AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266103107
Pocket (16/03/2000)
3.48/5   21 notes
Résumé :
Enfin l'autobiographie que l'on attendait...
Dracula remet les pendules à l'heure ! Bram Stoker l'a dépeint comme une créature des ténèbres assoiffée de sang, sans cœur et sans âme. La vérité est bien différente.
Loin d'être un monstre, Dracula est une figure héroïque, protégeant depuis des siècles ses terres et son peuple de la barbarie des envahisseurs. Les véritables monstres, ce sont ceux qui le traquent, ceux qui préfèrent tuer plutôt que chercher... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Masa
  17 novembre 2017
C'est par un soir d'automne, que j'entendis un lourd choc contre la vitre. le soleil ayant disparu depuis longtemps à l'horizon, je peinais à distinguer quoi que ce soit. Bien j'eusse cette idée absurde, celle de vouloir regarder dans les pénombres, un second bruit retenti. Étrange. Une voiture passa et me permit de voir, grâce à ses loupiotes, une bien immonde créature. La chose ailée s'en alla presque aussitôt, réalisant que j'étais de sexe mâle.
Depuis, je cultive un champ d'aulx, j'ai piqué le crucifix d'un cercueil lors d'un enterrement, puis rempli des bouteilles d'eau bénite grâce à l'église locale et affûté une bonne vingtaine de pieux.
« Les confessions de Dracula » est le premier tome d'un cycle qui compte six livres. Je l'ai découvert juste après avoir lu ce livre. Je savais toutefois, que deux suites existaient, mais j'étais loin d'imaginé avoir à faire avec une aussi longue saga.
Retour en 1975, date de parution dudit roman. Une voiture piégée par la neige a été retrouvée déserte. À son bord, une multitude de cassettes audio où sont conservées les mémoires de Dracula.
Dracula est un personnage fictif imaginé par Bram Stocker. Il doit son nom à Vlad l'Empaleur, dit Draculea – le petit dragon dans la langue roumaine. L'empaleur est un surnom qui lui vient lors de l'invasion des Ottomans sur les Valaches. Vlad était alors le souverain de Valachie. Pour éviter une guerre qu'il savait perdu, il captura des milliers d'Ottomans, qu'il tortura et empala vivant. La légende raconte qu'un champ entier d'empalés agonisants ou décomposés fit fuir l'envahisseur, et ce, sans qu'une guerre soit déclarée.
Revenons à ce livre. Tout d'abord, Fred Saberhagen est cultivé. Il nous incorpore à son récit des faits historiques très intéressants. J'ai appris de ce fait que le Pape Innocenti VIII fut le premier transfuge. Il aurait reçu la perfusion de trois hommes.
L'écriture est belle. Certains passages sont très bien écrits.
Mai s. Il y a toujours un mais, sinon, ce serait un récit de Robert McCammon. L'histoire est plate. le roman se découpe en (8 cassettes) quatre parties : 50 pages en Roumanie où le comte Dracula veut séduire Jonathan Harker, 50 pages sur son voyage en Angleterre et la romance qu'il entretient avec Lucy, quasiment le reste avec van Helsing, pour finir retour au bercail pour une vingtaine de pages. Si la première partie m'a tenu réveillé, le reste m'a profondément ennuyé. Il n'y a aucune action. de plus, l'auteur noirci ses pages à en faire de très longue monologue, des paragraphes sur des pages entières.
La finalité dans tout ça ? Quatre lignes finales pour finir son roman. On ne saura rien de l'accident de la voiture, du pourquoi de cette confession sur une bande magnétique quatre-vingts ans après ce récit, puisque l'histoire se déroule à la fin du XXIe siècle. C'est une grosse déception.
Je me suis préparé pour rien dans ma protection contre le vampirisme. Ces confessions de Dracula sont une vaste blague. Même ce Nosferatu est un monstre au grand coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
belette2911
  10 avril 2012
Ah ça oui, c'était l'autobiographie que j'attendais...
En lisant "Dracula" de Bram Stoker, j'avais éprouvé de l'amitié pour le comte Dracul que l'on dépeignait comme un monstre assoiffé de sang ! Bon, je ne l'aurais pas invité chez moi en lui disant "Viens boire un cou" (non, pas de faute d'orthographe, juste un jeu de maux).
Oui, dans ce livre, Dracula remet les pendules à l'heure et ça fait du bien.
Le pauvre, est tout simplement la victime d'un d'un malentendu stupide.
Notre cher comte se retrouve donc poursuivit par une horde de chasseurs de vampire autoproclamés et aveuglés par un sordide fanatisme de destruction devant un phénomène qu'ils ne peuvent comprendre. Bande de sauvages, va !
Non, le Comte Dracula n'est pas celui que l'on croit, il est capable de ressentir des sentiments et même de le prouver en tombant éperdument amoureux de la belle Mina Harker.
A une époque où je lisait la saga des vampires d'Anne Rice qui sortait de tous les sentiers battus, Saberhagen a repris le livre de Stoker et nous a donné la véritable version.
De plus Fred Saberhagen ne s'en est pas arrêté là car ce roman fait parti d'une longue saga, dont il est le premier volet, composée de six volumes entièrement dédiés à l'illustre vampire qu'est devenu au fil du temps le Comte Dracula.
Tous ne sont pas d'excellente facture comme celui là... Hélas.
Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Shaitana
  28 décembre 2010
Non, Dracula n'est pas le monstre dépeint par Bram Stoker.
Il a des arguments pour réfuter toutes les calomnies portées contre lui et Fred Saberhagen s'est porté volontaire pour être son porte-parole.
Nous voici devant une relecture totalement originale de Dracula.
Prenez par exemple, la mort de Lucy. C'est van Helsing qui l'a tué !
Comment ? Vous n'avez qu'à plonger dans les confessions du comte, pour avoir la réponse...
Commenter  J’apprécie          30
pfrost
  25 septembre 2014
Intéressant et assez drôle au final dans sa relecture de l'oeuvre originale du point de vue du Comte Dracula. Tout les événements du roman de Bram Stocker seraient en fait des malentendus à l'en croire...
Une petite lecture sans prétention, et divertissante.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MasaMasa   16 novembre 2017
Vous continuez à croire que je préfère boire le sang d’un bébé que de le faire sauter sur mes genoux. Et vous avez raison. Où plutôt, vous auriez raison si je n’avais à choisir qu’entre ces deux possibilités.
Commenter  J’apprécie          113

autres livres classés : draculaVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1921 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre