AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791032907504
Éditeur : L'Observatoire (08/01/2020)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Palestine, 1990. Isra, 17 ans, préfère lire en cachette et s’évader dans les méandres de son imagination plutôt que de s’essayer à séduire les prétendants que son père a choisis pour elle. Mais ses rêves de liberté tournent court : avant même son dix-huitième anniversaire, la jeune fille est mariée et forcée de s’installer à Brooklyn, où vit son époux et sa nouvelle famille.
La tête encore pleine de chimères adolescentes, Isra espère trouver aux États-Unis un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AllaroundthecornerAllaroundthecorner   19 janvier 2020
Très souvent, être heureuse, ça signifie rester passive, jouer la prudence. Il n’y a aucun talent requis pour être heureuse : inutile d’avoir la moindre force de caractère, le moindre trait un peu extraordinaire. C’est surtout le mécontentement qui entraîne la création, la passion, le désir, le défi. Les révolutions n’ont pas lieu dans le bonheur. Je pense que c’est la tristesse, ou à tout le moins l’insatisfaction qui est à l’origine de tout ce que ce monde a de plus beau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Olivia-AOlivia-A   16 janvier 2020
Deya arpente les allées de la bibliothèque. Les rayonnages sont énormes, imposants, deux fois plus larges qu'elle. Elle songe à toutes les histoires rangées sur ces étagères, coincées les unes contre les autres, soutenant le poids des mondes qu'elles renferment. Il doit y en avoir des centaines, des milliers, même. Peut-être son histoire se trouve-t-elle quelque part ici. Peut-être finira-t-elle par la trouver. Elle fait glisser ses doigts sur les dos rigides, inspire l'odeur de vieux papier, l'esprit tendu vers cette quête. Et puis soudainement, c'est la révélation.
Je peux la raconter moi-même, maintenant, mon histoire, se dit-elle. Et c'est ce qu'elle fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Olivia-AOlivia-A   16 janvier 2020
En les regardant, elle se sentait à part, une fois de plus. Elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer ces inconnus comme un jury qui la toisait sans pitié. Tu es quoi, toi ? pensaient-ils certainement. Pourquoi es-tu habillée ainsi ? Elle voyait les jugements hâtifs couver dans leurs regards. Elle sentait qu'ils lisaient sa peur dans sa façon de se tenir, son manque d'assurance dans le moindre de ses gestes, considéraient sa tenue vestimentaire et croyaient aussitôt tout savoir d'elle. A tous les coups, cette jeune fille était la victime d'une culture fondée sur l'oppression, ou alors la perpétuatrice volontaire d'une tradition barbare. Selon toute probabilité, elle n'était pas instruite, pas civilisée, c'était une moins-que-rien. Peut-être même s'agissait-il d'une extrémiste, d'une terroriste. Une civilisation entière, fourmillant de coutumes et d'expériences diverses, réduite à une seule version de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Olivia-AOlivia-A   16 janvier 2020
Certains jours, cependant, les livres ne la consolaient pas. C'était des jours où, au contraire, la lecture l'amenait à un retour sur elle-même, l'obligeait à remettre en question le cours de sa vie, ce qui ne faisait qu'empirer sa colère. Ces jours-là, Isra redoutait même de se lever. Elle avait une conscience nouvelle, aiguë, de son impuissance, et cela la chamboulait profondément. Face à tous ces personnages de roman, Isra comprenait à quel point elle était faible, et prenait la mesure de l'effort colossal qu'il lui faudrait fournir pour égaler toutes ces héroïnes qui parvenaient à faire entendre leur voix avant la dernière page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Olivia-AOlivia-A   16 janvier 2020
Je suis née sans voix, par un jour nuageux et froid à Brooklyn. Personne ne parlait jamais de ce mal. Ce n'est que des années plus tard que j'ai su que j'étais muette, lorsque j'ai ouvert la bouche afin de demander ce que je désirais : j'ai alors pris conscience que personne ne pouvait m'aider. Là d'où je viens, le mutisme est la condition même de mon genre, aussi naturel que les seins d'une femme, aussi impératif que la génération à venir qui couve dans mon ventre. Mais jamais nous ne vous l'avouerons, bien entendu. Là d'où je viens, on nous apprenait à dissimuler notre condition. On nous apprenait à nous réduire nous-mêmes au silence, on nous apprenait que notre silence nous sauverait. Ce n'est que maintenant, bien des années plus tard, que je sais que tout cela est faux. Ce n'est que maintenant, en écrivant cette histoire, que je sens venir ma voix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : palestineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Etaf Rum (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1083 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre