AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Joëlle Touati (Traducteur)
ISBN : 2749908183
Éditeur : Michel Lafon (19/03/2008)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 39 notes)
Résumé :

Il est 7 h 30, le samedi 4 décembre 2004, lorsque Steve et Kelly Comeau sont réveillés en sursaut par des coups frappés à leur porte.

C'est le fils de leurs voisins, le petit Dalton Corbin, en pyjama, le visage ruisselant de larmes. " Ma maman ne respire plus. Il faut appeler les secours. " Kelly se précipite et trouve Jennifer, la tête en sang, la crosse d'un revolver dépassant de sous la couette.

La police conclura à un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  25 août 2015
Peu avant Noël, Jenn est retrouvée sans vie, dans son lit, un flingue à portée de main, par son jeune garçon. Après une enquête qui n'apporte aucun élément étayant l'hypothèse d'un meurtre, le corps de Jenn est incinéré à la demande expresse de Bart, chirurgien-dentiste, son mari, puisque la raison évidente de son décès est celle d'un suicide. Pourtant ses parents, Narda et Max Barber, et sa soeur Heather, dont la morte était très proche, sont intimement persuadés que Jenn, femme épanouie, joyeuse, aimant plus que tous ses enfants ainsi que ceux des autres, n'aurait jamais attenté à ses jours en laissant ses fils orphelins. Mais que sont les intimes convictions d'une famille plongée dans l'affliction face à une machine judiciaire ?

Pourtant, des témoignages émergent pour dire qu'une précédente petite amie de Bart a disparu, des années auparavant, dans des circonstances à la similarité troublante. Dorothy, “professionnelle, gentille, persévérante”, à un an de l'obtention de sa thèse de Docteur en chirurgie dentaire, a été retrouvée morte, de l'exacte même manière que celle utilisée par Jenn, suicidée selon la justice. Leur point commun : elles ont été la petite amie ou l'épouse de Bart. Les parents de Dorothy, Barbara et Carlton Hearn, bien qu'ils aient engagé une détective privée pour faire la lumière sur la mort de leur fille, n'ont jamais pu prouver que Bart l'avait tuée, alors que tous les renseignements recueillis le désignaient comme son meurtrier.

Je rappelle pour mémoire qu'Ann Rule n'est pas une écrivaine qui utilise uniquement son imagination pour nous raconter des histoires fascinantes, qu'elle relate dans un style agréable et dégraissé. Ancienne fliquesse et auxiliaire du FBI, elle effectue des recherches fouillées sur d'authentiques faits divers. Audacieusement, je dirais qu'Ann Rule est aux Etats-Unis ce que Jacques Expert est à la France. J'espère ne pas vexer Jacques Expert, car sous mes doigts, il s'agit d'un compliment.

Professionnelle, Ann Rull étudie un dossier pour nous en restituer sa substantifique moëlle, mais là où se situe son talent, c'est que jamais elle ne s'engage dans un jugement partial. Elle respecte infiniment la douleur des familles, des victimes, sans pour autant juger l'assassin, dont elle raconte la vie avec autant de soin et d'objectivité que celle de ses proies. Malgré les limites qu'elle se fixe, ses histoires sont empreintes d'émotion et se lisent comme des romans de grande qualité, quasi-romanesques.

Dans “partie sans dire adieu”, le lecteur apprendra que Jenn avait noué une relation virtuelle avec un certain Chris, avec qui elle espérait refaire sa vie. Mais internet étant ce qu'il est, Jenn connaîtra une immense déception que je vous laisse découvrir. Ann Rule décrit avec beaucoup d'empathie, le processus qui fait tomber des femmes, intelligentes, équilibrées, sous la coupe de prédateurs, pervers narcissiques ou assimilés. Le chemin qui commence au paradis pour se terminer en enfer est raconté avec un réalisme et une vérité qui peuvent intéresser bon nombre de femmes, emprisonnées dans une relation toxique dont elles ne savent comment s'évader.

Ce “roman-véridique” se conclue sur le procès et la condamnation de Bart, plein d'humour, brillant, père et mari parfait, en apparence. Ah ! “Les apparences”, que de crimes, dans la vraie vie, ne commet-on pas en votre nom, n'est-ce pas Gillian Flynn ? Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
verobleue
  19 décembre 2014
Ann Rule, auteur américain, est la spécialiste des « True crime stories », histoires policières réelles. Sans déroger à sa règle, « Partie sans dire adieu » raconte une histoire vraie. Ancienne policière, spécialisée dans l'étude des tueurs en série, elle s'est lancée dans l'écriture après avoir côtoyé, en l'ignorant, l'un des plus grands serials killer.
L'intérêt principal de ses livres se trouve dans l'exposé de la manière dont l'enquête est menée, son aboutissement, l'arrestation du meurtrier et sa condamnation.
A. Rule décrit les lieux et les personnages avec son don personnel du détail, expose les faits, les rebondissements et le lecteur suit l'enquête jusqu'à l'ultime sentence.
Sa principale qualité est de relater les faits avec une stricte exactitude sans émettre le moindre jugement. Elle peut mettre en avant une défaillance de l'enquête en justifiant sa remarque sans fioritures.
Avec « Partie sans dire adieu », Ann Rule nous relate l'enquête du suicide d'une femme, retrouvée par son jeune fils de 7 ans. Les enquêteurs finiront par découvrir un suicide similaire chez l'ancienne petite amie du mari.
Facile à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Cronos
  15 juin 2016
C'est un livre un peu particulier, un meurtre qui a réellement eu lieu mais qui a été romancé. N'étant pas spécialement fan de ce genre d'histoire ou de magazine avec un côté rabatteur, ça ne partait pas très bien.
Finalement, il se lit facilement, on évite brillamment l'idolâtrie du tueur. J'aime la façon dont les chapitres sont découpés, on a une partie composée des plusieurs chapitres qui sont tous sur une personne, ça me rappel un peu le trône de fer. On a un la même histoire mais avec des points de vue différents, ils ont chacun une utilité.
Je ne pense pas pouvoir critiquer les personnages où l'histoire car ce sont des faits réels pour la plupart, le reste étant le lien entre les différentes situations. En dehors de la façon dont l'auteure nous expose ce crime, je ne vois pas trop quoi dire.
Commenter  J’apprécie          60
marie-ded
  26 décembre 2015
Partie sans dire adieu
Ann Rule
Présentation de l'éditeur
Il est 7 h 30, le samedi 4 décembre 2004, lorsque Steve et Kelly Comeau sont réveillés en sursaut par des coups frappés à leur porte. C'est le fils de leurs voisins, le petit Dalton Corbin, en pyjama, le visage ruisselant de larmes. " Ma maman ne respire plus. Il faut appeler les secours. " Kelly se précipite 6167 et trouve Jennifer, la tête en sang, la crosse d'un revolver dépassant de sous la couette. La police conclura à un suicide. Mais un des inspecteurs n'est pas convaincu. Et si ce drame avait un rapport avec un autre " suicide " survenu quatorze ans plus tôt, celui de Dolly Hearn, ancienne conquête de Bart Corbin, le père de Dalton ? Et si la mort de Jennifer avait un rapport avec sa relation extra conjugale, peut-être dangereuse ? Ann Rule a mené sa propre enquête, en s'appuyant sur les méthodes scientifiques les plus récentes, afin que le meurtrier ne puisse, une seconde fois, échapper à la justice.
Mon avis
Après avoir lu et avoir beaucoup aimé « on a tué mes enfants», j'ai retrouvé la façon bien particulière de cette auteure de nous faire partager une enquête. Nous cherchons avec elle, nous essayons de nous mettre dans la peau des personnages et finalement la fin nous donne ou pas raison. C'est du bon thriller basé sur une histoire véridique. Les sentiments de chacun sont analysés avec beaucoup de soin et personnellement j'ai envie d'aller plus loin avec Ann Rule t lire d'autres de ses romans.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Christelle0682
  13 septembre 2017
Troublant
Bonne découverte, quelques sueurs froides, j'ai été conquise par Ann Rule et son écriture.
C'est un ouvrage en 5 parties, hélas, parfois un peu répétitive. C'est du deux en un, car il y a 2 affaires qui se relient. D'abord nous apprenons à connaître les personnages, leurs histoires.
La dernière partie concerne l'enquête.
Les recherches sont bien menées.
Nous sommes rapidement dans les faits, même si la fin s'essouffle et que je l'ai trouvé décevante pour ma part.
Je réitérerai avec un autre livre.
Christelle, bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
namelessnameless   24 août 2015
Ils ont reçu une éducation conservatrice typique de la mentalité du sud des Etats-Unis. Bart et Brad ont eu un professeur d'éducation sanitaire et sociale très puritain, qui ne leur a jamais parlé de contraception ni de protection mais leur a dit que les filles n'aiment pas le sexe, qu'il ne fallait pas les forcer à avoir des rapports sexuels parce que "toutes les femmes ont horreur de ça" !

Page 60 - Le Livre de poche
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
namelessnameless   25 août 2015
Depuis le temps qu'il travaille dans la police, Head connaît suffisamment les moeurs humaines pour savoir que les querelles familiales éclatent souvent en période de fête.

Page 22 - Le Livre de poche
Commenter  J’apprécie          190
verodewverodew   28 novembre 2010
Si j'avais su de quoi il était capable, je n'aurais pas hésité un instant à témoigner contre lui. C'est aussi simple que ça. Il a tué la mère de ses enfants. Il a tué une jeune fille à qui l'avenir tendait les bras.
Commenter  J’apprécie          30
MissFredMissFred   26 juillet 2017
L'affaire se corse. D'autres services de police vont être impliqués dans les investigations; d'autres témoignages; d'autres éléments vont peut être apporter un éclairage nouveau sur la mort de Jennifer Corbin. Head l'espère, tout du moins, car en quatorze ans il a pu se passer beaucoup de choses. Les témoins ont pu déménager, mourir, et dans tous les cas l'être humain a tendance à oublier même les événements les plus traumatisants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CronosCronos   08 octobre 2013
A minuit, des coups retentissent contre la porte. C'est Bart, hurlant qu'il veut parler à Dorothy. Ni Jon ni Dorothy ne répondent. Terrifiée, la jeune fille tremble de tous ses membres et supplie Jon de ne pas ouvrir.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Ann Rule (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Rule
Documentaire sur Ted Bundy dont Ann Rule en fait le sujet de son livre « Un tueur si proche ».
Dans la catégorie : Délits et crimesVoir plus
>Problèmes et services sociaux. Associations>Criminologie>Délits et crimes (264)
autres livres classés : histoire vraieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre