AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234077516
Éditeur : Stock (01/02/2017)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
1999. Odile Mourtier, figure de l'industrie gantière de Millau, a traversé une grande partie du XXe siècle. Sans enfant, elle a investi une partie de son capital dans la création d'une fondation musicale. Avant de mourir, elle désire risquer sa fortune : Amazouz, un petit garçon recueilli par son grand-père, officier engagé dans la pacification du Maroc, lui revient alors en mémoire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  11 février 2017
Odile Mourtier a bien vécu. Quatre-vingt-dix années derrière elle. Dans un livre de Laure Danielli, elle s'est reconnue ainsi que le jeune Amazouz, garçon recueilli par son grand-père. En partant à la recherche de son grand-père, elle découvre un homme qu'elle ne connaissait pas et une relation particulière entre lui et Amazouz.
Première fois que je lis Pascale Roze, l'écriture m'a un peu déstabilisée au début mais je me suis habituée et j'ai apprécié cette narration tranquille, pas de dialogues, des phrases courtes, l'alternance entre passé et présent. le présent, il est simple : les concerts, les aides des filles pour se déplacer et l'arrivée de Tariq. J'ai aimé l'évocation des souvenirs, cette distance entre elle et son aïeul et au contraire, la complicité avec Amazouz. Un peu moins accroché à la description de la vie militaire mais la douceur du récit m'a bercé. Y a-t-il une part de réalité dans ce récit ? Vivier a bien composé Lonely child qui colle parfaitement à l'histoire d'Amazouz. Beaucoup de questionnements mais aussi de certitudes pour cette vieille dame.
Merci à Masse Critique et aux éditions Stock pour la découverte de cette auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Bazart
  15 février 2017

Odile Mourtier a traversé presque toute l'épopée du vingtième siècle. À la fin de sa vie, cette riche héritière sans enfant désire risquer sa fortune. le hasard s'en mêle, qui fait revenir à sa mémoire le petit Amazouz recueilli par son grand-père.
Quelle relation s'est nouée entre l'enfant des montagnes de l'Atlas et l'officier engagé dans la « pacification » du Maroc ? Pour le comprendre, elle part à la recherche des descendants d'Amazouz.
Ce roman lu grâce à Babelio masse critique et les éditions Stock est une enquête qui nous plonge dans un passé très ancien, et nous immerge dans une période du vingtième siècle. un peu révolue, sous toile de fond le colonialisme et les relations étranges qui se lient entre divers protagonistes, et en l'occurence des montagnes de l'Atlas et l'officier engagé dans la « pacification » du Maroc ?
Un roman interessant, à l'intrigue parfois filandreuse, mais rehaussé par la plume élégante et racée de Pascal Roze..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          270
ADAMSY
  12 février 2018
A la veille de mourir, une femme riche sans enfants pense à son héritage. Revient à elle alors l'histoire de son grand-père. Celui-ci était commandant dans l'armée. Il a participé à la colonisation de l'Afrique du Nord et a recueilli Amazouz, un petit enfant dans la misère. Amazouz a toujours été reconnaissant envers ce nouveau père et l'a servi avec amour. Tarik est le petit fils d'Amazouz et a reconstitué l'histoire du commandant, des combats de l'époque, les avancées ou les déboires du commandant. Il raconte à la petite fille (notre vieille dame) et c'est tout naturellement qu'elle le choisit alors comme héritier, sans se soucier du qu'en dira-t-on. La volonté de cette dame est émouvante. Quant aux combats, je n'y ai pas trouvé d'intérêt personnel...
Commenter  J’apprécie          30
78etoiles
  17 mars 2017
Lonely child est un roman concis abordant notamment les thèmes des rapports familiaux, de la colonisation et de l'héritage et de la transmission. Certains passages m'ont plutôt déconcertées. J'ai, par contre, trouvé que la narration était plus fluide et plus intéressante lorsqu'étaient évoqués les visites de Tariq et les liens existants entre le commandant et Amazouz ou avec Odile.
Commenter  J’apprécie          10
BookyMary
  06 mars 2017
Que dire de cette lecture ? Je ne l'ai certes pas appréciée mais surtout je n'en retiens rien. Cette vieille dame arrive au moment de la vie où ce pose la question de l'héritage, matériel et moral. Elle se met à se repenser au petit garçon que son grand-père avait pris sous son aile et va rechercher ses descendants.
Malheureusement je n'ai presque rien à en dire car à part un ou deux moments un peu plus intéressant comme l'arrivée de Tariq ou le discours sur la colonisation, le récit reste très oubliable. La lecture me donnait l'impression qu'il fallait à l'auteur un sujet pour écrire et non pas qu'elle écrivait parce qu'elle avait un sujet.
Enfin bref...Je n'en retiens rien, c'est vraiment une lecture qui m'ai tombée des yeux. Je ne l'ai pas détestée, je suis simplement restée totalement indifférente à ce récit. C'est dommage et donc je ne vous le recommande pas non plus.
Lien : http://bookymary.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   11 février 2017
Avant, quand je dormais à l'étage, j'entendais le balancier de l'horloge dans le couloir, toc, toc, un, deux, un, deux, comme le pas lourd d'un voyageur, inébranlable. J'imaginais un colporteur avec son sac, un mendiant.
Commenter  J’apprécie          170
Shan_ZeShan_Ze   10 février 2017
Je ne comprends toujours pas pourquoi on m'a envoyée chez ce grand-père de Troyes que nous ne connaissions pas et qui avait la réputation de n'aimer que l'armée.
Commenter  J’apprécie          180
BazartBazart   15 février 2017
Si Amazouz était son fils et s'il l'avait bien adopté, cela expliquait peut-être pourquoi mon grand père avait accepté de me revevoirà Troyes, lui qui avait allegué une obligation de service pour justifier son absence au mariage de mes parents."
Commenter  J’apprécie          20
ADAMSYADAMSY   14 février 2018
Il l'a pris avec lui et ses hommes sur le bateau, et la bicyclette fut aussi du voyage. Le commandant avait en son coeur un double service, l'armée et l'enfant. Un enfant qui se présentait comme un rechange à ses propres enfants, comme une chance pour mieux aimer, pour être mieux aimé aussi. Une chance de rechange, qu'il voulait saisir.
Commenter  J’apprécie          10
78etoiles78etoiles   17 mars 2017
Le chemin normal d'une famille consiste à gravir des échelons dans la société, à le vouloir pour ses enfants.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Pascale Roze (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascale Roze
Pascale Roze nous présente son livre " La Belle Hélène" aux éditions Stock. Rentrée littéraire janvier 2020
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2397109/pascale-roze-la-belle-helene
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mo... Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Libra... Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemo... Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/ Catégorie Actualités et politique Licence Licence de paternité Creative Commons (réutilisation autorisée)
+ Lire la suite
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1853 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre