AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de yael81


yael81
  11 mai 2022
David Ruiz Martin, nous présente Dononav Lorence, personnage tourmenté depuis des années, par la mort mystérieuse de son frère. Ecrivain à succès, il décide de retourner en Suisse et trouver les réponses, comprendre le pourquoi du comment, faire face à ces démons, sortir de cet enfer, psychique, et voir une lueur au bout du chemin. Il nous entraine dans univers sombre, suffocant, oppressant et terrifiant avec comme fond de décor une brume épaisse, empêchant de voir quoique ce soit, le fameux jour où les deux frères se sont donnés comme défit, de braver leur peur, et continuer leur chemin normalement, le destin en a décidé autrement. Donovan apparait comme un personnage bourru, alcoolique, un moyen d'exorciser son mal être, au fur et à mesure de la lecture, nous développons, une vraie empathie pour lui. Il n'a jamais fait son deuil. Sa rencontre avec Iris, jeune femme de 26 ans, va retourner la situation , lui donner de l'espoir. Elle est mystérieuse, intrigante, son rôle pigmente l'histoire. Qui est-elle vraiment? Donovan arrivera t-il à retrouver une sérénité? La psychologie des deux protagonistes de l'histoire est travaillée en profondeur, fait existentiel dans le déroulement du récit. Une thématique totalement originale et bien ficelée, un mélange de thriller avec une pointe de fantastique, forme un cocktail magistral. Une histoire à multiples rebondissements, un suspens et une émotion intense. L'auteur m'a envouté dans son roman, Il tient en haleine ses lecteurs du début qu'au dénouement final, une fin inattendue de ma part., Une remise en question sur la vie et la mort. La plume de l'auteur est fluide , agréable, percutante , visuelle, mais surtout subtile. La lecture est addictive et captivante.
Un roman renversant et bouleversant.
Un vrai coup de coeur
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus