AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782368124918
320 pages
Charleston (08/10/2019)
3.92/5   571 notes
Résumé :
Après sa récente rupture avec Clément, Léna redoute une nouvelle fois les vacances de Noël dans sa famille quelque peu agitée. Mais elle n'imaginait pas avoir affaire à un nouveau cataclysme !
Cette fois, c'est son père qui fait des siennes : une semaine avant Noël, la voilà forcée d'aller le chercher à l'hôpital, car il a été ramassé ivre mort devant la grille du cimetière de Vallenot... Qu'est-ce qui lui a pris ? Et pourquoi a-t-il rompu avec sa dernière c... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (190) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 571 notes

Bof bof, mon premier roman de Clarisse Sabard ne m'a pas convaincue.

Léna rejoint sa famille, sa mère, son père, sa grand mère et ses nièces pour noël au coeur d'une station de ski. Clément vient de la quitter suite à l'incendie de son restaurant laissant la jeune fille esseulée. Léna se retrouve plongée au sein de sa famille agitée moitié folle dingue. Son père a été retrouvé ivre mort devant le cimetière, sa mamie essaie de la caser avec un inconnu sur Meetic, ses nièces se crêpent le chignon et sa mère ne jure que pour Clément. Cerise sur le gâteau, Rémi le frère de Clément sollicite ses talents de décoratrice pour relancer le restaurant sinistré, la mettant dans l'embarras à côtoyer son ex qui ne semble pas des plus emballés à la croiser sur son lieu de travail.

Beaucoup de monde dans ce roman où il ne se passe pas grand chose. On stagne d'un personnage à l'autre avec des phrases bateau à tout bout de champ. Les personnages m'ont semblé bien fades. Quand je compare ce livre à mon coup de coeur Vous reprendrez bien un peu de magie pour Noël, j'ai trouvé que les personnages manquaient de piquant et de couleurs. L'histoire est monotone et sans relief. Certaines scènes qui prêtaient à faire sourire n'ont eu aucun effet sur mon moral. L'histoire d'amour entre Léna et Clément tourne en rond et sent à plein nez le happy end sans surprise.

À mon sens, un livre qui plaira a la jeune génération et me laisse un goût d'ennui dans la bouche tant l'histoire manque de mordant et de panache.

Moi qui voulais poursuivre ma découverte des comédies de noël, je sais désormais que je dois me tourner vers des livres hauts en couleur avec des personnages qui swinguent et des phrases qui font mouches.

Commenter  J’apprécie          725

C'est avec La vie a plus d'imagination que nous que je découvre l'univers de Clarisse Sabard, un roman récompensé par le prix Babelio 2020, catégorie roman d'amour. Un prix décerné à juste titre...

Noël approche, Léna est arrivée plus tôt que prévu , son père a été hospitalisé suite à un mélange détonnant alcool et antidépresseurs? suicide ou accident? Léna réintègre donc la maison maternelle qui jouxte celle de sa grand-mère paternelle , par là même le village où elle a été élevée, a rencontré le grand amour et a rompu depuis peu.

Une famille pour le moins extraordinaire et peu traditionnelle mais une famille où chacun serre les coudes et est là pour celui qui en a besoin.

Famille, amour sont bien sur au rendez-vous le tout présenté dans un écrin chatoyant à la lueur des guirlandes de Noêl, de la neige dans la station de ski et d'un florilège de situations désopilantes qui donnent le sourire. Pari gagné pour Clarisse Sabard!

Commenter  J’apprécie          320

Il est bien connu que donner une suite à un premier roman est une tâche toujours ardue. Clarisse Sabard s'y est attelée avec « La vie a plus d'imagination que nous », suite de « La vie est belle est drôle à la fois ». Y aura-t-elle réussi ? le fait que le roman ait reçu le prix Babélio 2020 dans la catégorie « Roman d'amour », contre toute attente, n'est pas un indice révélateur.

Dans le précédent volume, on avait laissé Léna et Clément filer le grand amour, après moult rebondissements plus rocambolesques les uns que les autres, mais marqués par un certain charme. Las, au début du suivant, Léna et Clément ne sont plus… après l'incendie du restaurant de ce dernier, les deux amoureux se sont éloignés, puis séparés à l'issue d'une dernière dispute, sur une provocation de Clément. J'aurais aimé que la grande question de l'ouvrage soit « Léna et Clément se retrouveront-ils ? » (bien qu'on se doute que c'est l'ambition de l'autrice), mais avec une intrigue moins épaisse qu'une feuille de papier, marquée par l'évidence et la redite, elle aura plutôt été : « Combien de pages Clarisse Sabard va-t-elle tartiner avant de remettre ses héros ensemble ? ». La réponse tient en plus de 300 pages, ce qui constitue un bel exploit.

L'évidence : Léna et Clément sont toujours amoureux l'un de l'autre, ça se voit comme le nez au milieu de la figure, sauf pour l'héroïne, confite dans une certaine naïveté, un manque de confiance en elle pathologique, et une grande immaturité. Elle prend la mouche au premier mot, et se méprend systématiquement sur les intentions de Clément, en étant persuadée qu'il la déteste dorénavant. C'est drôle au début, l'intention de l'autrice est certainement de pousser ses lectrices à s'identifier à Léna, mais ça devient rapidement fatiguant d'avoir l'impression que l'héroïne est aussi avancée qu'une collégienne dans l'appréhension de sa vie sentimentale.

La redite : dans le premier tome, Léna retourne dans sa famille à l'occasion de Noël, découvre des secrets de famille et tombe dans les bras de Clément. Dans le deuxième tome, Léna retourne dans sa famille à l'occasion de Noël, découvre des secrets de famille et retombe dans les bras de Clément. On pourrait presque jouer au jeu des sept erreurs ! Et question originalité, on repassera...

Le tout mâtiné de bons sentiments à l'excès, qui ne fait pas l'économie des thèmes à la mode (ici, le harcèlement scolaire, l'acceptation de soi) un peu tire-larmes compensée par des situations rocambolesques mais qui cette fois tombent un peu à plat… Je n'ai pas réussi à m'attacher à un seul des personnages, qui m'ont tous parus assez fades, pas assez aboutis. Autant ces ingrédients étaient justement dosés dans « La vie est belle et drôle à la fois » pour constituer un agréable roman de Noël, autant ici j'ai frôlé la crise de foie post-fêtes… Essai manqué pour moi, je ne rejoindrai pas le fan-club de Clarisse Sabard, heureusement assez nombreux !

Commenter  J’apprécie          216

J'avais beaucoup aimé le premier tome de ce récit La vie est drôle est belle à la fois je n'ai donc pas longtemps hésité avant de lire celui-ci même s'il se passe durant les fêtes de Noël ayant eu besoin de décompresser un peu en parallèle de ma lecture plus glauque.

J'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de Clarisse Sabard, les personnages sont drôles, touchants mais sans en faire des caisses ou tomber dans le pathos et de nombreux sujets pourtant y sont abordés comme le harcèlement scolaire, les enfants cachés, les secrets de famille mais il est également beaucoup question d'amour, de famille, d'entraide et d'amitié.

Léna retourne chez ses parents pour fêter Noël avec de l'appréhension en effet ce n'est pas son moment préféré de l'année, il se passe toujours des rebondissements dans sa famille à ce moment la et de plus Clément a rompu avec elle depuis que son restaurant a brûlé et elle ne l'a pas revue depuis.

Clément et son frère ont d'ailleurs ouvert un autre restaurant et le frère de Clément va demander de l'aide à Léna pour décoré celui-ci. le père de Léna va faire une dépression, sa grand-mère va inviter sa soeur que Léna n'a jamais vu et son oncle a décidé d'héberger un sdf durant cette période.

Autant dire que les fêtes s'annoncent plutôt mouvementés d'autant que la soeur de Mamie Jacotte vient avec sa petite fille adolescente qui se nomme Emma-Lou et cela va faire des étincelles avec l'autre adolescente de la maison Violette.

Une bouffée d'air frais que cette lecture même en le lisant en dehors de la période de Noël car le pied de poule et les biscuits sablés ne sont plus tellement de saison.

Commenter  J’apprécie          230

J'ai lu ce livre en tant que lectrice Charleston 2019. Quel plaisir de retrouver Léna ainsi que les autres personnages de "La vie est belle est drôle à la fois". Il va se passer plein d'événements inattendus cette année encore dans la famille de Léna. Cette histoire nous parle de la famille, des liens intergénérationnels et d'amour. Léna a une famille "légèrement" dingo comme on les aime. J'aime beaucoup la période de Noël et je me suis laissée bercer par ce roman. Chocolat chaud, marché de Noël, chorale, sapin...l'ambiance est au rendez-vous. Vous irez de surprises en surprises. Des secrets et des non-dits risquent bien de venir chambouler cette famille et le lecteur! (...)

Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie


Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          320

Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation

Je me fais la brève réflexion que chez nous, tout se joue toujours autour d'une table : on se confie nos vies pendant les repas, on papote autour d'un café ou d'un thé, on est contents qu'une table se dresse entre nous si on a des choses graves à se dire. Nos mots glissent et rebondissent sur la rusticité du pin, s'y cognent parfois.

Commenter  J’apprécie          00

J’approuve en silence, épuisée par toutes ces émotions. Je ne sais pas comment font ces personnes qui prennent les événements comme ils viennent, ces personnes qui ne semblent jamais être en proie à mille combats intérieurs.

Pour ma part, j'ai l'impression d'avoir couru un marathon en ballerines sur l'Everest.

Commenter  J’apprécie          00

Il n'y a rien de plus trompeur que les souvenirs. S'ils surviennent avec une apparence doucereuse, des centaines de griffes acérées se cachent sous leur surface. Elles sont là pour nous lacérer lentement le cœur en nous rappelant qu'il ne tenait qu'à nous de savourer ces instants à la beauté si parfaite.

Commenter  J’apprécie          00

A cet instant, je sais que la vie peut devenir une joie, si c'est ce que l'on décide d'en faire. Une joie contagieuse, une joie qui se donne, entière. Une joie dessinée par des cœurs bienveillants. Parce qu'au-delà des peines et des douleurs, la vie est belle et drôle à la fois.

Commenter  J’apprécie          00

Je me demande quel effet ça peut bien faire de savoir qu'on a vécu plus d'années que ce qu'il nous en reste. Se retourne-t-on régulièrement pour voir ce que l'on a parsemé sur le chemin de sa vie, ou avance-t-on en regardant droit devant soi avec une confiance sereine ?

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Clarisse Sabard (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clarisse Sabard
En savoir plus sur Clarisse Sabard : https://bit.ly/3mLaVzM
autres livres classés : noëlVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus






Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4780 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre