AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365775217
Éditeur : Urban Comics Editions (25/04/2014)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 17 notes)
Résumé :
La vie de flic n?est pas simple à Gotham City. Protégée par un justicier taciturne, elle est la cible des pires criminels qui soient. C?est ce que vont apprendre à leurs dépends l?inspecteur Marcus Driver lorsque son partenaire est abattu par Mr Freeze, ou Renée Montoya lorsque son homosexualité est révélée au grand jour.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
MonsieurLoup
  13 octobre 2016
On le sait, les adversaires de Batman sont à son image : des reflets déformés de l'être humain, et bénéficiant souvent d'aptitudes ou de technologies peu communes.
Comment réagit-on alors quand on enquête sur les crimes de tels malfrats particuliers alors qu'on est soit-même qu'un simple flic équipé des moyens du bords ?
C'est ce que vous propose de découvrir Gotham Central.
Deux scénaristes (et pas des moindres), chacun aux commandes d'une équipe de la brigade criminelle de Gotham, dont on suivra les enquêtes successivement.
Et si on pouvait craindre la redite, chacun choisira une approche différente pour aborder la série.
Ed Brubaker fera dans le classique mais redoutablement efficace, avec une vraie série policière à plusieurs voix, nous faisant découvrir l'équipe dans son entièreté par petites touches, chacun se révélant dans l'action au coeur de l'enquête. Chaque dialogue est crédible, chacun à sa voix, son caractère, tout sonne juste.
Greg Rucka, lui, préfère s'attarder sur l'un des membres de son équipe : Renee Montoya. Comme à son habitude, l'auteur parvient à écrire des personnages féminins forts avec leurs failles et faiblesses, tout en restant crédible et juste. Il aborde également des thèmes qui lui sont chers et que l'on peut retrouver dans d'autres de ses écrits. Moins choral que l'enquête précédente, plus intime, on suit Montoya aussi bien dans son affaire que dans sa vie privée, les deux se retrouvant étroitement liées pour l'occasion.
Michael Lark officie aux dessins pour les deux équipes, mais accompagné d'un coloriste différent. Son trait parvient parfaitement à entraîner le lecteur dans cette ambiance polar presque noir et réaliste.
Le tout se lit avec une fluidité redoutable, on est happé dans des histoires impossibles à lâcher, ça se lit comme une bonne série télé.
Aux amateurs de l'univers de Batman qui veulent le découvrir sous une nouvelle facette. Aux amateurs de polar qui veulent s'essayer doucement au genre super-héroïque. Ou tout simplement aux amateurs de bonnes histoires et de très bons personnages.
On attend la lecture des prochains tomes comme on attend le prochain épisode ou la prochaine saison de sa série policière préférée. Avec impatience, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BidouilleB
  20 octobre 2014
Comment faire son boulot de flic quand un masque s'est fait le protecteur de la ville?
A Gotham, ce ne sont pas les malfrats qui manquent, et les plus dangereux sont de sacrés psychopates. Pourtant au Central, les bons flics sont nombreux, et aucun ne souhaitent être refoulé aux "chiens écrasés". C'est question d'engagement, d'orgueil aussi.
Gordon, chef emblématique, a peut être pris da retraite, mais dans le service des Crimes Majeurs, les deux équipes d'inspecteurs qui se relaient ne comptent pas laisser Batman régler toute les affaires criminelles à sa manière.
Un nouveau point de vue sur cette Gotham corrompu.
Ed Brubaker, Greg Rucka et Michael Lark mettent en scène les enquêteurs du Central dans différentes affaires. Une ambiance polar qui dénote un peu avec l'univers habituel de Gotham mais qui lui donne plus de profondeur.
Toujours aussi sombre et peuplée de maniacs à vous filer des sueurs froides, la cité n'est pas le terrain du seul Batman, et on nous le rappelle ici de façon originale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
morrigan
  19 octobre 2015
Par Ed Brubacker, Greg Rucke, Michael Lark
Aux éditions Urban Comics
Sorti en 2014
255 pages annexes comprises
Être flic à Gotham, c'est avoir à faire aux pires méchants qui soient, des cinglés dont la folie n'a d'égale que l'ego de la Chauve-Souris. C'est probablement le pire endroit qui soit pour un flic.
Et pourtant, ces policiers font du bon boulot depuis que Gordon et l'IGS ont nettoyé leur rangs des ripoux. Maintenant que le célèbre commissaire est à la retraite, le boulot continue d'arriver. Alors que Driver et son équipier traque un kidnappeur, Montoya va elle se retrouver prise dans l'engrenage d'un violeur complètement cinglé. Et tout ça si possible, sans l'aide du chevalier noir.
Un comics vraiment sympa
Bon, pour être franches, nous avons eu beaucoup de mal avec le dessin? Ça n'est pas trop le style que nous aimons. Très crayonné, anguleux, cassant.
Par contre, l'histoire est absolument géniale. Nous l'avons dévorée. On suit deux enquêtes qui vont mettre les flics à fleur de peau, car à chaque fois l'un des leurs est touché. le rythme est bon, on ne s'ennuie pas, on peut même chercher à deviner la suite (à condition de bien connaître l'univers, ce qui n'est pas vraiment notre cas).
Les personnages sont bien cousus, complexes, très humains. Dans l'univers Batman, personne n'est tout noir ou tout blanc, et on le voit très bien ici, que ce soit avec les « gentils » comme avec les « méchants »
Le comics est quant à lui magnifique, comme toujours avec les éditions Urban Comics. En plus du récit, nous avons droit à une post-face de l'auteur pour mieux comprendre son histoire, et comme toujours, à des recherches graphiques.
Bref, si vous aimez l'univers de Gotham, ce comics est à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
BoDoi   30 avril 2014
L’occasion d’aborder les relations entre bons flics et ripoux, les inspecteurs et Batman, aux brèves mais puissantes apparitions. Le plus intéressant ici : l’ambivalence de leurs rapports, Batman étant l’ombre gênante qui révèle l’incompétence des policiers, tout en étant indispensable à la résolution des crimes.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   13 janvier 2015
C'était fort de tenir tête à Batman comme ça. Besoin d'un caleçon propre ?
Commenter  J’apprécie          271
Lire un extrait
Videos de Greg Rucka (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Greg Rucka
Vidéo de Greg Rucka
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
183 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre