AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,03

sur 50 notes
5
8 avis
4
11 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Allisonline
  18 mai 2016

J'en attendais beaucoup de ce second tome et j'ai passé un très bon moment, même si je dois avouer qu'au final, j'ai presque la même chronique à faire. Les bons points, qui sont l'univers, les personnages et l'intrigue, restent extrêmement bons, tandis que je trouve encore que l'histoire peine à trouver un rythme efficace. Mais je ressors extrêmement satisfaite de ce tome, qui est plein de surprises et qui donne furieusement envie d'avoir le troisième au plus vite.

Débarrassons-nous de ce qui m'a dérangée : je ne sais pas pourquoi, je trouve que la saga Zodiaque… se traîne. Je ne dis pas que le roman manque d'action, car j'ai eu ce même sentiment dans les moments d'introspection. Je ne saurais pas mettre le doigt dessus, mais tout en appréciant ma lecture, je n'ai pas réussi à lire plus d'une trentaine de pages à chaque fois que je reprenais le roman. J'avais même parfois l'impression d'avoir quelques temps d'avance sur les personnages, voire d'être carrément passée à autre chose lorsque l'héroïne revenait sur une pensée ou un moment qui m'avait semblé « bouclé ». Cela me chagrine un peu, parce que je pense qu'avec un autre rythme, j'aurais vraiment adoré cette saga.

Cela semble assez négatif, mais ce n'est au final qu'un point de détail. En plus, j'ai beaucoup apprécié l'évolution générale du récit. Les personnages sont plus murs, vraiment tous bien dépeints, avec une identité bien établie et des caractères affirmés. Je me suis de nouveau attachée à chacun d'entre eux et Rhoma, que j'appréciais déjà beaucoup, m'a touchée et définitivement conquise. Elle est pleine de défauts et elle manque de confiance en elle, mais d'une façon qui est loin d'être agaçante. Les autres personnages ne sont pas en reste, et Hysan, Nishi et Deke sont vraiment d'excellents personnages secondaires, et chacun révèle une partie de la personnalité de Rhoma d'une très belle façon. le « petit nouveau » du tome, c'est Stanton, le frère de Rhoma. Ce dernier remplace un peu Mathias dans le rôle du protecteur, et ça rééquilibre bien les choses. J'ai trouvé ça plutôt intelligent de la part de Romina Russell.

Dans ce second tome, Rhoma se reconstruit difficilement. Elle culpabilise énormément et cela influe sur son comportement. Elle n'est plus une jeune fille qui fonce tête baissée, convaincue que les gens vont la croire simplement parce qu'elle dit la vérité. Ici, l'héroïne est beaucoup plus à l'écoute, que ce soient de ses amis, de ses conseillers ou même de ses prédécesseurs historiques. J'ai beaucoup apprécié le fait que Romina Russell nous montre la complexité de son univers et de son Histoire. Dans ce tome, nous en apprenons plus sur la dernière fois que le Zodiaque a été divisé, des dernières fois où la menace du Serpentaire a pesé sur les planètes, mais aussi sur la mère de Rhoma… même si cette dernière reste toujours le grand mystère du roman. Mais c'est surtout sur le mystère des Ascendants que j'ai adoré en savoir plus, et je reste frustrée de ne pas en avoir découvert plus dans ce tome. Ces personnes, qui, au cours de leur vie changent de signes et perdent peu à peu leur identité et leur souvenirs… L'idée est très bonne et très bien présentée, et me fait entrevoir d'innombrables possibilités pour la suite.

Enfin, et c'est ce qui m'a probablement le plus plu, le « grand méchant » du tome précédent, celui qui semblait pire que tout, se montre différemment dans l'Étoile Vagabonde. Car une nouvelle menace se fait connaître, et Rhoma a bien du mal à savoir en qui placer sa confiance. Et si l'ennemi n'était pas celui qu'elle croyait ? C'est rafraichissant, de se faire surprendre en littérature pour adolescents, et ce fut le cas ici. La treizième maison cache bien des secrets !

J'ai vu beaucoup de chroniques se plaindre du fait que Rhoma culpabilisait et continuait à instaurer ce climat de « triangle amoureux » et je dois avouer que je suis perplexe. Moi que les triangles amoureux insupportent au plus haut point, je n'ai pas du tout eu ce sentiment. Encore une fois, cela ne m'avait pas dérangé dans le premier tome, et j'ai trouvé les sentiments de la jeune fille absolument compréhensibles dans ce deuxième opus. Mais je crois comprendre d'où cela vient : je n'attends pas de romance, mais la résolution d'une histoire de science-fiction dans son ensemble où la romance n'a que la place qui est sienne, et à laquelle Rhoma laisse la place qu'elle mérite. En clair, je ne trouve pas que Romina Russell tente de suivre un filon qui marche, mais qu'elle essaye de rendre son personnage crédible. Je sais que je dois être la seule et unique personne de la blogo' qui ne soit pas exaspérée par ce triangle amoureux, et c'est un comble quand on sait à quel point c'est un point qui me débecte dans la majorité des romans jeunesse que je lis !

En bref, j'ai beaucoup apprécié ce roman, même plus que le précédent. Il souffre toujours d'un léger manque de rythme mais cela est rattrapé par une très belle gestion des personnages et de l'intrigue. Ce roman m'a fait verser quelques larmes et la fin m'a positivement frustrée. Je lirai la suite, ne serait-ce que pour le très bel univers imaginé par Romina Russell. Je pense que ce tome garde beaucoup de secrets et que le troisième promet une véritable explosion de révélations chocs !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PapillonVoyageur
  09 mai 2016
"Grosso modo, si vous avez aimé le premier tome, celui-ci vous marquera encore plus. Au début, vous serez un peu largués car Romina Russell a son univers et ses mots compliqués bien à elle mais une fois dedans, vous ne saurez plus en sortir... Jusqu'à risquer votre vie ! (Lire peut tuer si on en oublie de manger... pas vrai ? Faîtes bien attention avec ce tome, trèèès attention ! Addictif à souhait)."

Avis entier ? C'est sur le lien ci-dessous.
Lien : http://papillon-voyageur.wee..
Commenter  J’apprécie          80
Mallou14
  26 avril 2016
Attention, risque de spoilers si vous n'avez pas lu le tome précédent !

Le deuxième tome de la série Zodiaque, L'Étoile Vagabonde, est encore meilleur que le premier tome qui m'avait déjà bien plu ! J'ai adoré retrouver l'ambiance et les personnages, même si un certain triangle amoureux a épuisé mes nerfs…

On retrouve Rhoma en Capricorne où elle a retrouvé son frère Stanton qui aide à la reconstruction du Cancer. J'aime toujours autant le caractère de Rhoma, ses réflexions logiques et posées, et sa personnalité qui font d'elle un personnage agréable à suivre (sauf ce qui est du triangle amoureux, j'y reviens après). Mon protagoniste favori reste toujours Hysan. Je l'adore, lui et sa brillante intelligence et perspicacité ! Il m'a fait rêver ! Les personnages secondaires, comme Stanton, Deke et Nishi sont plus présents dans ce tome-ci et j'ai fort apprécié en savoir un peu plus sur eux, sur leur passé en commun avec Rhoma.

Concernant le fameux triangle amoureux, j'apprécie de moins en moins ça et ici ça m'a bien tapé sur le système ! le souvenir de Mathias était encore trop présent et se mettait entre Hysan et Rhoma. Je suis d'accord sur le fait qu'elle se sente coupable vis-à-vis de lui, mais là c'était de trop et ça a brisé mon petit coeur de midinette !

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai tout simplement adoré ! Découvrir encore plus de planètes avec leurs coutumes, leurs environnements, etc. C'est ce qui m'a beaucoup plu, je m'imaginais bien tout cela et j'avais des étoiles plein les yeux (c'est le cas de le dire). Ensuite, les choses deviennent de plus en plus compliquées pour le Zodiaque, celui-ci est menacé par le Marad, ennemi invisible et vicieux, pire qu'Ochus. Puis, je suis très curieuse, et ce depuis le premier tome, d'en savoir un peu plus sur la mère de Rhoma et de Stanton, de savoir les raisons qui l'ont poussées à abandonner sa famille. J'espère qu'on en saura plus ! Les pages se tournent avec aisance et on engloutit vite ce deuxième tome. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite.

Bref, L'Étoile Vagabonde est un excellent second tome, je ne me suis pas ennuyée une seule fois ! Rhoma prend de plus en plus confiance en elle et en son entourage malgré le fait qu'elle soit déchirée entre son amour pour Hysan et sa fidélité pour Mathias, ce qui m'a pas mal frustrée… Malgré cela, j'ai passé une lecture très agréable, l'histoire s'intensifie et j'ai hâte de découvrir la suite ! Je recommande cette série à tous ceux qui ne l'ont pas encore lue !
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Aelynah
  01 juin 2016
Apres les événements dramatiques pour le Zodiaque en général et plus particulièrement pour Rhoma à la fin du tome 1, j'étais à la fois impatiente et stressée de découvrir la suite.

Rhoma a perdu de sa superbe et même si elle n'a jamais été imbue de son pouvoir de Gardienne du Cancer, elle assumait celui-ci et ses prédictions avec courage et ténacité. Les événements arrivés à l'armada, la disparition de Mathias, le procès qui a suivi et sa déchéance du rôle de Gardienne ont laissé des marques. Sa confiance semble érodée, son courage rentré dans sa coquille de peur d'entraîner dans son sillage d'autres défaites, d'autres pertes. C'est une jeune femme troublée qui nous accueille en ce début de roman, troublée et entravée par la culpabilité. Son amour pour Mathias est toujours vivace mais celui pour Hysan n'en est pas moins fort. Pourtant sa sensation d'avoir enfreint la loi du Tabou la bloque et l'empêche d'avancer.

De son côté, Hysan, le Gardien de la Balance semble lui aussi bien changé. Même si son sourire reste éblouissant, si ses sentiments pour Rhoma transparaissent toujours dans ses gestes et ses regards, il a acquis une maturité encore plus grande qu'elle ne l'était déjà. Nous ressentons aussi au travers de son attachement pour Rhoma un profond désespoir de la voir si perdue. Il reste cependant toujours le Gardien caché de son signe et surtout le protecteur de son peuple jusqu'à ce que, peut-être, la situation le force à se dévoiler.

Les attentats perpétrés par les hommes et les femmes du Marad mettent la constellation dans tous ses états. Les hommes ne savent plus à qui se fier et les Ascendants semblent devenir de plus en plus nombreux. Est-ce le signe de la fin du Zodiaque ou celui d'un renouveau vers un avenir certes sombre pour les prochains mois mais plus équilibré et uni au final ? C'est ce que va chercher à savoir Rhoma en combattant le Marad mais aussi en pourchassant encore et toujours Ochius.

Rhoma va devoir faire face à son destin mais avant tout à elle-même. L'amitié sincère et sans bornes de Deke ou Nishi, celle plus neuve d'Aryll ainsi que l'amour fraternel de Stanton vont lui être là aussi d'un profond réconfort. L'amour toujours sincère et profond d'Hysan va lui aussi la pousser à retrouver ses ailes et sa confiance en elle malgré cette culpabilité face à la disparition de Mathias. C'est donc avec impatience et beaucoup d'enthousiasme que nous allons voir évoluer les choses au fil des pages.

Malgré l'avoir rabaissée plus bas que terre, le Plénum ne veut pas revenir sur sa décision de la considérer comme une manipulatrice et une affabulatrice. Pourtant de nombreux signes du zodiaque vont lui accorder à nouveau leur confiance et permettre là encore au destin de s'accomplir.

Les événements dramatiques occasionnés par le Marad et dans l'ombre le Maître, nous donne l'espoir que le Plenum saura sortir de son marasme pour ouvrir enfin les yeux et oublier sa position pour le bien-être de ses sujets.
La plume de Romina Russell déjà fortement addictive dans le premier tome nous entraîne à nouveau dans ce conflit intergalactique avec brio et sensations.

Actions, complots, trahisons et amour vont à nouveau faire partie du décor. Et c'est avec enthousiasme que j'ai tourné chaque page pour voir avancer les choses et évoluer les personnages.

Car chacun ne peut rester sur ses positions, ils vont tous être amenés à reconsidérer leurs espoirs, leurs vies ou leur avenir. On peut donc les voir évoluer et s'y attacher d'autant plus que l'auteure sait nous pointer leurs faiblesses mais surtout le courage de chacun d'y faire face pour un but plus grand qu'une satisfaction personnelle.
La mise en avant dans ce tome des Ascendants va mettre en exergue les blocages de chaque signe, leur manque de confiance et de compassion pour la différence et l'évolution.

Et ce que les derniers mots de ce tome laissent en suspend comme réflexions ou interrogation ne peuvent que vous donner, comme moi, envie de lire rapidement la suite. Car beaucoup de choses vont être mises en lumière dans ce tome, des sentiments cachés ou tus, des peurs non assumées, des espoirs aussi vont apparaître pendant que d'autres vont hélas se taire à jamais.
Romina Russell a encore une fois su nous emporter dans le Zodiaque sur les pas de l'étoile vagabonde, du Marad et d'Ochius. La suite nous en apprendra encore plus et j'ai hâte de découvrir qui est ce maître qui les défie tous en tentant de les annihiler mais aussi de connaître les futurs choix de Rhoma, maintenant qu'elle a su trouver sa voie et surtout compris ce qui l'empêchait d'avancer.
Lien : http://lespassionsdaely.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
April-the-seven
  19 avril 2016

Comme je l'ai attendu, ce tome-ci. J'ai rongé mon frein loooongtemps, et en le recevant, j'étais joie ! C'est pourquoi je remercie Camille et les Éditions Michel Lafon pour leur confiance. Zodiaque est une série qui a gagné mon coeur l'an dernier. Son intrigue sort de l'ordinaire et les surprises que l'auteur garde en permanence dans sa manche laisse le lecteur sur les fesses. J'attendais beaucoup de cette suite, et Romina Russell a parfaitement réussi son coup. L'étoile vagabonde est meilleur, traité en fond, avec une histoire qui est en perpétuelle évolution. Je suis conquise.

Si vous souhaitez éviter les quelques spoilers du premier tome, je vous recommande de passer au paragraphe suivant.
À la fin du tome 1, nous laissions Rhoma en mauvaise posture. Déchue de son rôle de Gardienne, la jeune fille a vu le Cancer sombrer et tous ses repères disparaître. L'armada a échoué, Mathias a disparu pour de bon. En bref, il n'y a pas matière à faire la fête. Dans ce deuxième opus, notre héroïne a trouvé refuge chez les Capricorne auprès de son frère, de ses amis et d'Hysan. Elle qui pense trouver le temps de se reconstruire et se défaire de sa culpabilité, voilà que les problèmes ressurgissent. Et cette fois-ci, il semble qu'Ophiuchus ne soit pas la pire des menaces. Rhoma va devoir rassembler ses dernières forces pour tenir tête aux nouveaux ennemis qui attendent leur heure.

J'étais vraiment aux anges de m'immerger à nouveau dans les constellations du Zodiaque. Même si, honte à moi, mes souvenirs du tome précédent étaient confus. Heureusement – et c'est là que j'étais bien contente que cette lecture soit commune –, Adeline, du blog Aliybooks, m'a fait un rapide topo. Ça m'a gentiment remis sur les rails. Pour ma défense, l'univers créé par Romina Russell a ses complexités. C'est truffé de petits détails qui ont leur importance et qui permettent de comprendre le fonctionnement du monde. Après une petite centaine de pages passée à tâtonner, j'étais de nouveau opérationnelle.

C'est une Rhoma heurtée que l'on retrouve. Blessée par tout ce qui s'est passé, persuadée d'en être la cause directe, elle se montre excessivement prudente et marche sur des oeufs en permanence. Elle est tiraillée par son désir de ne plus faire de vague et son sens moral qui la pousse à agir pour que ce qui s'est passé en Cancer ne se reproduise plus jamais. Hélas, avec tout ce qu'elle a déjà traversé, elle reste peu sûre d'elle, incertaine. Rhoma est une héroïne qui se cherche encore. le rôle de Gardienne était trop grand pour elle, mais le costume qu'on lui demande d'enfiler dans L'étoile vagabonde, lui, la dépasse complètement. Malgré tout, c'est une adolescente dévouée qui a tendance à se flageller quand les malheurs surviennent et qu'elle n'a pas su s'imposer.

Là où je suis un peu fâchée, c'est concernant la romance. Rappelez-vous, dans le tome 1, je fulminais à cause de cet énième scénario de triangle amoureux. Dans cette suite, le souvenir de Mathias flotte en permanence entre Rhoma et Hysan. Je vais être sincère, cette redondance a fini par m'exaspérer. La jeune fille culpabilise tout le temps. Elle ne parvient toujours pas à faire son choix et louche sur les deux garçons comme s'il s'agissait de parts de cake. J'avais juste envie de la secouer en lui disant : « Fais ton choix, qu'on en parle plus ! ». Elle est déjà hésitante quant à la démarche à suivre pour sauver le Zodiaque, mais si en plus sa vie sentimentale se retrouve soumise à un dilemme... Non, vraiment, ce n'est pas ma tasse de thé. Rhoma est pleine de qualités, c'est indéniable, mais elle est nulle en amour. Vraiment, vraiment nulle. Ce qui est assez frustrant pour le lecteur, car on a la sensation de patiner, ou mieux : de faire du surplace. Et dans tout ça, c'est Hysan qui en bave.

Dans le premier opus, Hysan ne m'avait pas tellement plu – contrairement à une bonne partie de la blogo féminine –. Eh bien ici, je révise sérieusement mon jugement. Vers la fin, le jeune homme m'a vraiment bluffée par sa justesse et sa maturité. C'est un garçon touchant dans son genre, même si aux premiers abords, il semble inaccessible. Il dégage une impression de… de classe internationale, en fait ; donnant l'impression que lorsqu'il entre en scène, Rhoma et les autres ne risquent plus rien. Je l'admire également pour sa patience légendaire, mais aussi pour son caractère droit et toujours sincère. Je ne suis pas sûre que Rhoma réalise la chance qu'elle a…

Dans cette suite, les enjeux sont plus vastes et plus nuancés. Ce n'est pas seulement les Maisons qui sont en danger, mais tout le système galactique. À l'instar de Rhoma, on se demande sous quel angle il est judicieux de prendre le problème à bras le corps. Parce que l'air de rien, c'est assez mal parti, et leurs chances de s'en sortir sont maigres.

​Le grand méchant du premier tome nous offre un sacré retournement de situation ! Notre cher Ophiuchus n'est plus la vedette, et laisse sa place à une organisation qui fait froid dans le dos : le Marad. Difficile de savoir où le danger frappera en premier, mais heureusement, Rhoma ne sera pas seule pour mener sa quête à bien.

C'est aussi l'occasion d'en apprendre plus sur le Zodiaque et sur les caractéristiques de chacune des Maisons. le livre est truffé de légendes folkloriques, de découvertes historiques, mais aussi de secrets bien gardés. Celui des Ascendants est fascinant. L'idée est intelligente et offre un nouveau souffle à l'intrigue, sans parler des nombreuses perspectives.

Romina Russell semble être une fervente amatrice du bouquet final qui rase tout sur son passage, et nos certitudes avec. le roman est intense à chaque instant, mais la fin consume le lecteur d'une insatiable frustration. Attendre la suite va être une véritable épreuve !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Roman_eBVB
  20 décembre 2019
Ce deuxième tome de la saga Zodiaque, écrite par Romina Russell et parue aux éditions Michel Lafon, nous replace dans le quotidien de notre bien-aimée Rhoma Grace, abandonnée par le Zodiaque et déchue de son titre de Gardienne. Alors qu'elle tente tant bien que mal de se reconstruire dans la constellation du Capricorne, une nouvelle menace apparaît dans les astres : Marad, un groupe terroriste qui s'apprêterait à frapper l'une des maisons zodiacales. Poussée à reprendre les armes et se battre pour le salut des constellations, elle se lance avec son courage de Cancer et la ruse de son ami Hysan dans une quête aux confins de l'univers. Mais son dénouement pourrait bien la voir affronter un ancien ennemi : la légende d'un monstre oublié, Ochus, gardien de la constellation du Serpentaire...


Bon sang, quel plaisir cela a été que de me replonger dans cet univers si particulier? découvert à l'occasion de la lecture du premier tome ! C'est peut-être d'ailleurs l'une des raisons qui me font le plus aimer le "monde", si l'on peut dire, qu'a créé Romina Russell : sa totale originalité. Ici, impossible et inutile de chercher à s'appuyer sur les connaissances de notre propre univers dans sa définition littérale : l'auteure s'est chargée d'inventer tout un système, sur un nombre d'échelles impressionnant - géograhique, politique, social, historique et j'en passe.


Pourtant, on a l'étrange impression d'être à la maison quand on se plonge dans ces livres qui nous parlent d'un espace-temps totalement différent, comme une branche du multivers où le Big Bang aurait pu mener à ce monde réparti en signes zodiacaux. Complètement charmée par le premier tome malgré l'absence totale de repères, on s'en crée vite de nouveaux et c'est ainsi qu'à la lecture du volet suivant, on se sent totalement adapté et prêt à suivre Rhoma jusqu'aux limites - si elles existent - de son univers 🌌


Puisqu'il s'agit d'un retour sur un second tome, je n'ai plus à redouter de mentionner la mort de Matthias à la fin du précédent opus. Et je dois dire que si cela m'a attristée, j'étais tout de même plutôt soulagée de voir l'histoire de Rhoma et Hysan partir sur de nouvelles fondations. Non, je ne suis pas un monstre insensible, la mort de Matthias est très triste, j'ai d'ailleurs bien ressenti la notion de perte d'un guide et d'un ami très cher, mais voilà, d'un point de vue purement centré sur la relation incertainement amoureuse qu'il entretenait avec la jeune Cancer, il ne m'a pas du tout convaincue à l'époque 🤷‍♀️


Reste que j'étais impatiente de voir évoluer Rhoma et Hysan et... bon, on ne va pas se mentir, ça n'a pas nécessairement tourné comme je l'aurais souhaité. Mais, j'ai quand même apprécié la manière dont se tissent plus étroitement leurs sentiments et leurs incertitudes. Ce Balance réunit vraiment toutes les qualités pour être aimé et je dois dire que même si je comprenais en partie l'attitude de l'héroïne, j'ai eu terriblement mal au coeur pour lui à plus d'une reprise 😪


Le fond de l'histoire est toujours aussi bien ficelé, c'est même saisissant que l'auteure soit parvenue à s'y retrouver entre tous ces vocabulaires différents, propres à chaque constellation, ces nombreux personnages et ces intrigues entrecroisées. Bien que certains petits éléments aient été un chouïa prévisibles, rien à voir avec l'iceberg qui a fait couler le Titanic et qu'on pouvait voir à trois kilomètres à la ronde. Romina Russell abat ses cartes avec subtilité et n'en fait pas des caisses, ce qui est là encore très appréciable 😄


L'un des meilleurs points de tout ce récit, c'est indéniablement la philosophie qui s'en dégage. Notre personnage principal oscille entre l'adolescente sans expérience qu'elle était et la femme qu'elle commençait à devenir, élargissant plus que jamais son ouverture d'esprit et forgeant l'âme de leader et de guide qui sommeille en elle. Plus que sa reconstruction à laquelle on assiste, on retire aussi des enseignements qu'elle reçoit une profonde sagesse applicable à tous : le fait que l'avis des anciens n'est pas nécessairement plus avisé que les opinions de la jeunesse, ou encore le fait que les plus sages se tournent avec déférence vers le passé pour apprendre de leurs erreurs. C'est une véritable réflexion sur la différence, la jeunesse, la maturité, l'expérience, l'idéalisme, l'espoir et la liberté, et tout ça nous fait prendre un recul certain sur notre propre vie, alors même que nous ne traversons pas de guerre de cette envergure... À moins que ? 🤔


Une saga que je vous recommande toujours aussi fortement, presque un coup de coeur, aussi bien pour la plume de l'auteure que pour sa gentillesse et sa disponibilité envers ses lecteurs. Il me tarde de découvrir le troisième tome et d'ici là : qu'attendez-vous Albin Michel pour traduire le quatrième tome ? La communauté française derrière Zodiaque compte sur vous ! 😶


-----
♋♒
-----


Le petit mot de la fin 🖋


Ce retour sur le deuxième tome de la saga « Zodiaque » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝


N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉


N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EnjoyBooks
  06 mai 2016
Zodiaque – Tome 2 : L'étoile vagabonde de Romina Russell.
(Genre : Jeunesse, Science-fiction).

Editions : Michel Lafon
Prix : 16,95€ (Partenariat)
Date de parution française : 14 avril 2016
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Zodiac, Book 2 : Wandering Star.

Résumé (SPOILERS SUR LE TOME 1 !) : Abandonnée par le Zodiaque et déchue de son titre de Gardienne, Rhoma tente de se reconstruire dans la constellation du Capricorne. Mais une nouvelle menace apparaît dans les astres, Marad, un groupe terroriste qui s'apprêterait à frapper l'une des maisons zodiacales. Rhoma n'a plus le choix. Armée de tout son courage de Cancer et de la ruse de son ami Hysan, natif de la Balance, elle se lance dans une quête aux confins de l'univers. Une quête dont le dénouement pourrait bien la voir affronter un ancien ennemi : le cauchemardesque Ochus, gardien de la constellation du Serpentaire.

Mon avis : Pour tout vous avouer, j'avais peur de lire ce 2ème tome. J'avais peu de souvenirs pour certains personnages et l'histoire m'était assez floue. Pourtant il a bien fallu que je me lance. J'étais quand même curieux de découvrir cette suite puisque le tome 1 avait été une bonne découverte. J'avais adoré l'univers des signes du zodiaque, les coutumes inventées par l'auteure. Pour la couverture, il est vrai que Michel Lafon a pris parti de remanier complètement le visuel. Pour ce 2ème livre je trouve le travail réalisé remarquable. On s'imagine parfaitement l'univers, ses richesses et son côté sombre. Malgré mes appréhensions je me suis lancé et j'ai adoré ! Je peux même dire que j'ai préféré ce tome 2 au 1er !

Romina Russell commence son récit avec un prologue qui nous amène dans les souvenirs d'enfance de Rhoma. Si au départ on se demande bien pourquoi elle fait ça, on sait à travers notre lecture que l'auteure ne fait pas les choses sans réfléchir. Au chapitre 1 on revient au présent avec Rhoma et ses acolytes sur la constellation du Capricorne. L'auteure prend un peu de temps avant de démarrer son récit, environ 60 pages. Elle nous rafraîchit la mémoire, nous rappelle les personnages principaux. Et en même temps elle avance dans la construction de son intrigue pour ce tome 2. Malgré la petite lenteur, je suis replongé dans l'univers avec une très grande facilité. La curiosité a vite prix le pas sur mes appréhensions.

Rhoma est un personnage qui va grandement évoluer dans « L'étoile vagabonde ». C'est une jeune fille hantée par ce qu'elle a vécu dans le tome 1. Par les pertes qu'elle a pu subir et sa culpabilité est très présente. Toutefois, en prenant conscience au fil de l'histoire de certaines choses… elle va commencer à s'ouvrir. Elle va peu à peu devenir plus forte, moins renfermée et va faire confiance à ses acolytes et surtout à elle-même. Ses prises de conscience nous montre une Rhoma intelligente, réfléchie et aussi altruiste. Sa principale faiblesse ce sont ses sentiments, peut importe lesquels, caractéristique des personnes natives du Cancer. Ça va lui jouer quelques tours. Finalement si Rhoma est notre protagoniste, les autres personnages ont une place importante. Ils sont là pour soutenir Rhoma ou la faire tomber. Et ce sont toutes ces relations entremêlées qui donnent à ce groupe une unité et une dynamique intéressante. Oh et puis… l'auteure n'hésite pas à être sadique avec eux… même sans pitié.

Comme je l'ai dit plus haut, les 60 premières pages sont les plus lentes. C'est un parti pris pour recontextualiser l'histoire. Après ça, l'histoire monte crescendo. L'auteure fait en sorte que le lecteur se pose beaucoup de questions. Sur les relations qu'entretient Rhoma avec Hysan et ses proches, sur le groupe terroriste, sur le 13ème signe, sur son passé et sur l'histoire du Zodiaque. Vous allez être pris dans un tourbillon de réflexions. Vous n'allez pas pouvoir lâcher le livre avant d'avoir certaines réponses. Au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire, l'auteure fait des petites révélations. Elle envoie des pics pour attiser encore plus la curiosité du lecteur… et l'histoire explose à la fin ! Magistral !

J'adore toujours autant l'univers. Les signes du zodiaque m'intéressent beaucoup. L'auteure connaît les différentes facettes de son histoire, de son univers et ça se sent. C'est travaillé, expliqué comme il faut lorsqu'un élément nouveau intervient. On ne se sent pas perdu et ça c'est génial. Je trouve que Romina Russell nous en donne encore plus dans ce tome 2. Et c'est tant mieux j'ai envie de dire. Concernant le triangle amoureux, c'est vrai qu'il est présent mais personnellement il ne m'a pas dérangé. On est tellement pris dans l'action qu'il se fait oublier. On peut sincèrement se focaliser sur autre chose. Je dirais que les tourments amoureux de Rhoma sont un divertissement… malgré le choix à faire.

La plume de l'auteure est immersive, descriptive et imaginative. Quand Rhoma se connecte à son Ephéméride (il faut lire le bouquin pour savoir ce que c'est ^^) pour consulter les astres… on est totalement avec elle. On est donc transporté dans cet univers et on en redemande ! La fin m'a beaucoup plu. Elle offre beaucoup de possibilités et j'ai hâte de voir la suite. le seul point négatif, je dirai que ce tome 2 est un livre de transition. On avance mais au final pas tant que ça… et je n'ai pas encore toutes les réponses à mes questions. Bien que je fasse des hypothèses dans tous les sens. Que vous dire à part de profiter de ce voyage astral ! Je vous recommande cette série vivement !

Ma note : 8/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CeReS
  17 avril 2016
J'attendais avec impatience de lire la suite de Zodiaque qui avait été un petit coup de coeur. Des que ce second tome est arrivé dans ma BAL, je me suis jetée dessus, n'en faisant presque qu'une bouchée. Que dire? Si j'ai adoré le monde imaginé par l'auteure, j'ai été néanmoins un peu déçue par la romance qui gâche un peu le tout.

Commençons par le positif: le monde crée par Romina Russell est toujours autant fascinant et passionnant. C'est une série autant complète que complexe, très riche en informations. le lecteur n'a aucun mal à s'imaginer où il va, sur quelle planète il se trouve. L'auteure nous décrit avec aisance les Maisons que nous visitons, ce qui donne un aspect très visuel au roman.

De ce point de vue, j'ai été comblée, tant le background est passionnant. J'adore toujours autant comment Romina Russell traite chaque signe du Zodiaque. Avec L'étoile vagabonde, nous découvrons un peu plus de Maisons et leurs fonctionnements. C'est tout simplement génial. Chaque Maison a sa personnalité propre et l'auteure maitrise très bien les différences de chacune. On ne peut pas confondre une Maison avec une autre.

Du côté de l'intrigue, tout change. Ochus est un peu passé au 3ème plan pour laisser la vedette à un groupe terroriste appelé le Marad. Au départ, on a du mal à saisir le lien qui unit ces deux éléments, mais très vite on comprend que le Marad et Ochus partagent bien plus qu'on ne le pense. Peu à peu, le Zodiaque plonge dans le chaos sans que personne ne trouve de solution. Rhoma, notre jeune héroine est en grande souffrance après l'échec cuisant qu'elle a vécu et ne se remet pas. Au début du livre, elle a très peu d'estime pour elle-même et est très pénible à suivre. Évidemment Rhoma a vécu des horreurs mais la jeune fille n'arrive pas à voir ce qui se passe autour d'elle, s'accusant sans cesse de tous les maux. A l'heure où l'union des Maisons devient urgente, Rhoma doute.

Et dans le doute, on s'abstient comme on dit. Heureusement, la demoiselle sera très vite entourée de partisans qui la soutiennent depuis le départ. C'est un petit choc pour Rhoma qui va enfin se réveiller. Dans L'étoile vagabonde, Rhoma passe par toutes les phases de doutes, de remises en question, pour enfin reprendre confiance en elle et en ses croyances. le personnage évolue bien, notamment grâce à tous ces gens qui l'aident. Par ailleurs, l'auteure n'épargne personne, il est donc important de souligner que les émotions sont aussi au rendez vous.
Lien : http://ceresu.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MaissamB
  19 avril 2017
Ayant déjà lu ce deuxième tome l'année dernière, il avait été un véritable coup de coeur pour moi. J'ai dû le relire pour pouvoir me replonger pleinement dans l'histoire et anticiper la sortie du troisième tome. Comparé à ma toute première lecture de ce tome, je note quelques différences – que j'ai plus ou moins appréciées – mais globalement, ce deuxième tome est à l'image du premier : un coup de coeur. Risque de spoilers, je les signalerai par des crochets!
Tout d'abord, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à me plonger dans le roman – les 100 premières pages ont été lourde et pesante. le début me paraissait assez plat, mais passé ce cap, l'histoire a fini par me happer et les pages se tournaient seules. La plume de l'auteure est aussi fluide et addictive que dans le premier tome et l'univers qu'elle nous propose n'a eu de cesse de m'impressionner. Dans ce deuxième opus, on découvre de nouvelles constellations, de nouvelles théories et de nouveaux méchants. Sur ce point là, il n'y a pas grand chose à rajouter puisque ce deuxième tome est fidèle au premier.
On retrouve ici le personnage de Rhoma, bouleversée par les événements récents. [Alors qu'elle commençait cette nouvelle aventure en ayant perdu toute confiance en ses prédictions et en elle-même, elle apprendra peu à peu à recouvrir son talent de prophétesse et à diriger toute une équipe armée]. Globalement, j'ai trouvé que le mot clef de ce tome était la confiance. Au fil de ma lecture, je me suis rendue compte qu'elle faisait défaut au Zodiaque et qu'elle était le seul élément capable de les sauver. Cette confiance se retrouve également au niveau des relations entre les personnages. [Ayant perdu toute confiance en elle, Rhoma se retrouve peu à peu grâce à Hysan, Stanton ou encore Nishi et Deke]. Ce deuxième tome contient, selon moi, une belle leçon de vie, prônant l'amour de son prochain, le partage et pointant du doigt la méfiance et la crainte qui se sont installées entre les différentes maisons du Zodiaque : « Nous sommes trop focalisés sur les astres dans le ciel pour prêter suffisamment attention aux êtres ici-bas » (p. 175).
Dans ce deuxième opus, j'ai plus qu'adoré le personnage de Hysan. Souvenez-vous, il était devenu mon nouveau chouchou dans ma relecture du premier tome, et dans celui livre là, on le découvre davantage, avec ses pensées, ses sentiments et ses craintes. Il est bouleversant et fait preuve d'une indéfectible patience envers Rhoma. [ Justement, parlons-en. A la fin du tome 1, on apprend la mort de Mathias. Rhoma étant amoureuse de ce dernier et de Hysan, elle n'a fait que de culpabiliser et de se braquer en présence de ce dernier, et ce durant tout le tome 2. Au début c'était logique et touchant, mais au fil des chapitres ça a fini par me taper sur le système. Bien qu'amoureuse des deux et bien que sa tristesse soit compréhensible, elle s'est montrée indécise et ça m'a fait beaucoup de peine pour Hysan. J'espère que dans le tome 3, elle se décidera et arrêtera de les utiliser comme s'il s'agissait de simples poupées!]. Un autre personnage qui m'a étonné, c'est Ochus. Alors qu'il me terrifiait dans le tome 1, je me suis surprise à l'apprécier dans ce deuxième tome.
Par ailleurs, un sujet que j'ai énormément aimé dans ce tome, c'est celui des Ascendants. Dans le tome 1 déjà, ça m'avait interpellé et je suis heureuse que l'auteure y ait fait l'un des sujets clés de son roman. En prenant du recul, j'ai beaucoup aimé ce principe de modifications physiques/mentales des individus, cela les rendait davantage humain selon moi. J'aime l'idée qu'un homme puisse correspondre à plusieurs Maisons du Zodiaque et en vienne même à transformer sa nature déterminée. Chaque chapitre me poussait à la réflexion, [mais j'avoue avoir été déçue en apprenant à la fin du tome que les Ascendants étaient en réalité des descendants de la treizième Maison, le Serpentaire. Pour moi, c'était inutile dans la mesure où c'était une fois de plus catégoriser le genre humain en le parquant à nouveau dans une Maison, avec telles caractéristiques physiques et mentales. Mais c'est une découverte que l'on fait dans les dernières pages, donc j'ose espérer que c'est un sujet sur lequel l'auteure revient dans le troisième tome, j'attends de voir!] Voilà un petit point qui m'a déçu sur le moment, mais encore une fois je n'ai pas encore lu le tome 3, il réserve sans doute des surprises.
L'univers est incroyablement riche, les personnages touchants, la plume de l'auteure belle et addictive, mais j'ai préféré le tome 1 pour la simple et bonne raison que je trouvais ce deuxième opus plat par moment, voire traînant – par exemple, avec ces 100 premières pages un peu lourdes. Mais ce livre a été malgré tout un énorme coup de coeur. J'ai aimé la manière dont Rhoma se remettait en question et tirait des morales de ses agissements, j'ai aimé cette course effrénée dans le Zodiaque et par dessus tout, j'ai aimé les enjeux de l'histoire et la façon dont l'auteure nous pousse à la réflexion.
Lien : https://lentredeuxmondes.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AliceNeverland
  10 janvier 2017
J'avais beaucoup aimé le décor et la mythologie qu'avait instaurés l'auteur dans le premier tome. Pour autant, l'héroïne et le triangle amoureux m'avaient exaspérée, et il m'aura donc fallu un long moment avant d'en lire la suite et de relaisser sa chance à ce tome.

Je savais donc un peu mieux à quoi m'attendre. C'est peut-être pour cela que j'ai été moins déçue que pour le premier tome. Bon, je ne vous le cache pas, j'ai toujours un peu de mal avec Rhoma. Mais elle m'a parue moins agaçante, moins téméraire et plus réfléchie (surtout vers la fin, avouons-le). Il faut dire que, déchue de son titre de Gardienne, cette dernière n'a plus de compte à rendre, plus rien à prouver à qui que ce soit. Ou peut-être bien qu'elle a tout à prouver justement…

Concernant le triangle amoureux, comment dire… Il était là au premier tome donc, sans surprise, il est toujours présent dans le second. Et c'est vraiment le gros, l'énorme, l'incommensurable point noir de cette série. Sincèrement, il n'apporte strictement rien, si ce n'est qu'agacer le lecteur, encore et encore. Et ça en devient véritablement lassant. A vrai dire, j'en arrive à un stade où je me moque royalement de la romance. Elle devient complètement inutile et j'ai eu ce sentiment tout au long du tome qu'elle ne servait qu'à gâcher l'intrigue mise en place par l'auteur.

Car l'intrigue, c'est bien ça qui sauve ce roman. En fait, juste pour tout cet univers fantastique, magique et plein d'une mythologie astrologique qui prend vie, cette série vaut vraiment la peine d'être découverte. C'est un vrai régal d'évoluer dans le monde qu'a imaginé l'auteur. On en découvre plus encore sur les Maisons du Zodiaque, j'en ai eu des étoiles plein les yeux et je me suis littéralement délectée du moindre détail, de la moindre description

L'histoire, quant à elle, évolue d'une façon assez surprenante et inattendue. Ochus est quelque peu laissé de côté puisque l'intrigue de ce tome tourne principalement autour du groupe terroriste Marad. J'étais assez sceptique au départ, puis j'ai vite saisi pourquoi l'auteur avait choisi une telle évolution pour son récit. Au final, ce choix se révèle des plus importants et laisse la perspective d'un troisième tome fascinant qui va voir tous les rouages s'enclencher.

Pour conclure : j'ai une nouvelle fois complètement savouré le monde qu'a mis en place l'auteur, ainsi que la mythologie associée. Je suis à chaque fois ébahie devant l'imagination de Romina Russell ainsi que des petits détails qui apportent une véritable épaisseur à cet univers. L'intrigue, ici, nous offre également une nouvelle vision de la situation dans son ensemble ; Ochus passe au second plan pour mieux revenir, et on sent bien que Rhoma ne sera pas au bout de ses peines dans le troisième tome. Pour autant, je reste incroyablement déçue par la romance qui regroupe tous les aspects que je déteste dans les young adult, en passant par le triangle amoureux complétement inutile et agaçant. Mais je sais déjà que je lirai la suite, juste pour avoir une nouvelle fois des étoiles plein les yeux … !
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3963 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre