AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claire Forget-Menot (Traducteur)
ISBN : 2749905737
Éditeur : Michel Lafon (20/10/2006)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Résumé : Si chacun de ses ouvrages se classe premier des ventes aux États-Unis depuis qu’elle a raconté la traque de Ted Bundy dans Un tueur si proche, Ann Rule n’a pas oublié qu’elle a été flic, et la rigueur de ses investigations lui vaut, à chaque livre, un triomphe international. L’histoire qu’elle rapporte ici lui a pourtant donné du fil à retordre : elle débute comme un conte de fées, par un mariage sur une plage hawaiienne, et vire au cauchemar dans un campin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  19 juillet 2019
Dans la littérature policière, en général, les pervers narcissiques sont des hommes.
Et dans la vraie vie, les victimes de violences conjugales (physiques et/ou morales) sont majoritairement des femmes, à en croire les statistiques.*
Ici, on a affaire à une épouse effroyable.
Une surfeuse-photographe, sorte de sirène envoûtante, manipulatrice, vénale, égoïste, séductrice, calculatrice, menteuse, affabulatrice, hystérique, nympho, mytho, capricieuse. Et ultra-bordélique par dessus le marché : nulle en 'arts ménagers' (sic) - honte à elle !
Sur un mode journalistique, façon Truman Capote ('De Sang-froid'), l'auteur dissèque un fait divers dont on connaît l'issue dramatique dès les premières pages. Ancienne inspectrice de police, Ann Rule ne nous épargne rien : la scène de crime est minutieusement décrite, les témoignages des proches du couple divergent (oui, Chris était violent... non, c'est Liysa qui était mytho). On tourne en rond et la lecture semble interminable.
Alors que des récits similaires tels que 'L'Empreinte' (Alexandria Marzano-Lesnevich) ou 'Une si jolie petite fille' (Gitta Sereny) m'ont captivée et bouleversée, j'ai trouvé ce témoignage ch!ant et sans intérêt. Peut-être parce que l'auteur semble ici catégorique, sans pitié pour la présumée coupable - qu'elle n'a d'ailleurs jamais rencontrée...

___
* les hommes représenteraient 27 % des cas de violences conjugales
et 17 % des cas mortels
(chiffres à relativiser car on estime que les hommes 'battus' sont encore moins enclins à porter plainte que les femmes)
source : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          337
Marcelline
  30 juillet 2012
Dans Un coeur trop lourd, s'il y a bien un mort dès le début, le sujet n'est pas de savoir qui a tiré: on le sait d'emblée! Pour autant, la victime n'est peut-être pas celle que l'on croit ou que l'on veut nous faire croire...
Ici, pas de style particulier mais l'impression (pas tout à fait fausse, d'ailleurs) de lire un rapport de police: avec des phrases courtes, l'auteur nous décrit les faits, décortique l'histoire des personnages pour essayer d'en comprendre la psychologie et, de là, établir la responsabilité de chacun dans l'enchaînement qui a abouti au drame de l'assassinat de Chris Northon par son épouse, Liysa.
Relatant une histoire vraie récente (2000), Ann Rule, ancien inspecteur de police, m'a tenue en haleine d'un bout à l'autre, de la découverte de la scène du crime jusqu'au procès: avec elle, j'ai eu envie de comprendre qui était vraiment coupable et si la victime était bien celle que je croyais dès le début!...
Commenter  J’apprécie          100
dido600
  24 mars 2016
L'histoire démarre comme un conte de fées, par un mariage ensoleillée chaleureux et plaisant sur une plage hawaïenne, et vire a' une chose effrayante et obsédante dans un camping de l'Oregon, le long du récit on dénude
Une meurtrière dépeinte comme une figure angélique, un mort qui passe pour un monstre à abattre...
Entre les partisans de l'une et de l'autre, Ann Rule démêle le fil replié de plusieurs tours de mensonges, d'infidélités, d'ambitions et de trahisons qui conduisit à un évènement funeste extravagant
Il n'y a guère de suspens, une histoire plate dans tous ses angles
En outre sans ambages je trouve que la lecture de ce roman est agaçante et pénible .Enfin je n'ai pas du tout adhéré a cette invraisemblable histoire
Comme avis personnel un roman a' oublié
Commenter  J’apprécie          60
EstelleRokweel
  11 février 2017
Liysa Northon a été condamnée à 12 ans 1/2 de prison pour avoir tué par balle son mari.
Liysa a toujours clamé haut et fort qu'elle était victime de violences conjugales depuis de nombreuses années. Elle dépeint son défunt mari Chris Northon comme un drogué et un alcoolique, et prétend avoir tiré sur lui pour sauver sa vie et celle de leur fils âgé à l'époque de seulement 3 ans.
Malheureusement pour elle, rien ne corrobore cette version.
Après lecture du livre d'Ann Rule, basé uniquement sur des faits, des témoignages, et des preuves scientifiques, je partage l'avis d'Ann Rule: Liysa n'est pas une victime. Elle a planifié la mort de son mari et l'a exécuté de sang froid.
Liysa a fini de purger sa peine en octobre 2012 et donc a retrouvé sa liberté.
Je pense aux parents de Chris et à son fils Bjorn. J'espère qu'ils trouveront la paix un jour.
Commenter  J’apprécie          20
VirginieM21
  26 mai 2015
Aucune trace de la moindre objectivité de la part de l'auteur ... Les incohérences et les partis pris se multiplient au fil des pages. Persuadée de la culpabilité de Liysa qu'elle décrit comme une psychopathe, mais à cours de faits et d'arguments valables sur lesquels baser son jugement, l'auteur multiplie les erreurs d'analyse, établit des rapports de cause à effet aberrants ...
Très énervant à lire ...
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   18 juillet 2019
Elle prévoyait de témoigner à la barre, initiative qui a toujours l'heur de déplaire aux avocats. [Ils] lui assurèrent que ses déclarations aux enquêteurs […] suffisaient amplement et qu'il serait plus avisé d'éviter de comparaître au box des témoins, où elle serait livrée au ministère public, qui la soumettrait à un contre-interrogatoire impitoyable. Mais Liysa n'était pas une cliente accommodante. Quand elle avait une idée en tête, rien ne pouvait l'en détourner.
En revanche, ses avocats se montrèrent intraitables sur un point : elle devait leur dire toute la vérité. Rien n'est pire pour la défense qu'un témoignage surprise qui vient déboulonner l'édifice d'une argumentation en cours de procès.
Liysa jura qu'elle ne leur cachait rien.
(p. 171-172)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ZilizZiliz   18 juillet 2019
D'une certaine manière, [il] était en effet égoïste. Ses ex- le jugeaient solitaire à l'excès, ce trait de caractère étant son principal défaut. Il avait toujours refusé d'abandonner des activités qui leur paraissaient futiles, alors qu'elles étaient essentielles à son équilibre.
(p. 96)
Commenter  J’apprécie          70
NiratremNiratrem   11 octobre 2015
Sans la morphine qu'on lui injectait à l'hôpital, elle n'aurait jamais eu le courage de le lui avouer. Le psychologue du service lui avait affirmé qu'une des causes du cancer était à chercher du côté du refoulement des émotions. Il y avait si longtemps qu'elle étouffait son amour pour lui.
Commenter  J’apprécie          60
NiratremNiratrem   11 octobre 2015
Liysa était devenue un élément perturbateur dans sa famille, avec ses visites inopinées, ses crises à propos de Chris, et surtout sa façon de considérer que la vie des autres et leurs problèmes pouvaient être ignorés pour satisfaire ses propres besoins.
Commenter  J’apprécie          60
NiratremNiratrem   11 octobre 2015
Quand je suis d'une humeur généreuse, j'ai envie d'être bonne pour toi, tant que je peux faire partie de ta vie d'une façon ou d'une autre. Quand je me sens égoïste, je me contente d'avoir envie d'être avec toi.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Ann Rule (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Rule
Documentaire sur Ted Bundy dont Ann Rule en fait le sujet de son livre « Un tueur si proche ».
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : histoire vraieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1689 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre