AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 220028683X
Éditeur : Armand Colin (20/02/2013)
Résumé :
Cet ouvrage de Jacqueline Russ, philosophe qui a beaucoup écrit pour transmettre aux jeunes générations le savoir philosophique, illustre la fécondité de l'histoire des idées qu'elle a toujours défendue avec une belle détermination et un solide talent de pédagogue. Elle réussit à mettre de l'ordre dans les savoirs pour mieux les diffuser. Ce parcours de l'antiquité à nos jours réussit le tour de force d'offrir un panorama assez complet de l'histoire de la philosophi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
Condamné à mort, Socrate conclut que l’âme est étrangère au corps (sôma) et que philosopher, c’est se détacher de ce dernier, qui n’est qu’un tombeau (sêma). Philosopher, c’est donc apprendre à mourir, c’est durant notre vie même, refuser de se compromettre avec les passions corporelles. De quoi s’agit-il ? De mourir au sensible, de manière à être à proximité de la vérité ; à atteindre les Idées, en fuyant le corps, obstacle davantage que moyen :
 L’âme ne raisonne jamais mieux que quand rien ne la trouble, ni l’ouïe, ni la vue, ni la douleur, ni quelque plaisir, mais qu’au contraire elle s’isole le plus complètement en elle-même, en envoyant promener le corps et qu’elle rompt, autant qu’elle peut, tout commerce et tout contact avec lui...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
Il n’existe pourtant pas, à proprement parler, de philosophie en tant que corps de doctrines relativement autonomes, dans d’autres civilisations que celles issues, pour l’essentiel, de la pensée grecque antique. Si la raison, en particulier celle qui se consacre à la recherche des causes premières, à l’acquisition des connaissances sur l’homme et l’univers, à la poursuite de la vérité, est au fondement de la philosophie occidentale, elle n’est évidemment pas absente des autres cultures : n’est-elle pas spécifique de la nature humaine ? Mais, en général, elle joue un simple rôle instrumental et permet, sur de tout autres fondements que ceux de l’Occident, de construire des pensées originales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
La philosophie ? Un mot équivoque, souvent chargé d’affects, de répulsions ou de sympathies, un mot qui inquiète ou rassure : en bref, un terme ambigu, parfois entendu dans un sens très large ou très vague – une certaine vision du monde –, le terme de « philosophie » est parfois aussi, toujours en une acception non spécialisée, utilisé comme synonyme de sagesse résignée.
Toutefois, « philosophie » signifie, en grec, amour de la sagesse, laquelle peut désigner la science, mais aussi la quête du bonheur. Ainsi, dans la notion de philosophie, figurent deux exigences importantes, l’idée d’une recherche du vrai et celle d’une quête des valeurs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
La sagesse ? Elle se confond avec la prise de conscience de l’ordre du désordre. Tout est flux, mais il existe une rationalité du devenir et la sagesse consiste à opter pour la juste proportion rationnelle, qui règne dans l’Univers, mais aussi dans les affaires humaines, à privilégier l’harmonie du devenir, le rythme du mouvement universel qui unit les contraires. Le Sage reconnaît que la raison gouverne le monde :
« Les hommes sont incapables de comprendre le Logos éternel, aussi bien avant qu’ils ne l’entendent que lorsqu’ils l’entendent pour la première fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   01 mai 2017
Qu’est-ce que le courage ? Qu’est-ce que la justice ? Qu’est-ce que la piété ? Autant de questions que Socrate pose à ses interlocuteurs. Mais dans quel but ? Améliorer son âme, mieux accéder à la vertu, vivre selon le bien, qu’il faut d’abord connaître, car nul n’est méchant volontairement. Le mal vient de ce que l’homme se trompe au sujet du bien. La mission de Socrate nous conduit donc en des voies bien différentes de celles des physiologues, des philosophes de la nature comme Thalès ou Anaximandre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
283 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre