AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709659824
Éditeur : J.-C. Lattès (16/08/2017)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs ?
Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le sile... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
29 août 2017
Je critique assez la littérature française en pestant contre le fait qu'elle a rarement la puissance évocatrice et le lyrisme de son homologue anglo saxonne, que je ne peux que m'emballer lorsque certains romanciers ou romancières marchent sur les traces des plus grands écrivains nord-américains.
Ainsi dans "Summer", son troisième roman à ce jour et le premier que je lis d'elle, Monica Sabolo, couronné du prix de flore en 2013 avec son premier roman «Tout cela n'a rien à voir avec moi », nous livre un roman formidable peuplé de fantômes et de mystère, qui m'a énormément fait penser à l'univers d'une Laura ­Kasischke et notamment d'un de ses romans les plus marquants un oiseau blanc dans le blizzard, que Greg Araki a récemment adapté au cinéma.
Une jeune fille de 19 ans disparait un jour lors d'un pique-nique au bord du lac Léman laissant dans une grande détresse ses parents et surtout son jeune frère Benjamin, le narrateur du livre qui ne se remettra jamais vraiment de cette disparition, et qui va tenter d'en résoudre les mystères 25 ans après.
Comme Laura ­Kasischke , Sabolo prend le pretexte d'une disparition d'un membre d'une famille en apparence ordinaires, pour mettre en mots la montée en puissance de l'étrange et d'une tension d'abord imperceptible puis insubmersible, avant un dénouement qui nous donnera quelques clés d'un secret qui conservera quelques mystères, sans doute laissé dans les limbes du Lac Léman.
Un Lac Léman particulièrement important tant il sert de toile de fond à une intrigue aussi onirique que métaphysique.
Hanté par ses rêves, et presque englouti par l'ambiance de ce lac aux eaux saumâtres aussi insondable que scintillant Benjamin est perçu comme une sorte de fantôme à peine plus présent que sa soeur disparue, un être rongé par les névroses et les secrets familiaux.
Monica Sabolo nous plonge dans les arcanes psychologiques particulièrement brumeux d'un homme à la recherche d'un passé qui pourrait enfin le faire renaitre à la vie, et si le dénouement ne révèlera pas de twists renversants comme dans un page turner américain ,cette quête intime est particulièrement bouleversante, magnifiée par la plume poétique et envoutante de Monica Sabolo..
Assurément un très grand roman de cette rentrée !!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          438
tynn
04 juillet 2017
Benjamin est un homme accompli mais cabossé. Sa vie se passe souvent sur le divan d'un psy. Il y a lieu de creuser, de refaire le film d'une famille brisée par la disparition inexpliquée d'une soeur aînée. Un jour d'été, la belle et populaire Summer s'est évaporée, laissant exsangues ses parents et son jeune frère.
Depuis, Benjamin, dépressif, se refait le film de l'avant et l'après, recherche sa soeur et son enfance dans des flashbacks à répétitions, redessine une société aisée des années 80, sur fond de fêtes, sensualité et d'éducation permissive. Derrière le drame vécu par une famille "parfaite" apparaissent des fêlures et des tensions, des non-dits et des erreurs de jugement.
Un roman tristement poignant, à la fine psychologie, qui s'intéresse à la vision d'un enfant angoissé et d'un adolescent mal dans sa peau, concernant un événement fondateur de la personnalité de l'adulte, et à la charge de culpabilité associée. le phénomène d'auto protection que le cerveau développe pour faire face à l'inacceptable par oublis et omissions des événements est très pertinent.
Sans pathos, Monica Sabolo dresse un portrait réaliste d'un drame aux personnages crédibles dans leurs angoisses et leurs capacités de résilience. On peut néanmoins trouver l'ensemble un peu pesant et torturé, de longues pages ressassant l'intime, avant l'explication finale.
Un constat évident en refermant le livre: les secrets et la non communication sont les pires plaies dans une cellule familiale.
(Sélection pour le prix des lectrices de ELLE 2018, catégorie roman)
Rentrée Littéraire 2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
cathulu
16 septembre 2017
Summer, dix-neuf ans, blonde, solaire, disparaît lors d'un pique-nique au bord d'un lac suisse. Vingt-cinq ans plus tard, son frère cadet, Benjamin, ne parvient plus à avancer dans la vie, bloqué qu'il est par le souvenir de cet été et par cette disparition inexpliquée.
"Et toujours en été" a-t-on envie de fredonner en lisant ce roman de Monica Sabolo tant l'impression de lumière prévaut dans ce texte. Pourtant, cette luminosité est contrebalancée par la métaphore filée de l'eau, à la surface certes brillante sous le soleil, mais dont les profondeurs se révèlent bien plus troubles et boueuses.
Ainsi en est-il de la vie de cette famille à qui tout semble sourire, où la superbe Summer, tel un cygne blanc attire tous les regards, tandis que son cadet se vit davantage comme le vilain petit canard dont chacun pense peut être en secret que c'est lui qui aurait dû disparaître.
Aveuglé par la colère envers ses parents, tout autant que par son amour pour Summer, Benjamin va remonter le fil du temps et mettre à jour tout ce qu'il avait occulté.
Roman poétique et entêtant, Summer distille au fil du texte des notations fugitives, comme autant d'indices qu'il faudra réagencer pour réinterpréter les fait a posteriori. Un texte qui a su me séduire, alors que j'avais beaucoup d'a priori en le commençant, craignant par-dessus tout que ce ne soit qu'un roman d'atmosphère et que je demeure frustrée par la fin. Rien de tel, bien au contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BOOKSANDRAP
17 septembre 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/09/17/summer-monica-sabolo/

J'ai été tout de suite emballée par le résumé de ce bouquin. Une disparition, des souvenirs et secrets de famille enfouis, un récit qui promettait d'être riche et qui aurait pu vraiment me plaire si je ne l'avais pas trouvé un peu trop mou. Ce livre est loin d'être mauvais, il ne m'a simplement pas touché comme je le pensais. Peut-être que ce n'était pas le bon moment pour moi de le lire, ou peut-être simplement que j'en attendais trop, mais c'est une petite déception et j'en suis la première attristée.

Alors pourquoi je ne l'ai pas adoré alors que le résumé présumait un coup de coeur ?
Je pense principalement que c'est à cause du rythme que j'ai trouvé assez lent. le sujet m'intéressait beaucoup, je trouvais que le fait qu'on découvre l'histoire et les faits de la disparition de cette jeune fille à travers les yeux de son frère Benjamin était plutôt une bonne idée. C'était sympa de suivre le point de vue d'un jeune homme pour une fois et de voir comment lui vivait cette situation et voyait sa famille être frappée d'un tel drame. Malheureusement c'était assez long et c'est ce qui pour moi prêche un peu. C'était vraiment des longues réflexions qui, finalement, n'apportait pas énormément de rythme au récit et que je trouvais assez pesante. J'avais l'impression que c'était bien plus tourné vers ses propres états d'âmes qu'autre chose. Ça finissait par éclipser trop le sujet principal en soi qui était la disparition de Summer.

J'ai par contre trouvé certains aspects très intéréssants. Comme la descente aux enfers progressive de cette famille si parfaite.
On nous décrit cette famille comme idéale. de l'argent, la beauté, la gentillesse, le succès, la renommée, la classe. Et puis tout d'un coup, une ombre vient obscurcir le tableau. Summer disparaît. Et tout s'effondre. Pour le coup, c'était assez captivant de voir comment cette famille, parfaite aux yeux de tous, se casse la gueule à un moment donné.
Monica Sabolo insiste beaucoup sur l'aspect social. Il faut bien évidemment apprécier cela car c'est un des thèmes omniprésent du bouquin. On observe le comportement des proches, leurs réactions face à ce couple qui vient de perdre leur fille, comment finalement des gens dits « parfaits » peuvent se retrouver complètement seuls et finalement anéantis. J'ai été déçue je dois bien avouer de retrouver l'aspect policier que je recherchais au départ, reléguer au second plan. L'auteure prend surtout le temps de nous décrire cette fameuse descente aux enfers et ne se concentre pas vraiment sur où est Summer. C'est très psychologique et très égocentrique par moments ce qui est un peu dommage, même si je respecte totalement le chemin que Monica Sabolo emprunte. J'aurais davantage apprécié ma lecture si cela avait été plus dynamique je pense.

J'ai par contre adoré le fait qu'on ai une tonne de souvenirs au fil de notre lecture.
Benjamin se retranche sans cesse dans ces souvenirs pour nous faire découvrir et connaître Summer. On apprends de cette manière, quel genre de fille elle était, son caractère, sa manière d'être. J'ai vraiment apprécié ça, ces petits bonds dans le passé étaient clairement mes préférés.
Le dernier quart est également réussi, je l'ai lu très vite, même si cela se devine assez facilement, c'était un dénouement intelligent qui m'a beaucoup plu malgré le thème difficile abordé.
Ce livre fait partie de la rentrée littéraire et je peux comprendre l'engouement qu'il a suscité, même si le charme n'a pas forcément adhéré avec moi. Cela manquait d'un peu de profondeur et de rythme pour que je sois vraiment à fond dedans. Malgré tout c'est un livre qui peut réellement trouver son public, alors si vous n'êtes pas dérangé par les récits assez contemplatif où l'auteure nous plonge dans les réflexions d'un personnage vous adhérerez surement beaucoup plus ! À tenter ! :)

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Verdure35
07 septembre 2017
Décidément , cette rentrée recèle de bien beaux textes. Celui ci , est un faux roman policier ,avec intrigue certes, mais avant tout un roman psychologique, teinté de mélancolie. J'avais apprécié « Crans Montana » et ici se précise encore plus une certaine écriture fantomatique.
Il s'agit de l'enquête d'un frère , Benjamin, sur sa soeur , Summer, disparue depuis 25 ans.
L'eau, omniprésente dans le roman, les créatures qui peuplent les lacs, les algues, forment des sédiments , et ceux qui se forment dans la mémoire, sont les secrets enfouis .
Ce lac suisse, cher à l'auteur représente un lourd secret. Summer, jeune fille qui « avait tout pour être heureuse » disparaît subitement lors d'un pique nique laissant une famille désemparée, et son jeune frère , aussitôt ressent une culpabilité qui ne le lâchera plus (il fumait un joint et était ailleurs ...) .
De son ancien bonheur familial, il ne peut faire son deuil, et devient un patient longue durée chez un psy. Son adolescence est ratée , sa vie d'adulte aussi jusqu'au jour où il se décide enfin, a 45ans , tout cabossé et névrosé , à faire face à cet événement qui l'a toujours empêché d'avancer. C'est grâce une odeur de peinture, enfouie depuis très longtemps, que Benjamin va faire face à ses démons .
Cela donne un roman troublant et fascinant sur ces fichus secrets de famille .
Une bien belle lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113

Les critiques presse (6)
Lexpress19 septembre 2017
Avec Summer, l'auteure Monica Sabolo dépasse ses limites et livre une intrigue forte dotée d'un personnage qui est, lui aussi, déterminé à avancer.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Bibliobs14 septembre 2017
L'écrivain poursuit son exploration des secrets de famille avec “Summer”, un roman aux accents de thriller, sur la première liste du Goncourt.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Lexpress06 septembre 2017
Avec Summer, l'enquête tardive d'un frère sur la disparition de sa jolie soeur sur les rives du Léman, Monica Sabolo livre l'un des plus beaux romans de la rentrée, sélectionné pour le Goncourt.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Culturebox04 septembre 2017
Un roman envoûtant où sont mis à jour, sous une plume musicale, les lourds secrets d'une bourgeoisie clinquante, et les mirages d'une jeunesse dorée.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LeMonde01 septembre 2017
Plus de vingt ans après, Benjamin enquête sur la disparition de sa sœur. Avec « Summer », la romancière plonge dans les eaux troubles de la grande bourgeoisie suisse.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Telerama16 août 2017
Un homme est hanté par l'absence de sa sœur, disparue il y a vingt-quatre ans... Une oeuvre magnétique à la lisière du thriller et du récit poétique.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations & extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
fertiti65fertiti6524 septembre 2017
La nuit s'était mise a crépiter. Des fusées sifflaient dans le noir, on les regardait filer à toute vitesse, en retenant machinalement sa respiration, avant de reprendre son souffle lorsqu'elles eclataient en bouquets scintillants, les unes après les autres, une infinité de paillettes qui retombaient en pluie légère au dessus de l'eau. Des larmes mauves, des fontaines argentées, des anémones orange et des comètes étincelantes, tout un monde multicolore prenait vie dans le ciel immense, et profond. Sous les déflagrations, le lac paraissait extraordinairement sombre et silencieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
claire93270claire9327022 septembre 2017
La poupée changeait de personnalité en fonction de sa tenue, mais quand elle ne portait rien, simplement vêtue d'une culotte fleurie, son demi-sourire, adorable et cruel, semblait signifier : "Qui suis-je ? Tu n'en as aucune idée."
Commenter  J’apprécie          00
cathulucathulu16 septembre 2017
C'est donc ça. La réputation de ma famille, une fois de plus, l'image que nous donnons, de supériorité et de pouvoir.
Commenter  J’apprécie          00
AgillianAgillian11 septembre 2017
J'ai la sensation que ces oiseaux sont la représentation de mon cerveau dans l'espace : des connexions qui tentent de se réorganiser, un système dynamique en perpétuelle reconfiguration, des chaînes se renforcent, d'autres se désagrègent, elles se défont puis reprennent leur forme initiale dans une plasticité parfaitement inutile, puisque rien, aucune configuration, entre le tissu de la mémoire, le passé que j'ai cru vivre, et celui qui semble surgir, rien ne se superpose. Il y a entre mes souvenirs et le réel qui se dessine des anfractuosités si vastes que toute ma vie semble s'y engouffrer, un mensonge vaste comme le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeBlogLitteraireLeBlogLitteraire12 septembre 2017
Les souvenirs s'estompent, c'est le secret. Le temps les dilue, des morceaux de sucre dans un récipient d'eau froide. Nous faisons, et refaisons, les gestes qui nous ont blessés, nous jetons et rejetons à la mer une nasse lestée de poissons transparents.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Monica Sabolo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Monica Sabolo
A l'occasion de la rentrée littéraire 2015, Monica Sabolo a présenté, devant les libraires, son livre "Crans-Montana" (J-C Lattès). Plus d'infos sur http://www.myboox.fr Crédit Photo © Mathieu Zazzo Musique : "Play with me" - Ayden Blackbird
autres livres classés : disparitionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle






Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
888 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .