AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782091760421
160 pages
Éditeur : Nathan (30/11/-1)
3.17/5   3 notes
Résumé :
Cet ouvrage propose un tour d'horizon de l'hygiène alimentaire. Des fiches synthétiques richement illustrées renseignent aussi bien sur les bases du r fonctionnement de notre corps (digestion, aliments, nutrition, santé) que sur les aspects technologiques de l'alimentation. Elles donnent les clés d'une alimentation équilibrée. Les mises à jour indispensables sont apportées sur des sujets d'actualité : l'obésité chez les enfants, le "bio", les OGM...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
colimasson
  12 décembre 2012
L'hygiène alimentaire est une science, et comme toutes les sciences, elle évolue rapidement… le problème majeur de cet ouvrage relève de sa date de publication : si la présente édition date de 2000 (ce qui remonte tout de même à douze années en arrière), la première édition date quant à elle de 1995 -ce qui nous porte presque vingt ans en arrière-, et la majorité des données et statistiques présentées entre ses pages nous rapportent des faits parfois datés des années 90… ce qui risque de nuire à la crédibilité de l'ouvrage…et ce qui peut être problématique lorsque la collection qui le publie s'intitule Repères pratiques.
Hormis ce défaut d'actualisation, il faut reconnaître que ce livre s'inscrit pleinement dans la démarche proposée par la collection. Sur la problématique de l'hygiène alimentaire, l'ouvrage nous propose de nous pencher d'abord sur les phénomènes de la digestion, avant d'étudier les différentes catégories d'aliments ainsi que leurs valeurs nutritionnelles, puis les aspects de la santé mis en jeu par l'alimentation, les technologies impliquées de la production à la distribution, et enfin les comportements observés autour de l'acte d'alimentation. Pour chaque chapitre, un point différent est abordé en double page, proposant une synthèse claire et précise accompagnée de schémas, de graphiques et d'encadrés qui viennent élargir le sujet abordé. Cette concision est parfois intéressante -dans le cadre des phénomènes intervenant au cours de la digestion, elle permet par exemple de porter sur un phénomène complexe un regard synthétique mais néanmoins enrichissant- mais elle est trop souvent réductrice –notamment en ce qui concerne les valeurs nutritionnelles de catégories d'aliments trop vastes pour pouvoir être balayées dans toute l'étendue de leur richesse en seulement deux pages.
L'hygiène alimentaire, à considérer avant tout comme un support de révisions de connaissances préalablement acquises, constitue néanmoins un ouvrage dont l'atout principal est celui de ne pas céder à une simplification qui ferait perdre de vue les fondamentaux des notions abordées. Si certaines catégories semblent avoir mal vieilli –notamment en ce qui concerne le domaine de la technologie-, les informations détaillées délivrées sur les phénomènes de la digestion sont quant à eux intemporels et enrichiront forcément le regard que l'on porte sur ce mécanisme qui se produit en nous incessamment.

Lien : http://colimasson.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   12 décembre 2012
L’énergie est mise en réserve sous forme de glucides complexes ou de lipides. Les glucides sont stockés sous forme de macromolécules : le glycogène, qui est en réserve dans le foie et dans les muscles. En fonction de la demande, ces macromolécules sont hydrolysées (dégradées) en molécules plus simples qui à leur tour peuvent subir, selon les cas, la respiration et la fermentation. Les lipides sont stockés essentiellement dans les cellules adipeuses. L’importance de la masse grasse est fonction du nombre de cellules adipeuses et de leur état de remplissage. Les protéines des muscles sont utilisées dans le cas de dénutrition importante lorsque les réserves précédentes sont épuisées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   30 décembre 2012
Tout travail consomme de l’énergie. Les travaux effectués par l’organisme sont de natures diverses :
- Mouvements : contractions musculaires, dont les battements cardiaques, circulation sanguine, mouvements respiratoires ;
- Synthèse de matière : pour la croissance pendant l’enfance et l’adolescence, pour le renouvellement cellulaire durant toute la vie et occasionnellement pour la cicatrisation ;
- Défense contre les agressions extérieures : lutte contre les malades, réponse au stress, lutte contre le chaud ou le froid ;
- Réalisation d’un effort particulier, physique (sport) ou physiologique (digestion).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   16 décembre 2012
La flore intestinale dégrade une partie des fibres alimentaires formées surtout de cellulose, pour laquelle notre organisme ne possède pas lui-même d’enzymes, ou encore de l’amidon non cuit (comme dans la banane), difficilement attaqué par les enzymes digestives. Cette dégradation (fermentation) produit des gaz –hydrogène et dioxyde de carbone (gaz carbonique) –qui peuvent créer une gêne s’ils sont trop abondants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
colimassoncolimasson   20 décembre 2012
Dans le cas d’une alimentation raisonnablement riche en sucres et en graisses et pour un organisme en bonne santé, le stockage du glucose et des lipides est assuré sans entraîner de surpoids. Si les apports alimentaires dépassent nettement les besoins énergétiques de l’organisme, les graisses s’accumulent dans le tissu adipeux : l’individu grossit. Non seulement la cellule adipeuse stocke les lipides issus de la digestion mais elle est capable d’en fabriquer à partir du glucose excédentaire qui n’a pu être stocké par le foie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   07 janvier 2013
Le Littré définit ainsi la faim et l’appétit :
« La faim est essentiellement l’expression d’un besoin, elle ne peut être ni provoquée, ni excitée comme l’appétit. Celui-ci se prononce pour tel aliment de préférence à un autre ; la faim appelle toute espèce d’aliment pour lequel on n’a pas de répugnance. »
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : obésitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Bénédicte Rullier (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre