AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330123698
Éditeur : Actes Sud (01/05/2019)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Ils sont cinq jeunes musiciens français à avoir été choisis pour une tournée au San Puerto, minuscule pays situé quelque part sur les contreforts de la Cordillère des Andes. À l'heure du retour chez eux, la situation politique est tendue et les menaces de coup d'état imminentes. Ils embarquent dans un avion vétuste pour faire une escale à Buenos Aires mais, lors de la traversée de la Cordillière, l'appareil s'écrase sur un sommet enneigé. Seuls rescapés, les jeunes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Walkyrie29
  28 juillet 2019
Un roman haletant et percutant qui vous embarque dans une expérience humaine ultime ; survivre au froid, à la faim mais surtout à la déviance psychologique. Intense !
Cut the line est un roman mêlant littérature catastrophe et young adult. Il raconte le crash d'un petit avion transportant cinq jeunes musiciens français âgés de seize à vingt ans. Ces derniers revenaient d'une série de concerts exécutés dans un petit pays politiquement sensible ; le San Puerto. Lors de la traversée de la Cordillère des Andes, une tempête s'élève et le vieil avion s'écrase dans l'un des sommets les plus du mondes. Seuls survivants, les cinq jeunes gens vont devoir affronter le pire pour survivre.
L'histoire est très intimiste et évolue en huit clos pourtant, il n'y a absolument jamais aucune baisse de tension, la lecture est intense du début à la fin et jusqu'au bout, on se demande : survivront-ils ou pas ? le plus intéressant est forcément la psychologie des personnages et l'évolution de l'être humain dans ce qu'il a de plus trivial face à cette situation extrême. L'auteur réussit à présenter cinq individus plus ou moins marqués par la vie malgré leur jeune âge, cinq personnalités pour cinq caractères qui n'évolueront pas de la même manière et surtout qui n'auront pas la même force de résistance psychologique.
On a deux personnages qui se distinguent énormément, Gillian en tête, il n'est pas né avec une cuillère d'argent dans la bouche comme les autres, il est taciturne, acerbe dans ces propos et solitaire, pourtant derrière cette facette parfois méprisante, il y a une grande intelligence et force de caractère. C'est clairement le personnage qui se dessinera un peu comme le leader dans la situation et personnellement celui que j'ai préféré. Ensuite, il y a David, le plus âgé et dont la vie est régie par un père dictateur, intransigeant et exigeant, le personnage est, malgré une vie qui se veut réussie, terriblement seul. C'est le bon samaritain du groupe, il a un côté très fraternel voire paternaliste, intelligent et raisonné, il connaît la montagne pour pratiquer régulièrement des treks hivernaux. Après, il y a les trois autres, Rachel qui traîne un secret qui la ronge, Roberto, le clown de service et le plus jeune et Myriam dont on ne sait pas grand chose, est le personnage le plus effacé.
Chacun va vivre la situation différemment, on suit les liens qui se tissent et les interactions entre eux, on observe les profils psychologiques qui s'affirment ou qui se perdent peu à peu, on voit la transformation physique et psychologique de chacun, certains sont plus forts, d'autres plus faibles. La confiance et l'union vont aussi être mis à mal par le temps qui passe et l'espoir qui bat de l'aile.
Le roman est émotionnellement intense et déroutant. Vraiment. On vit les émotions des personnages de façon extrême, la peur, la douleur, le froid, l'espoir qui s'étiole au fil des jours, les humeurs qui s'accroissent, le réveil de certaines rancoeurs, de certains sentiments, tout est exacerbé, on décroche de la vie réelle pour vivre en petit comité dans des conditions particulièrement difficiles. Comment survivre ? Comment résister à la faim qui vous tenaille ? Comment supporter le froid ? Comment garder l'espoir d'une survie qui peu à peu semble s'éteindre ?
Le roman est vraiment bien écrit et transpose parfaitement les émotions et les transformations des personnages, c'est déroutant, on s'attache forcément à ces personnages même si certains se démarquent des autres, entre autre Gillian et David. L'environnement est vraiment bien décrit, on s'y croit, on ressent ce froid, ce vent glacé sur le visage, ce soleil qui se reflète dans la neige et vous brûle la rétine, ce paysage blanc et aiguisé à perte de vue, une solitude difficile, ces bruits nocturnes inquiétants de carlingue qui craque par les baisses de température… Tout autant de chose qui font de ce roman qui se déroule en huit clos une belle réussite, jusqu'à ce que, pour reprendre les termes d'un personnage cela devienne quelque peu « extravagant ».
Honnêtement si les quatre cinquième du roman sont vraiment excellents, le dernier cinquième m'a laissée perplexe d'une part par la tournure que prenaient les éléments, d'autre part parce que la fin ne répondait pas du tout à mes attentes, mais là il s'agit d'une affaire de goût certainement. Je ne m'éterniserai pas sur cette petite partie plus alambiquée que le reste car franchement le roman vaut la peine que l'on s'y penche et surtout que l'on s'y attarde tant la transmission des faits et le ressenti des personnages est percutant de réalisme.
En bref, Cut the line est un roman extrême de tout point de vue, extrême dans la psychologie des personnages bien rodée et approfondie avec une réelle évolution intéressante face à la situation et surtout distincte avec des caractères individualisés mais pas forcément stéréotypés, extrême dans le cadre et la situation dans lesquels évoluent les protagonistes, on est parfaitement immergé dans le froid et la dureté des montagnes mais aussi dans la partie triviale et humaine de l'épreuve, extrême aussi dans le déroulement de l'histoire avec une grosse partie cohérente et réaliste et une micro partie plus douteuse et perturbante. Tout cela pour vous dire que ce roman est une véritable réussite et on ne sort pas indemne de cette lecture !
Je remercie les éditions Actes Sud junior pour ce partenariat.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sylvicha
  21 mai 2019
« Cut the Line » est un thriller de survie. Pascal Ruter nous plonge dans le quotidien glaçant et terrifiant de cinq jeunes musiciens seuls rescapés d'un crash d'avion dans la Cordillère des Andes. Les relations entre ces jeunes qui viennent de vivre 15 jours de concert au San Puerto sont assez froides car ils ne se connaissaient pas avant. Gillian notamment qui toise les autres avec dédain car ils les considèrent comme des petits bourgeois qui n'ont pas besoin de lutter pour obtenir ce qu'ils veulent alors que lui se bat tous les jours pour sortir de sa conditions. L'évènement terrible qu'ils vont partager va peu à peu les rapprocher pour mieux les éloigner…
L'atmosphère est oppressante et la montagne malveillante. Pour ceux qui auront le courage de franchir la ligne…
Commenter  J’apprécie          40
Lillyunlivre
  28 juin 2019
🦋L'HISTOIRE🦋
David, Gillian, Roberto, Myriam et Rachel sont les 5 jeunes musiciens talentueux sélectionnés pour donner des concerts à Santa Puerto, un pays en plein bouleversement politique au moment des faits.
Cette tournée s'est bien déroulée, même si les jeunes gens n'ont pas su créer de véritables liens d'amitié entre eux, le retour s'annonce pour la plupart annonciateur de retrouvailles de leurs vieilles habitudes et de ce qu'ils fuyaient avec plaisir.
Malheureusement, un incident se produit au-dessus de la cornière des Andes les faits plongés dans l'horreur. Seuls survivants du crash de l'avion en pleine montagne, ils vont devoir tout mettre en oeuvre pour survivre en attendant les secours.
Chaque jeune cache un passé qui les hante et qui nous est dévoilé au fur et à mesure de la lecture.
Pourquoi Gillian est-il aussi en colère contre tout le monde ?
David a-t-il vraiment la vie qu'on lui imagine, pleine de facilité ?
Roberto est-il vraiment l'enfant jovial qu'il donne l'impression d'être ?
Pourquoi Rachel semble-t-elle porter le poids du monde sur ses épaules ?
Myriam est-elle heureuse dans sa vie qui semble parfaite ?
Alors, alors,alors,
C'est vraiment une lecture émouvante et dure. Certaines choses ne sont dîtes qu'à mi-mots et donnent cette chair de poule quand on réalise ce qu'il en est !
Nous découvrons 5 jeunes très différents, nous montrant que, quel que soit le monde d'où on vient, la vie n'est pas aussi rose qu'on veut le croire.
Beaucoup de sujets sont abordés et avec efficacité. L'amour, l'amitié, la violence domestique, la violence dans les cités, la différence entre les classes sociales, les faux-semblants, la culpabilité, la maladie et même les principes démocratiques… en les énumérant, je me rends compte de tous les sujets abordés et ils sont si bien intégrés à la lecture que ça ne donne pas d'impression de trop-plein !
En résumé, j'ai aimé cette histoire. On y découvre petit à petit les personnages qui finissent par se rapprocher.
Le seul point négatif fut pour moi les femmes-loups, même si elles apportent leur touche de spiritualité, de légende et de ‘'révolution'' au récit. Elles furent le point de trop. le huis clos et les révélations sur les 5 jeunes se suffisaient à elles-mêmes. Mais ce n'est qu'une question de goût, là où moi je vois un bémol, certains y verront une originalité donnant du peps.
🦋LA CONCLUSION🦋
En conclusion, ne pas hésiter à vous plonger dans cette histoire Young-Adult qui tient plus du survivaliste que du thriller.
Une lecture passionnante et émouvante, je n'ai pas arrêté de pleurer.
Lien : https://lillymohre.wixsite.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Artiola
  07 juillet 2019
Le titre m'a intrigué et j'ai lu le livre sans passer par la quatrième de couverture.
Et la découverte fut surprenante, car au vu des premières pages je pensais que l'histoire allait se dérouler à San- Puerto, le pays que l'auteur nous décrit dans les premières pages. Alors que non !
Choisis pour une tournée au San-Puerto, cinq jeunes musiciens découvrent en même temps un pays pauvre, bouleversé par des mouvements politiques.
Lors du voyage de retour, l'avion qui les transportait s'écrase et ils se trouvent prisonniers dans un endroit désert entre les montagnes. En attendant les secours, une petite complicité s'installe entre eux. C'est l'heure des confidences, tout en cherchant des solutions pour s'en sortir de là.
J'ai aimé les personnages complexes et attachants, l'intrigue et les réflexions sur la vie et la mort. Par contre quelques retours en arrière, qui nous font découvrir l'histoire de quelques personnages, m'ont dérangé.
Mais l'écriture est fluide et les émotions sont au rendez-vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blondesNlitteraires
  01 juillet 2019
Roberto, 15 ans, fanfaron, s'attire facilement la sympathie des gens. Il transpire la joie de vivre. Son père est pilote, ce qui sera utile. Il parle espagnol, ce qui a aussi son utilité.
David a un père médecin qui intimide, lui le premier. Et qui l'emmenait affronter la montagne. Il en connait les pièges et sa sournoiserie. Ce qui sera utile.
Myriam, une jeune femme timide qui regrette la Sicile. Forte, elle sait encaisser et elle le prouve.
Rachel, une dessinatrice hors pair, ce qui sera utile à leur histoire. Elle garde en elle un lourd secret.
Gillian est froid, souvent en colère, mais le plus débrouillard de tous. Il sait se contrôler, forcer son esprit à se concentrer, ce qui aura son utilité.
Surtout qu'ils sont perdus en haute montagne, dans la neige. Et que les secours ne sont pas prêts d'arriver parce que l'avion avait dévié de sa trajectoire. Il faut tenir et survivre, face au silence, à la montagne, au froid, à la folie. Eux disent "tomber en amok" (sorte de transe, de folie meurtrière). Ils sont leur pire ennemi.
Il faut attendre près de 100 pages avant d'être en huis-clos dans l'avion accidenté. J'en étais étonnée car je pensais que c'était le but du livre, ce huis-clos de 5 jeunes face à la montagne, la nature et la folie. Mais ce n'est pas le cas. Je ne vais pas en dire plus pour ne rien révéler. Juste que tout est utile pour l'histoire.
Les personnages sont complexes, ils ont un passé. Un passé qui les rattrape. Ils ont des doutes, des regrets, des souvenirs. Et comme les dessins de Rachel, nous les voyons changer, évoluer, se perdre… Un changement à la fois physique et psychique.
Il y a plusieurs thèmes dans ce livre autre que la survie et l'introspection. Il y a ce pays pas tout à fait en guerre mais avec un régime dictatorial, l'après colonisation (ici les américains), les croyances populaires/ancestrales, l'écoute de la nature, la folie, l'amour/honte/haine/culpabilité pour ses parents ; l'attachement puissant dans la survie…
Un thriller de survie qui mélange huis-clos et suspens. Et qui aborde la difficulté de se rebeller, revendiquer ses droits dans un pays où les habitants n'en ont pas...
Lien : http://blondes-and-litterair..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
blondesNlitterairesblondesNlitteraires   01 juillet 2019
- Tu sais pourquoi les gens ont plus peur de l'avion que des autres moyens de transport ? Et ça contre toute logique. [Roberto]
- Non.
- Parce qu'en volant, les hommes ont réalisé leur plus vieux rêve. Et ils se sentent coupables.
Commenter  J’apprécie          40
ArtiolaArtiola   07 juillet 2019
Juste avant la chute du mur de Berlin, les Américains avaient compris qu’ils devaient quitter le pays avant d’en être violemment chassés par un mouvement populaire, orchestré de main de maître par le leader incontesté Stefano Batista.
Ils laissaient derrière eux un pays ravagé par la misère, la corruption, l’illettrisme, et dont les matières premières, le bois, l’or, les diamants et le pétrole, avaient été méthodiquement pillées pendant des années. Espérance de vie des plus pauvres : trente-sept ans. Espérance de vie des plus riches : quatre-vingt-cinq ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ArtiolaArtiola   07 juillet 2019
La pauvreté, tu peux pas comprendre la merde que c’est. Moi- même je ne comprenais pas bien, avant. Je voyais des gens qui en bavaient autour de moi, qui étaient vieux à quarante ans ; mais je pensais que c’était leur faute. Ils avaient pas fait gaffe ou raté une marche quelque part. Qu’ils avaient démérité quoi. Des types qui n’avaient plus envie de rien à trente ans parce qu’ils avaient déjà tout donné, qu’on leur avait tout pris. Et qui crevaient à cinquante. A soixante, t’es un patriarche dans mon coin. Dans le tien, on est jeune homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ArtiolaArtiola   07 juillet 2019
Dès les premiers jours, les jeunes gens s’étaient aperçus que tout ce qui était simple en Europe devenait un vrai sac de nœuds au San Puerto. Passer un coup de fil relevait de la performance et aucun des cinq jeunes musiciens n’était parvenu en dix jours à joindre sa famille. Pas d’internet dans les hôtels ou les cafés, non plus. Emilio leur avait expliqué que le réseau était réservé aux ambassades, aux diplomates et à quelques happy few, comme les généraux ou les hauts gradés dont, malgré son uniforme, il ne faisait pas partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ArtiolaArtiola   08 juillet 2019
Tu sais comment mon père appelle la montagne ? Tu vas te marrer. Il l’appelle la grande salope. Il a raison. (….) - Tout ce qu’elle te montre n’est qu’illusion et piège. C’est elle la plus forte. Elle finit toujours par avoir le dessus. Elle met le temps, elle est patiente mais quand elle a juré ta perte, t’es foutu. Un jour ou l’autre, elle te bouffe.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Pascal Ruter (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Ruter
Interview de Pascal Ruter, parrain de l'édition 2017-2018. Concours Je Bouquine en partenariat avec les éditions Didier Jeunesse.
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le coeur en braille

Quel est le personnage principal ?

Haiçam
Victor
Marie-José

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thème : Le coeur en braille de Pascal RuterCréer un quiz sur ce livre