AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-Christophe Rufin (Autre)
EAN : 9782080238047
352 pages
Éditeur : Flammarion (07/04/2021)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 29 notes)
Résumé :
L’Europe compte cinq micro-États : Andorre, San Marino, le Liechtenstein, Monaco et le Vatican. J’en ai découvert un sixième, la Principauté de Starkenbach, en suivant la nouvelle enquête d’Aurel Timescu. En effet, sur la recommandation d’un de ses anciens ambassadeurs, notre calamiteux petit Consul de France se retrouve embarqué dans les sulfureuses affaires de ce minuscule territoire.
La Principauté de Starkenbach, nichée au cœur des Alpes, est un beau pays... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
kielosa
  26 avril 2021

Notre consul de France préféré, Aurel Timescu - un rescapé du paradis des Ceausescu - se trouve à Paris entre 2 missions impossibles dans des endroits excessivement exotiques, tels le Mozambique et l'Azerbaïdjan.
Sur les belles terrasses parisiennes du boulevard Montparnasse, le diplomate expérimenté jouit d'un juste repos et d'un excellent vin blanc, lorsque son séjour tant apprécié est brusquement interrompu par une invitation financièrement alléchante à la Principauté de Starkenbach, un genre d'anomalie historique comme le Fürstentum Liechtenstein, San Marino ou Andorre.
Muni de beaux billets de 500 euros, Aurel prend le train pour les Alpes où est situé ce mini-État, se creusant en cours de route la tête ce qui lui vaut cet honneur.
Arrivé à destination, il est impressionné par le château médiéval imposant des seigneurs de la Principauté, où il est montré son quartier à l'intérieur du palais, ce qui le change de sa chambre miteuse de l'hôtel bon marché à Paris.
S'il est impressionné par la forteresse de Starkenbach, il l'est encore plus par le noble et simple seigneur qui le reçoit, Son Altesse le prince Rupert.
Pendant l'entretien et après quelques gaffes et indélicatesses, notre héros commence à se sentir à l'aise et aussi presque noble.
Jusqu'au moment où il apprend la raison de sa présence en ce lieu inhabituel.
Le prince Rupert voudrait qu'Aurel enquête discrètement où se trouve la princesse Hilda, son épouse et pourquoi elle a disparu !
Jean-Christophe Rufin se montre dans cet ouvrage sans pitié pour sa propre création : l'infortuné Aurel Timescu, supposé enquêter un drame familial, car Rupert aime sa Hilda, et un bouleversement politique de premier ordre, puisque la princesse évaporée mystérieusement est en fait le chef d'État de la Principauté de Starkenbach !
Quelques verres de Tokay aidant et la perspective d'un somme rondelette en fin d'investigation, notre homme accepte cette mission périlleuse mais ô combien aristocratique.
Tout ce qu'il demande ce sont un téléphone portable, un ordinateur, une connexion Internet et... un piano, pour réfléchir à fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          498
croix59
  14 avril 2021
Aurel est appelé à la rescousse d'un petit état : la princesse Hilda a disparu, or elle doit faire face à une commission d'enquête dans les semaines à venir. le prince Rupert est désespéré. Un des patrons d'Aurel l'a recommandé, drôle d'idée, non? Car si Aurel a quelques résolutions d'enquêtes à son actif, ses hierarchiques l'ont plutôt en horreur compte tenu de son flegme et de sa résistance appuyée à tous travaux entrant dans son poste d'attaché d'ambassade. Mais cela se révéle être une bonne idée car très vite Aurel comprend le personnage qu'est Hilda, petite fille déracinée, séparée de sa mère, mariée à un homme qui ne lui inspire plus grand chose hormis de la tendresse, femme politique qui ne veut plus gouvernée. C'est dans un petit village corse qu'il la retrouvera aidée par Shanya, amie et personnalité qui le trouble infiniment. Dans cette nouvelle histoire, c'est réellement le coté humain et touchant de cette histoire d'une femme bridée pendant des années et qui s'évade dans une histoire vouée à l'échec, sans doute, mais qui lui permet de se libérer et de vivre pleinement.
Bon il n'empêche qu'Aurel et Shanya devront gérer la casse au final.
C'est léger, amusant et émouvant. A lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Fabienne7
  14 avril 2021
Ça commence mal ....
j'adorais cet auteur a des débuts ... quand il prenait le temps d'écrire et de nous emporter dans des univers très intéressants, des histoires multiples...
Visiblement le marketing et l'appât du gain l'ont emporté (des lecteurs préfèrent des livres courts selon mon libraire, les gens veulent toujours gagner plus ... selon ? ... et il faut payer les impôts)
Résultat il nous sert depuis quelques années des romans (délayés) qui n'auraient été que des nouvelles à ses débuts : on aère la mise en page, grosse police de caractère et on a un roman ...
L'auteur va tellement vite pour assurer ses livraisons qu'il ne se relit même pas visiblement et la maison d'édition non plus : dès le début on nous raconte qu'Aurel n'a pas envie de ressortir du palais et qu'il accepte le proposition de prendre un repas dans sa chambre ... mais plus tard une longue description de sa soirée n'évoque que des gâteaux secs avalés ....
Autre exemple : quand on parle que quelqu'un qui a une propriété dans le Golfe de Sperone, on écrit Golfe et pas golf ... et c'est répété ...
Bref ... déception dès le début ...
Je publierai une autre critique si je suis éblouie par la fin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aquilon62
  11 avril 2021
Le printemps annonce le retour des beaux jours ;
Le printemps ce sont les jours qui rallongent ;
Le printemps ce sont les rayons du soleil qui réchauffent ;
Le printemps c'est le retour des feuilles sur les arbres.
Mais aussi les feuilles qui voient revenir sur le papier Aurel Timescu, et ce pour notre plus grand bonheur.
Cette fois le voilà parti, pour une nouvel enquête dans la Principauté de Starkenbach, nichée dans les Alpes, coincée entre l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche.
Cet au coeur de ce micro-État, et non petit état (il ne faut pas froisser son Prince) que notre enquêteur est de retour.
Et du haut des ses quatre printemps il n'a rien perdu de ce qui le rend si attachant.
Avec une rigueur (toute allemande) l'intrigue est une nouvelle fois bien ficelée ;
Ce nouvel opus (tout autrichien) nous emmène dans un morceau qui va crescendo ;
L'écriture d'une précision horlogère (toute helvétique) de Jean Christophe Rufin continue à nous ravir.
Alors partez vite pour Principauté de Starkenbach, mais inutile de chercher à préparer votre voyage avant, comme le dit si bien l'auteur Vous risquez cependant de chercher en vain le moyen de vous y rendre autrement qu'en lisant ce livre. Et c'est une nouvelle fois un pur bonheur que nous livre Jean Christophe Rufin.
Bon voyage .......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Katialin
  06 mai 2021

Une nouvelle enquête du petit consul Aurel Timescu . Et c'est bien sympa.
Cette enquête dan la principauté de Starkenbach (!)est charmante . La reine , le prince consort , le palais , le personnel....on se croit au coeur d'un palais . Même avec la reine qui doute !
Mais Autel est là et sout d'éclaire !

Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
SudOuestPresse   15 avril 2021
L’habit ne fait pas le moine, ce qui arrange le héros, Aurel Timescu, qui a l’étoffe d’un détective de haute lignée.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LeSoir   12 avril 2021
Jean-Christophe Rufin envoie, pour sa quatrième enquête, Aurel Timescu dans une principauté imaginaire.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Aquilon62Aquilon62   09 avril 2021
En même temps, dans le silence de sépulcre de ces murs épais, la vie prenait un sens nouveau. Son caractère éphémère et tragique apparaissait au grand jour. La présence de ces figures muettes du passé rappelait aux vivants l’évidence de leur vanité.
Commenter  J’apprécie          00
Aquilon62Aquilon62   10 avril 2021
Mon moi, mon petit moi, brisé par l’irruption brutale, en plein milieu de mon enfance, d’un destin inattendu de souveraine sortait des décombres de mon passé et reprenait vie.
Commenter  J’apprécie          00
Aquilon62Aquilon62   09 avril 2021
Comment imaginer qu’il eût la moindre chance de démêler les affaires d’un État dont, deux jours plus tôt, il ignorait encore l’existence ?
Commenter  J’apprécie          00
Aquilon62Aquilon62   10 avril 2021
Ne rien faire ne va pas de soi, même dans l’administration.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Christophe Rufin (84) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Christophe Rufin
Guillaume Erner reçoit deux médecins, deux humanistes, qui ont pris la plume, l'un au service de la littérature et l'autre au service du cinéma et des séries.
Jean-Christophe Rufin est membre de l'Académie française, médecin, écrivain et diplomate, auteur de "La princesse au petit moi" (Les énigmes d'Aurel le Consul, vol 4), éditions Flammarion, 2021. Il sera rejoint pas Thomas Lilti, créateur, scénariste, réalisateur de la série "Hippocrate" (saison 2 sortie cette semaine), médecin généraliste.
L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 9 Avril 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Rouge Brésil - Le quiz détourné...

Une saulaie est...

une pagaie ronde
une plantation de saules

29 questions
97 lecteurs ont répondu
Thème : Rouge Brésil de Jean-Christophe RufinCréer un quiz sur ce livre