AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211219527
Éditeur : L'Ecole des loisirs (10/09/2014)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 70 notes)
Résumé :
Peut-on monter dans la voiture de quelqu’un que l'on connaît à peine ? Difficile de résister à la tentation si l’automobiliste n’est autre que Monsieur Smith, le professeur d’Anglais le plus fascinant et le plus séduisant du lycée. Ce soir-là, il a proposé à Phénix et à sa petite soeur Sacha de les raccompagner chez elles, de l’autre côté du lac. Elles sont montées dans sa Chevrolet immaculée, et il les a conquises le temps d’un trajet.


Quelq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
angeselphie
  18 janvier 2015
Ce livre nous emmène dans la vie de Sacha et Phénix, 2 soeurs. La première a 8 ans. C'est une petite fille extravertie et très intelligente, voire même surdouée. Quant à Phénix, elle est l'opposé de soeur. Elle a 17 ans, se réfugie dans les livres et est assez timide. Elles vivent avec leur mère depuis le départ de leur père. Vivre avec leur mère est un grand mot... Elles vivent souvent seul car c'est face à une mère absente que nous sommes. Une mère larguée par son mari, en pleine déprime et qui se réfugie dans son travail. Un soir, en rentrant en vélo, les deux soeurs vont rencontrer sur leur route Monsieur Smith, leur professeur d'anglais. Gentiment, celui-ci va proposer de les raccompagner. Très vite, il viendra leur rendre visite et se rapprochera de plus en plus de leur mère. Chose incroyable, il va même réussir à lui rendre le sourire. C'est le début d'une nouvelle relation amoureuse. Très vite, il va venir s'installer chez elles, prenant le rôle du grand frère, du protecteur. C'est un homme sans accroche, sans bien matériel. Un homme qui ne parle pas souvent de sa famille. Qui est-il vraiment? Si au départ tout es tout rose, cet homme va très vite changer de comportement. Un regard glaçant, des réactions insoupçonnée, c'est le début de l'enfer...

L'auteure a choisi de faire parler Phénix. C'est bien elle, le narrateur. Dans ce livre, elle nous raconte sa vie, ses moments de joie mais aussi de tristesse. le fait que ce roman soit écrit à la première personne le rend encore plus prenant. Phénix est quelqu'un de sensible et authentique. Son histoire, elle va nous la livrer telle qu'elle la vit dans la réalité. Aucun détails inutiles ne sera rajouté. Avec une incroyable franchise, elle va nous raconter, nous décrire chaque crise avec ses causes et ses conséquences, un avant et un après.
Très vite, je me suis laissé embarquée dans l'histoire. Je vivais celle-ci en même temps qu'elles. J'ai vu cette jeune fille s'enfoncer dans une spirale infernale. Une spirale faite de souffrances, de peurs, de silences et de soumissions. J'avais envie de la secouer, de lui dire de parler. Il m'a fallut du temps pour comprendre son silence et ouvrir les yeux. Un tel sacrifice dans un seul et unique but: protéger sa petite soeur. Un geste remarquable.

Parlons de l'atmosphère maintenant... Au départ, je l'ai très vite trouvé sombre... Mais plus on avance dans le livre, plus l'atmosphère devient angoissante. C'est à en avoir la chair de poule, à avoir peur. Je me suis fait prendre par cette atmosphère. Rester insensible à cela est très difficile. Je me demandais régulièrement ce qui allait arriver. C'est limite si on ne regarde pas derrière en soi en même temps que Phénix le fait.

Il s'agit, ici, d'un roman noir, très noir mais terriblement réaliste. Il traite d'un sujet très délicat: la maltraitance. L'auteure, par des mots justes, le traite admirablement bien! Je ne connaissais pas du tout la plume de cette auteure mais elle est délicate et intéressante. Je ne tarderai pas à lire d'autres livres d'elle.
De nombreux autres thèmes sont abordés comme la relation frère/soeur ou encore la famille recomposée. Autant de thèmes intéressants exploitables avec les jeunes qui nous entourent.

Il s'agit ici d'un petit coup de coeur. Il aurait pu être plus grand mais la fin m'a terriblement déçue... Sans trop vous en dire, je m'attendais à autre chose. Autant le roman est très réaliste, autant la fin ne l'est pas du tout. Une fin trop facile à mon goût!
Cela n'enlève en rien le fait que j'ai adoré ce livre et que je ne peux que vous le conseiller malgré ce petit bémol.
Lien : http://amis-lecteurs.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AA_annie
  13 avril 2016
J'ai adoré ce livre. Les descriptions de Tous les Héros s'appellent Phénix sont si complètes et raffinées qu'il n'ait pas possible de vouloir en savoir plus. Mais parfois, je trouve qu'il y en a trop ! Quand je suis pressée de découvrir ce qui va suivre et qu'il y a une page de descriptions, j'ai envie de sauter cette partie pour pouvoir connaître la suite plus vite. Ce livre est rempli d'émotions, pour la plus part tristes. Il a le don de me faire ressentir de la haine, de la tristesse mais aussi de l'amour … Au début, je n'imaginais pas du tout cette tournure de l'histoire : je ne voyais pas Mr Smith méchant (je crois que c'est le cas de tout le monde). Et quand Nastasia Rugani nous montre son autre visage, j'avais envie de me téléporter dans le livre pour pouvoir aller dire aux autorités que Mr Smith frappe des enfants qui ne sont même pas les siens. Je me suis aussi demandée pourquoi il battait Phénix. Je ne vois pas d'où ça pourrait venir. Je pense que l'auteur aurait dû approfondir sur le sujet. Mais je pense que le moment qui m'a le plus frappé, c'est quand sa mère ne s'aperçoit de rien, dispute et reproche à Phénix de ne pas être respectueuse envers Jessup. Cette partie du livre m'a vraiment mise hors de moi. Comment sa mère peut-elle dire ça ? Elle n'a écouté qu'une version de l'histoire. Je trouve vraiment que c'est une mère “indigne” ! Phénix a des marques de coups mais elle ne se pose pas plus de questions que ça ! Il y a aussi le lien qu'entretiennent Phénix et Sacha qui m'a énormément touché. Cette liaison est si merveilleuse, j'irais presque jusqu'à dire qu'elle est irréelle. Il n'y a pas eu une seule fois où elles se disputaient ! Mais c'est bien pour elles ! Et enfin, il y a Merlin, ce garçon dont Phénix est amoureuse depuis toujours. Quand enfin il lui adresse la parole et essaye de se rapprocher d'elle, Phénix, elle refuse et s'éloigne de lui. Elle repousse toutes idées de posséder une part de bonheur de peur d'avoir à faire à Jessup. Je suis choquée de voir quelle emprise Monsieur Smith avait sur la vie de Phénix et Sacha.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rhl
  24 mai 2015
Phénix et sa petite soeur, Sacha sont quasiment livrées à elles-mêmes, leur père s'étant fait la malle un an auparavant et leur mère les délaissant pour son travail. C'est alors que M. Smith, le séduisant et charismatique prof d'anglais du lycée, débarque dans la famille et prend vite, trop vite, beaucoup de place. Jusqu'à faire vivre l'enfer à Phénix qui réunit toutes ses forces pour protéger sa benjamine, s'enfermant elle-même dans la terreur...
L'auteure décrit avec pertinence et un très beau style, la montée insidieuse de la violence, la peur qui engloutit Phénix et la paralyse ainsi que la perversité de ce nouveau beau-père.
Il y a de beaux portraits de personnages, que ce soient les principaux (Phénix qui voue un amour sans borne pour sa soeur et Sacha, la petite surdouée craquante) mais aussi les plus secondaires (Merlin l'amoureux, les voisins protecteurs...).
Malgré une fin un peu décevante à mon goût, cela reste un très bon roman jeunesse, abordant la maltraitance avec finesse, que l'on peut proposer aux adolescents dès 14 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Stellabloggeuse
  21 mars 2015
Phénix, 17 ans et sa petite soeur Sacha, 8 ans, vivent seules avec leur mère Erika. Leur père a quitté brusquement le domicile un an auparavant, et Erika est souvent sur les routes pour son travail. Un soir, alors qu'elles se promènent à vélo, elles sont immobilisées par un pneu crevé. Mr Smith, le charismatique professeur d'anglais de Phénix, les raccompagne en voiture. Il va rapidement séduire leur mère. Mais sous ses airs lisses, il cache une sévérité et une colère qui enflent peu à peu…
Ce roman se compose de deux parties distinctes. Dans la première, on fait connaissance avec Phénix et l'irrésistible Sacha, qui forment un tandem très tendre et très agréable. Nous découvrons leur personnalité (elles sont par exemple passionnées par les coléoptères) et les observons faire quelques belles rencontres. Phénix est en proie à des sentiments naissants envers Merlin, l'un des sportifs en vue du lycée. Elle nourrit des sentiments ambivalents envers son père absent. L'arrivée de Mr Smith dans leur famille apporte de la joie et de la douceur de vivre.
Mais peu à peu l'ambiance du roman change et bascule dans l'angoisse. Phénix découvre la violence et la manipulation et tente coûte que coûte de préserver Sacha. Elle découvre la peur, qui lui colle à la peau et ne la lâche plus. Elle repousse ceux qui pourraient lui venir en aide, paralysée par la peur et la honte, elle met son existence entre parenthèses. La fin survient un peu rapidement et brutalement, mais elle m'a plutôt satisfaite.
Les personnages de ce roman sont très réussis. Phénix est une jeune fille intelligente et cultivée. Dans la première partie du roman, elle est volontaire et optimiste. Dans la seconde partie, on ne la reconnaît plus, elle est éteinte, faible, elle a renoncé. Cela m'a serré le coeur. Sa petite soeur, Sacha, est un sacré personnage. Très intelligente du haut de ses 8 ans, elle cite des oeuvres littéraires et des théorèmes mathématiques complexes. Mais elle est aussi en proie à de terribles crises d'angoisse. Mr Smith est un personnage ambivalent qui cache des failles et des blessures, et qui les fait payer aux autres. Enfin, Erika est une mère absente, peu affectueuse et égocentrique, que l'on a envie de secouer.
Quant à la plume, je l'ai trouvée agréable. le roman est écrit à la première personne et au présent, nous sommes dans la tête de Phénix et nous faisons face aux événements en même temps qu'elle. le ton est naturel, parfois tendre, parfois glaçant, parfois émouvant.
Ainsi, j'ai beaucoup aimé ce roman qui, après une première partie assez anodine et pleine de tendresse et de petites joies, bascule dans une ambiance glaçante et oppressante. Les personnages sont réussis et m'ont beaucoup touchée. La fin est un peu rapide, mais satisfaisante à mon goût. A découvrir à partir de 12/13 ans.
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlineMarieP
  08 septembre 2014
Lorsque Phénix et Sacha se font ramener à la maison par le charismatique professeur d'anglais, elles n'imaginent pas à quel point leur vie est sur le point de changer. L'homme gentil et avenant, mais mystérieux et secret, prend de plus en plus de place dans la famille jusqu'à devenir un beau-père intrusif et manipulateur. Mais les jeunes filles cultivent leur jardin secret, une question se profile: jusque quand pourront-elles profiter des rayons du soleil sans l'ombre de "l'autre"?
Un récit fort, touchant, poignant de deux jeunes filles qui cherchent à se construire malgré l'absence de leurs parents (un père parti, une mère démissionnaire...), malgré l'isolement, malgré l'adolescence. Ce roman est à mettre entre toutes les mains pour vibrer et penser aux rythmes des joies et des peines de ces héroïnes extrêmement attachantes.
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Ricochet   09 octobre 2014
Finement écrit et particulièrement frappant, brouillant les pistes avec son atmosphère rurale comme en apesanteur, le roman est publié par l'Ecole des Loisirs avec la pertinence d'un grand format, mais pas de collection.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
HimbereisHimbereis   25 septembre 2015
 Devant la maison, mon professeur ouvre la portière et se charge de porter Cha, ses bottes à la main. Si je racontais cette anecdote au lycée, j'aurais plus d'amis que Mark Zuckerberg sur Facebook. Enfant, parents, filles, garçons, tout le monde est du même avis. M. Smith est un professeur de légende, plus génial encore que M. Keating, le « Ô capitaine ! Mon capitaine ! » du Cercle des poètes disparus. Plus captivant qu'une expérience de chimie réussie, il est le seul enseignant capable d'écrire des commentaires à la fois bienveillants et déroutants sur votre bulletin, quelque soit votre niveau. Sans parler de son élégance naturelle, de ses mouvements gracieux, de son impeccable coiffure ou de sa fossette au menton, cet homme a plus de connaissances qu'un Trivial Pursuit. p.16
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
stellaccilestellaccile   31 août 2015
Drame familial pour deux soeurs que rien ne séparera jamais. Phénix, l'aînée chérit par dessus tout sa petite soeur Sacha, enfant espiègle, férue de littérature mais incapable car trop fragile d'appréhender le monde et sa violence. Quand l'horreur s'installe dans cette famille improbable après le départ du père et la démission de la mère, Phénix va tout assumer jusqu'au bout. Sa force de caractère, ses rares et précieux amis permettront un dénouement pour le moins tragique. Un suspens à couper le souffle, une écriture vive et intelligente, des personnages riches d'émotions et de finesse rendent ce roman palpitant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
StellabloggeuseStellabloggeuse   21 mars 2015
Si je pouvais faire confiance à Erika, je me comporterais comme une fille envers sa maman. Je lui proposerais de s’asseoir à nouveau, de m’écouter, et elle me croirait. Elle chasserait Smith puis nous nous enlacerions toutes les trois. Il n’y aurait pas besoin de grandes déclarations, juste le sentiment d’être mère et filles. Sauf qu’en réalité les mensonges d’un autre viennent de m’anéantir, de me reléguer au même rang que les objets de Papa. Erika s’empresse de sortir de la chambre comme si la pièce était en feu. Moi non plus, je ne vaux plus la peine d’être sauvée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RhlRhl   24 mai 2015
Je suis au bord d'un précipice, mais ce ne sont pas les larmes qui me font suffoquer. Je suis bien trop furieuse pour pleurer. J'enrage contre moi-même à tel point que j'en ai le souffle coupé. J'enrage d'être muette, de supporter ses sautes d'humeur, ses reproches blessants et ses sanctions démesurées depuis le coup de pied. J'angoisse chaque jour un peu plus de me retrouver seule avec lui. A vrai dire, il me terrifie. Je n'y peux rien, la moindre particule d'air que je respire - avec difficulté - est imprégnée de peur, une peur qui m'affaiblit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YzouYzou   09 février 2016
Sacha s'est adressée au chauffeur en descendant du bus. Elle lui a suggéré trois itinéraires différents, pouvant chacun faire gagner douze minutes et quarante-cinq secondes aller-retour à ses passagers. "C'est ma démonstration scientifique, pour votre chef", a-t-elle conclu en tendant une enveloppe rose à paillettes, décorée à la main.
Je mettrais mes doigts à couper que demain le conducteur ne s'arrêtera pas à notre station.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2876 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .