AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Eva de Vitray-Meyerovitch (Éditeur scientifique)
EAN : 9782226089458
368 pages
Albin Michel (30/01/1997)
4.41/5   58 notes
Résumé :

Le Livre du Dedans, c'est-à-dire de l'intériorité la plus secrète, est le principal traité en prose du grand poète mystique Rûmî. En abordant des thèmes aussi divers que la nature de l'homme, la recherche mystique, la connaissance, l'amour, le mal ou la souffrance, son enseignement vise à accompagner celui qui s'interroge dans la découverte de sa pleine stature spirituelle, vers le sens profond des ch... >Voir plus
Que lire après Le livre du dedans : Fîhi-mâ-fîhiVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Un des motifs puissants de la malâmatiyya est l'horreur des éloges mal venus, la louange des imbéciles, des niais, des aveugles, des paresseux, des ignorants. le réflexe qui prime chez eux est l'indignation ou la suspicion : "Qui es-tu pour me louer, toi ???" (C'est-à-dire l'opposé de la doxa du jour qui veut que "personne n'a le droit de blâmer personne, et qui es-tu pour me faire la morale, gna gna gna..."). Or si un Malâmatî ne cherche que cela, le blâme, c'est peut-être pour éviter certaines louanges qui sonnent en insultes tellement elles viennent de très bas... un peu comme on se gare prudemment d'éclats de boue. La question est : pourquoi se sentaient-ils à ce point offensés? Et qu'est-ce qui les offensait ?
Lien : http://vitanova.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          70
Le Livre du Dedans est un ensemble de réflexions spirituelles de Mevlana, rapportées par ses proches, notamment son gendre, et qui sont précieuses car elles renvoient en permanence à la relation entre l'homme et Dieu. Elles sont ainsi intemporelles.

S'y trouvent également et régulièrement des proverbes arabes et des versets du Coran, le tout imprégné de la spiritualité soufie que l'on retrouve de la Turquie à l'Afghanistan de l'époque.

Une merveille pour les passionnés en la matière.

Commenter  J’apprécie          20
Ou quand Mawlana se fâche, ce qui donne, en gros : "Tu ne sais même pas que ta femme est une pute et tu prétends percer les secrets de l'univers ?" Ils sont d'un délicieux, par moment, ces cheikhs...

Lien : http://vitanova.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          50
livre sur le soufisme
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Devant Dieu, deux « Moi » n’ont pas de place. Tu dis « Moi » et Il dit « Moi » ; ou bien meurs, toi, devant Lui, ou bien c’est Lui qui mourra devant toi, afin que toute dualité disparaisse. Mais ni objectivement, ni subjectivement, Il ne peut mourir. Car « Il est le Vivant, qui ne meurt jamais ». Il a tant de grâce que, s’il Lui était possible de mourir, Il mourrait pour toi, afin que s’abolisse la dualité. Sa mort étant impossible, meurs toi-même, afin qu’Il Se manifeste en toi et que s’anéantisse la dualité.

Si tu attaches deux oiseaux l’un à l’autre, bien qu’ils soient de même espèce, qu’ils aient eu deux ailes et à présent quatre, ils ne volent pas, car la dualité paralyse. Mais si tu attaches à un oiseau un autre oiseau mort, il vole, car la dualité n’existe plus. Le soleil a tant de grâce qu’il « mourrait » devant la chauve-souris, mais comme il lui est impossible de mourir, il dit : « O chauve-souris, ma grâce a recouvert toutes choses. Je veux envers toi aussi faire preuve de bonté. Meurs, car ta mort est possible, afin de jouir de la lumière de ma majesté, d’échapper à la nature de chauve-souris et devenir l’oiseau Anqa du Qaf de la proximité divine. » (p. 49)
Commenter  J’apprécie          780
Jésus (sur lui la paix) riait beaucoup. Jean-Baptiste (sur lui la paix) pleurait beaucoup.

Jean-Baptiste demanda à Jésus : « Es-tu assuré contre les ruses puissantes et subtiles (du démon) que tu ries ainsi ? »

Jésus répondit : « As-tu oublié les grâces et les bienfaits subtils, agréables, extraordinaires et puissants de Dieu que tu pleures ainsi? »

– un saint (wali) d'entre les saints de Dieu était présent. Il demanda à Dieu :

« Lequel des deux est supérieur ? »

Dieu dit :

« Celui qui a la meilleure opinion de Moi » – c’est-à-dire : « Je suis là où se trouvent les pensées de Mon serviteur. Chaque créature se fait une autre image de Moi. Ce qu'il imagine de Moi, c'est là que Je me trouve. » « Purifiez, ô Mes créatures, votre imagination qui est Ma demeure et Ma résidence. » (pp. 75-76)
Commenter  J’apprécie          931
La parole est un prétexte: ce qui attire l'homme vers l'homme c’est l’affinité qui les lie, et non la parole.
Commenter  J’apprécie          3790
Dans cette parole : « Ana’l Haqq » les gens croient qu’il s’agit d’une grande prétention. Or, « Ana’l Haqq », révèle une grande modestie, car ceux qui disent : « Je suis le serviteur de Dieu », attestent deux existences ; l’une pour soi, l’autre pour Dieu. Mais celui qui dit : « Ana’l Haqq », s’annihile. Il dit : « Ana’l Haqq », c’est-à-dire : « Je ne suis pas, tout est Lui, excepté Dieu il n’y a pas d’existence pour personne. Je suis un pur néant, je ne suis rien. » La modestie de ce dernier est grande ; les gens ne comprennent pas que, si un homme se comporte en serviteur de Dieu, alors pour Dieu sa servitude existe : bien qu’elle soit destinée à Dieu, son action lui permet de se voir lui-même distinct de Dieu. Cette personne n’est pas noyée. Est noyé dans l’eau celui à qui ne reste aucun mouvement ni action, mais dont les mouvements sont ceux de l’eau. (p. 70)
Commenter  J’apprécie          430
Jésus (sur lui la paix) riait beaucoup. Jean-Baptiste (sur lui la paix) pleurait beaucoup. Jean-Baptiste demanda à Jésus : « Es-tu assuré contre les ruses puissantes et subtiles (du démon) que tu ries ainsi ? ». Jésus répondit : « As-tu oublié les grâces et les bienfaits subtils, agréables, extraordinaires et puissants de Dieu que tu pleures ainsi? ».
Commenter  J’apprécie          1070

Videos de Djalâl ad-Dîn Rûmî (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Djalâl ad-Dîn Rûmî
RÛMÎ / CETTE LUMIÈRE EST MON DÉSIR / LA P'TITE LIBRAIRIE
autres livres classés : islamVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (357) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1202 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..