AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782811200572
224 pages
Milady (02/10/2008)
3.56/5   40 notes
Résumé :

Vous tenez entre vos mains le polar du futur. Un techno-thriller dopé aux amphétamines, une énigme troublante incendiée de violence, interdite aux cœurs fragiles. Ils arrivent. Des cadavres décomposés s'extirpent de leur tombe et hurlent leur rage dans la nuit. Ils sont en chasse, plus nombreux et plus forts d'heure en heure, poussés par un obsédant besoin de tuer, et de dévorer la chair de leurs proies hu... >Voir plus
Que lire après La nuit des morts-vivantsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,56

sur 40 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis
Niveau angoisse, on est servi, j'ai été happé, je n'ai pu lever mon nez de mon livre avant la fin. Maintenant, l'écriture est assez plate, comme un compte-rendu, ça aurait pu faire un bon synopsis de film, d'ailleurs, C'EST un synopsis de film qui a été romancé. On peut polémiquer sur l'intérêt de mettre un film en roman, mais bon, je n'ai pas vu le film et l'effet d'angoisse a fonctionné, et j'ai passé un moment de lecture distrayant, alors que demander de plus, objectif atteint.
Commenter  J’apprécie          142
Pour le premier numéro de la collection Gore, publié en avril 1985, Daniel Riche, son directeur, a choisi "La nuit des morts-vivants", la novélisation du film culte de G.A. Romero. Ce titre a permis de positionner la collection auprès des lecteurs français encore novices dans le genre.

Pour sa première couverture, l'illustrateur Dugévoy imposait son style immédiatement reconnaissable : des dessins gore, très colorés en hommage aux affiches des films d'horreur des années 60. Ces illustrations et le logo rouge vif des couvertures ont d'ailleurs contribué au succès de la collection.

Le livre n'apporte rien au film mais il contient toutes les scènes du chef-d'oeuvre de Romero (notamment sa fin immorale).
Commenter  J’apprécie          60
Venus fleurir la tombe de leur père, Barbara et Johnny se font surprendre par un mort-vivant qu'ils prennent tout d'abord pour le gardien du cimetière. Johnny est tué et immédiatement dévoré par la créature revenue d'outre-tombe. Barbara, complètement traumatisée, s'échappe et se réfugie dans une maison où se cache déjà Ben, un jeune noir qui va essayer de la protéger en abattant plusieurs morts-vivants à l'aide de la carabine Winchester qu'il a découverte sur place. Malgré les mesures de protection mises en place par Ben, les zombies, de plus en plus nombreux ; se regroupent avant de se lancer à l'assaut de cette demeure où d'autres personnes ont également trouvé refuge. Pendant ce temps, le shériff du comté et ses hommes, lancés dans une chasse aux morts-vivants de grande envergure, se rapprochent des lieux. Arriveront-ils à temps ?
Ecrit d'après le scénario du film-culte des seventies qui fut un succès mondial (114 000 dollars d'investissement pour 4 à 5 millions de bénéfice, un record dans l'histoire du cinéma) ce livre en a les défauts: personnages peu fouillés, description du milieu environnant plus que schématique et également les qualités du genre : suspens, effets cinéma, scènes gore qui sont plus impressionnantes à l'écran. Pourquoi un tel film et par la suite un tel livre ? George Romero, le coscénariste, l'explique très bien dans sa postface. Face à la concurrence et au succès du nouveau média que représentait à l'époque la télévision, il fallait frapper fort, très fort pour ramener le public dans les salles obscures. Quoi de mieux que le gore, le monstrueux, l'horreur. Mais il faut aussi rendre à César ce qui lui revient. Nos deux compères n'ont pas honte d'avouer qu'ils se sont inspirés de « Je suis une légende », le fameux bouquin de Richard Matheson. Max Brooks devrait dire qu'il a puisé son inspiration chez les trois précédents. Pour les amateurs.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          40
Un début commençant en trombe et qui ne perd pas de son intensité !
Barbara et son frère se font agressés dans un cimetière la nuit (un peu cliché c'est vrai...) et son frère est immédiatement dévoré par un cadavre revenu à la "vie". de là, s'enchaine une folle course poursuite qui atterrit dans une ferme isolée de tout.
On retrouve dans ce livre tout ce qu'il faut pour faire un film de zombies classique. Les futures victimes désemparés, les héros et les peureux, la nuit noire qui ne finit plus, les moyens de locomotions inutilisables, et les gens mordus... Bref, tout y est ! Et au final, on ne s'en lasse pas car le rythme est plus que rapide grâce aux chapitres courts et au manque cruel de détails des personnages et des lieux.
Les situations s'enchainent vite et la fin arrive bien plus tôt que prévue. Une fin qui d'ailleurs serre un peu le ventre...
En résumé, un livre destiné aux amateurs de zombies peu difficile et aux personnes pressés !
Commenter  J’apprécie          32
Avis mitigé pour ma part, et pourtant je suis une grande fan de Zombie ! Début du livre qui démarre au quart de tour lorsque Barbara et son frère se font attaquer par des morts vivants , puis je trouve que l'histoire fait du "sur place" quand ils sont dans la cabane/maison. Beaucoup de répétition dans le texte .Et puis jolie surprise vers la fin du livre qui reprend en intensité lors de "l'attaque finale"
Quand aux personnages, avec lesquels je n'ai pas du tout accrochée , ils sont insipides , plats et énervants à haut point (ex: Barbara qui est traumatisé tout le long et qui se réveille au dernier moment !!)
Sur cette lecture de 200 pages je retiendrais le 1er chapitre et les 20/30 derrière pages .
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
- "Tous les citadins sont priés de rester chez eux. Ceux qui ignoreraient cette recommandation s'exposeraient au danger que représente les agresseurs eux-mêmes ainsi que les patrouilles qui, dans les circonstances actuelles, ont tendance à tirer d'abord et poser les questions après."
Commenter  J’apprécie          30
Alors pourquoi donc les gens ont-ils si peur de mourir ?
Que pourrions-nous apprendre de ceux qui sont passés par là, s'ils trouvaient le moyen de revenir vers nous ? S'ils revenaient de là-bas ?
Reviendraient-ils en amis ? En ennemis ?
Pourrions-nous nous entendre avec eux ?
Nous qui n'avons jamais vaincu notre terreur de la mort ?
Commenter  J’apprécie          20
Deux mains jaillirent à travers l'amas de meubles et agrippèrent Barbara. Elle poussa un hurlement de terreur.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de John Russo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Russo
La Nuit des morts-vivants (film, 1968). Version intégrale en français. Scénario de George Romero et John A. Russo.
autres livres classés : goreVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (91) Voir plus



Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
955 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre

{* *}