AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028104252
Éditeur : Bragelonne (11/03/2020)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Ce n'était pas sa guerre. La galaxie se rappelle le héros qui a éradiqué jusqu'au dernier Cielcin dans le ciel. Mais on se souvient aussi du monstre qui a détruit un soleil, oblitérant tant de vies humaines – dont celle de l'Empereur lui-même – en outrepassant ses ordres.Hadrian n'était pas un héros. Il n'était pas un monstre. Il n'était même pas soldat.Sur la mauvaise planète, au bon moment, pour les meilleures raisons, Hadrian Marlowe emprunte un chemin qui ne pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
culturevsnews
  13 mars 2020
Chacun trace ses propres lignes en matière de prose. Certains veulent des lignes très professionnelles qui mettent l'accent sur l'histoire. D'autres aiment se perdre dans la beauté de la langue. Il y a une ligne qui sépare la prose poétique de la prose violette et chacun en dessine sa propre version. J'ai aimé l'écriture du livre. C'était dramatique et parfois un peu exagéré, mais c'était fait avec habileté et je ne l'ai pas considéré comme violet.
Au début, le livre a de fortes vibrations de Dune avec des restrictions technologiques qui ont conduit à l'équivalent du livre de mentats, et des hiérarchies féodales qui se superposent à un monde de haute technologie. La planète possède même un élément rare et précieux pour les mines et les puissants commerçants qui viennent négocier pour elle.

Il y a la prose poétique susmentionnée. Ensuite, il y a le fait que nous avons un grand récit encadré dans lequel, beaucoup plus tard, notre héros est une figure de légende, un homme qui a fait telle ou telle chose. Et au fur et à mesure que le livre se déroule nous constatons une coupure entre l'échelle de l'histoire et le cadre. Hadrian pourrait bien un jour éteindre des soleils et faire tomber des empires, mais pendant toute la durée de ce livre assez long, il ne s'approchera même pas des contreforts de ces choses. L'atmosphère  est encore renforcée par le fait que, dans la foulée de son histoire qui change l'avenir, nous le voyons tomber en disgrâce et se promener dans les rue.
Il s'agit donc d'un opéra de l'espace, mais avec une société féodale, médiévale à bien des égards, où la religion a une influence et où les hérétiques sont torturés de manière extravagante. C'est amusant à bien des égards. La plupart des technologies sont comme de la magie.
Je peux acheter des boucliers, plus rapides que la communication lumineuse, une peur des ordinateurs et des épées en haute matière, sans problème. Il n'y avait que peu de choses qui blessaient ma science et mon sens de la réalité qui concernaient les ruines antiques qu'ils passent beaucoup de temps à explorer. Et c'est que ces ruines, connues depuis des siècles d'occupation par des empires séparés, sont faites de matériaux qui ne sont pas enregistrés par les scanners et dont ils ne peuvent pas casser les morceaux. Ce qui implique que ce matériau est totalement nouveau pour la science et qu'il n'est pas fait d'atomes... C'est le genre de chose qui pousse la nouvelle science & les scientifiques en deviennent fous. Mais depuis des centaines d'années, personne ne s'en est soucié.
Quoi qu'il en soit, plutôt que des batailles spatiales et des canons à rayons, il s'agit en fait d'un livre basé sur les planètes, avec des combats à l'épée et de l'archéologie, axé sur les personnages, et dont l'intrigue est en grande partie motivée par la curiosité de ne pas suivre les ordres, qu'ils viennent de sa famille ou d'autres membres de la noblesse de l'empire.
Je n'ai pas lu de science-fiction de ce type depuis un certain temps, et c'est un bon rappel. Je me suis bien amusé avec le livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Apophis
  27 février 2020
Lu en VO.
L'empire du silence est le récit fait, alors qu'il croupit en prison, 1500 ans plus tard, de ses premiers pas en tant qu'adulte d'Hadrian Marlowe, à la fois adulé et honni parce que pour gagner une guerre, il a fait sauter un soleil, tuant au passage son empereur et quatre milliards de ses concitoyens, et gagnant le redoutable surnom de Dévoreur de soleil. Dans un univers très influencé par les gréco-romains (alors qu'il ne s'agit pas d'une uchronie) et Frank Herbert, où l'empire Sollan règne sur un quart de milliard de mondes et où la religion est toute-puissante, où les Hoplites ont des lances à plasma et les chevaliers des épées en matière exotique, il va faire son Conan / Kvothe, passant d'une existence privilégiée à l'état de vagabond, puis de gladiateur, de tuteur, de traducteur, avant de finir mercenaire (si, si). le tout sur fond de guerre contre des extraterrestres remettant certains dogmes religieux en question, les Cielcin.
Le style de l'auteur est franchement bon, les personnages principaux attachants et l'univers a « de la gueule » et de l'ambition, mais ce tome 1 a certains défauts qui peuvent gêner certaines catégories de lecteurs : roman très verbeux (mais tout en restant prenant et marquant), trop inspiré par des auteurs antérieurs, mélange des genres qui peut gêner, livre sans doute trop soft-SF pour certains, trop (science-)Fantasy pour les uns, trop Science-Fiction pour les autres, trop commercial pour beaucoup et peut-être trop noir dans certains cas. Pourtant, même si ces défauts sont réels (ou au moins, je le répète, pour certains profils de lecteurs), il n'en reste pas moins qu'une fois refermé, L'empire du silence laisse une bonne impression globale, et surtout que certains de ces problèmes ont été corrigés dans le tome 2, qui est un roman vraiment impressionnant aussi bien sur le fond que sur la forme. Bref, c'est, très sincèrement, un cycle à découvrir, qui, clairement, ne prendra toute sa dimension qu'à partir du tome 2, à mon sens.
Ce qui précède n'est qu'un résumé : j'ai consacré à ce livre une très longue critique (même par rapport à mes standards habituels), que je vous invite à découvrir sur mon blog.
Lien : https://lecultedapophis.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : opéraVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
443 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre