AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Annabelle19


Annabelle19
  28 mars 2017
J'ai trouvé cette suite de Blood song très bonne. le schéma est différent, mais l'histoire reste tout aussi immersive, ce qui pour moi démontre tout le talent de l'auteur.
Dans le premier tome, on suivait le point de vue de Vaelin, que l'on a pu voir progresser de l'enfance à l'âge adulte. On avait plus affaire à un genre de récit initiatique, très personnel. Dans le Seigneur de la tour, l'histoire est racontée selon plusieurs points de vue, ce qui permet de couvrir toute la carte et de donner le sentiment d'une intrigue bien plus étendue et complexe. Pour moi, avec ce deuxième tome, on entre vraiment dans le genre de la fantasy épique.

On va donc rencontrer quelques nouveaux personnages, alors que d'autres, que l'on connaissait déjà, vont gagner en profondeur.
On découvre Frentis, le plus jeune des "frères" de Vaelin, en mauvaise posture : devenu l'esclave d'une femme qui n'est pas tout à fait humaine et qui exerce un contrôle mental sur lui pour le forcer à commettre toutes les atrocités qu'elle planifie.
On retrouve aussi la princesse Lyrna, et c'est certainement le personnage que j'ai préféré dans ce tome. Il y a vraiment quelque chose de noble dans ce personnage, que l'on entrevoyait déjà dans Blood song. Mais, à travers le regard de Vaelin, on avait découvert un portrait peu flatteur de Lyrna, qui ne laissait pas une impression très positive à Vaelin. Dans le seigneur de la tour, le personnage connaît une véritable évolution dans son caractère et dans ses ambitions. On la découvre sous un nouveau jour ; on en apprend plus sur ses actes et ses motivations, on voit toute l'étendue de son intelligence et de son pragmatisme, et on voit fleurir sa volonté de plus en plus grande de peser sur ce monde, de mettre ses talents au service de son royaume.
Parmi ces têtes connues, le roman s'intéresse aussi de près à Reva, une nouvelle arrivée, fille du seigneur d'Alltor corrompu par une force sombre et tué par Vaelin. La jeune fille apparait d'abord comme une fanatique déterminée à venger son père, mais les événements vont peu à peu faire tomber la carapace d'insensibilité qui la recouvrait et révéler une jeune femme pleine de compassion, courageuse et déterminée. Reva est surtout une grande combattante, qui a un don inné grâce auquel elle gagnera facilement le respect de ceux qui l'entourent, souvent bien malgré elle.
Malgré cette multiplicité des points de vue, Vaelin demeure le centre de toute l'histoire. D'abord parce qu'il n'est jamais bien loin des esprits de tous les autres, qui espèrent qu'il viendra en sauveur pour leur porter secours, une attente qui lui confère un caractère de messie très fort. En plus de ça, Vaelin conserve cette aura autour de lui, ce charisme naturel qui fait qu'on s'attache tant à son personnage.

J'ai beaucoup aimé les notions de destinée qui jalonnent le roman. Elles étaient déjà présentes dans le premier tome, mais ici elles semblent résonner plus fort encore, à mesure que chacun se rapproche d'un tournant de sa vie. C'est en particulier vrai pour Vaelin et Lyrna, les deux semblent construire leur légende à chaque pas qu'ils font. Chacun suit sa propre route sans penser à l'autre, mais cela les mènera finalement l'un vers l'autre comme des aimants. J'aime beaucoup tous les signes, les symboliques et les prophéties qui insistent sur le caractère unique et singulier de certains personnages et confère une dimension mystique à leurs aventures, en sous-entendant que leurs pas les mèneront à quelque chose de grandiose.

On va suivre principalement quatre groupe, qui ont leur propre chemin sans intention de se rencontrer, mais on sait pourtant que leur route les mènera tous au même endroit, au final, et le sentiment d'anticipation ne fait que grandir dans l'attente de ce moment. L'effet est renforcé par les incursions régulières dans le roman du récit de Verniers, le fameux auteur historien qui, déjà, dans le premier tome, jouait ce rôle de nous emmener dans un point situé dans le futur par rapport au reste du récit. On comprend petit à petit où se trouve Vernier exactement, de quelle bataille il est le témoin et à quels personnages elle est liée. C'est un procédé qui me plaît beaucoup, que de nous placer dans une situation dont on ne sait rien et de révéler les choses peu à peu, de manière détournée. Je trouve cela très efficace pour conserver l'attention et le suspense.

L'intrigue est construite de manière vraiment passionnante, un peu comme des montagnes russes : la première partie du roman nous fait entrevoir un événement capital et désastreux, mais celui-ci ne constituera pas l'apogée et le dénouement de l'histoire, il ne servira que de tremplin pour renvoyer aussitôt le récit dans une autre direction. On alterne entre les moments d'avancée des personnages vers leurs objectifs, entre voyages et patientes préparations, et puis le moment central arrive, l'attaque des Volariens sur le royaume. Lorsque ce fameux tournant arrive, le rythme s'accélère d'un coup, on a à peine le temps de reprendre notre souffle entre les déferlements d'événements. Les cartes sont redistribuées à cet instant, et chacun doit endosser un nouveau rôle. Pour la plupart, il s'agit de faire tomber les masques : Frentis retrouve sa liberté d'action, Lyrna peut démontrer sa vraie valeur, Vaelin doit ré-endosser le rôle de chef de guerre...

Tout cela donne une histoire épique, incroyablement immersive, avec des personnages qui ont chacun leurs doutes et leurs fêlures, qui évoluent véritablement sous nos yeux et qui sont proprement passionnants à suivre. Malgré le nombre de page, ça se lit très vite.

Le seul souci que j'ai eu, c'est le grand nombre de personnages secondaires. Je me perdais à savoir qui était qui parmi eux, d'autant plus qu'ils ont souvent des noms qui se ressemblent (Antesh / Arken / Arentes... Aaargh). J'aime bien essayer de me faire une image mentale de tout personnage récurrent, mais ici j'ai trouvé la chose impossible, il y a juste trop de monde.

En résumé : c'est une très bonne suite, qui a su se réinventer et prendre un nouveau tour narratif pour nous offrir une vision plus approfondie de l'univers et donner de l'épaisseur à certains personnages. J'ai trouvé la fin vraiment abrupte, pour le coup, avec un certain nombre de choses laissées en suspend. Il va falloir que je me procure le dernier tome assez rapidement, j'ai l'impression qu'il va fonctionner en doublon avec celui-ci. J'ai lu pas mal de critiques qui se disaient déçues de Reine de feu, j'espère que l'auteur aura quand même offert une fin satisfaisante à ses personnages. Pour l'instant, je suis assez fan de son style, j'espère que ça ne changera pas.
Commenter  J’apprécie          32



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus