AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4,09

sur 61 notes
5
24 avis
4
21 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis
Kirzy
  31 mai 2022
«  La brume est dense, poisseuse,. Si palpable que je parviens à la sentir au bout de mes doigts engourdis. Elle m'enveloppe de ses bras monstrueux. M'empêche tout mouvement. Me garrotte et me rend aveugle.Un mur de vapeur froide me maintient hors du temps. Masse imperceptible où il est vain de me débattre. J'éprouve de la peur. Ainsi que cette folie contagieuse, en embuscade. Elle se faufile comme une mélodie exaspérante qui fredonne encore et encore. (...) A chaque pas, la distance s'allonge, me condamnant à errer sur ce fil tendu. le vent se lève. Il est froid. Viscéral. Il m'arrache à ce fragile équilibre et, en traître me pousse à la chute. le vide m'accueille comme il l'a toujours fait : muni de sa gueule immonde. Ses crocs se referment sur mon âme, la déchiquettent et la réduisent à néant. Seul le remords existe. Il taraude mes souvenirs. Souffrance infinie qui persiste. C'en est presque exaltant de se laisser mourir. Alors les ténèbres m'envahissent. Et la brume m'a à sa merci. Comme avant. Comme toujours. »

Dès les premières pages, David Ruiz Martin installe une atmosphère remarquablement anxiogène, utilisant parfaitement tout le potentiel d'une brume quasi maléfique ( j'ai adoré la référence au chef d'oeuvre de Stephen King, Brume, masse blanchâtre, épaisse et informe qui suscite l'inquiétude des habitants ) qui s'est abattue le jour où le narrateur, Donovan Lorrence, alors âgé de 14 ans, a été agressé avec son frère cadet, disparu à jamais. Après la mort de son père, quarante ans après, il revient à Neufchâtel, sur les lieux du drame pour faire la lumière sur la disparition de son frère, jamais élucidée.

Autant le machiavélique scénario de son précédent roman, Seule la haine, m'avait totalement et d'emblée happée, autant le rythme de Requiem des ombres m'a semblé très lent. L'auteur décrit parfaitement les affres de la culpabilité, les mécanismes du deuil impossible et du désir de vengeance, mais les redondances des répétitions creusant la psyché de l'âme tourmenté du personnage principal finissent par alourdir le récit, par entrainer des longueurs et donc à lasser.

Le récit rebondit grâce à l'irruption du personnage d'Iris, mystérieuse jeune femme doté d'un pouvoir très spécial. Elle va aider Donovan dans sa quête de vérité et lui redonner confiance en lui permettant d'ouvrir une part de lui totalement insoupçonnée. Je ne suis pas particulièrement férue de thriller fantastique, mais dans celui-ci, le dosage entre réalité et surnaturel est très bien dosé pour les esprits cartésiens comme moi. Les cinquante dernières pages retrouvent efficacité et maitrise, surprenant le lecteur par une fin à la fois originale, convaincante et spectaculaire, aux frontières du réel, emportant le lecteur vers un questionnement quasi existentialiste sur la place du destin dans nos existences.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          994
bagus35
  07 mai 2022
Merci aux éditions Taurnada de m'avoir permis la lecture de ce bon thriller . Donovan Lorrence, un auteur reconnu ,en panne d'inspiration , retourne en Suisse régler la succession de son père récemment décédé .Il n'y est plus revenu depuis la disparition de son frère et compte bien enquêter pour comprendre ce qui a pu arriver seulement certains voient d'un mauvais oeil sa présence et les menaces pleuvent .Un bon thriller ésotérique .
https://lecteurpassionne.over-blog.com/2022/05/requiem-des-ombres-de-david-ruiz-martin.html
Commenter  J’apprécie          210
Waterlyly
  11 mai 2022
Donovan est un écrivain à succès. Il décide rentrer en Suisse pour chercher des réponses sur son passé. En effet, cet homme est hanté par la disparition de son frère survenue lorsqu'ils n'étaient que des adolescents. Les deux frères avaient disparu un soir de brume. Si Donovan a été retrouvé blessé, la police n'a jamais su ce qu'il était advenu de son frère. Donovan va donc décider de retourner sur les lieux de son passé. Aidé par Iris, une jeune femme aux dons très spéciaux, ils vont mener une enquête.

J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce nouvel opus de l'auteur, même s'il fait tout de même dire que j'y ai parfois retrouvé quelques petites longueurs et certains passages m'ont paru parfois un peu lents.

En effet, j'ai trouvé que l'histoire tardait un peu à se mettre en place, mais lorsque c'est chose faite, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher cette lecture que j'ai trouvée très originale, notamment de par la petite touche de fantastique qu'a apporté l'auteur à son histoire, au travers du personnage d'Iris.

J'ai trouvé que l'auteur avais su créer une véritable atmosphère pesante tout au fil des pages. J'ai soupçonné tous les personnages mais le mystère s'épaississait de plus en plus. le suspense est très bien maintenu, et ce jusqu'aux toutes dernières pages.

J'ai beaucoup aimé l'amitié particulière entre Donovan et Iris, cette jeune femme étrange, qui est essentielle à l'intrigue et qui aidera cet homme à trouver les réponses qu'il cherche.

La plume de l'auteur est addictive. J'ai beaucoup aimé le style de ce roman, dans lequel l'auteur a eu un véritable talent pour faire monter le suspense au fil des pages. Les chapitres sont de taille moyenne et le tout est narré à la première personne, ce qui donne un meilleur aperçu des ressentis de Donovan.

Un thriller original, de par la petite touche de fantastique présente tout au fil des pages. Si l'intrigue prend un peu de temps à se mettre en place, elle n'en reste pas moins captivante. À découvrir.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
RomansNoirsEtPlus
  20 mai 2022
Quel bonheur que Taurnada ait pu éditer ce roman qui méritait un bel éclairage. La persévérance de David a payé.
Ce roman est en effet une petite pépite dont la tonalité comme l'atmosphère globale changent du tout au tout par rapport à son précédent ouvrage. Les oreilles sont remplacées ici par une brume opaque synonyme de malheur.

Ce malheur qui a marqué Donovan Lorrence depuis l'adolescence jusqu'à aujourd'hui ,42 ans plus tard, c'est la disparition de son frère cadet, Virgile, pendant ce mois de novembre 1973 durant lequel une brume épaisse s'est abattue sur Neuchâtel. Une brume à devenir fou ou à commettre les pires actes…
Aujourd'hui écrivain à succès en panne d'inspiration , Donovan ne souhaite plus qu'une chose: découvrir la vérité et faire enfin son deuil. Il le doit à son petit frère et c'est sans doute le seul moyen qui lui permettra d'apaiser une âme encore à vif. Sa route va croiser par hasard celle d'Iris, affublée d'un incroyable don pouvant aussi ressembler à une malédiction. Grâce à elle il va échapper aux pièges tendus par ceux qui ne souhaitent pas qu'il remue le passé et qu'il retrouve les dernières traces laissées par son frère.

J'ai été une nouvelle fois été bluffé par la qualité de l'écriture comme du scénario. L'histoire est du même tonneau : une enquête dans le passé afin de déterrer une affaire vieille de quarante ans, affaire que tout le monde -et surtout les instigateurs de l'époque - souhaitent laisser enfouie dans les mémoires et ne pas raviver.
Mais Donovan a de la suite dans les idées et la mémoire de son petit frère à honorer.
Côté rythme, une fois l'enquête lancée et la rencontre avec l'étrange Iris établie, on est pris par les trépidations et les soubresauts de l'histoire qui ne nous laisse que peu de répit.
Le personnage d'Iris apporte sans aucun doute un supplément d'âme au récit même si ses dons extraordinaires ont de quoi angoisser n'importe quel mortel. Un duo Donovan- Iris qui fait des étincelles alors qu'une atmosphère de plus en plus oppressante et suspicieuse s'installe progressivement sur les lieux du drame et sur certains protagonistes.
Un récit passionnant non dépourvu d'émotions, positives comme négatives afin que ce polar noir offre un panel le plus complet possible.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190


Sabine57
  11 mai 2022
Quand je lis un nouveau roman de David Ruiz Martin, je me sens emporté dans un univers très mystérieux et brumeux. Ce nouveau roman m'a fait frissonner et ressentir les souffrances de certains personnages.

Un écrivain, Donovan Lorrence va devoir affronter ses démons du passé et par la même occasion, il va être confronté à des évènements inimaginables dont il a du mal à y croire.

"Pour moi, tout ce qui touchait à la voyance, à l'occulte ou à toute forme de poltergeist était aussi extravagant que de croire que les petits hommes verts nous épiaient du ciel. "

Il va se mettre dans la peau d'un détective mener son enquête qui m'a terrifié par moments.

Mon imagination a été perturbé par la plume de l'auteur qui ajoute dans son roman une bonne dose de suspens, une pincée de retournements de situations et un peu de phénomènes paranormaux.

Le personnage principal, Donovan va faire une rencontre improbable avec Iris, une femme mystérieuse qui va lui retourner le cerveau et lui faire battre son coeur abimé.

Elle va lui faire comprendre qu'il n'est pas la personne alcoolique et lâche qu'il pense mais un homme capable de bien plus, un homme qui pourra oeuvrer pour faire le bien et changer son destin qui n'était pas terrible.

J'ai bien réfléchi aux dons que certaines personnes sont pourvues et aussi à la façon dont nous pouvons développer nos instincts et les parties inexplorés de nos cerveaux.

J'ai été heureuse de découvrir cette pépite qui a été écrite avec beaucoup de finesse et de talent et qui va vous surprendre vous aussi.

J'espère vous donner envie de découvrir ce dernier roman brumeux et l'apprécier autant que moi.

Merci aux éditions Taurnada pour leur confiance, je ne suis jamais déçu, j'ai adoré cette histoire que j'ai dévoré.
Lien : https://sabineremy.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Polarette
  10 mai 2022
Bonjour amis lecteurs,
Je remercie chaleureusement Joël Maïssa, Taurnada Éditions pour l'envoi en service presse du livre de David Ruiz Martin : « Requiem des ombres » format ebook. J'ai beaucoup aimé ce thriller psychologique imprégné d'une touche de fantastique et qui nous invite dans la vie d'un écrivain hanté par la disparition de son frère. En quête de réponses à ses interrogations, Donovan Lorrence revient sur les lieux du drame des années plus tard. L'auteur nous plonge dans une atmosphère sombre, brumeuse, inquiétante où l'étrange le dispute au mystérieux et où le destin joue un rôle capital. La psychologie du personnage principal est parfaitement travaillée, on ressent sa souffrance au travers de son addiction à l'alcool. L'enquête est troublante, bouleversante et complexe jusqu'au dénouement inattendu. J'ai retrouvé l'écriture fluide et percutante de l'auteur. Un thriller captivant à découvrir au plus vite !
Commenter  J’apprécie          100
SylvieBelgrandReims
  12 mai 2022
On reconnaît immédiatement l'écriture de David Ruiz Martin. Ses tournures de phrases sont typiques. Ses mots et ses figures de style sont soigneusement choisis pour dramatiser l'action. Il est parfois juste à la limite d'en faire un poil trop. On aime ou on n'aime pas. Moi, j'adore. C'est comme un accord tacite entre lui et moi : je suis là pour me faire embarquer dans une histoire et il s'occupe de tout. Son "Requiem des ombres" est un très bon thriller, plein de suspense et de questions qui ne trouveront de réponses que dans les dernières pages. Laissez-vous embarquer, ça va vous plaire.

#RequiemDesOmbres #DavidRuizMartin #Taurnada #lecture #livres #chroniques #Polar #Policier #Thriller

Le quatrième de couverture :

Hanté depuis l'enfance par la disparition de son frère, Donovan Lorrence, auteur à succès, revient sur les lieux du drame pour trouver des réponses et apaiser son âme. Aidé par une femme aux dons étranges, il tentera de ressusciter ses souvenirs. Mais déterrer le passé présente bien des dangers, car certaines blessures devraient parfois rester closes…… au risque de vous entraîner dans l'abîme, là où le remords et la honte règnent en maîtres. Où le destin semble se jouer de vous. Et cette question, qui bousculera sa quête de vérité : peut-on aller à l'encontre de ce qui est déjà écrit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Annicklecture
  16 mai 2022
Après "Je suis un des leurs", un récit très émouvant que j'ai beaucoup aimé, "Seule la haine" un thriller glaçant; l'auteur est dans le drame familial, le deuil d'un proche, et nous entraîne avec une certaine effervescence dans son nouveau roman "Requiem des ombres" sorti le 12 mai dernier.

Un thriller dans l'ombre, la brume, avec une pointe de fantastique. Donovan a perdu son frère suite à leur agression, en fuyant leur père, en souhaitant une liberté éphémère. Ce frère qui n'a jamais été retrouvé, ce frère dont le cercueil est vide, c'était en 1973 du côté de Neuchâtel. Donovan se réveillera sans souvenirs, Virgile a disparu! Fugue, enlèvement? Donovan quelques années plus tard en 2015 reviendra sur ce lieu hanté par le brouillard suite au décès de son père. Il a besoin de réponses, prêt à tout pour en finir avec cette énigme du passé.

"J'allais devoir pénétrer l'antre de mes peurs, là où les cauchemars s'étaient mêlés à ma réalité…"

Il rencontre Iris, personnage mystérieux, celle-ci sèmera des indices. Mais, tout laisse à croire que personne ne souhaite déterré ce passé. le destin d'une vie, les choix, les rencontres, la mort, peut-on bouleverser l'engrenage dans lequel nous sommes entraînés!

"La brume gorgeait d'air vicié les poumons des imprudents, cachait toute vue à plus de cinq mètres, jouait avec les nerfs et stimulait l'imagination de chacun, ce qui avait eu pour effet de réveiller les pires craintes enfantines."

Un roman envoutant, ténébreux à souhait. Une fin à laquelle je ne m'attendais pas, terrible, explosive… Un très bon thriller psychologique teinté d'ésotérisme. J'apprécie beaucoup les écrits de cet auteur et les recommande sans limite. Je remercie vivement les éditions Taurnada qui sélectionnent de très bons titres, quant à l'auteur il m'avait conquise avec "Je suis un des leurs".



Lien : https://passionlectureannick..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
soniaboulimiquedeslivres
  15 mai 2022
Prévoyez du temps devant vous avant d'attaquer « Requiem des ombres ». Ne vous dites surtout pas « Je lis juste le prologue pour voir et je continue demain. »

Le prologue, parlons-en justement ! Il se termine avec ces quelques phrases bien sympatoches : « Je me nomme Donovan Lorrence. J'ai 56 ans aujourd'hui. Mais je suis mort à 14. » Après ça, trouvez-moi un seul lecteur qui pose le livre et vaque à ses occupations !

J'ai enchaîné les chapitres, bien entendu. Je me suis retrouvée en 2015. Donovan, notre narrateur, est de retour à Neuchâtel, là où il a vécu une enfance heureuse, mais aussi l'enfer en 1973, à l'âge de 14 ans. Donovan est un écrivain connu, il a publié deux best sellers, et planche sur son troisième. Enfin, ça, c'est ce qu'il tente de faire croire à son éditrice, car en réalité, Donovan n'a plus d'inspiration. Il faut dire que son copinage avec l'alcool doit lui embrouiller les idées. J'ai aimé les passages relatifs au monde de l'édition, permettant notamment d'en découvrir ses travers.

« Ses conseils se résumaient en une prodigieuse formule : exécuter un strip-tease de l'âme. Ne jamais se mentir ni tromper son lectorat. Ecrire vrai. Ecrire viscéral. Murmurer la vie et hurler la mort. Saigner sur la feuille et se noyer dans l'encre. » (j'adore ce passage, note de la Boulimique !!)

Et si Donovan est revenu à Neuchâtel, c'est pour découvrir la vérité sur son passé. Après des années à faire l'autruche, il est bien décidé à remuer la fange pour savoir ce qu'est devenu son frère, Virgile, disparu en 1973 et jamais retrouvé. « La vengeance est un plat qui se mange froid ». A 55 ans, Donovan pense que c'est le bon moment.

« Aujourd'hui, je ne voulais plus reculer. Mes idées noires avaient pollué ma vie durant bien trop longtemps. L'heure était venue de me délivrer de cette gangue de néant qui m'asphyxiait, comme une main de géant serrée sur mes os et dans laquelle j'étouffais. »

La construction de ce « Requiem des ombres » est assez classique : un prologue accrocheur, un narrateur tourmenté que l'on apprécie, un disparu, et beaucoup, beaucoup de mystères. Car le fait d'être dans la tête de Donovan ne nous donne pas tout pouvoir. Ça aurait été trop simple ! David, de sa plume diabolique, ne nous dit pas tout. Il en garde sous le stylo. Et diantre que c'est frustrant !!! J'ai rongé mon frein à bien des reprises, maudissant David pour ses non-dits.

Ce roman est une torture ! Impossible de le lâcher, on navigue à vue au milieu de cette brume qui envahi les rues de Neuchâtel et des environs, comme en 1973, où elle a duré 9 semaines, et obligé les autorités à mettre en place un couvre-feu (tiens, ça ne vous rappelle rien ??). L'intrigue est très bien structurée, même s'il y a eu quelques longueurs. L'ambiance du roman est très particulière, pesante, lourde et anxiogène, toute cette brume entourant ces mystères, avec une pointe de surnaturel qui se développe, donnant à l'ensemble une profondeur et une belle originalité. Les rebondissements et révélations rythment le récit, tel des balises dans la brume, guidant le lecteur.

Le personnage de Donovan est intéressant et complexe. Il est suffisamment tourmenté pour se tourner vers l'alcool et les médicaments, cherchant avant tout à échapper aux cauchemars qui le hantent depuis cette fameuse nuit. Sa rencontre avec Iris, autre personnage clé du récit, va changer la donne. Cette jeune femme énigmatique lui apportera une aide précieuse à chaque étape de son enquête, grâce à son don bien particulier. Je ne vous dévoilerai pas la teneur de ce don, moi aussi je sais ménager le suspense 😀 !! J'ai beaucoup apprécié Iris, elle apporte une dimension psychologique à la quête de Donovan. Contre toute attente, il vont se compléter, malgré leurs différences.

Le destin est omniprésent entre les pages. Je me suis beaucoup questionnée, est-ce que tout est écrit d'avance ? Peut-on échapper à son destin ? Est-ce lui qui nous porte dans tous nos choix ? J'ai cheminé sur cette voie avec Donovan, tentant de surfer sur cette destinée étrange et … brumeuse.

La fin s'est révélée spectaculaire, psychologiquement parlant, et déroutante, mettant les nerfs du lecteur à rude épreuve. A l'effigie du reste.

Un roman original, addictif, à la fin surprenante, que je vous conseille !

« On dit souvent que l'être humain s'adapte à tous les changements, quels qu'ils soient. J'ai appris à mes dépends que la réalité est parfois bien différente. On s'accroche à ce que l'on peut, à ce qu'il nous reste, pour ne pas perdre pied. On se dit que le temps pansera les plaies immondes, même si l'on sait qu'au fond, une fois seul et égaré dans la pénombre, plus rien ne sera jamais pareil. »

Je remercie les Éditions Taurnada pour cette lecture.

#Requiemdesombres #DavidRuizMartin #Taurnada
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Entre2Livres
  10 mai 2022
✔️Mon ressenti : Donovan ne s'est jamais vraiment remis de la perte de son frère dans des circonstances pour le moins sombres. Il a réussi à survivre en écrivant et en devenant un auteur à succès. le manque d'inspiration le pousse à revenir en Suisse sur les lieux du drame. Il y rencontrera une femme mystérieuse ayant un don surprenant.

C'est une histoire qui pourrait donner une sensation de déjà vu : un auteur en mal d'inspiration qui a vécu un drame dans son enfance et qui retourne là où tout à commencé... mais c'est sans compter sur la créativité de l'auteur qui sait intégrer un personnage clef : cette mystérieuse Iris. Ce la permet au roman d'être original mais aussi très intriguant. J'ai vraiment eu envie de savoir qui était Iris et quel était son don. La plume est très agréable. Mon seul petit bémol vient du rythme que j'ai trouvé un peu inégal, peut être de quoi donner au lecteur le temps de respirer !

Si vous aimez les bon thrillers au frontières de l'univers fantastique, foncez !

🎯Mots Clefs : Drame / Suisse / Auteur / Inspiration / Don

🏆Ma note : 17/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1292 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre