AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de LivresdAvril


Johan Rundberg m'était totalement inconnu jusque-là. Il a pourtant été récompensé du prestigieux August Prize pour "Le Corbeau de Nuit".
Merci (encore une fois !) à l'Ileauxtresors d'avoir attiré mon attention sur ce roman.

Nous voilà plongés dans l'hiver suédois de la fin du XIXème siècle, temps où il ne fait pas bon être pauvre ou orphelin. Mika cumule ces deux difficultés, mais n'a perdu ni son énergie ni son humour. Elle en a bien besoin pour survivre ! Aînée de l'orphelinat, elle est chargée des tâches quotidiennes et gagne quelques piécettes en travaillant dans une taverne.
Mais voilà que deux événements troublants arrivent successivement : un bébé abandonné dans des conditions mystérieuses et une conversation surprise entre deux policiers. C'est le début d'une enquête qui fera appel à son incroyable sens de l'observation et à son intelligence.

Johan Rundberg n'épargne aucune des difficultés rencontrées par les orphelins à ses lecteurs : danger mortel du froid, manque de nourriture, familles maltraitantes, la tention est palpable tant la survie semble précaire. Cela apporte un contexte solide pour son enquête, ce que j'ai vraiment apprécié.
Le duo formé par Mika et l'agent Valdemar Hoff fonctionne à merveille. À la fois opposés et complémentaires, méfiants et attachants, c'est l'autre grande réussite de ce roman.
Cette série commence tout juste à être traduite en France mais compte déjà cinq tomes en suédois. Si tous sont de cette tenue, cela sera sans aucun doute une référence à l'avenir.
Commenter  J’apprécie          164



Ont apprécié cette critique (16)voir plus




{* *}