AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278059475
Éditeur : Didier Jeunesse (22/04/2015)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Victor a une idée fixe : découvrir qui est Sally Marshall. Cette actrice qui n'a pas froid aux yeux ressemble à sa mère comme deux gouttes d'eau !
Son scénario : que son père et Sally se reconnaissent, et tombent amoureux...
Deux mois d'été ne seront peut-être pas de trop pour réaliser ce long-métrage au doux parfum des souvenirs. Surtout si Marie-José décide de s'en mêler, mais avec une toute autre idée en tête !

Pour ce dernier opus de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Colibrille
  10 avril 2015
Il y a tant de choses que j'aimerais vous dire sur "Le coeur en braille", et pourtant, j'ai bien du mal à rédiger ces quelques lignes. Un peu comme si j'avais peur de ne pas réussir à vous expliquer pourquoi j'aime autant cette série de Pascal Ruter. Je serais presque tentée de seulement vous dire : lisez-la nom d'un chien ! Mais elle mérite mieux que ça.
Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, cette série se compose de trois volumes : "Le coeur en braille", "Le bonheur à l'envers" (rebaptisé "Le coeur en braille : 3 ans avant" pour sa réédition) et "Le coeur en braille : 4 ans après". Même si ce dernier tome n'est pas le meilleur (le premier est indétrônable), j'ai quand même ressenti une grande émotion en le lisant. le fait de retrouver les personnages de la série, Victor et sa clique un brin déjantée mais surtout très attachante, m'a beaucoup émue.
Quand j'ai lu le premier volume, j'ignorais qu'il serait suivi par deux autres. J'étais déjà contente à la sortie du "Bonheur à l'envers" (qu'on pourrait qualifier de préquel), mais je l'ai été encore plus quand "Le coeur en braille : 4 ans après" est apparu dans la masse critique Babelio. Au passage, tous mes remerciements à Babelio et Bayard pour me l'avoir offert. Avec ce sequel, se déroulant 4 ans après l'opus original, Pascal Ruter nous montre ce que sont devenus ses personnages.
A la fin d'un livre, on regrette bien souvent de ne pas savoir ce qu'il va advenir de certains personnages : Que va-t-il leur arriver ? Quelles rencontres vont-ils faire ? Vont-ils être heureux ? Pascal Ruter répond à ces questions avec beaucoup d'imagination. La nouvelle intrigue qu'il met en place est pleine d'humanité, d'humour, de tendresse mais aussi de folie. C'est cet étonnant mélange qui donne cette saveur si particulière à la série.
Victor et Marie-José ont bien changé. Il est loin le début balbutiant de leur amitié. Les voilà plus amoureux que jamais : sincèrement, passionnément, irrémédiablement. Mais une séance de cinéma va tout bouleverser. Sur l'écran apparaît un visage du passé, que Victor pensait oublié. Sa famille pourrait bien se recomposer...
Merci Pascal Ruter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jumax
  26 mai 2015
Haaaaaa quelle joie de retrouver Victor et tout sa joyeuse bande devenue presque adultes ! Victor, ce poète naïf du quotidien, croit reconnaître sa mère, partie depuis des années, dans un film de seconde zone. Il va alors tout faire pour la retrouver entraînant avec lui son entourage dans cette folle aventure !
Je l'ai peut-être trouvé un tout petit peu moins bien que les 2 autres, mais le loukoum de Proust a éclairé ma journée (voir ma semaine) !
Lien : http://latetedelart2.blogspo..
Commenter  J’apprécie          130
AnnaLit
  27 avril 2015
J'ai reçu gratuitement le troisième tome de la série jeunesse "Le coeur en braille", “Quatre ans après", dans le cadre d'une opération “Masse critique”. Comme à chaque fois, je le garde le temps de le lire, puis il ira enrichir les étagères d'une médiathèque.
J'ai lu le premier tome de cette série, le coeur en braille, il y a deux ans à peu près, et je l'ai énormément aimé. On y rencontre Victor, collégien plus doué en mecanique qu'en maths, de sa vie simple et un peu triste avec son père, et de sa rencontre avec Marie-José qui, on s'en doute, bouleverse tout (sinon il n'y aurait pas d'histoire).
Le deuxième tome, dont l'intrigue se situe dans le passé du premier (il faut suivre), s'appelait du bonheur à l'envers quand je l'ai lu (et a été renommé le coeur en braille, trois ans avant). Il raconte la crise dans le couple des parents de Victor, crise fortement liée à l'arrivée de l'oncle de Victor, Zak. Je l'ai trouvé un petit cran en-dessous, ce qui équivaut tout de même à dire que c'était très bon.
Quid donc de ce troisième tome ? Il concerne surtout la possible réapparition de la mère de Victor et je suis ressortie de ma lecture - rapide, forcément rapide - aussi enchantée que par le deuxième. Il y a beaucoup d'invraisemblances, mais c'était déjà vrai des deux premiers ; les personnages réussissent à être attachants et plein de vie même s'ils ne sont pas réalistes, j'ai pris fait et cause pour eux en lisant, j'avais envie que ça se termine bien. (Est-ce le cas ? Ben voyons, vous ne voudirez pas que je vous gâche le plaisir, si ?)
Si je résume, Quatre ans après est aussi réussi que Trois ans avant, à lire avec plaisir et un coeur simple. Il est paru, comme le reste de la série, chez Didier Jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gwendo
  20 avril 2015
Le "Coeur en braille" chemine pour devenir à présent une trilogie et quel délice de s'y retrouver de nouveau plongée ! Quelques lignes suffisent pour être émue et décoiffée, dans le grand bain de la vie en somme… La palette des personnages est au complet autour de Victor, bientôt adulte, qui se retrouve sous un soleil estival cuisant à devoir gérer le retour après 7 ans de silence de sa mère ayant perdu la mémoire et une Marie-José amoureuse qui ne rêve que de nouveaux rapports tout feu tout flamme ! Un fil ténu à remonter le temps digne de l'esprit farfelu et romantique d'Alexandre Jardin. Quel coup de maître de la part de Pascal Ruter de savoir nous offrir un Victor à trois périodes de sa vie avec un ton qui sonne juste pour chaque âge, toujours fidèle à lui-même mais un peu différent de celui que l'on a connu. Et tout cela, sans que les ellipses ne viennent jamais alourdir le récit. Oui, Pascal Ruter est un grand auteur et je vais guetter avidement ses prochains pas…
Commenter  J’apprécie          20
espritlivres
  20 avril 2015
Résolument composé sous le signe de la poésie, avec son narrateur, Victor, le récit accroche d'emblée la sensibilité du lecteur, qui aura bien du mal à lâcher ces lignes, quel que soit le degré des souffrances, des frustrations et des brisures qu'il renferme. Un regard sur la vie qui sait se faire amusé, parfois espiègle et qui dit aussi les entêtements des deux protagonistes.
Un roman d'apprentissage solide et intense, que l'on prend plaisir à lire d'une traite tant le désir de découverte est grand.
On appréciera l'écriture exigeante de l'auteur qui, toujours, fait mouche.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   14 mai 2015
- Ah l'écrivain... Marcel je sais plus quoi... un nom bizarre ; on me le donnerait, j'en voudrais même pas.[...]
- Marcel... Marcel... Proust ? Marcel Proust ?
- Quelque chose comme ça.. Tu connais ? Évidement que tu connais ! Un type qui écrit des tas de souvenirs... Je me demande comment il a pu stocker tout ça[...] Balèze, je te jure. Comme s'il avait une machine à remonter le temps dans le stylo. Les souvenirs lui revenaient en mangeant une pâtisserie avec son thé, je ne sais plus laquelle.. des loukoums, je crois bien.[...]
- Des loukoums ? Tu es certain que Marcel Proust mangeait des loukoums avec son thé ?
- Certain. Je l'ai lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
JumaxJumax   21 mai 2015
- J'ai tout de suite vu que t'étais pas dans ton assiette. T'es comme...
- Un morceau de laitue. La laitue toute molle à côté du steak et qui sert à rien, qu'on a envie de foutre à la poubelle.
Commenter  J’apprécie          130
ColibrilleColibrille   07 avril 2015
- Je savais, maman, qu'on se retrouverait un jour. Enfin, savoir, c'est pas le bon mot... Je sais pas comment dire...
- Ne dis rien, alors.
Elle a tendu vers moi une main fine et délicate. Elle était toute légère, presque vaporeuse, cette main qui disparaissait entièrement au creux de la mienne, mais aussi douce et chaude que le sourire qui éclairait son visage. Le regard de ma mère était plein de confiance. Je me suis dit que nos vies doivent être célébrées comme d'incessantes retrouvailles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JumaxJumax   22 mai 2015
J'ai l'impression que dans la vie il y a l'amour et très peu de choses autour. Comme dans une paupiette.
Commenter  J’apprécie          160
JumaxJumax   15 mai 2015
- Papa ?
- Quoi ?
- Il y a deux n à connerie.
- Même quand c'est une petite ?
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Pascal Ruter (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Ruter
Interview de Pascal Ruter, parrain de l'édition 2017-2018. Concours Je Bouquine en partenariat avec les éditions Didier Jeunesse.
autres livres classés : cécitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le cœur en braille

Quel est l'autre prénom de Simone?

Sally Jackson
Sally Marshall
Cindy Marshall
Sally Morshell

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le Coeur en braille, Quatre ans après de Pascal RuterCréer un quiz sur ce livre