveilleux totalement inconnu de l'humanité. Au pays des choses perdues, tout prend vie : une peluche, une fourchette et même votre optimisme, à condition que vous l'ayez bien sûr égarée. Là-bas, vous êtes riche ou pauvre mais pas au sens propre. Votre richesse provient de votre valeur aux yeux des humains qui vous regrettent ou vous délaissent à tout jamais. Bienvenue dans le nouvel imaginaire de JK Rowling, la maman de la planète Harry Potter.

C'est de nouveau aux enfants (8 ans et plus selon l'éditeur) qu'elle a choisi de s'adresser mais bien entendu les adultes à l'âme enfantine se régaleront également de ce conte de Noël rempli de féérie.

Jack est un petit garçon qui a vécu dans une famille aimante jusqu'au divorce de ses parents. Ce livre s'inscrit dans la modernité d'aujourd'hui entre séparations, familles recomposées, jalousies et sentiments d'abandon, déménagements, difficultés d'intégration scolaire … Il me semble qu'il décrit à la perfection, avec des mots simples, les difficultés, le ressenti, comme les conséquences sur les enfants. La seule chose à laquelle se rattache ce petit garçon depuis toujours, c'est son ami LC : un petit cochon en peluche qui le suit partout. Mais voilà que la veille de Noël, la peluche est perdue. Un véritable drame pour Jack qui n'accepte pas la situation. Il est prêt à tout pour le retrouver. Heureusement, la nuit de Noël tout peut arriver, même dans une simple chambre. Ses autres peluches vont prendre vie et le voici prêt à partir au pays des choses perdues avec un arrogant cochon en peluche de remplacement. Ensemble, ils vont vivre des choses merveilleuses. Nous faisant découvrir la seconde vie des choses que nous, les humains, nous avons perdues provisoirement ou à tout jamais.

Et quel beau conte de Noël … Avec des chapitres courts et rythmés, magnifiquement illustrés, JK Rowling nous embarque une nouvelle fois dans un univers merveilleux, passionnant où magie et féérie flottent dans l'air pour notre plus grand bonheur. C'est doux, passionnant, judicieusement mêlés aux valeurs d'amour, d'amitié, de confiance en soi … L'histoire est chimérique mais ponctuée de messages profonds à la fois.

Vous l'aurez donc compris, j'ai été séduite. Je me suis laissé envouter d'autant plus en avance par la magie de Noël que j'ai trouvé la réflexion à destination des enfants très intéressante. Il y a de gentils personnages, d'autres sont mauvais, mais à travers leurs vécus nous allons comprendre bien souvent pourquoi. Son coeur et son enveloppe font de ce texte, un conte très réussi.

Si vous cherchez un joli cadeau pour la hotte du Père Noël alors je vous le recommande sans hésitation.
Chronique complète : www.placedesbouquins.com
Lien : https://placedesbouquins.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Harry Potter pour les nuls (niveau facile)

Combien de tomes contient la série Harry Potter

6
7
8
9

7 questions
14755 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre