AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Loreto Aroca (Autre)Lise Gallot (Traducteur)
EAN : 9782810201259
142 pages
Rue de Sèvres (31/08/2022)
4.09/5   41 notes
Résumé :
À quatorze ans, Dita Adlerova vit dans le ghetto de Terezín, à Prague. Déportée avec sa famille dans le camp de concentration le plus meurtrier de la Seconde Guerre mondiale : Auschwitz, elle rencontre Fredy Hirsch, éducateur juif qui lui propose de devenir la « Bibliothécaire d'Auschwitz ». Risquant sa vie pour que petits et grands puissent s'évader, Dita accepte de cacher et protéger les huit précieux volumes que les prisonniers ont réussi à dissimuler aux gardien... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 41 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Lesvoyagesdely
  29 août 2022
Aussi magnifique que terrible. Une histoire qui ne peut pas laisser indifférent et salue également l'amour des livres et de l'instruction.
Beaucoup d'entre nous avons croisé plein d'histoires de ce genre là, qui n'ont rien d'imaginaire, vu que cela s'est vraiment passé. Un devoir de mémoire nous habite, de restituer la vérité, tout comme plus jamais cela. L'histoire adapte un roman, elle prend donc des raccourcis et libertés dans ce roman graphique qui ne perd rien de sa force et son intérêt.
La cruauté et l'enfer montent tout du long, implacablement, même nous avons vu et lu déjà ce genre d'histoires, impossible que cela ne nous fasse rien. Ce n'est pas facile à lire, sans doute encore plus dure dans le roman, mais qui permettrait d'en savoir plus.
Les premières pages donneront le sourire à tous les gens qui aiment lire, et au-delà s'instruire, apprendre et découvrir. Edita Adlerova aussi surnommée Dita, à Prague, dans les années 30, qui aime très fort les livres, c'est une part importante de sa vie. En ce temps-là, elle avait une vie normale avec ses parents aimants et veillant sur elle. Une famille classique en Tchécoslovaquie, rattrapait par l'horreur de son époque, du nazisme, d'Hitler, des camps de concentration.
Une vie qui change à tout jamais, vous imaginez l'impact d'être ainsi déraciné et traité de cette manière là ? Et encore, dans leur malheur, là où ils vont atterrir à Auschwitz, c'est différent.
Ils ne sont pas séparés de leurs familles, même si les hommes et les femmes sont dans des baraquements différents, ça s'entasse dans les couchettes, ils gardent leurs vêtements et leurs cheveux, mais autrement le danger et l'horreur rôdent, y compris incarnés dans certaines personnes.
Dita fera la connaissance du charismatique Fredy Hirsch, elle sera impressionnée. Mais c'est aussi dur de faire confiance. Dans cet enfer, elle rencontrera des gens, et finira par être gardiennes de livres précieux, elle deviendra la bibliothécaire d'Auschwitz, et l'air de rien c'est un poste dangereux et important. Des livres papier, quelques uns, de tous les genres mais aussi des livres vivants (quelle belle idée). A certains moments, on aurait presque l'impression d'une certaine normalité.
Alors qu'à d'autres l'horreur se rappelle à nous. Tant de gens morts, quelques uns ont survécu.
Le dessin est agréable. Tout est bien retracé. L'album se lit bien, mais fait mal, très mal.
Des parties nous les sentons occultées notamment celle avant le camp d'Auschwitz, le camp intermédiaire, l'épilogue permet de revenir dessus et d'en apprendre plus.
C'est toujours aussi intéressant. La fin de notre roman graphique est porteuse d'espoir.
Le scénario est Salva Rubio, les dessins et couleurs de Loreto Aroca, qui adapte le roman du même nom de Antonio G. Iturbe. C'est édité chez Rue de Sèvres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
marietjf
  07 septembre 2022
On croit tout savoir, avoir tout lu sur cette période noire de l'Histoire. Mais certains récits parviennent encore à nous surprendre. C'est le cas de « La bibliothécaire d'Auschwitz ».

Je dois avouer que je ne connaissais pas le roman d'Antonio Iturbe. L'histoire d'Edita Adlerova m'était totalement inconnue. Elle gagne pourtant à être partagée, l'intérêt de cette adaptation BD est là, mettre cette incroyable histoire à la portée du plus grand nombre.

Dita est une ado fan de livres et de lectures. Juiive, elle est déportée avec sa famille de Prague vers Auschwitz en 1943. Elle se retrouve parquée dans le block BIIb, un endroit étrange, séparé du reste du camp, qui sert plus ou moins de vitrine montrable à la Croix Rouge notamment. La jeune fille va se retrouver responsable de la petite bibliothèque du camp.

Une histoire vraie, évidemment très forte, très bien étayée par un cahier historique final de bon aloi. Il est toujours difficile d'adapter un roman de 600 pages et le choix a été fait de ne garder que les scènes fortes, d'où de nombreuses ellipses. Pour autan la lecture reste agréable bien aidée par le dessin pudique et réaliste de Loreto Aroca.

Un bel album qui apporte un autre regard sur cette période et qui a le mérite d'être lisible dès l'adolescence. Un livre qui met en lumière une femme forte, une survivante toujours connue comme « La bibliothécaire d'Auschwitz ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
manon_la_bookeuse
  01 octobre 2022
La Seconde Guerre mondiale paraît être quelque chose de bien lointain de nos jours, mais il ne faut pas oublier cette part de l'Histoire très tragique ! N'oublions pas ceux qui se sont battus pour la liberté ! Sans toutes ces histoires de témoignages, nous ne saurions que les grandes lignes de cette période qui marque à vie ces personnes, merci à eux pour leurs témoignages.
C'est notamment grâce à un témoignage que cette BD a pris vie, celui d'Edita ADLEROVA, une jeune fille passionnée par la lecture qui se retrouve déporter dans le camp d'Auschwitz, parce qu'elle est juive... L'enfer commence par l'interdiction de faire tel ou tel chose dans la ville, puis par l'arrivée de cette horrible étoile jaune sur ses vêtements, qui créera beaucoup de différence de traitement entre les Juifs et le reste de la population... L'horreur va vraiment empirer quand elle se retrouve plongée au coeur d'Auschwitz, là-bas elle découvre, des personnes sous-alimentées, exécutées, malades, maltraitées...
Mais rapidement elle se rend compte que depuis son arrivée qu'elle n'a pas été séparer de sa famille, qu'elle porte encore ses propre vêtements. le fameux bloc BIIB, n'est pas comme les autres blocs, les personnes on l'air de vivre "mieux". La jeune adolescente, va donc se lancer dans une quête pour trouver quelque chose à faire et surtout à se rendre utile. C'est alors qu'on la nomme bibliothécaire du block ! On pourrait croire que cette place est quelque chose de facile à tenir, alors que pas du tout Dita risque vraiment sa peau en faisant ce travail, car les livres ne sont pas autorisés dans le camp !
Entre censure, épreuves et horreurs... Dita vous dévoilera tout d'Auschwitz de son point de vue d'enfant, ainsi que son combat mener jusqu'à la Libération. Cette BD nous montre également l'importance de la lecture dans ces temps sombres! le graphisme de cet ouvrage vous frappera d'une puissance et vous marquera !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SabrinaTrublet
  29 octobre 2022

La bibliothécaire d'Auschwitz.
Salva RUBIO/Loreto AROCA
Tiré du roman éponyme d'Antonio G. ITURBE
Raflée avec sa famille à Prague déportée à Auschwitz-Birkenau et menacée d'extermination pendant la seconde guerre mondiale en raison de sa judéité, Dita (14 ans et passionnée de lecture ) est assignée à la tâche de bibliothécaire du camp au block Bllb.
Une tâche très agréable pour cette jeune fille en compagnie d'un homme (Fredy Hirsch l'éducateur juif du camp) qui lui permettra de sauvegarder des livres précieux que les déportés ont réussi à cacher aux soldats allemands.
Mais la tâche est difficile car le docteur Mengele surveille tout et tout le monde…
Un bel album avec un graphisme très agréable.
L'histoire est tristement connue mais cette version ci est un peu plus « positive » malgré l'horreur ambiante.
Les dessins quoique aux couleurs assez sombres sont sublimés par les expressions des personnages.
Et le dossier historique à la fin est un ajout parfaitement réfléchi.
Commenter  J’apprécie          30
bdapresbd
  24 novembre 2022
Cet album retrace l'histoire de Dita Adlerova, née en 1929 à Prague. Dita est une jeune fille, passionnée par les livres, vivant heureuse avec ses parents. Mais la guerre éclate, Dita a quatorze ans et se retrouve interné à Auschwitz. C'est là qu'elle fait la rencontre de Fredy Hirsch, un homme qui a réussi à créer une école clandestine au sein du camp, une école qui cache " un trésor ". Au péril de sa vie, Dita se retrouve en charge de protéger ce trésor que forment les six livres de la petite bibliothèque clandestine.

Cette histoire vraie traite de l'horreur de la Seconde Guerre mondiale et de l'amour des livres. La vie de Dita, sa famille et Fredy ne laisse pas indifférent. L'album montre le courage, l'entraide, les mauvais traitements, la cruauté, la peur, la perte des proches, la mort et plaira aux ados comme aux adultes.
C'est une bande dessinée émouvante nous racontant l'histoire d'une survivante d'Auschwitz passionnée par les livres.
Lien : https://www.instagram.com/bd..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
Sceneario   13 septembre 2022
La bibliothécaire d'Auschwitz est un nouveau témoignage bouleversant. Une histoire à connaître pour tous les gens passionnés par l'Histoire et plus particulièrement par celle, très riche, de la seconde guerre mondiale, extraordinaire révélateur de toutes ces destinées qui se sont révélées à l'ombre de ses horreurs.
Lire la critique sur le site : Sceneario
LigneClaire   05 septembre 2022
Une histoire vraie que celle de Dita, bouleversant, pudique mais qui montre l’indicible, la monstruosité du nazisme qui n’est pourtant qu’une affaire d’êtres humains comme d’autres. Au dessin qui capte toute l’émotion de Dita, ses parents, ses camarades de camp, c’est Loreto Aroca au talent sobre mais terriblement efficace.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
bdapresbdbdapresbd   24 novembre 2022
Les livres étaient pour elle autant de miroirs. Reflets du monde. Reflets d'elle-même ... Les livres, c'était sa vie.
Commenter  J’apprécie          00
bdapresbdbdapresbd   24 novembre 2022
Lire lui faisait croire, pour quelques minutes, qu'elle se trouvait loin du camp.
Commenter  J’apprécie          00
ClioInoClioIno   12 septembre 2022
Nos pensées sont muettes, elles n'appartiennent qu'à nous.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Salva Rubio (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Salva Rubio
Les bâtisseurs 1
autres livres classés : campsVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2713 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre