AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Coetseslivres


Coetseslivres
  11 mai 2022
Dès le prologue, on est plongé dans une atmosphère lourde et oppressante ; l'impression qu'un poids s'abat sur nos épaules. Un poids dont pourtant on n'a pas envie de se délester avant de connaître le fin mot de l'histoire, comme s'il nous retenait prisonnier.
J'ai fait connaissance avec Donovan Lorrence, le narrateur de l'histoire, « celui qui a survécu ». Après avoir quitté Neufchâtel quelque temps après l'agression, il est devenu un écrivain reconnu. Mais le « drame de 1973 » occupe ses pensées et ses nuits. Il veut savoir, il veut comprendre. Ça le mine.
Donovan n'est pas un personnage sympathique pour autant. Certes, il est touchant, on peut le plaindre pour ce qu'il a vécu alors qu'il n'avait que 14 ans. Certes on compatit, on comprend sa quête de vérité. Mais il est trop sûr de lui, imbu de lui-même, désagréable avec les gens, cynique. Mais on n'a pas envie de le quitter ! L'ambiance reste noire et assez « plombante », prenante.
Puis il rencontre Iris, une jeune femme de 26 ans qui l'intrigue beaucoup. Elle n'hésite pas à lui parler franchement et à lui dire ses quatre vérités.
A partir de ce moment, l'atmosphère change subtilement, devient moins oppressante, comme si le fait d'avoir rencontré cette femme soulageait Donovan d'un poids. Il est toujours aussi décidé à découvrir le destin de son frère et peut-être qu'Iris pourra l'aider. A sa manière. Parce qu'elle a un « don ». Et à l'atmosphère tendue vient s'ajouter une petite pincée de surnaturel…
Donovan ne peut s'empêcher d'être obsédé par Iris, presque autant qu'il l'est par son frère. Pour lui, Iris est une énigme. Mais qui est-elle vraiment ? Que fait-elle ? Pourra-t-elle l'aider ?
*******
J'avais découvert la plume de David avec Seule la haine et je l'ai retrouvée ici avec grand plaisir ! J'ai lu les premières lignes, et déjà je savais que j'allais rester scotchée à cette histoire. L'auteur sait amener son lecteur dans le monde qu'il a créé. Il nous appâte, nous ferre, nous entraîne à sa suite. Dans une histoire sombre comme on les aime, avec des personnages cabossés finement analysés, un décor soigné, une intrigue prenante.
Requiem des ombres est un livre qui vous enchaîne à votre lecture, vous met dans une bulle « ne pas déranger, je lis ». Addictif, prenant, impossible à lâcher avant d'arriver à la fin, que d'ailleurs on ne voit pas venir ! Un excellent thriller noir et psychologique à découvrir sans faute !
Commenter  J’apprécie          30



Ont apprécié cette critique (3)voir plus