AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

James V. Hart (Antécédent bibliographique)Bram Stoker (Antécédent bibliographique)
ISBN : 2258037255
Éditeur : Les Presses De La Cite (08/01/1993)

Note moyenne : 4.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Depuis le départ de son jeune époux pour la guerre - son pays est menacé d'invasion par les Ottomans -, le sommeil de la princesse Elizabeth est troublé par des rêves d'horreur et de sang. L'attente se prolonge. Convaincue que le prince est mort, Elizabeth se tue en se jetant du haut des remparts de son château des Carpates. Or le prince a survécu...
A son retour, il trouve le cadavre disloqué de son amour dans la chapelle, entouré de prêtres qui refusent de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
greg320i
  01 janvier 2014
Si le grand amour réveillonne le jour , si l'acte s'accompli la nuit , son symbole lui , durera toujours :Pour les siècles des siècles , AMEN.oups,, AME EN Peine !
Car Dracula l'a compris . OUI, lui l'incompris , le Vampire impie ,subi la maladie d'amour ( bien avant Michel Sardou ! ) et jouit d'une fatalité éternel ,un reclus perpétuel pour sa peine et sa souffrance de n'aimer qu'une fois.
Sa belle n'étant plus,il conclut que Dieu lui en veut. Preuve que Peu s'en faut pour les romantiques... leurs éthiques à fleur de peau ..de chagrin .
La blessure du coeur ne guérissant jamais, on ne pardonne pas au destin, alors on lui oppose son immortalité sans gain ! Vivre pour mourir ou Mourir pour quelqu'un, Dracula désormais à choisi son camp : Féroce, sanglant, sa revanche et son combat n'auront jamais le repos de son âmes damné.
Coeur d'acier condamné voilà le visage terrifiant du personnage .
C'est tout le côté émotionnel et passionnel du rituel transylvanien qui m'a fait replonger dans l'étalage de toute la peinture de Bram Stoker .
Seulement vu 'par' V. hart , le gonflant , le ronflant du XIXème disparait et n'en transparait que le vrai, l'épuré , le message simple et direct de la fable que vous connaissez tous : Love Never Dies .
Intermède- Beaucoup on lu Dracula, combien l'on compris ? La longueur des pages n'était-elle pas un piège pour vraiment apprécié l'ampleur, la chaleur et toute la splendeur de la sombre litanie ?
Reprenons, ici le scénario exclusif et inédit du film aux 3 Oscars suit trait pour trait l'attrait de la plume du très vénéré Fred Saberhagen .
Un livre court; 200 pages et des poussières pour nous ressusciter le comte à son plus beau conte . Comptez une journée (ou une nuit si vous préférez) pour relire et revivre vous aussi le fabuleux destin du Poulain de Coppola .
Chocolat pour certains, choquant pour d'autres, l'ouvrage ne laisse pas indifférent quoi qu'on en dise : "QUOI , j'apprend qu'on ose retoucher les canines de Dracula et les en écourter de la moitié ? Salivez à votre goût , messieurs- dames, épouvantez-vous. Car pour moi il n'y a pas de crime de lèse majesté, j'ose même proclamer que j'ai mieux saisi le poignant et le truculent de la situation du pauvre VLAD TEPES .
Avec un sublime message final et magistral prononcé par van Helsing sur la dépouille du prince : Nous sommes tous des fous de Dieu ! ( allusion au combat sans fin amené là pour terrasser une créature ) , je referme là mon ouvrage .



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          381
Shaitana
  28 décembre 2010
Ce roman est adaptation du scénario de James V. Hart dont Coppola a tiré son film Dracula.
J'ai adoré le film mais ce n'est pas ici qu'il tient d'en faire une critique.
Par contre on peut comparer l'humanité de ce Dracula avec celui de Stoker.
Le Dracula d'origine, celui de Stoker, est un monstre qui n'a plus eu ou même jamais eu une once d'humanité.
Par contre celui qui nous est présenté ici est devenu un monstre suite à la perte de son amour et au fait que la religion condamne le suicide alors qu'il l'a défendue des "infidèles".
A sa mort, Mina voit se dessiner un sourire sur son visage... Il est délivré.
On ressent de l'empathie voire même de la pitié pour ce Dracula.
N'oublions pas non plus le sous-titre du film : "Love never dies".
Commenter  J’apprécie          240
Video de Fred Saberhagen (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Saberhagen
Fred Saberhagen a adapté le scénario de James V. Hart dont Francis Ford Coppola a tiré son film.
autres livres classés : draculaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Il était une fois un vieux couple heureux

Qui est l'auteur de ce livre?

Voltaire
Mohammed khair eddine
Honoré Balzac
Autre

4 questions
23 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre