AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

France-Marie Watkins (Traducteur)
EAN : 9782221101315
274 pages
Robert Laffont (19/05/2004)
4.18/5   152 notes
Résumé :
Le 6 Juin 1944 eut lieu la plus formidable opération militaire de tous les temps. À partir des plages de Normandie, l'opération "Overlord" - le plan de libération de la France par les Alliés - assenait à l'Allemagne nazie un coup dont elle ne se relèverait pas. Avec une remarquable minutie, Cornelius Ryan fait le récit haletant du débarquement et de sa préparation. De l'état-major de Rommel au QG de la 7e armée, d'Omaha-Beach à Sainte-Mère-Église, l'auteur nous empo... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,18

sur 152 notes
5
8 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

RChris
  27 octobre 2019
Ce récit est très documenté, les sources d'information proviennent de survivants alliés et allemands. Cette recherche prit trois ans à Corneluis Ryance qui réalisa 700 interviews, les personnages apparaissant étant les principaux témoins.
La narration est rendue très vivante par diverses anecdotes qui allègent les faits de guerre proprement dits. Ainsi, M. Dawe a dû expliquer aux services secrets comment un certain nombre de mots de code hautement confidentiels dont "overlord" sont apparus dans ses mots croisés créés pour le Télégraph ; John Steele fit le mort pendant deux heures accroché par son parachute drapé sur le clocher de l'église de Sainte-Mère-l'Eglise.
Bref, ce livre allie le sérieux de la documentation des deux côtés de la bataille et le caractère vivant des événements. Il n'est pas ennuyeux malgré le souci d'expliquer de manière exhaustive l'opération et le matériel engagés.
Commenter  J’apprécie          432
patrick75
  05 juin 2014
Voici le livre à partir duquel le fameux film " le jour le plus long" a été réaliser. Cornelius Ryan aura collecté sept cent témoignages sur une durée de trois ans pour l'écrire.
Il raconte les journées du 5 et du 6 juin 1944, ces drames, ces actes d'héroïsme de simples soldats, ces journées qui ont marqué à jamais notre mémoire collective.
L'intérêt de cet ouvrage est que l'auteur nous place alternativement du côté alliés puis du côté allemand. Il décrit avec minutie mais sans lourdeurs ce qu'a été le débarquement des troupes alliées.
Il est difficile de ne pas "glisser" dans l'émotionnel lorsqu'on évoque ces heures. J'ai essayé dans cette brève chronique de rester "sobre". Mais je ne peux m'empêcher de me souvenir que des années plus tard, sur ces mêmes plages, un enfant construisait innocemment des châteaux de sables. Il était libre, et vivait dans un pays libre...encore merci à eux.
Commenter  J’apprécie          410
Pavlik
  20 juin 2020
"Le Jour le plus Long" est un des meilleurs films de guerre de l'histoire du cinéma (avis personnel). Cela est dû en grande partie au fait que le roman de Cornelius Ryan, qui servit de base au film, est lui aussi excellent. On doit aussi à l'auteur "Un Pont trop Loin", également adapté au cinéma.
Cornelius Ryan est journaliste de formation. Il mît sa passion de la seconde guerre mondiale, et son savoir faire de journaliste, au service de ce roman. Il réalisa, en effet, plus de 700 interviews lors des travaux préparatoires (qui durèrent 9 ans !). C'est à partir de la vérité des acteurs de ce jour historique que l'auteur composa la trame de son récit (il paraît en 1959, il eut donc accès à nombre de témoins directs).
C'est tout à la fois la grande et les petites Histoire(s) que Ryan nous donne à voir, et d'ailleurs aussi bien du côté des alliés, que du côté allemand. Pour lui ce sont bien la somme de ces expériences individuelles et collectives qui façonne L Histoire. Les nombreuses anecdotes véridiques qui parsèment le récit sont souvent des hommages à des personnes qui seraient peut-être restées anonymes sinon.
Il n'y a ni fascination de la violence ou des combats, ni dimension politique dans ce récit...juste une admiration sincère pour des hommes qui s'engagèrent dans un événements plus grand qu'eux, parfois à leur corps défendant, souvent au prix de leur vie ou de leur intégrité physique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Lamifranz
  18 juin 2022
"Le jour le plus long", dans la mémoire collective, c'est d'abord un film de 1962, un des plus coûteux de tous les temps, ayant mobilisé des dizaines d'acteurs de premier plan américains, anglais, allemands, canadiens et français, des centaines de figurants, des décors, des effets spéciaux, des reconstitutions de bataille comme on en n'avait jamais vu auparavant. le film retrace de façon chronologique toutes les phases du débarquement depuis la préparation la veille (5 juin 1944) jusqu'au soir du jour J (6 juin 1944). le scénario du film est directement inspiré d'un livre de Cornélius Ryan, paru en 1959, intitulé également "Le jour le plus long". Ce titre viendrait d'une citation du feld-maréchal Rommel à son aide de camp, trois mois avant le débarquement : " Croyez-moi, Lang, les premières vingt-quatre heures de l'invasion seront décisives... Pour les Alliés, comme pour l'Allemagne, ce sera le jour le plus long."
Cornelius Ryan (1920-1974) est un journaliste irlando-américain. le travail de recherche qu'il a effectué est donc un travail d'investigation journalistique, et non pas un travail d'historien, cette remarque est importante, car elle peut expliquer quelques approximations, voire quelques entorses à la vérité historique, qui n'entament en rien le sérieux de l'entreprise, ni l'honnêteté du projet. Cette enquête, pendant neuf ans, lui fera sillonner l'Europe, questionner une cinquantaine de correspondants de guerre et plus d'un millier de survivants du jour J. Pour ce faire, il bénéficiera de l'aide (intéressée) du Reader's Digest, contre une exclusivité de publication (c'est de bonne guerre, si je peux dire).
De cette masse énorme de documentation, Cornelius Ryan tire un ouvrage stupéfiant de vie et de réalisme. Il n'a pas besoin de rajouter du pathétique aux témoignages édifiants qu'il recueille, tous camps confondus. le découpage chronologique qu'il adopte, enchaînant une série ininterrompue de "tranches de vie", est déjà cinématographique, les scénaristes d'Hollywood auront à fignoler le détail, mais le canevas du film est déjà tout trouvé.
Le fait que Ryan soit journaliste et non pas historien lui permet d'avoir une approche "au plus près" des participants (civils et militaires), et de nous faire partager leur émotion. le livre d'ailleurs donne une place prépondérante aux sentiments des combattants, la peur, le sang, les blessures et la mort, la camaraderie... ce que le film, dans sa dimension épique et, c'est le cas de le dire, hollywoodienne, n'a pas voulu montrer de façon aussi réaliste.
Dans la somme de témoignages et d'études sur la Seconde Guerre Mondiale, "Le jour le plus long" fait partie des incontournables. Son succès n'a jamais été mis en cause et le livre est constamment réédité.
Signalons que l'auteur a écrit deux autres monuments sur le même modèle : "La dernière bataille : la chute de Berlin" (1966) qui relate les derniers jours de la capitale du Reich en mai 1945, et "Un pont trop loin" (1974) sur l'opération Market Garden aux Pays-Bas (région d'Arnhem), à l'automne 1944.
A mettre en bonne place dans votre bibliothèque si vous êtes amateur (amatrice) d'Histoire, et plus encore de celle de la Seconde Guerre Mondiale.
Et même si vous n'êtes pas ce type de lecteur, vous trouverez je pense, j'espère, je suis sûr, un intérêt certain à lire ce livre, ne serait-ce que pour le côté humain qu'il développe...
Enfin les plus férus en Histoire, les plus ferrés sur le reportage journalistique se réfèreront sans faire de manières vers ces autres auteurs qui appliquent une méthode similaire : Dominique Lapierre et Larry CollinsParis brûle-t-il », sur la libération de Paris, « Ou tu porteras mon deuil » sur la vie d'El Cordobès et la Guerre d'Espagne, « O Jérusalem » sur la naissance d'Israël, et « Cette nuit la liberté » sur Gandhi et la naissance de l'Inde moderne.) Plus deux chefs-d'oeuvre individuels : pour le premier « La cité de la joie », un reportage bouleversant sur les bidonvilles de Calcutta, pour le second « Fortitude », un roman sur fond historique, (le leurre concernant l'endroit exact du débarquement), à lire, pourquoi pas, en complément du « Jour le plus long » …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Polomarco
  11 avril 2021
Le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, comme si vous y étiez. Pendant neuf ans, Cornelius Ryan a recueilli plus de mille témoignages, allemands, américains, anglais, français, pour raconter l'histoire du Jour J. Ou plutôt pour illustrer la grande Histoire par des petites histoires qui, ajoutées et coordonnées les unes aux autres, constituent une sorte de puzzle très complet. Toutes les anecdotes et tous les faits relatés donnent en effet du Jour J une vision d'ensemble et détaillée à la fois : ainsi, au sérieux de la documentation, se joint le caractère vivant du récit. L'ensemble se lit donc comme un roman, avec un intérêt soutenu, même si chacun connaît la fin de l'histoire, avant de l'avoir lue. On apprend que les critères de choix du Jour J étaient un clair de lune tardif, pour permettre aux dix-huit mille hommes de l'infanterie parachutiste d'atterrir par nuit noire, et une marée basse peu après l'aube, pour que les obstacles construits par les Allemands soient visibles (page 58). On découvre qu'il y avait vingt-et-un convois vers les plages "américaines" d'Utah et d'Omaha, et trente-huit vers celles, "anglo-canadiennes", de Gold, Juno et Sword, représentant cinq mille navires, appuyés par neuf mille avions (page 178).
Trois parties composent l'ouvrage : l'attente, la nuit, la journée. Au fil de ces vingt-quatre heures, des anecdotes font vivre chaque moment avec réalisme et intensité. La plupart des personnages sont cités à plusieurs reprises. Dans cette galerie de portraits, des personnages majeurs et connus côtoient d'humbles soldats, qui ne sont pas passés à la postérité : on passe ainsi d'Eisenhower, Commandant en chef des Armées alliées, à qui revenait l'ordre de déclencher l'Opération Overlord, au Major Werner Puskat, qui, le premier, découvrit, de son bunker dominant la plage d'Omaha Beach, l'incroyable spectacle de l'armada du Débarquement ; le livre s'ouvre et se referme par ailleurs sur le feld-maréchal Erwin Rommel, qui avait déclaré que le premier jour de l'invasion serait le jour le plus long...
Un film du même nom est tiré du livre. Une fois le livre lu, il faut donc voir le film. Et surtout, se rendre sur place et visiter l'un des nombreux cimetières militaires. A Colleville, juste au-dessus de la plage d'Omaha la sanglante, où 2.500 soldats américains moururent le 6 juin 1944, les tombes qui s'étendent presque à perte de vue, nous invitent à rendre hommage à ces héros de la Liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
patrick75patrick75   03 juin 2014
Avec lassitude, il balança une fois de plus les jumelles vers la gauche. Lentement, il suivit l'horizon et parvint au centre de la baie. Alors, les jumelles s'arrêtèrent. Pluskat se raidit, regarda attentivement.
A travers les lambeaux de brume qui se dissipaient, l'horizon s'emplissait de navires, comme par enchantement, des bateaux de toute sorte, de toute taille, qui évoluaient tranquillement, comme s'ils étaient là depuis des heures. On aurait dit qu'il y en avait des milliers. C'était une armada spectrale, surgie de nulle part. Le souffle coupé, figé sur place, Pluskat contempla le spectacle sans y croire, plus ému qu'il ne l'avait jamais été. A ce moment, l'univers du bon soldat Pluskat commença de s'écrouler. Il se rappelle qu"en ces derniers instants, il comprit, avec calme et certitude, que " c'était la fin de l'Allemagne".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
patrick75patrick75   01 juin 2014
-" Croyez-moi, Lang, les premières vingt-quatre heures de l'invasion seront décisives...Le sort de l'Allemagne en dépendra...Pour les Alliés, comme pour nous, ce sera le plus long jour."

Feld-maréchal Erwin ROMMEL.
à son aide de camp,
22 avril 1944.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
PolomarcoPolomarco   11 avril 2021
Avec lassitude, il balança une fois de plus les jumelles vers la gauche. Lentement, il suivit l'horizon et parvint au centre de la baie. Alors, les jumelles s'arrêtèrent. Pluskat se raidit, regarda attentivement.
À travers les lambeaux de brume qui se dissipaient, l'horizon s'emplissait de navires, comme par enchantement, des bateaux de toute sorte, de toute taille, qui évoluaient tranquillement, comme s'ils étaient là depuis des heures. On aurait dit qu'il y en avait des milliers. C'était une armada spectrale, surgie de nulle part. Le souffle coupé, figé sur place, Pluskat contempla le spectacle sans y croire, plus ému qu'il ne l'avait jamais été. À ce moment, l'univers du bon soldat Pluskat commença de s'écrouler. Il se rappelle qu'en ces derniers instants, il comprit, avec calme et certitude, que "c'était la fin de l'Allemagne" (La nuit - chapitre VIII - page 165).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YannickSchraenYannickSchraen   14 juin 2014
Bonne fête papa j'espère que ça te plaira bonne lecture ta fille qui t'aime Océane
Commenter  J’apprécie          20

Video de Cornelius Ryan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cornelius Ryan
Le Jour le plus long (The Longest Day) est un film américain réalisé par Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, Gerd Oswald et Darryl F. Zanuck. Il est sorti en 1962 et il est tiré du livre homonyme de Cornelius Ryan. Acteurs principaux : Henry Fonda, John Wayne, Robert Mitchum, Robert Ryan, Mel Ferrer, Rod Steiger, Richard Burton, Sean Connery, Arletty, Jean-Louis Barrault, Bourvil, Hans Christian Blech, Curd Jürgens, etc.
Dans la catégorie : Campagnes et bataillesVoir plus
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Histoire militaire 2de guerre>Campagnes et batailles (59)
autres livres classés : débarquementVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre