AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702140673
217 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (20/01/2010)
2.96/5   12 notes
Résumé :
Dans ce récit autobiographique, Nathalie Rykiel se livre par petites touches. Son enfance, sa famille, le handicap de son frère, ses premières amours, ses amitiés, ses filles, ses ambitions personnelles et professionnelles, ses blessures, ses coups de cœur… Mais ce livre est avant tout l’histoire d’une femme, de la complexité à trouver sa place face à une mère, de ses combats pour se construire et devenir ce qu’elle est : une femme libre, entreprenante, à la fois mè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
petitsoleil
  19 juillet 2013
un livre court et touchant sur l'étonnante Nathalie Rykiel, sa vie, ses amours, sa tribu, ses dilemmes et ses joies ...
fille de sa mère, et de mère de trois filles ... Tatiana, Lola, Salomé ...
trois lumières, trois soleils, trois joyaux dans sa vie
une femme forte dans une tribu de femmes, une femme avant tout
avec ses émotions, enfant, jeune femme, future et jeune mère ...
une femme élégante et parisienne jusqu'au bout des ongles (même lors de son premier accouchement, elle y tient), une femme si touchante aussi ...
les pages consacrées à son frère sont très belles, à découvrir
une femme passionnée aussi, qui décrit avec des mots très justes son voyage en Russie, son amour de la mode, son goût de l'indépendance, son amour de l'amour ... et qui raconte avec une élégance folle les 40 ans de la femme Rykiel, l'audace du nouveau lieu créé à Paris et son idée de sex-toys glamour et féminins ...
Commenter  J’apprécie          290
Candice65
  16 septembre 2015
Fille de Sonia Rykiel, Nathalie raconte quelques souvenirs ou anecdotes. Si quelques un des récits (très peu) sur le milieu de la mode me m'ont pas intéressée, d'autres sont de vraies déclarations d'amour à sa fille et à sa mère absolument bouleversants, qui m'ont émue aux larmes. Pas très épais, ce recueil de souvenirs vaut le détour.
Commenter  J’apprécie          00
VivianeB
  08 avril 2011
Beaucoup se sont essayés à cet exercice de parler de soi par petites touches et par thèmes mais sans laisser de marque durable dans la littérature.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   18 juillet 2013
Migraineuse

J'ai mal à la tête depuis l'adolescence.
En général, quand j'évoque cette douleur, on commence par me regarder d'un air sceptique. On m'interroge : "Mal de tête ou migraine ? - Migraine, je suis migraineuse." Et je sens que mon interlocuteur, quel qu'il soit (copine, médecin, relation dont je viens d'annuler un déjeuner pour cause de ...) doute.

Alors, décrire la douleur : cognement dans les tempes, une seule ou parfois les deux, cervicales tendues, nuque raide, impression diffuse de brûlure et de chaleur, oreilles lourdes, yeux rétractés au fond des orbites et qui picotent.

Puis, énumérer la liste des compagnons de route : j'ai mal au cœur, je ne supporte aucune odeur, les bruits me sont intolérables, la lumière m'éblouit.

Après cette litanie, j'ai généralement droit à deux types de réponses.
Soit : "Je te plains, j'ai un ami, un beau-frère ... qui en souffre aussi", après quoi le dialogue est rompu, il faut passer à autre chose, nous ne nous trouverons pas sur ce terrain-là.
Soit, avec un grand sourire complice : "Moi aussi, as-tu essayé ... ?" S'ensuit la liste de tous les remèdes, potions et médecins testés, créant immédiatement entre nous un lien corporatiste.

Oui, il y a deux mondes. Et ceux qui n'appartiennent pas au cercle des migraineux n'entendent rien aux autres.
La migraine est invisible, seuls les traits du visage sont parfois creusés et distordus. C'est un mal magique et mystérieux dont on ne peut prévoir l'irruption et qui, d'un instant à l'autre, vous anéantit, vous obligeant à cesser toute activité, à annuler tout événement, quelle qu'en soit l'importance, sentimentale ou professionnelle. (...)

J'ai des cicatrices de migraines épouvantables dans nombre de villes où je suis passée. J'en ai chez moi, au bureau, en vacances, des souvenirs à m'éclater la tête ... (...) En général, les nouveautés opèrent au début mais leur effet s'amenuise avec le temps, il faut ensuite essayer un nouveau remède.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          105
petitsoleilpetitsoleil   18 juillet 2013
Lazy Susan

Connaissez-vous ces plateaux en bois pivotants que l'on installe au centre d'une table ronde et sur lesquels on dispose la nourriture ?
Chaque convive se sert, à tour de rôle, faisant tourner le plateau pour amener devant lui celui des plats qui le tente.
On a traité de paresseuse la maîtresse de maison qui l'a créé, une certaine Susan. Moi, je la trouve ingénieuse.

Son invention m'évoque tout ce que l'on offre à ses enfants en essayant de les éduquer. Sur le plateau familial central, on présente des soupières d'amour, des saladiers d'intelligence, des plats de tolérance, des ramequins de courage, des saucières de respect, des salières de paix intérieure, des poivrières de sens critique, des cuillères de culture, des fourchettes diététiques, des conversations d'optimisme. Si l'on peut. Ce qu'on peut. Tout ce qu'on peut.

Dans une vaisselle de légèreté. On essaie de laisser dans le buffet les clefs à tiroir, la porcelaine d'anxiété, les verres en cristal d'antécédents familiaux. On installe tout son monde sur des chaises robustes, dépareillées parfois, mais en bon bois bien solide. On fournit les serviettes en tissu de famille.

La mère et le père conçoivent la table, préparent et disposent les mets.
A chacun des enfants de faire tourner le plateau, de l'arrêter devant lui, de prendre ce qui lui convient, d'apprendre à attendre son tour.

Chacun se sert, et les parents aussi. Les invités apportent le dessert, tout le monde goûte à tout et le dîner est pourtant différent pour chacun ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleilpetitsoleil   18 juillet 2013
Culte

A lui, je confie tout. Il entend tout. Il est mon messager, mon pigeon voyageur, mon lien fidèle.
Il va là où je vais. Ma voiture, mon bureau, les cafés où je m'attarde, les chambres d'hôtel où parfois je m'égare, les poches de mes jeans et tous mes sacs à main. Il dort près de moi, m'accompagne au cinéma, en week-end, en vacances.
J'ai inventé pour lui des codes secrets et je tremble à l'idée qu'ils soient découverts.
Il est beau, en tout cas, il me plaît et je le choie. Je le protège, je l'habille, je le sonorise, je le customise, je lui offre des sacs, des étuis, des bijoux et il me le rend bien.
Quand je suis occupée, il répond pour moi, quand je me repose, il veille, quand je craque, il vibre.
Il me protège des importuns, me prévient quand mes filles me cherchent, quand mes amis m'attendent.
Il m'écrit des mots doux, me susurre tes mots d'amour quand tu n'es pas là.
Je ne peux me passer de lui, il est ma plus intime addiction.
A force, il porte le même parfum que moi ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
petitsoleilpetitsoleil   18 juillet 2013
Jean-Philippe

Tu refuses les intrigues, les accommodements bourgeois, les ambitions.
Ta pureté parfois naïve s'accommode difficilement de compromis.

Tu n'es jamais seul. Des amis, des grands musiciens, des musiciens de passage, des relations de musiciens de passage, échouent chez toi.
Tu offres ce que tu as, un lit, de l'argent, un accompagnement à tous ceux qui le demandent. (...) Tu es fidèle, à ta famille, à tes convictions, mais tu t'es affranchi de toute dépendance, pas de chien, plus de chats. (...)

Tu passes le plus clair de ton temps en voyage.
On te sollicite, tu ne déclines jamais.
Youssou N'Dour, Salif Keita, Lama Gyourmé, Brigitte Fontaine, Areski, Didier Malherbe, Yakuba, Vangelis, Catherine Lara, Steve Hillage, Leonard Cohen, Mamadou Diallo, des conteurs, des griots, des moines tibétains, des joueurs de kora, d'accordéon, des jazzmen, des chanteurs te réclament, et te voilà parti. Souvent, j'entends la musique, tu es en répétition.

Au Sénégal, tu es un dieu, on t'arrête dans la rue, on implore des autographes. Au Mali, on t'a construit et offert une maison dans un village. Les Africains t'ont baptisé Le Lion, Le Diable rouge, en hommage à ta crinière, à tes dons, à tes pouvoirs. Tu es le Blanc qui partage leurs coutumes et les féconde de ta culture. Leur tradition orale rejoint tes impossibilités écrites, tes partitions sonores. L'héritage ancré dans leur mémoire rencontre la tienne, exercée comme un solfège, fiable comme un disque dur.

Les Occidentaux invoquent la richesse de ton éclectisme.

A tous, tu offres la qualité de ton écoute, le respect de leur talent, l'humilité de tes accompagnements, la diversité de tes inspirations, la rigueur de tes partis pris, le génie de tes compositions.

Tu es le passeur qui réunit les musiques et les continents, le prophète qui tisse le lien des Noirs aux Blancs, l'arrangeur de la world, du jazz, des poètes, du contemporain. Tu es l'un des leurs, tous le proclament.
Tu manipules tes instruments, tu trafiques tes synthétiseurs, tu bidouilles les branchements, tu modules les balances. (...)

Qu'y a-t-il au bout de tes doigts ? Tu te débrouilles de tout (...)
Rien d'impossible, excepté ces témoins visuels, ces nouvelles technologies cruelles qui brident ton indépendance et que tu maudis.

Tu as l'oreille absolue, ce qui signifie que tu entends tout. (...)

Tu es un mystère, mon frère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleilpetitsoleil   19 juillet 2013
Il est complexe et riche de vivre un couple, sans renoncer à une partie de soi-même.
Richesse qui emporte bien plus loin que seul.
Danger qui peut réduire à n'être qu'ombre ou seulement partie.
Commenter  J’apprécie          190

Videos de Nathalie Rykiel (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Rykiel
Talisman à l'usage des mères et des filles de Nathalie Rykiel et Sonia Rykiel aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/1082151-beaux-livres-talisman-a-l-usage-des-meres-et-des-filles.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsflammarion
+ Lire la suite
autres livres classés : cécitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1222 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre