AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Hassan Massoudy (Illustrateur)Eva de Vitray-Meyerovitch (Traducteur)Djamchid Mortazavi (Traducteur)
EAN : 9782226112224
62 pages
Albin Michel (01/04/2000)
4.5/5   21 notes
Résumé :
- Djalâl al-Dîn Rumî : Courts poèmes ; “limpides et transparents”, ils expriment les nuances des états spirituels : désir, passion, nostalgie, rêve, mélancolie et amour...". Une calligraphie par poème.
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
chriskorchi
  03 mai 2013
une pure merveille qui allie le plaisir de la poésie et le plaisir des yeux
Ce n'"est effectivement pas un livre pour connaitre Rumi - vu l'oeuvre magistrale qu'il a écrite - c'est un petit recueil qu'on lit facilement.
Ses Quatrains ou Rubâi'yât expriment toutes les nuances des états spirituels : désir, passion, nostalgie, rêve, mélancolie, amour... Ils nous font saisir, par une sorte d'intuition fulgurante, un univers où tout se fonde sur la quête de l'Absolu.
Commenter  J’apprécie          80
Anis0206
  15 avril 2021
Un superbe recueil de poésie écrit par l'un des grands maîtres mystiques musulmans persans en l'occurrence Djalâl-od-Dîn Rûmî qui a profondément influencé le soufisme. Ce dernier n'est pas simplement l'un des plus grands penseurs du XIIIe siècle vu qu'il parlait déjà de la fission de l'atome et des systèmes solaires, mais aussi l'un des plus merveilleux poètes de la littérature universelle. Dans cet ouvrage, il nous enchante avec de magnifiques poésies autour de l'amour, la beauté, l'âme, la joie, la douleur ainsi que la philosophie et la spiritualité.
De très beaux textes à découvrir sans plus tarder.
Commenter  J’apprécie          40
Flocava1
  11 avril 2020
Un pur bijou magnifique de forme et de fond très court... en ce monde un peu d'art graphique, de poesie et de spiritualité fait du bien
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
CularoCularo   26 mai 2013
Le souci que j'ai de toi rend
chaque jour mon coeur plus plaintif;
Mais ton coeur sans pitié est
Chaque jour de moi plus las.
Tu m'as abandonné,mais Mon
Chagrin ne m'abandonne pas;
A dire vrai,Mon chagrin est plus
fidèle que toi.
Commenter  J’apprécie          2510
melina1965melina1965   23 novembre 2015
Tu ne peux te libérer du monde
en prêtant l'oreille

Tu ne peux te libérer de toi-même
par beaucoup de paroles

Tu ne peux te libérer de tous les deux,

Du monde et de toi-même,
sauf par le silence.
Commenter  J’apprécie          1911
chriskorchichriskorchi   03 mai 2013
" Je viens de cette âme qui est à l'origine de toutes les âmes Je suis de cette ville qui est la ville de ceux qui sont sans ville Le chemin de cette ville n'a pas de fin Va, perds tout ce que tu as, C'est cela qui est le tout. "

Rûmî
Commenter  J’apprécie          600
CularoCularo   26 mai 2013
Tu m'as dit:Viens au Jardin les
jours de printemps,
Il y aura des bougies,du vin,des
belles aux joues vermeilles.
Si tu n'y es pas,que faire de tout cela;
Si tu t'y trouves,à quoi bon tout cela?
Commenter  J’apprécie          410
DanieljeanDanieljean   20 octobre 2018
Je viens de cette âme qui est à l’origine
de toutes les âmes...

Je suis de cette ville qui est la ville
de ceux qui sont sans ville...

Le chemin de cette ville n’a pas de fin...

Va, perds tout ce que tu as,
c’est cela qui Est Le Tout
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Djalâl ad-Dîn Rûmî (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Djalâl ad-Dîn Rûmî
RÛMÎ – Une Vie, une Œuvre : Le saint des derviches-tourneurs (France Culture, 1986) Émission "Une Vie, une Œuvre" par Hubert Juin, sous-titrée « Le saint des derviches-tourneurs », diffusée le 27 novembre 1986 sur France Culture. Invité : Mohammad Jafar.
Dans la catégorie : Littérature iranienneVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature iranienne (39)
autres livres classés : calligraphieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1059 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre