AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782702142820
324 pages
Calmann-Lévy (01/02/2012)
4/5   8 notes
Résumé :
La Glasgow des années 50 n'est pas un endroit où l'on choisit de rester, à moins d'y être né. Le privé Lennox, lui, y trouve son compte. Entre la loi et ceux qui l'enfreignent, il sait comment naviguer.
Le bookmaker et éleveur de lévriers Jimmy MacFarlane, alias Petite Monnaie, dirige un cynodrome qui lui rapporte beaucoup. Lorsqu'il est assassiné à coups de statuette en bronze, Lennox a un alibi solide : il a passé la nuit avec sa fille. L'enquête qu'il entr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
collectifpolar
  27 juillet 2021
En 2007, Craig Russel a reçu de la police hambourgeoise la prestigieuse Polizeistern (" Étoile de la police "). C'est le seul ressortissant étranger à avoir jamais reçu cet honneur. Il a été proposé la même année pour le Duncan Lawrie Golden Dagger (" Poignard d'or Duncan-Lawrie ") de la Crime Writers' Association (" Association des écrivains policiers "), le plus prestigieux des prix de romans policiers au monde, ainsi que pour le Prix Polar de la SNCF. En 2008, il a été le lauréat du Dagger in the Library (" Poignard dans la bibliothèque ") de la CWA.
Après tout ces lauriers il revient avec une trilogie, La trilogie Lennox dans le le Baiser de Glasgow est le second opus.
Il nous embarque à Glasgow dans les années d'après-guerre. Où l'on fait la connaissance de Lennox. Enquêteur privé sans scrupule, Lennox est un dur et il le faut bien dans une ville aussi violente que la Glasgow de 1953. La guerre mondiale est certes finie, mais celle des rues commence, et seuls les plus coriaces y survivent.
Mais alors le Baiser de Glasgow qu'est ce que ça nous raconte :
Années 1950 à Glasgow, le bookmaker Jimmy MacFarlane est assassiné à coup de statuette en bronze. le privé Lennox a un alibi solide puisqu'il a passé la nuit avec la fille du défunt. Très vite sur l'affaire, Lennox comprend que Jimmy, dit Petite Monnaie, n'était pas seulement le propriétaire d'un cynodrome.
Les romans noirs du cycle Lennox, qui prennent pour cadre le Glasgow des années cinquante, sont nés de la fascination que Russell Craig éprouve pour cette période et de l'amour qu'il porte au caractère unique de cette ville. Lieu de toutes les corruptions, Glasgow est ici superbement décrite et devient un personnage à part entière de ce magnifique roman noir historique

Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
liratouva2
  14 avril 2013
Je viens de lire le deuxième polar avec Lennox pour héros et je me suis ainsi replongée dans l'ambiance des policiers d'après guerre, si éloignée de celle des thrillers actuels. Comme Marlowe, Sam Spade et bien d'autres, Lennox est fortement attaché à sa ville, la Glasgow des années cinquante, une ville pluvieuse, industrielle et dangereuse:
Engagé par les trois chefs de bande tout puissants de la ville pour retrouver le meurtrier d'un bookmaker dont il sort avec la fille, Lennox doit se méfier de tout le monde et surtout de la police qui aimerait le tenir à l'écart de l'enquête. Une superbe chanteuse de l'endroit, du type femme fatale l'engage ensuite pour retrouver son frère disparu. Les affaires sont liées et le pire évidemment n'est pas celui que l'on croit. Mais pour moi ce n'était pas le plus important.
L'histoire finalement se résume à peu de choses et ce que j'ai aimé surtout ce sont tous les à-côtés: les atmosphères dans les bars enfumés où on boit et on fume à outrance, les planques et les poursuites feutrées, les visites clandestines dans les appartements sans l'électronique d'aujourd'hui. Ni télé, ni portable. C'est reposant et délicieusement démodé!
Je me suis amusée surtout à découvrir certains passages plutôt inattendus concernant les personnages et surtout le héros qui déclare être «un homme à livres»
Les recherches qu'il fera à la bibliothèque de la ville s'avéreront d'ailleurs déterminantes,le temps de dresser au passage un joli portrait de bibliothécaire!
Bref, une vraie lecture de pure distraction.
Lien : http://liratouva2.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pascalamet
  19 août 2012
J'ai adoré. Je le trouve encore meilleur que le premier. Lennox se retrouve embarqué dans une enquête sur la mort d'un bookmaker, dont il couche avec la fille. Il doit encore frayer avec les "trois rois" de la pègre local et affronter un homme encore plus dangereux...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
liratouva2liratouva2   14 avril 2013
C’était une brune d’environ trente ans. Habillée d’une façon vaguement bohème – aussi bohème que le formalisme de la bibliothèque municipale le permettait -, elle avait les cheveux noirs et dénoués. Je l’avais repérée de l’autre bout de la grande salle. Elle portait un choix impressionnant de gros livres de référence dans les bras et faisait peser une poitrine tout aussi impressionnante sur eux. Elle me parut être du genre libre-penseuse. Nous nous entendîmes tout de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liratouva2liratouva2   14 avril 2013
Le Far West n’était pas plus sauvage que Glasgow…. Une cité sans classes, où la seule chose qui comptait était la quantité d’argent qu’on avait. ... Athènes a été le berceau de la démocratie, Florence a accouché de la Renaissance, Glasgow, elle, a élevé le coup de boule au rang d’art. Le «baiser de Glasgow» comme on l’appelle affectueusement dans toutes les nations du monde.
Commenter  J’apprécie          20
liratouva2liratouva2   14 avril 2013
Je lis beaucoup. Je lirais presque tout sur n’importe quoi et écrit par n’importe qui. Je marque juste la frontière à Hemingway.
Commenter  J’apprécie          10
pascalametpascalamet   19 août 2012
Certains concepts sont étrangers à l'esprit du Glaswégien. La salade. La dentisterie. Le pardon.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2454 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre