AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

François Maspero (Traducteur)
EAN : 9782330155599
304 pages
Éditeur : Actes Sud (03/11/2021)
3.77/5   1539 notes
Résumé :
« Pour une raison bizarre, sans qu'on sache se l'expliquer, on se sent parfois plus proche d'un de ses enfants. De tous les livres que j'ai écrits, Marina est l'un de mes favoris. Au fur et à mesure que j'avançais dans l'écriture, tout dans cette histoire prenait peu à peu le goût des adieux, et quand je l'eus terminée, j'eus l'impression que quelque chose était resté au fond de moi, quelque chose qu'aujourd'hui encore je ne peux définir mais qui me manque chaque jo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (291) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 1539 notes

LydiaB
  19 janvier 2014
Attention, Pépite ! Comme à chaque fois, ma critique sera bien pâle face à ce que j'ai pu éprouver à la lecture de ce petit chef-d'oeuvre. C'est bien simple, je ne l'ai pas lâché ! Ce roman - très agréable à lire car la plume est aisée - fascine, envoûte, à tel point que j'ai eu bien souvent la chair de poule et qu'il a même hanté mes nuits ! Je n'exagère absolument rien.

Je découvre cet auteur et je ne le regrette pas. Il sait rendre les descriptions magiques, jouer avec la psychologie des personnages (et la nôtre !), et c'est en n'abusant pas du fantastique qu'il parvient justement à faire adhérer le lecteur. Car celui-ci avance dans le récit à pas feutrés, par petites touches successives, oubliant qu'Oscar n'est qu'un personnage. le lecteur EST Oscar !

Ce livre me fait penser aux films d'horreur espagnols, très bien faits par ailleurs et jouant, justement, non sur le gore mais sur l'indicible et les nerfs du spectateur. A mi-chemin entre REC (de Jaume Balaguero et Paco Plaza), pour ceux qui connaissent, et L'Échine du diable (de Guillermo del Toro), il met en scène une atmosphère jouant sur l'étouffement, le sombre. On sait qu'il va se passer quelque chose, on attend, tapi(e) au fond de son canapé ou de son lit, on tourne les pages frénétiquement, on se dérobe soudain, perdant toute notion de réalité...

Bref, j'ai adoré ce roman et je vais mettre un certain laps de temps avant d'en retrouver un de cette trempe.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13117
Cannetille
  26 mars 2021
Lors de ses nombreuses escapades au-dehors de son pensionnat de Barcelone, Oscar, quinze ans, fait la connaissance de Marina, une adolescente qui habite le quartier avec son père âgé. Les déambulations des deux jeunes gens les mènent jusqu'à un cimetière oublié, où une femme vient pourtant se recueillir sur une tombe anonyme, uniquement orné d'un papillon noir. Des sous-sols de la ville à un vieux théâtre désaffecté, la curiosité des deux amis les entraîne dès lors dans une succession de terrifiantes découvertes, liées à un mystérieux drame survenu il y a plusieurs décennies.

Certes ce livre classé jeunesse cumule les invraisemblances. Pas seulement parce qu'il verse dans le fantastique, mais surtout parce qu'il traite les deux adolescents en adultes, libres et autonomes, et que tout le monde leur confie les plus noirs secrets avec une improbable facilité. Il serait pourtant dommage de laisser cette critique oblitérer les autres qualités du roman et de ne le réserver qu'à un jeune public ravi de sa promotion chez les grands. Ce serait se priver d'un excellent moment de mystère et d'aventure, remarquablement écrit, serti dans une Barcelone ensorcelante, gothique et baroque, qui fait tout le charme et la singularité du récit.

C'est pendant le premier tiers de l'histoire que l'ambiance s'avère la plus envoûtante, alors que le lecteur se retrouve à vagabonder aux côtés d'Oscar et de Marina dans de vieux quartiers d'une Barcelone surannée et bucolique. Les grandes et anciennes demeures plus ou moins abandonnées, qui y cachent mélancoliquement les lambeaux de leur exubérante splendeur passée sous l'enchevêtrement d'une végétation envahissante et le poids d'un oubli silencieux, enveloppent bientôt le promeneur de leurs ombres et de leurs mystères, suscitant chez lui un mélange de curiosité et d'angoisse. Les vieilles silhouettes qu'on y croise laissent subodorer le secret de vies enfuies et c'est bien un étrange passé qui va bientôt remonter à la surface.

L'enquête prend alors son essor dans des développements rapidement fantastiques, de veine gothique, qui transforment la menace jusqu'alors diffuse en péripéties qui, pour être rocambolesques, n'en tiennent pas moins le lecteur sous l'emprise de leur rythme et de leur suspense. Moins réceptive à cette partie, j'ai néanmoins pris plaisir à ces rebondissements plein d'imagination, encore une fois mis en valeur par les perspectives offertes sur la ville de Barcelone, sur ses quartiers contrastés et sur son architecture exubérante.

De l'angoisse à l'effroi et du rire aux larmes, ce prenant conte fantastique empreint de nostalgie est l'occasion de réunir tous les publics, jeunes et moins jeunes, par la magie d'une excellente plume, amoureuse d'une Barcelone secrète et multiple, que l'on aura ensuite envie de (re)découvrir pour de bon.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8712
marina53
  24 août 2012
Allez savoir pourquoi moi, j'entamais ce Marina, forte d'une bienveillance et d'un a priori plus que positif à son égard... Il aurait été dommage de ne pas lire un roman dont l'héroïne s'appelle Marina.
Avec ces première et quatrième de couverture si séduisantes, ce roman m'a tout de suite attirée. Mais, finalement, je ne m'attendais pas à une histoire aussi surprenante, rocambolesque et mystérieuse.
Oscar vagabonde dans les rues de Barcelone. Pénétrant dans une maison qu'il croyait abandonnée, il fera la connaissance de Marina, la fille du propriétaire, German. Ensemble, ils veulent élucider un mystère: qui est cette femme voilée de noir qui se rend au cimetière, devant une tombe où est gravé un papillon noir ?
À partir de là, tout un tas d'évènements s'enchaine, on est entrainé dans des histoires du passé et des mystères au secret bien gardé.
L'écriture de Carlos Ruiz Zafon est très poétique, très belle, pleine de vie. Il restitue à merveille les venelles de Barcelone en leur donnant charme et mystère.
Les personnages sont vraiment très touchants, notamment la relation qu'entretient Marina avec son papa, German.
L'ambiance est sombre, ésotérique, parfois surnaturelle ou ténébreuse.
Marina, une rencontre étonnante, au charme indéniable...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          770
missmolko1
  18 novembre 2012
Énorme coup de coeur pour Marina.
Décidement Carlos Ruiz Zafon me plait beaucoup. Il mélange les genres a merveille et a nouveau dans cette histoire l'amour côtoie, le mystère d'une enquête policière, avec un peu de fantastique et beaucoup de suspense jusqu'aux dernières pages.
Barcelone est encore une fois très bien décrite, tellement bien qu'on a l'impression d'y être en compagnie des personnages.
Je ne connais pas tous les romans de l'auteur mais pour l'instant Marina est mon préféré.
Commenter  J’apprécie          780
Deslivresalire
  17 janvier 2018
En 1980, au détour d'une ruelle abandonnée de Barcelone est posé un cimetière où Oscar et Marina, deux jeunes adolescents, sont intrigués par une vieille dame qui vient se recueillir sur une tombe sans nom, marquée d'un papillon noir.
Ces deux-là se sont connus lorsqu'Oscar, s'échappant comme à son habitude du pensionnat dans lequel il passe sa scolarité, s'est introduit chez Marina par curiosité.
Leur amitié et leur perspicacité vont les amener dans la serre d'une maison manifestement abandonnée et dans laquelle des pantins imparfaits semblent prendre vie, puis de découverte en découverte dans les entrailles d'un vieux théâtre et au coeur d'une tragédie née il y a des décennies.
Une belle histoire d'amour ou d'amitié dans laquelle la folie et la vengeance d'un génial ingénieur affronte la jalousie et la mort elle-même.
A mon avis :
On retrouve dans ce roman l'écriture parfaite de Carlos Ruiz Zafón, fluide et poétique.
On y retrouve également la même construction du récit que dans l'Ombre du Vent, peut-être l'humour en moins.
Le décor de prédilection de l'auteur reste celui d'une Barcelone du XXème siècle, dans ses ruelles insolites et méconnues et avec ses maisons plus ou moins abandonnées qui ressemblent plus, dans la description qu'il en fait, à des cathédrales oubliées.
En revanche, avec Marina, on touche au roman fantastique, on frôle même parfois la science-fiction. Il faut avoir l'esprit ouvert à cela lorsqu'on attaque ce livre sans quoi ou peut vite s'arrêter et bloquer sur des situations improbables.
On a souvent rangé Zafón dans les auteurs de littérature jeunesse, sans doute du fait de ses personnages principaux qui sont fréquemment assez jeunes. Je ne partage pas forcément cette approche, même si là encore, les premiers émois d'amours adolescents prennent le pas sur les vraies et grandes histoires d'amour.
Malgré tout, on est pris par ces personnages toujours attachants voire émouvants et par l'éblouissante écriture de cet auteur qui nous porte et nous entraîne dans une lecture prenante qui vous fait tourner la dernière page du livre trop rapidement.
Abonnez-vous et retrouvez d'autres avis sur d'autres lectures sur mon blog :
https://blogdeslivresalire.blogspot.com/
Lien : https://blogdeslivresalire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          661

Citations et extraits (247) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   15 août 2012
La vie accorde à chacun de nous quelques rares moments de bonheur total. Ce sont parfois des jours, parfois des semaines. Parfois même des années. Tout dépend de la chance. Leur souvenir nous accompagne à jamais et se transforme en une contrée de la mémoire où nous tentons de retourner le reste de notre existence sans jamais y parvenir.
Commenter  J’apprécie          1010
chardonettechardonette   21 février 2011
-Vous avez remarqué, Oscar, que nous n'avons pas l'électricité. A vrai dire, nous ne croyons pas trop aux progrès de la science moderne. En fin de compte, quel est le sens d'une science capable d'envoyer un homme sur la lune, mais incapable de mettre un morceau de pain sur la table de chaque être humain?
- Peut-être le problème ne réside-t-il pas dans la science, suggérai-je, mais dans ceux qui décident de son emploi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
LydiaBLydiaB   19 janvier 2014
À la fin des années soixante-dix, Barcelone était une fantasmagorie faite d'avenues et de ruelles où l'on pouvait voyager trente ou quarante ans en arrière rien qu'en franchissant le seuil d'un immeuble ou d'un café. Temps et mémoire, histoire et fiction se mélangeaient dans cette ville ensorcelée, comme des couleurs d'aquarelle sous la pluie. C'est là que, lointain écho de rues qui aujourd'hui n'existent plus, des cathédrales et des édifices échappés de légendes ont formé le décor de cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
isabiblioisabiblio   15 février 2011
Enfin de compte, quel est le sens d'une science capable d'envoyer un homme sur la lune, mais incapable de mettre un morceau de pain sur la table de chaque être humain ?
Commenter  J’apprécie          1181
araucariaaraucaria   27 mars 2013
J'avais toujours pensé que les vieilles gares de chemin de fer étaient l'un des rares lieux magiques qui restaient encore dans le monde. Là, les fantômes de souvenirs et d'adieux se mêlaient aux départs de centaines de voyages pour des destinations lointaines et sans retour.
Commenter  J’apprécie          690

Videos de Carlos Ruiz Zafón (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carlos Ruiz Zafón
Éclectisme, souvenirs et passion, sont les trois mots qui pourraient résumer la sélection d'Olivia Ruiz lors de sont passage à la Fnac pour nous parler de ses coups de coeur et références culturelles incontournables. Elle nous parle de son premier roman La commode aux tiroirs de couleurs, de son admiration pour Carlos Ruiz Zafón, de ses souvenirs avec Goran Bregovi, de Nino Rota et son Italie...
Découvrez tous les coups de coeur de nos invités sur notre chaîne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLiecdOYPtnufDvpRBY7cy3L5vJdst_mFW
Retrouvez-nous sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac
+ Lire la suite
autres livres classés : barceloneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafon

Comment s'appelle le narrateur ?

Daniel Sampare
Daniel Sempare
Daniel Sempere
Daniel Sampare

10 questions
1180 lecteurs ont répondu
Thème : L'ombre du vent de Carlos Ruiz ZafónCréer un quiz sur ce livre