AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791094809082
Éditeur : Juno Publishing (23/10/2015)

Note moyenne : 5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Xherdan Chantal est un artiste qui en est encore à essayer de trouver sa place parmi les maîtres de la couleur. C'est une âme plutôt indépendante, travaillant au Metropolitan Museum de New York, qui n'a pas le temps de faire semblant d'être ce qu'il n'est pas ou de s'impliquer dans quoi que ce soit si ce n'est de stimuler sa muse.

Cependant, quand un pole danseur local se faufile avec insistance dans sa vie, se débrouillant pour séduire beaucoup plus q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
plumkreole973
  11 avril 2016
Malgré tous les détails (de son travail au musée ou des lieux) qui ont quelque peu parasité ma lecture, j'avoue que toute la sensualité que nous offre ce roman à su me captiver au fil des pages.
L'auteur nous offre une romance douce amère ou l'amour n'est pas suggéré à travers les mots mais nous transcende par les mouvements, les corps, les couleurs, la musique…
Avec cette magnifique histoire d'amour, l'auteur nous transporte dans un univers artistique ou les émotions s'envolent, se peignent sur notre coeur et caressent notre âme.
Ce livre est en quelque sorte une déclaration d'amour d'un artiste peintre à sa muse…
Xherdan est un artiste peintre à la recherche de sa muse pour pouvoir enfin trouver son inspiration et exprimer toute la magie de son talent. Quand il l'a trouve enfin en la personne de Sveren, il ne s'attendait pas à tomber sous le charme de la muse et aussi sous celui de l'homme tout simplement. Il ne s'attendait pas à ce que Sveren devienne la raison d'exister de sa muse.
Tout au long de l'histoire Xherdan se décrit comme un enfoiré, qui en fait à mes yeux ne l'est absolument pas ! Pleins de détails nous le confirme au fil de la lecture. Je dirais même que c'est un homme très attachant, plein de délicatesse, qui à tellement souffert plus jeune qu'il essai de se barricader dans un personnage ou rien ne peut l'atteindre. S'était sans compter sur Sveren, qui a su tout en douceur, s'immiscer dans la vie de ce dernier, mais aussi dans son coeur. Coeur qu'il à d'abord captivé dans son rôle de « muse » puis entant qu'homme en offrant à Xherdan l'amour, la tendresse, la présence qui faisaient temps défaut à sa vie, son coeur, son âme…
J'ai beaucoup aimé toute la sensualité dégagée dans le texte quand Xherdan exerçait son art. J'ai eu la sensation qu'il faisait l'amour avec ces pinceaux et ces couleurs. Il en est de même quand Sveren danse sur sa barre ou avec les cordes. Quand on imagine ce dernier à travers les yeux de Xherdan, on ressent toute la sensualité de ces mouvements et on découvre les prémices des sentiments qui prennent vie en Xherdan, lorsque son corps réagit à ce corps qui se mouve avec délicatesse et élégance sous ces yeux …
La peur d'ouvrir son coeur et les doutes de Sveren sur sa sincérité, font que Xherdan perd pied… et fini par rejeter violemment Sveren…
Finiront-ils par comprendre qu'ils sont fait pour être ensemble ? Que l'un n'est rien sans l'autre et vice versa …
Sveren reconnaîtra t'il ses erreurs, ouvrira t'il les yeux pour voir tout les gestes d'amour de Xherdan ?
Xherdan acceptera t'il de lâcher prise et d'offrir son coeur à l'être aimé ?
Si vous avez de le découvrir je vous invite ardemment à lire ce livre …
Je finirai par deux citations :
« Même si tu ne t'entends avec personne, à mes yeux, tu étais parfait – parfait pour moi. Et quand j'ai vu…
Il poussa un soupir frustré de défaite, et reprit :
— … je suis devenu possessif. Je ne voulais pas te perdre. Et je ne voulais pas te partager. »
« Il a fait irruption dans ma vie et son coeur est à jamais mon bonheur »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mateiva
  22 octobre 2015
Un beau récit, empreint de fluidité, de légèreté, de poésie, d'envoûtement.
Xherdan est un peintre dont la Muse a besoin de s'alimenter. Pour se faire, il a une méthode bien à lui, qui peut paraître douteuse, mais est efficace. Un jour, il aperçoit le corps en mouvement de Sreven, danseur de pole dance, et c'est alors que sa Muse s'agite et approuve. Seulement, il ne pensait pas que Sreven s'infiltrerait à travers lui telle une liane, enserrant sa Muse et bien d'autres choses encore.
Xherdan est un personnage atypique, qui fait ce qui lui plait, pense ce qu'il veut, et aime à se comporter et à se nommer : un "enfoiré". Il est asocial, n'a pas vraiment d'ami, sauf son Padawan, c'est-à-dire son collègue de travail au Musée, Dimitri, personnage haut en couleurs et fidèle. Xherdan nous raconte comment il a échappé à sa famille, les conflits et sa ruse. Mais il est des événements qui vous marquent, et Xherdan s'en rendra compte, espérons-le à temps.
Son moteur, sa raison de vivre, c'est sa Muse, celle qui le fait vibrer, ressentir.
Sreven est un jeune homme qui bosse dans un club comme pole danseur, pour payer ses factures, son loyer. Sa véritable passion, celle qui l'anime, c'est la danse. Quand il rencontre Xherdan, il se méfie, souhaite le connaitre, puis, rapidement, l'attirance est là, bien présente.
Peu à peu, ils font connaissance, dans tous les sens du terme. Ils vont vivre de belles choses, des instants un peu magiques parfois, doux. Les scènes de sexe sont nombreuses, sensuelles, sexy, sauvages, douces, inattendues, insolites, mais toujours dans le respect de nos personnages, sans vulgarité ou bestialité.
Cependant, quand la Muse et la jalousie font connaissance, cela ne donne rien de bon, et tout éclate, tout part, pas de retour possible, sauf que....
Ce récit est une poésie à lui tout seul. Les émotions, les phrases, tout est beau, tout est magique. L'écriture de l'auteur est douce, fluide, elle vous transporte dans un autre monde, et ses descriptions arrivent à vous faire littéralement planer, flotter. j'ai été envoûtée par les scènes de danse et de peinture de Sreven et Xherdan, un moment touchant, qui a chaque fois a fait mouche avec moi. Surtout lorsque les deux éléments s'entremêlent, cela forme un tout, une complémentarité et un idéal sublime.
Nos deux personnages sont très intéressants. Xherdan est un handicapé des mots, alors il s'exprime à travers ce qu'il sait le mieux faire : sa peinture. Une peinture empreinte d'amour, même si lui ne le sait pas encore. Et Sreven est tout simplement parfait dans sa façon de danser, enfin ce sont toutes les descriptions qui me l'ont fait ressentir comme ça, car j'ai vraiment eu l'impression d'être devant lui, la musique dans les oreilles, à le voir voler, pointer, s'étirer, tournoyer....un véritable régal pour mon imagination.
L'histoire entre ces deux hommes est complexe, car tous deux ne savent pas ce qu'est l'amour. Alors ils sont biens ensemble, s'aident mutuellement, s'encouragent, accomplissent des choses, se soutiennent dans certaines épreuves, mais tout ce qu'ils ressentent, tout ce qu'ils expérimentent...est-ce de l'amour ? Voici la question dont ils n'ont pas la réponse, car quand on ne connait pas, on ne peut pas savoir.
Au niveau des personnages secondaires, j'ai apprécié Dimitri, le seul ami de Xherdan. C'est un homme qui n'ose lâcher prise, qui refrène sa Diva, de peur de se montrer, de peur...de vivre, finalement, vivre comme il l'entend, sans se soucier des autres. C'est un homme attachant, avec de l'humour, qui soutien et aide notre couple, mais c'est aussi un homme triste, qui se cherche à travers Xherdan, qui m'a ému. Mais l'auteur ne l'a pas laissé tomber, et l'épilogue est juste parfait et m'a enchanté pour ce personnage si attendrissant.
A la fin du récit, quand tout se met en place, quand nos deux hommes comprennent, savent, devinent, c'est un vrai bonheur et un régal pour le lecteur. Leur déclaration reste atypique et émouvante, comme tout le récit, comme eux.
Bravo à l'auteur pour cette histoire emplie de virtuosité, de couleurs. C'est un magnifique tableau, qui nous en met plein les yeux et le coeur, une explosion de teintes, de nuances, un arc-en-ciel vibrant d'émotions. J'ai littéralement été aspirée par ce récit, que j'ai vécu comme un film sous mes yeux et dans ma tête, j'ai été bouleversée par l'impact qu'a eu sur mon âme cette danse de Sreven, cet enchaînement de pas qui font de lui un génie de la danse, l'émotion également à travers les séances photos et de peinture de Xherdan, cette capacité qu'il a de mettre en couleurs et en mouvements un corps, une vue, une parcelle de peau.
Dans ce récit, le mélange de la peinture et de la danse nous propose une palette incroyable de douceur, de vérité, de passion, d'amour. La plume de l'auteur est un enchantement pour nous, lecteurs, car à travers son ton employé, ses comparaisons, et tout simplement son histoire, elle arrive à donner vie complètement à la danse et la peinture, les faisant passer comme un prolongement de l'âme de Xherdan et Sreven, ce qui les définis, les rend vivants.
Et félicitation aussi pour cette superbe couverture, qui prend son importance, sa définition et sa vérité à la fin de notre lecture.
Merci.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
The-Library-World
  10 janvier 2016
Je remercie chaleureusement les Editions « Juno publishing » pour l'envoi de ce service presse.
Malgré tous les détails (de son travail au musée ou des lieux) qui ont quelque peu parasité ma lecture, j'avoue que toute la sensualité que nous offre ce roman à su me captiver au fil des pages.
L'auteur nous offre une romance douce amère ou l'amour n'est pas suggéré à travers les mots mais nous transcende par les mouvements, les corps, les couleurs, la musique…
Avec cette magnifique histoire d'amour, l'auteur nous transporte dans un univers artistique ou les émotions s'envolent, se peignent sur notre coeur et caressent notre âme.
Ce livre est en quelque sorte une déclaration d'amour d'un artiste peintre à sa muse…
Xherdan est un artiste peintre à la recherche de sa muse pour pouvoir enfin trouver son inspiration et exprimer toute la magie de son talent. Quand il l'a trouve enfin en la personne de Sveren, il ne s'attendait pas à tomber sous le charme de la muse et aussi sous celui de l'homme tout simplement. Il ne s'attendait pas à ce que Sveren devienne la raison d'exister de sa muse.
Tout au long de l'histoire Xherdan se décrit comme un enfoiré, qui en fait à mes yeux ne l'est absolument pas ! Pleins de détails nous le confirme au fil de la lecture. Je dirais même que c'est un homme très attachant, plein de délicatesse, qui à tellement souffert plus jeune qu'il essai de se barricader dans un personnage ou rien ne peut l'atteindre. S'était sans compter sur Sveren, qui a su tout en douceur, s'immiscer dans la vie de ce dernier, mais aussi dans son coeur. Coeur qu'il à d'abord captivé dans son rôle de « muse » puis entant qu'homme en offrant à Xherdan l'amour, la tendresse, la présence qui faisaient temps défaut à sa vie, son coeur, son âme…
J'ai beaucoup aimé toute la sensualité dégagée dans le texte quand Xherdan exerçait son art. J'ai eu la sensation qu'il faisait l'amour avec ces pinceaux et ces couleurs. Il en est de même quand Sveren danse sur sa barre ou avec les cordes. Quand on imagine ce dernier à travers les yeux de Xherdan, on ressent toute la sensualité de ces mouvements et on découvre les prémices des sentiments qui prennent vie en Xherdan, lorsque son corps réagit à ce corps qui se mouve avec délicatesse et élégance sous ces yeux …
La peur d'ouvrir son coeur et les doutes de Sveren sur sa sincérité, font que Xherdan perd pied… et fini par rejeter violemment Sveren…
Finiront-ils par comprendre qu'ils sont fait pour être ensemble ? Que l'un n'est rien sans l'autre et vice versa …
Sveren reconnaîtra t'il ses erreurs, ouvrira t'il les yeux pour voir tout les gestes d'amour de Xherdan ?
Xherdan acceptera t'il de lâcher prise et d'offrir son coeur à l'être aimé ?
Si vous avez de le découvrir je vous invite ardemment à lire ce livre …
Je finirai par deux citations :
« Même si tu ne t'entends avec personne, à mes yeux, tu étais parfait – parfait pour moi. Et quand j'ai vu…
Il poussa un soupir frustré de défaite, et reprit :
— … je suis devenu possessif. Je ne voulais pas te perdre. Et je ne voulais pas te partager. »
« Il a fait irruption dans ma vie et son coeur est à jamais mon bonheur »

Lien : https://thelibraryworld.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
plumkreole973plumkreole973   11 avril 2016
Même si tu ne t’entends avec personne, à mes yeux, tu étais parfait – parfait pour moi. Et quand j’ai vu…

Il poussa un soupir frustré de défaite, et reprit :

— … je suis devenu possessif. Je ne voulais pas te perdre. Et je ne voulais pas te partager.
Commenter  J’apprécie          00
plumkreole973plumkreole973   11 avril 2016
Il a fait irruption dans ma vie et son cœur est à jamais mon bonheur
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : danseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
629 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre