AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782367407173
448 pages
Éditeur : Scrineo (10/10/2019)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Sur Sédora, comme sur les 101 planètes habitées par l'humanité et reliées entre elles par le Fil, plus personne ne sort de chez soi. La population a les yeux rivés sur ses écrans... en particulier sur le programme des Démêleurs de rêves.

Neven est un jeune Démêleur : il met en scène les songes des Rêveurs et les diffuse au grand public. Il est aussi le plus célèbre et chacun de ses films est attendu par des milliards de spectateurs à travers la galaxi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Les_lectures_de_Sophie
  21 octobre 2019
Le roman s'ouvre sur une préface de Pierre Bordage, auteur connu et reconnu dans les littératures de l'imaginaire. Ça deviendrai presque une habitude pour le monsieur, qui avait déjà signé celle de Les affamés de Silène Edgar, paru en mai dernier, pour mes lectures récentes… Autre bon roman d'ailleurs (ma chronique par ici). Il salue en tout cas le talent de l'autrice pour démêler les fils de son histoire, et ceux des relations entres les personnages…
Pour commencer, j'ai apprécié l'originalité de l'univers, ou du moins des techniques de voyages d'une planète à l'autre, grâce au Fil, et à un système de distorsion du temps et des distances, un peu comme les plis d'un éventail, ce qui fait que quelques heures suffisent à aller d'un bout à l'autre de l'univers connu… Me connaissant, avec de telles possibilités, je passerai ma vie à voyager, économisant entre deux séjours pour repartir au plus vite (un peu comme je le fais déjà^^), c'est pourquoi j'ai eu du mal à comprendre pourquoi même les gens fortunés ne sortent quasiment pas de chez eux dans ce roman. Ils restent enfermés, font du télétravail, et passent des journées entières devant leurs écrans, en particulier devant de la télé-rêve-alité : l'émission qui rencontre le plus de succès mets en scène des histoires sorties de l'esprit des rares personnes qui rêvent encore, vidéos montées par des Démêleurs, sortent de youtubeurs du futur, qui courent après les like sur les réseaux à la diffusion de leurs créations…
J'ai eu peur, quand j'ai vu que les personnages restaient majoritairement enfermés chez eux, et que l'autrice nous mettait en garde sur les dérive de la société de consommation et la course au likes, de me retrouver dans un roman type Boxap 13-07, que je n'avais pas du tout apprécié… (si vous êtes curieux, vous pouvez découvrir ma chronique par ici). Heureusement, hormis ces thèmes en commun, la ressemblance s'arrête là. Déjà, le style de Carina Rozenfeld est beaucoup plus abouti, et j'ai apprécié sa manière de nous emporter dans son univers.
L'illustration de couverture, de Patrick Connan, reflète bien ce que j'imagine être le maillage de Fils entre les 101 planètes, ainsi que l'ambiance générale du roman, où l'on est comme dans un rêve qui ne nous appartient pas. On suit aussi le fil des rêves et des aventures de Neven et ses compagnons, dans une quête contre le temps pour découvrir ce que cache GuidéOnn, dont on se rend rapidement compte qu'il n'est pas le plus honnête des hommes, loin de là. Tout du long du roman, l'image d'un acteur m'est venu à l'esprit concernant ce personnage. Il s'agit de Mandy Patinkin, qui jour le rôle de Gideon dans Esprits Criminels. Ne me demandez pas pourquoi, parfois je bloque sur des noms ou des spécificités, et les attribue automatiquement à un personnage que je connais^^
Le démêleur de rêves a su m'emporter dans son univers onirique, j'y ai voyagé avec beaucoup de plaisir. J'ai trouvé l'univers et les personnages créés par Carina Rozenfeld très aboutis, et j'ai adoré ne pas être envahie par une romance gnangnan comme trop souvent dans les romans pour jeunes adultes. L'univers est riche, mais l'intrigue reste très abordable, ce qui peut faire de ce roman une porte d'entrée intéressante dans la science-fiction, notamment pour celleux qui ne lisent que de la fantasy…
J'ai reçu la version papier de ce livre dans le cadre de ma participation au Club des lecteurs Scrineo pour l'année 2019. Merci à eux pour la confiance.
Lien : https://leslecturesdesophieb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Caro17
  21 décembre 2019
Un court roman de science-fiction très sympathique et accessible, plutôt à destination d'adolescents ou jeunes adultes mais les plus âgés y trouveront aussi leur compte.
Comme d'habitude, j'ai été attirée par la couverture (j'écris ça dans beaucoup de mes critiques, je devrais arrêter de le préciser mais c'est un critère important pour moi) – les couvertures sont toujours chouettes chez les éditions Scrineo- et l'originalité du résumé.
J'ai bien aimé l'univers crée par l'auteure et cette histoire de « fils » qui permettent de voyager entre différentes planètes. Je regrette un peu la faiblesse sur les caractères des personnages et la fin qui aurait méritée d'être plus développée mais cela reste une lecture très agréable, qui permet de varier mes lectures.
Commenter  J’apprécie          110
lirado
  03 novembre 2019
Dés les premières pages de le Démêleur de rêves, Carina Rozenfeld nous entraîne dans son univers futuriste. Elle imagine une ressource naturelle aux propriétés étranges, le Fil, qui a rendu le voyage et le transport de marchandises, à pleine vitesse, entre les 101 planètes habitées. Plus que sur la description de cet univers et de son fonctionnement, Carina Rozenfeld axe son récit sur deux personnages qui appartiennent à cet univers. C'est à travers leur rencontre notamment que l'on s'appropriera ce monde futuriste où depuis des années plus personnes ne sort de chez soi et vit au rythme des vidéos des Démêleurs de rêves.
J'ai beaucoup aimé le personnage de Neven. C'est un Démêleur de rêves très connu et apprécié de tous, mais qui vit dans la solitude, entouré de ses millions de crédits dont il ne sait que faire et d'un robot, Habba ( au demeurant fort sympathique). Il est loin de la superficialité des habitants de Sédora, qui se transforment, grâce à la chirurgie esthétique, comme des avatars de jeux vidéos… Lorsque GuidéOnn le lance sur la piste du Rêveur 1110, il est à l'aube d'une aventure qui va le transformer émotionnellement. Ce Rêveur 1110 est aussi un personnage intéressant et pour qui on a un véritable attachement. Je garde son identité secrète car elle participe au suspense du roman.
L'histoire de le Démêleur de rêves se construit donc surtout sur la relation entre les deux personnages principaux du roman ainsi que leur voyage sur différentes planètes de la galaxie. le récit est efficace et suit une trame narrative très linéaire qui fonctionne bien. Carina Rozenfeld ne se perd pas dans une multitude de descriptions, ni dans la multiplication des personnages secondaires. Alors même que l'épaisseur de le Démêleur de rêves peut faire peur, la lecture est en réalité très fluide et le roman se lit finalement très vite. Il y a de multiples rebondissements et j'ai particulièrement aimé la révélation finale, à laquelle je ne m'attendais pas du tout.
Lien : http://www.lirado.fr/demeleu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
kadeline
  02 septembre 2020
Dans le démêler de rêves, on est dans un univers où toutes les planètes sont reliées par un fil. Il est possible de voyager très vite, sauf que ce fameux fil est en voit d'extinction. Il est plus prudent que seules les marchandises voyagent à présent. La première conséquence est que globalement les gens vivent tout seul, fixé à leur écrans. Il n'y a plus d'intérêt à sortir de chez soi ni d'intérêt à tourner de vrais films. Pour se divertir, le substitut aux films sont les créations issus des rêves d'une petite couche de la population qui continue à rêver. Parmi les rêveurs, il y a une personne un peu particulière, ses rêves semblent influencés par quelque chose d'extérieur, ils seraient plus que de simples rêves.
Le plus grand démêleur va s'y pencher plus ou moins contraint et forcé. Cette enquête l'oblige à sortir de sa routine et de chez lui : c'est parti pour l'aventure.
C'était très interessant.
Le traitement de l'aspect routinier de l'homme est très bien amené et développé. Quand on a tout à disposition à domicile, on est bien chez soi et tout intérêt autour des sorties disparait. On devient plus que casanier, privilégie la sécurité de son domicile et développe une incompréhension face aux personnes qui prennent des risques en sortant de chez elle. L'autre point fort de ce roman est l'aspect écologique lié au fil. C'est génial, il y a tout l'éventail d'interrogations autour des réserves de fil et tous les choix envisageables sont présents.
Du point de vue de la psychologie des personnages, tout est très bien trouvé. Les caractères collent à ceux qui seraient développés dans de telles conditions de vie. Par exemple, si notre rêveuse vivait dans notre monde, elle mériterait des baffes, vu ses réactions, mais dans l'univers où elle évolue, elle ne pouvait qu'être comme ça. Un rêveur est payé à dormir donc rencontre encore moins de gens que les autres ce qui influe la construction de son caractère.
La conséquence de cette particularité, où la bulle protectrice fait que tout ce qui arrive est positif, est une forte naïveté/crédulité.
C'est tout à fait le caractère qu'on imagine dans ce contexte-là. Tout au long du roman on voit la balance entre l'influence de l'homme sur son environnement et celle de l'environnement sur l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lheureduthriller
  31 mai 2020
Carina Rozenfeld nous plonge dans un univers futuriste absolument captivant. Sur Sédora, comme sur les 101 planètes, les gens ne rêvent plus. Des siècles d'usage abusif de médicaments et de modifications génétiques en tous genres les ont rendus tout simplement incapables de s'évader dans de doux univers oniriques pendant leur sommeil. Sauf pour quelques un d'entre eux : les rêveurs. Leur don si rare est devenu un travail à plein temps. Ils enregistrent leurs rêves à l'aide d'un décodeur qui les transmets ensuite au démêleur de rêves qui s'occupe ensuite de monter de manière cohérente les rêves qu'il reçoit pour en faire un véritable film.
Et au centre de tout ça, il y a le Fil. Un outil prodigieux qui relie les 101 planètes. Capable de plisser l'espace, il a rendu les voyages à l'autre bout de la galaxie possible en un rien de temps. Seulement voilà, 3 siècles plus tard, l'humanité s'est lassée. Les gens ne sortent plus de chez eux, les écrans sont la seule fenêtre ouverte sur leur monde, les créations du démêleur de rêves sont leur seul moyen de s'évader, de ressentir. Imaginez avoir toutes les beautés du monde à portée de main et préférer rester derrière le confort d'un écran virtuel... ce monde est-il si différent du notre ?
L'auteure explore les rapports entre une humanité blasée qui a perdu son goût de conquête et une technologie omniprésente qui les conforte dans cette apathie. Jusqu'à ce que Neven se retrouve malgré lui tiré de son confortable et ennuyeux quotidien et nous embarque dans une intrigue captivante. Cette aventure SF se lit très vite et nous embarque pour un merveilleux voyage dans un univers fascinant, à travers des planètes exotiques et inconnues, comme Petrichor (petit clin d'oeil à tous les fans de Doctor Who). Mais ce qui nous tient en haleine jusqu'au bout, c'est la quête de la vérité... J'ai adoré ce twist absolument glaçant qui questionne notre éthique : agir pour le bien ou préférer le profit et choisir la solution de facilité : détourner les yeux. Ce dénouement m'a beaucoup fait penser à de mes épisodes préférés de Doctor Who qui nous rappelle qu'entre "oublier" ou "protester", le choix nous appartient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
eMaginarock   04 décembre 2019
Le démêleur de rêves est un roman sur lequel mon avis est mitigé. Je suis, habituellement, loin d’être allergique à la littérature jeunesse ; cependant certains aspects enfantins de celui-ci m’ont dérangée. Je pense néanmoins qu’il pourrait trouver sa place auprès d’un jeune public, en raison de son histoire prenante et du joli message qui s’y rapporte.
Lire la critique sur le site : eMaginarock
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   29 novembre 2019
Le soleil se reflétait sur les milliers de fenêtres, mais personne ne le voyait. Les gens étaient trop éblouis par la lumière factice qu'on leur vendait, trop consentants à s'oublier eux-mêmes, à jamais. (p.130)
Commenter  J’apprécie          80
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   29 novembre 2019
Avait-il envie de vivre deux cents ou trois cents ans en bonne santé, avec un physique de jeune homme, mais dans une routine assommante ? Rester enfermé chez lui avec son robot, à regarder les rêves des autres? Non. Cela lui paraissait plus effrayant que la mort elle-même. La non-vie. Oui, c'était à cela que se condamnaient la plupart des milliards d'hommes et de femmes dans la galaxie : la non-vie. (p.122)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Amarante57Amarante57   21 août 2020
Vivre, sentir, partager était devenu une sorte de maladie honteuse dont l'humanité se protégeait de plus en plus. On se cachait chez soi, on évitait l'autre, on existait plus que par procuration. L'émotion était recherchée, mais à distance, pour qu'elle ne blesse pas, pour éviter les traumatismes, les peines de cœur, les déchirures de l'âme.
p. 48
Commenter  J’apprécie          10
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   27 novembre 2019
En soupirant, il constata que tout se déroulait normalement, l'éternelle routine, ennuyeuse... Il attendait le jour où lui aussi serait remplacé par un robot. (p.33)
Commenter  J’apprécie          30
LenocherdeslivresLenocherdeslivres   24 janvier 2020
À part quelques êtres humains nécessaires à certaines tâches et qui travaillaient à l'extérieur, seule une partie underground de la population sortait encore. (p.49)
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Carina Rozenfeld (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carina Rozenfeld
Le rendez-vous d'Angérôme de ce mois-ci vous présente les titres Gulf stream éditeur dans lesquels fleurent bon la magie de Noël et les cadeaux sous le sapin. Un lutin malin de la librairie Coiffard s'est glissé dans cette vidéo… Saurez-vous le retrouver ?
La sélection de Noël 2020 : - Pour les 3 ans et + : Suzon et le sapin de Noël d'Émilie Chazerand et Amandine Piu : https://gulfstream.fr/produit/suzon-et-le-sapin-de-noel/ Où est le renne au nez rouge ? de Sophie Adriansen et Marta Orzel : https://gulfstream.fr/produit/ou-est-le-renne-au-nez-rouge/
- Pour les 5 ans et + : Le Calendrier de l'Avent pop-up - À qui sont ces traces sur le chemin ? de Françoise de Guibert et Lucie Brunellière : https://gulfstream.fr/produit/calendrier-de-lavent-pop-up/ Le Calendrier de l'Avent pop-up - Que fabriquent les lutins dans l'atelier du Père Noël ? de Tristan Gion : https://gulfstream.fr/produit/mon-calendrier-de-lavent-que-fabriquent-les-lutins-dans-latelier-du-pere-noel-pop-up/
- Pour les 7 ans et + : L'Improbable Surprise de Noël de Julien Artigue et Loïc Méhée : https://gulfstream.fr/produit/limprobable-surprise-de-noel/ La Chaussette de Proust de Carina Rozenfeld et Marie Touly : https://gulfstream.fr/produit/la-chaussette-de-proust/ C'est Noël, c'est cadeau d'Hubert Ben Kemoun et Élisabeth Jammes : https://gulfstream.fr/produit/cest-noel-cest-cadeau/
- Pour les 9 ans et + : Monstr'Hôtel (4 tomes) de Carina Rozenfeld : https://gulfstream.fr/produit/monstrhotel-tome-1-les-chasseurs-de-tresor/ Mahaut (2 tomes) de Sophie Noël : https://gulfstream.fr/produit/mahaut-et-les-maudits-de-chene-au-loup/
- Pour les 13 ans et + : Steam Sailors, tomes 1 et 2, d'Ellie S. Green, présentés par Caroline, libraire jeunesse de la librairie Coiffard à Nantes : https://gulfstream.fr/produit/steam-sailors-1-lheliotrope/ L'Ordre du Cygne, tome 1 - Les Chevaliers de Camelote de Virginie Salobir : https://gulfstream.fr/produit/lordre-du-cygne-1-les-chevaliers-de-camelote/
- Pour les 15 ans et + : Rouge de Pascaline Nolot : https://gulfstream.fr/produit/rouge/ Chroniques des Cinq-Trônes, tome 1 - Moitiés d'âme d'Anthelme Hauchecorne : https://gulfstream.fr/produit/chroniques-des-cinq-trones-1-moities-dame/
+ Lire la suite
autres livres classés : rêvesVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la quête des livres-mondes

Comment s'appellent les trois héros de l'histoire ?

Louise, éric et ewen
fred, éden et tom
zec, louis et éden
carine, julien et rozenn

8 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : La Quête des Livres-Monde, Tome 1 : Le Livre des Ames de Carina RozenfeldCréer un quiz sur ce livre

.. ..