AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782747032544
299 pages
Éditeur : Bayard Jeunesse (14/04/2011)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 27 notes)
Résumé :

Barry Boone, 12 ans, est le pitre de sa classe. Malheureusement, ses jeux de mots ne font rire que lui et son amie la jeune surdouée Angeline Persopolis. Celle-ci lui manque beaucoup depuis qu'elle est scolarisée dans une prestigieuse et lointaine école. Barry décide de s'inscrire au concours de talents qu'organise son école, afin de voir son humour enfin reconnu. Angeline le soutient dans la préparation de cet évén... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Aryia
  27 mars 2020
C'est par un heureux hasard que je suis tombée sur ce roman : c'est en cherchant d'occasion Des poissons dans la tête, livre que j'avais emprunté des dizaines et dizaines de fois en bibliothèque et que je souhaitais acheter, que j'ai remarqué la couverture de celui-ci, étrangement similaire à celle de l'autre roman … J'ai donc lu le résumé, intriguée, et mon petit coeur a explosé de joie : un roman centré sur Barry, personnage secondaire mais capital des aventures d'Angeline, mais quelle merveilleuse nouvelle ! Ni une ni deux, ce titre a sauté dans mon panier, et quelques jours plus tard, il atterrissait dans ma boite aux lettres, avant de patienter bien gentiment plusieurs années sur les étagères (enfin, sur les piles de « livres sans étagère fixe » pour être exacte) … Car le problème est toujours le même : j'achète et reçois bien plus de livres que je ne peux en lire, et rares sont ceux qui sont lus rapidement après leur arrivée ! Il aura fallu un coup de blues, l'envie de relire Des poissons dans la tête et le besoin de découvrir cette « suite » pour sortir enfin ce petit roman de son antre !
Depuis qu'il est tout petit, Barry Bonne, dit Baboon, a une passion : raconter des blagues. Etre sérieux, très peu pour lui : à chaque minute de chaque journée, Barry ne pense qu'à sortir des vannes plus grosses que lui. Mais il doit bien se rendre à l'évidence : personne ne rit jamais à ses histoires drôles – sauf sa meilleure amie Angeline, avec qui il joue au croquet tous les week-ends, quand elle revient de son école pour petits génies. Pire encore, ses camarades de classe et ses professeurs le prennent pour un idiot fini : les premiers le raillent et le rejettent, les seconds l'exhortent à cesser ses bêtises et à se concentrer sur ses études. Comme s'il avait besoin d'étudier pour devenir comique professionnel ! Non, ce qu'il a vraiment besoin, c'est de participer et gagner au concours de jeunes talents organisé par le collège : après cela, ils seront tous obligés de reconnaitre qu'il a du talent ! Pour être certain de ne pas dévoiler son numéro avant le grand soir, Barry cesse de raconter des blagues à tout bout de champs … et jour après jour, le miracle survient : il se fait progressivement des amis. Et cela vient tout remettre en question.
Le petit garçon blagueur et joyeux que nous avons rencontré dans Des poissons dans la tête est entré au collège … mais grandir est une chose bien compliqué, et Barry peine à s'adapter à ce nouvel environnement. Et cela d'autant plus qu'il n'a pas d'amis pour l'aider et le soutenir : sa seule et unique amie, Angeline, a reçu une bourse pour entrer dans un prestigieux institut pour enfants surdoués, et même s'il est très fier d'elle, il se sent bien seul. Chaque jour, il doit faire face aux moqueries et autres injures de ses camarades, ainsi qu'aux réprimandes de ses professeurs et de ses parents. Mais Barry ne pleure jamais. Plus il souffre, plus il rit. Plus il a mal, plus il raconte de blagues. Et c'est un terrible cercle vicieux qui se met en place, car plus il raconte de blagues, plus les autres élèves le traitent de bouffon, de babouin … Autant vous dire que mon coeur s'est brisé en mille morceaux à chaque brimade que subissait ce pauvre Barry, ce si gentil petit Barry qui ne comprend pas pourquoi personne ne rit jamais à ses blagues. Alors il faut être honnête, elles ne sont pas réellement drôles … mais c'est effrayant de constater à quel point les enfants peuvent être cruels entre eux, de se rendre compte qu'ils cherchent le moindre prétexte pour humilier ceux qui ont le malheur d'être un peu différent.
C'est d'autant plus déchirant que Barry ne peut même pas compter sur le soutien de ses parents : non seulement ces derniers ne l'encouragent pas lorsqu'il leur annonce qu'il s'est inscrit au concours, mais en plus ils ne cessent de lui dire de ne pas y croire, de ne pas prendre ça au sérieux. Alors certes, on pourrait considérer qu'ils veulent le protéger en lui évitant une désillusion, mais briser systématiquement tous les rêves d'un enfant, je trouve tout de même ça un peu cruel aussi. Ne devraient-ils pas plutôt à chercher à comprendre pourquoi leur petit garçon se réfugie sans cesse dans ses livres de blagues, au lieu de le rabrouer sans cesse à chaque fois qu'il souhaite leur raconter une histoire drôle ? Ne voient-ils pas les larmes qui se cachent derrière les sourires, les doutes qui se cachent derrière ce masque d'assurance et d'insouciance ? On a parfois l'impression, et ce livre ne fait que le mettre en lumière, que les humains deviennent soudainement sourds et aveugles en devenant adultes : c'est tellement plus simple de crier aux caprices et à l'insolence face à un enfant blagueur et dissipé que de chercher à voir la souffrance soigneusement cachée … C'est tellement plus simple de lui dire que c'est de sa faute s'il n'a pas d'amis, que de combattre le harcèlement – que bien des adultes « approuvent » presque en utilisant ce genre d'arguments, faisant ainsi passer la victime pour le responsable de sa propre douleur ! Oui, c'est un récit bien plus sérieux et bouleversant qu'il n'en a l'air au premier abord, tout comme Barry est bien moins insouciant et joyeux qu'on ne le croit au premier regard.
Mais rassurez-vous, ce livre est loin d'être déprimant, bien au contraire ! C'est un livre qui, étonnamment, rayonne d'espérance et de joie. On le sent, malgré toutes les embûches, malgré toutes les épreuves, malgré les moments de doute et de découragement, notre adorable petit Barry va s'en sortir. Il va juste grandir un peu au passage. Au fil des chapitres, on le voit qui prend conscience de son isolement, des regards railleurs et hautains que les autres enfants portent sur lui, on le voit qui prend également conscience que ses blagues perpétuelles sont loin d'être aussi drôles qu'il ne le croyait, et que ce n'est pas en cherchant à tout prix à faire rire les autres qu'il sera apprécié d'eux. Il y a ce douloureux dilemme entre l'envie d'être accepté et le refus de rentrer dans le moule, de devenir quelqu'un qu'on n'est pas, uniquement pour être « comme les autres ». Il y a les maladresses de celui qui n'a pas encore compris les codes sociaux du collège, si différents de ceux de l'école primaire, les codes sociaux de l'adolescence, si différents de ceux de l'enfance. Oui, Barry grandit, murit, et cela passe par des moments difficiles. Mais c'est avec un grand sourire que nous tournons la dernière page, que nous disons au revoir à Barry qui se remet de toutes ses émotions, que nous l'applaudissons pour être allé au bout de ses rêves. C'est un livre rempli d'espoir.
En bref, vous l'aurez bien compris, c'est encore une très belle histoire que nous offre l'auteur. Bien que je l'ai légèrement moins apprécié que Des poissons dans la tête, surement parce qu'il aborde une question plus difficile, avec finesse mais sans détour, surement aussi parce qu'on perd ici la magie de l'enfance pour entrer dans les déconvenues de l'adolescence, j'ai tout de même pris un énorme plaisir à suivre Barry dans cette année scolaire riche en émotions. C'est un petit héros incroyablement attachant, on ne peut pas s'empêcher d'avoir de la peine pour lui, de vouloir le serrer dans nos bras pour le réconforter, de vouloir aussi le défendre contre ses camarades, de vouloir lui apporter notre soutien … C'est un livre au message éminemment positif malgré tout, un livre qui donne la banane, un livre dont on ressort un peu plus léger. Tout comme son prédécesseur, c'est un livre qui conviendra autant aux petits lecteurs et petites lectrices en herbe qu'aux grandes lectrices et grands lecteurs chevronnés : il se lit vite et bien, sans pour autant être simpliste. Il aborde avec brio des thématiques délicates, mais toujours avec délicatesse et poésie. Oui, vraiment, c'est un très beau petit livre que je suis très heureuse d'avoir découvert par hasard !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maliae
  06 avril 2020
Barry Boone adore les blagues, il adore tellement ça qu'il en fait tout le temps, et qu'il continue de sourire quand bien même les autres enfants se moquent de lui. Et puis un jour, il s'inscrit au concours de talent où il se dit qu'il va pouvoir raconter des tas de blagues. Sauf que ses parents lui demandent en échange de ne plus raconter de blagues pendant trois semaines. Et c'est là que Barry va commencer à se faire des amis et douter de lui.
Ce livre montre à quel point les différences sont mal vu, Barry est un enfant assez particulier et les autres se moquent de lui, voir sont méchants. Pas tous, mais ça m'a quand même serré le coeur. Ce gosse est adorable et je trouve ça dégueulasse qu'on s'en prenne à lui. J'aime énormément l'écriture de Louis Sachar, sa façon de raconter les choses avec humour mais aussi ce petit truc en plus, qui touche et tape fort. Ce n'est pas aussi innocent que ça en a l'air.
J'ai adoré être dans la tête de Barry, j'ai rencontré sa meilleure amie que j'ai aimé autant que lui, et la famille de celle-ci. J'ai eu plus du mal avec les propres parents de Barry qui m'ont donné l'impression de vouloir changer leur enfant, même si c'était « pour son bien ». Je sais qu'ils s'inquiètent pour lui, mais en même temps, j'aurais voulu qu'ils l'acceptent comme il est.
J'ai eu plusieurs fois mal au coeur pour Barry mais j'ai ris aussi, avec lui et non de lui. J'ai aimé cette histoire du début à la fin et je l'ai dévoré. Une superbe histoire très chouette !
Lien : https://jetulis.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
maxoudoudou
  30 octobre 2014
J'ai beaucoup attendut ce livre apres avoir lu des poissons dans la tête .Ce livre m'a fait énormément rigoler mais m'a fait aussi passer un bon momoent.Ce livre est a lire si on aime beaucoup rêver et imaginer des blagues insensées.C elivre est une réussite et nous fait rentrer dans le monde de Barry
Commenter  J’apprécie          40
Harioutz
  26 octobre 2016
Un roman jeunesse traitant habilement les thèmes de la différence, de la difficulté d'intégration, et du harcèlement.
Commenter  J’apprécie          30
Mirabilia
  16 novembre 2012
L'histoire : Barry passe son temps à raconter des blagues. Lorsqu'un concours de jeunes talents est organisé dans son école, il s'y inscrit aussitôt. Mais avant le jour J, Barry devra arrêter de faire des blagues. Curieusement, il se fait ainsi plus d'amis.
Notre avis : Quel roman époustouflant !
Barry est attachant dès les premières pages. Chacun se sent un peu comme Barry, à un moment de sa vie : un peu différent et exclu. Cette originalité qui fait son charme, Barry tente de la perdre pour se fondre dans la masse.
Lisez la suite en cliquant sur le lien !
Lien : http://123otium.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   26 octobre 2016
Barry prit plusieurs respirations profondes. C'était censé l'aider à se détendre, et pourtant il avait la tête qui tournait.
- Nous avons vu beaucoup de candidats, lança Miss Longajey, mais il reste encore un jeune talent. Je vous présente Barry W. Boone !
Barry fit pipi dans son pantalon.
Commenter  J’apprécie          20
HarioutzHarioutz   26 octobre 2016
En avançant sur la scène, Barry tenait son gros sac en papier devant lui. Il n'avait aucune idée de l'étendue de la tache de pipi, ni même si ça se voyait. Cependant, comme il portait un pantalon blanc, il était pratiquement sûr que les gens le remarqueraient.
Commenter  J’apprécie          20
maxoudoudoumaxoudoudou   30 octobre 2014
Pourquoi Barry ?
Appelle moi Barry ,pas Baboon.
OK Baboon.
J'ai dit....
J'ai entendu Baboon, je ne t'appelerai plus Baboon.D'accord Baboon ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Louis Sachar (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louis Sachar
Payot - Marque Page - Louis Sachar - Des poissons dans la tête
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Incorruptibles - Chemins toxiques

Comment l'école de Tamaya s'appelle-t-elle ?

Wimbledon
Beet
Woodridge
Bristol

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Chemins toxiques de Louis SacharCréer un quiz sur ce livre