AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alice Marchand (Traducteur)
EAN : 9782070696758
528 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (30/11/-1)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 127 notes)
Résumé :
Non loin de la mer, Gabry, 17 ans, vit en sécurité avec sa mère, Mary, dans une ville protégée des Mudos (revenus de la mort, affamés de chair humaine) par la Barrière. Un soir, Gabry et ses amis bravent l'interdit, franchissent la Barrière et se font attaquer par un Brisant (Infecté devenu bien plus rapide qu'un Mudo). Catcher, l'amoureux de Gabry est mordu et reste caché attendant sa fatale mutation, tandis que sa meilleure amie, Cira, est capturée par les Milicie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
verobleue
  23 mars 2016
Après lecture du premier tome de Carrie Ryan, j'ai enchaîné avec « Rivage mortel ».
L'auteur a la bonne idée de changer de narrateur pour ce nouvel opus.
Gabrielle surnommée Gabry a 17 ans et est la fille de Mary, l'héroïne du premier volume. La vie est calme et sereine dans la ville de Vista, ville forteresse. Mary et Gabry s'occupent du Phare tout près de la mer et exterminent les Mudos échoués sur la plage. Mudo est le nom donné aux Damnés dans ce deuxième épisode.
Gabry fait partie d'un groupe de jeunes adolescents désoeuvrés, qui ont des poussées d'adrénaline en allant se faire peur dans un vieux parc d'attraction au-delà des barrières protectrices du village. Gabrielle, pourtant disciplinée se laisse entraîner par ses amis et finit par les franchir.
Un geste lourd de conséquences pour les adolescents car ils se font attaquer par un Brisant (Infecté devenu bien plus rapide qu'un Mudo). Gabry parvient à s'enfuir, abandonne ses amis et surtout Catcher, le garçon dont elle est amoureuse. Celui-ci est mordu donc infecté. Les adolescents dont Cira, sa meilleure amie, sont capturés par la Milice et sont condamnés par jugement à rejoindre les patrouilleurs. Catcher attend son inéluctable mutation.
Gabry va se mettre à la recherche de Catcher , va faire la rencontre d'Élias et va vivre de palpitantes aventures.
Un récit touchant avec une héroïne confrontée à la difficulté des choix...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Syl
  08 février 2013
Au-delà de la Forêt de Mains et de Dents, il y avait la ville de Vista. Mary est devenue la gardienne du phare et surveille à la marée montante, les corps des Damnés qui s'échouent. D'un coup de pelle tranchante, elle les décapite.
Avec sa fille Gabrielle, elle essaie d'oublier sa vie d'avant et s'applique à être un membre exemplaire du Conseil. Elle ne veut offrir à Gabrielle que le meilleur de la vie.
A Vista, les Damnés se nomment des Mudos. Une barrière protège la communauté, divisant les deux mondes et des miliciens patrouillent pour maintenir l'ordre. Avant le Retour, Vista était une station balnéaire en bordure de l'océan, accueillante, pimpante avec ses petites boutiques et festive avec son parc d'attractions. A présent, les manèges sont des lieux hantés qu'il est interdit d'aller visiter.
Les leçons, les conseils, les histoires, que l'on rabâche aux jeunes depuis leur enfance, s'estompent, s'annihilent, lorsqu'ils se retrouvent en bande, forts de leur arrogance et de leur insouciance. Franchir la barrière, s'évader dans l'enceinte d'une fête foraine en sommeil, escalader la grande roue et caresser la peinture laquée des vieux chevaux de bois, sont des expériences piquantes, libres.
Une nuit, Gabrielle est embarquée par sa meilleure amie Cira. Malgré ses réticences, elle suit la bande car Catcher, le frère de Cira, est avec eux. Amoureuse de ce garçon qu'elle connaît depuis toujours, elle lui offre sa confiance et tous ses rêves. Les sentiments sont encore secrets, et c'est dans une bulle hors du temps, qu'ils partagent timidement leurs premiers effleurements.
Alors que Mellie s'échine à faire le pitre avec Cira, que les autres s'essaient à des acrobaties sur des structures métalliques, le spectre d'un Brisant s'abat sur eux. Les Brisants sont des Mudos qui ont encore toute leur énergie et une force incroyable. le cauchemar perce la nuit de cris stridents, il claque sa mâchoire et fait des victimes…
A compter de cette nuit, Gabrielle voit sa vie bouleversée. le phare n'est plus un asile, les Patrouilleurs vont la pourchasser car elle a commis des délits, elle ne se mariera jamais avec Catcher, Mary n'est pas sa mère… et la Forêt de Mains et de Dents l'attend, prête à lui dévoiler sa véritable identité.
.
.
Entre les deux tomes, de nombreuses années ont passé mais la société n'a guère évolué. « Rivage mortel » est le livre de Gabrielle. Vista ne rend pas la même atmosphère viciée, claquemurée, de l'histoire précédente, avec les religieuses et les couloirs secrets du couvent. L'océan donne une perspective lointaine et la Forêt paraît plus accessible. Gabrielle a eu une vie protégée et si elle semble moins combative que Mary, elle est aussi plus sensible, plus proche de ses amis. Elle pense manquer de courage, mais son histoire prouve le contraire…
J'ai moins apprécié ce second tome. Je me suis habituée aux zombies, l‘angoisse est moins pesante même si j'ai eu l'impression de courir tout au long du livre, je n'ai pas eu de réelle sympathie avec les personnages et l'histoire, qui réunit encore un « triangle amoureux », perd en originalité.
Petit complément à ce billet… Une autre société apparaît, c'est une secte religieuse appelée les Spiritistes. Ces fanatiques aux crânes rasés souhaitent vivre en harmonie avec les Mudos. Et faible espoir dans cet apocalypse… il existe des Infectés qui ne se transforment ni en Brisants, ni en Mudos. Ils ont un gène qui retarde l'évolution de la contamination.
Le troisième tome sera sur Annah… On lit son prénom dans la dernière partie de ce livre… sans la rencontrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kelith
  19 janvier 2012
Cette suite est selon moi moins prenante et moins oppressante que le premier tome. Ce qui ne veut pas dire que je n'ai pas aimé, mais le précédent avait été un tel coup de coeur que la barre était plutôt haute pour cette suite. le roman est donc bien plus long (ce qui n'est pas un mal) et les Mudos sont bien moins présents ici, puisque la ville est protégée plus efficacement.
Cependant, l'auteur a pu se permettre d'aborder ici son univers avec un peu plus de profondeur. En effet, la ville où vit Gabry est un peu plus avancée (par rapport au monde actuel, il y a cependant beaucoup de connaissances qui ont été perdues) et moins à part que le village de Mary. Donc, on a des nouvelles de ce qui se passe au-dehors, et la façon dont le monde - ou du moins la partie visible dans ce roman - est géré. On en apprend également plus sur l'infection, le comportement des infectés et comment cette maladie a pu se propager aussi vite. L'auteur a une vision logique et réaliste et j'ai beaucoup apprécié cet aspect.
De plus, je trouve que le style au présent convient vraiment bien à ce type d'histoire. Ça nous ancre complètement dans le récit, on a l'impression de le vivre avec les personnages. D'autant plus que c'est à la première personne.
Gabrielle est une héroïne beaucoup plus fragile que ne l'était Mary dans le premier tome. Son indécision permanente et sa peur risquent peut-être d'en agacer certains. Pour moi, ça allait. Je ne l'ai pas adoré, mais pas détesté non plus. Et je dois reconnaître que c'est un personnage très réaliste. Il n'y a que son comportement avec Elias et Catcher qui m'est sorti par les yeux. J'ai eu l'impression que, pour elle, ces deux garçons étaient inter-changeables. Elle met un temps fou à se décider pour l'un des deux. du coup, ça donne l'impression qu'elle a opté pour le seul choix qui lui restait. Mais bon, cette impression-là disparaît en approchant de la fin.
Il y a un vrai développement autour de la relation mère/fille de Gabrielle et Mary. Gabrielle traîne un vrai complexe d'infériorité par rapport à sa mère, Mary, qu'elle idéalise. du coup, elle a l'impression qu'elle ne sera jamais à la hauteur de ce que sa mère attend d'elle. Mais ce sont des impressions faussées et elle vont devoir toutes les deux partir redécouvrir leurs passés pour s'ouvrir l'une à l'autre. Gabrielle va grandir et se découvrir au fil du récit des forces qu'elle ne pensait pas avoir et s'apercevoir que sa mère n'est pas aussi invincible qu'elle le paraît.
Mary m'a un peu attristé, je l'ai trouvé rempli de regrets. En effet, maintenant qu'elle est adulte, elle se rend plus compte de ce qu'elle avait et donc de ce qu'elle a perdu. C'est ce que je lui reprochais dans le tome précédent. de ne pas se rendre compte de sa chance et d'être trop égoïste.
Du côté des autres personnages, j'ai eu beaucoup de mal à saisir celui de Catcher. Alors que j'ai adoré Elias, aussi insaisissable que Catcher mais auréolé de plus de mystéres, du coup je l'ai préféré. Et j'ai beaucoup aimé son caractère réservé et doux à la fois.
Dans ce second tome, les personnages sont plus secrets. Forcément, puisque dans le cas d'Elias, c'est un inconnu dans la vie de l'héroïne car il vit hors de la ville. Alors que dans le village de Mary, dans le premier tome, tout le monde se connaissait depuis sa naissance.
En tout cas, je dois reconnaître que l'auteur sait toujours autant s'y prendre pour rendre une romance électrique. Malgré l'indécision de Gabrielle qui laisse un petit arrière-goût amer, il y a toujours un parfum d'interdit derrière la romance qui exacerbe la tension (même si j'ai largement préféré Mary et Travis dans le tome précédent !).
Je tiens à préciser que cette suite est fortement liée au tome précédent, donc je ne conseille pas de le lire sans avoir lu La Forêt des Damnés avant. C'est tout à fait possible, car il ne devrait pas y avoir de soucis de compréhension générale (quoiqu'il vaut mieux se souvenir des évènements passés pour mieux appréhender la relation entre Gabrielle et sa mère, Mary, et pour comprendre les allusions faites au premier tome), mais je trouve qu'il est quand même préférable de lire le premier tome avant de commencer celui-ci. de plus, les questions qui restaient en suspend à la fin du premier tome trouvent ici leurs réponses.
Voilà donc une suite où l'univers est abordé plus en détail, et si elle est moins oppressante que le premier tome, il n'en reste pas moins qu'elle ne fait pas dans la dentelle (oui, y a du zombie !), même si la romance est toujours là (et tant mieux ! C'est un peu le concept quand même ! Une romance dans un monde post-apocalyptique peuplé de zombies).
Lien : http://lesvictimesdekelith.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Celine___
  03 avril 2011
Attention spoileurs sur La Forêt des Damnés

Rivage Mortel est la suite que j'attendais beaucoup de la Forêt des Damnés. Enfin, une suite qui n'en est pas vraiment une puisque ce livre a pour héroïne la fille de Mary.

L'ambiance extrêmement pesante du premier livre s'allège un peu dans cette suite et cela s'explique du fait que la popuation est maintenant au courant qu'il y a encore des villages résistants un peu partout autour de la Forêt.

Gabry vit avec sa mère Mary dans le phare de Vista, dont sa mère s'occupe en décapitant les Mudos (les Damnés) échoués sur la plage. Un jour, Gabry décide d'enfreindre les règles et saute au-dessus du grillage avec ses amis pour se rendre au pars d'attraction. Il y a une attaque de Damnés et Catcher, celui que Mary aime en secret, est mordu alors qu'ils viennent tout juste de s'avouer leur amour réciproque. Mary est la seule qui réussit à s'enfuir avant que les autres se fassent repérer. Mary décide de tout faire pour retrouver Catcher avant sa mutation.

Gabry est nettement différente de Mary parce qu'elle ne se pose pas de questions dès le début, elle est même très réticente à se lancer. Si sur ce point Gabry a été plus encadrée, plus éloignée et protégée du danger dès le début, sa détermination déchirante et plus forte que tout arrive un peu plus lentement mais elle est bien présente. J'avais quand même préféré Mary pour sa tenacité et sa curiosité ineffacable et inébranlable, mais Gabry n'était pas une minette pour autant, c'était une bonne héroïne, je dois dire :).

Gabry va aussi rencontrer Elias, un garçon au passé mystérieux, de plus ou moins son âge, qui va l'apprécier et avec qui elle va se lier d'une manière plutôt inatendue. J'avais peur que Carrie Ryan nous construise une romance qui suivait le même fil que La Forêt des Damnés et bien non, elle a choisi une voie différente mais tout aussi intéressante, si pas plus. En tout cas j'ai préféré la romance de Rivage mortel car elle est plus complexe et vraiment bourée de dilemmes...! :p


Sur son chemin, Gabry va se retrouver face au passé trouble de sa mère et découvrir des choses sur elles-même qu'elle ne savait pas non plus. C'est agéable comment ces deux aventures, celle de Gabry et Mary, se croisent et se décroisent. On sent qu'il y a vraiment un esprit de communauté, un groupe de personne qui ne pensent qu'à affronter leurs peurs pour survivre. C'est une des choses que j'aime beaucoup dans cette saga, l'esprit de groupe, le fait que même si ils ont survécus a beaucoup d'épreuves, ils ne se battent pas pour rien, et que si ils sont survivants, ils sont bien là pour vivre, et continuer à le faire.

Une romance post-apocaliptique qui continue d'être tout à fait délectable. Cette saga est une merveille, je ne cesserai jamais de vous la conseiller :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CamKessler
  17 mai 2012
Carrie Ryan a une écriture riche, complexe et ce que j'appelle très personnelle... ça peut faire peur quand on voit ces 600 et quelques pages... mais en fait, le roman passe tout seul, malgré la richesse de l'écriture, elle devient presque fluide, et lire est facile et clair.
Tout se joue beaucoup sur les pensées de Gabry, l'héroïne, ses sentiments, le récit lui même joue énormément sur les sentiments.
Lire le tome précédent La foret des damnés pourrait ne pas être vital... mais en fait ça nous permet de comprendre l'histoire (vers la fin) quand le tome un et le deux s'emboite l'un dans l'autre. Donc, il faut vraiment lire le premier d'autant plus qu'il était aussi merveilleux que le second...
Il est possible que ce roman ne plaisent pas à tout le monde ... c'est un style particulier que le Post-apocalyptique ( que j'adore profondément )

On commence avec Gabry, dans une histoire qui se situe à peu près à deux décennie de la première. On apprend là que l'Océan n'est pas mieux que la forêt les Damnés, ou Mudos, sont toujours là. En parlant des Mudos eux -même je n'ai pas pu m'empêcher de les mettre en relations avec les infectés de Je suis une légende, le film. Quand je les ai vu, ils m'ont rappelé quelque chose dans les Mudos.. bien que les deux n'ai rien à voir, il y a un quelque chose, tout petit qui lie les deux...

Dans ce tome ci, on se posent beaucoup de questions, beaucoup de principes sont remit en cause.
Comme les Mudos. Qui sont-ils vraiment? Sont-ils si diffèrent des vivants ? ça revient assez souvent, même si on part avec la certitude que les Mudos sont des mudos, des monstres qui ne cherchent qu'à infectés et donc tuer... on se demande quand même s'ils ne sont pas autre chose, s'il ne peuvent pas être autre chose... surtout avec Catcher .. *suspense*
Catcher nous en resserve, lui des surprises... Je vais essayer de contenir mes spoilers, qui veulent sortir là... et donc me taire. Mais j'étais parti, comme je l'ai dis, avec Catcher en tête, pendant une bonne partie du livre, je l'ai cherché, il n'était pas souvent présent. C'était plutôt Elias,tombé de nul part qui était toujours là, je en voyait pas vraiment ce qu'il venait faire là, mais vers la fin, quand Gabry découvre ses origines tout s'éclaircit et l'omniprésence d'Elias se justifie.
Au début ça m'a un peu agacé les états non pas d'âme mais d'amour de Gabry, et tout ses retours en arrières,aux même points, qui revenait constamment, mais il se justifient presque tous à la fin.
Si le début est ''long'' la partie qui nous révèle le lien avec le tome 1, les origines de Gabry , elle, est faites de rebondissement, tous plus intrigants, choquants, les uns que les autres. En effet, tout se bouscule, s'emboite, et forme une dure et cruel vérité où même les personnages qui nous paraissait insignifiant, sans place ici, se révèle jouer un rôle bien plus qu'important...

J'avais fini le tome 1 sur un suspense total, et sans Happy end, du tout, là aussi, le Happy end n'est pas du jour, mais cette fin appelle directement au tome trois qui je pense dois se situer directement après...
Concernant encore le tome 1 et tout ce qui s'y rapporte dans le second... une part du livre nous prouve que rien est impossible, que la vie est déroutante, qu'elle ne vaut pas al peine qu'on la vive, tout en valant bien plus que la mort. Il y a toujours quelque chose, une lumière, rien n'est perdu. Jamais.

C'est aussi un roman avec un côté sombre, un côté sanglant... gore même, parfois avec les détails de certaines scènes. Mais ça nous montre l'horreur dans laquelle le monde s'est écroulé. le monde meurt petit à petit, depuis le retour (encore une petit pensée pour Je suis une légende..) L'horreur de la situation, sa cruauté qui atteint un niveaux assez haut.. dans tout ça, l'amour arrive à survivre,et on le voit, dans tout les personnages, l'amour maternel, fraternel, l'amour tout cours, l'amour d'enfance. C'est de cette force là qu'on en tire la puissance, celle d'avancer.

Le meilleur pour la fin... ce roman est un diamant brut; une pierre d'onyx noir. à travers les paroles, les lignes de Carrie Ryan, on arrive à devenir Gabry, à ressentir ce qu'elle ressent, presque vivre ce qu'elle vit. le poids de ses peur pèse sur nos épaules, comme le poids de ses doutes, de ses désistions. Dans ce monde qui 'na rien à voir avec celui qu'on connait. Ce monde sombre, oppressant. On revient toujours à la forêt, comme dans le premier, sauf que là, ce n'est pas le pour le même but, là, il s'agit d'aller encore plus loin. D'aller envers et contre tout.
Ce roman n'est pas un coup de coeur... mais il se classe dans la catégorie des Post-apocalyptique qui sont bien plus que des coup de coeur, tant ils nous emportent dans quelque chose que même en rêvant, on n'aurait jamais pu imaginer... Je n'arrive même pas à retransmettre le message que je voudrais faire passer, tant le roman est bon...
Lien : http://afallofbook.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Miss-HashMiss-Hash   09 août 2011
Je le comprends à présent: vivre, c'est prendre des risques. C'est se tourner vers l'avenir, même si on garde le passé à l'esprit. Accepter l'idée qu'on peut faire des erreurs, tout en estimant qu'on mérite tous d'être pardonnés.
Commenter  J’apprécie          80
Passion-LecturePassion-Lecture   21 mai 2011
‎'' Je me rend compte que c'est ainsi que fonctionne le monde. Si je pouvais l'empêcher de continuer à tourner, je l'aurais fait il y a lontemps. Je l'aurais stoppé des que les lèvre de Catcher ont touché les miennes sous la lune, au aprc d'attractions. Je nous aurais figés pour toujours dans cet instant-là, cet instant d'éternité. Mais bien sûr, le monde continue à tourner bien qu'on traine les pieds, refusant cette réalité. Les évvénelent nous tombent dessus les uns aprés les autres, oncontrôlable, et on se laisse entrainer, impuissant. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CallaCalla   09 novembre 2011
" Qu'est-ce que je dois faire ? [...]
- Rester en sécurité. Aimer. Survivre. Rire et pleurer, lutter, échouer dans certaines occasions et réussir dans d'autres. Insister."
Commenter  J’apprécie          40
CamKesslerCamKessler   17 mai 2012
"Je te promets que je te retrouverais une fois de plus, chuchote - t- il. Je te promets que je me souviendrais de toi. Et je te promets que je continuerais à t’aimer. "
Commenter  J’apprécie          40
CallaCalla   17 juillet 2011
Ce qui nous définit, c'est notre histoire et les gens qu'on aime, rien de plus. Ce qu'on transmet, ce qui fait qu'on existe, c'est qu'il y ait des gens qui se souviennent de nous. Nous sommes très mauvais pour ça, dans ce monde. Pour préserver la mémoire. Pour la transmettre.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Carrie Ryan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carrie Ryan
Non sous-titré.
autres livres classés : zombiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La forêt des damnés - Carrie Ryan

Comment se nomme la forêt qui entour le village de Mary ?

la forêt de dents et de mains
la forêt de pieds et de mains
la forêt de pieds et de dents
la forêt de mains et de dents

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : La Forêt des damnés, tome 1 de Carrie RyanCréer un quiz sur ce livre