AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824615419
Éditeur : City Editions (04/09/2019)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Une semaine aux Maldives tous frais payés, c’est le rêve ! Mais pour Alice, ce séjour n’a rien de paradisiaque... Cette célibataire qui frôle la quarantaine et aime un peu trop les mojitos, se retrouve coincée avec sa famille sur une île minuscule pour y célébrer le mariage de sa sœur. Entre sa mère qui cherche à tout prix à lui trouver un fiancé et un père qui retombe en adolescence avec sa nouvelle femme de vingt-cinq ans, Alice est à bout. Et quand l’une des invi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  06 octobre 2019
Vacances mortelles au paradis est la lecture idéale pour les vacances : de l'humour, un cadre idyllique, une enquête policière, bref j'ai été conquise.
On y fait la connaissance d'Alice et de sa famille, aux Maldives à l' occasion du mariage de sa soeur. Tous les invités sont réunis, et Alice doit supporter sa mère qui ne le fait que des reproches. Heureusement, ses amis et cousine sont là, à grand renfort de mojitos. Quand un meurtre est commis, ça ne peut qu'être un des invités. Alice décide de mener l'enquête.
J'ai pris plaisir à la lecture de ce roman plein de légèreté. On passe un bon moment, c'est plein de suspense, c'est super drôle et surtout c'est bien écrit. Je ne connaissais pas l'auteure mais je dois dire que c'est une très bonne découverte.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
Commenter  J’apprécie          310
leparadislivresque_48
  08 octobre 2019
Voici un roman détente qui entre dans une des catégories que j'affectionne les « cosy mystery ». Ce genre littéraire me fait découvrir souvent des auteurs anglais … mais les auteurs français ne sont pas en reste. Ce que j'aime dans ces histoires là c'est le côté humour qui vient atténuer le côté policier.
Le personnage qui va chercher à résoudre le mystère n'est ni policière, ni détective, c'est une jeune femme lambda qui veut juste que les choses accélèrent.
Nous avons donc comme décor une petite île qui fait partie des Maldives. Bien sûr la police locale c'est fourvoyé et c'est un innocent serveur autochtone qui va en faire les frais. Bien sûr Alice est convaincue de son innocence et va se lancer dans une enquête mais pas dans les règles de l'art puisqu'elle ne les connaît pas.
L'île, lieu propice aux huis clos, tantôt protectrice tantôt prisonnière. Nous nous retrouvons avec le criminel coincé, il fait donc partie des lieux. A qui faire confiance ? Cela crée de la suspicion, des tensions. Bien entendu on peu soupçonner un innocent et faire confiance au coupable…
Lîle lieu paradisiaque qui devient un enfer… un piège d'où personne ne peut sortir sans autorisation policière. Comme on est dans du cosy mystery Juliette Sachs ne pousse pas l'angoisse. Il y a même un côté la vie continue, on l'a connaissait pas vraiment la morte…
Petite digression. Vous savez que l'auteur écrit son histoire et que le lecteur projette certaines données personnelles… Cette héroïne à un prénom particulier, celui d'une de mes héroïnes de mon enfance « Alice Roy » alors j'avais l'impression de la connaître… Elles n'ont rien en commun mais la magie des souvenirs ont fait que cela a contribué à augmenter son capital sympathie à me la rendre attachante… sans parler de son côté gaffeuse et impulsive.
Nous avons comme fil rouge la thématique familiale. Tout d'abord la famille qu'on ne choisit pas et qu'on subit plus ou moins.
Les parents divorcés dont le père à refait sa vie avec une jeunette. La mère qui critique tout son monde et veut tour gérer. Au milieu Alice qui est tout un programme à elle seule. La fille qui se mari avec le gendre idéal a été adoptée par sa belle-famille et est hors du cercle.
Puis vient la famille par extension à savoir les amis intimes qui eux sont dans le même délire qu'Alice et sur qui elle peut compter. Petit havre de paix où on peut tout se dire.
Alice à une particularité elle adore parier. Son enquête semble un jeu pour elle. Ces pronostiques ne son pas aussi fiables que pour la course de Bernard l'ermite… les sens peuvent troubler son jugement.
Les phéromones et autres hormones, ainsi que les brumes éthyliques vont créer des tensions sexuelles drôles et causer des situations cocasses.
J'ai sourit et rit aussi de certaines situations.
Donc si vous voulez faire un petit voyage immobile sur une chaude plage des Maldives en compagnie d'un petit groupe sympa et un mojito pour vous détendre je vous invite à suivre cette enquête.
C'est le deuxième roman de cette autrice. Je mets dans ma wish list « On n'attire pas les hirondelles avec du vinaigre »…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KiriHara
  26 septembre 2019
« Vacances mortelles au paradis » est le second roman de Juliette Sachs, une jeune romancière ayant suivi des études de droit.
Les deux romans, celui-ci et « On n'attire pas les hirondelles avec du vinaigre » semblent avoir plusieurs points communs dont celui de mettre en scène une femme proche de la quarantaine ayant des problèmes dans sa vie sentimentale et se lançant dans une enquête policière.
Que dire sur cet ouvrage ? Qu'il n'est pas fait pour moi ? Cela semblait une telle évidence que j'espérais, si ce n'est me tromper, du moins que l'humour que laissaient présager le titre et la couverture serait suffisant à maintenir mon intérêt.
Bon, je me suis trompé, une fois n'est pas coutume... ni deux, d'ailleurs, pas plus que trois... mais peu importe.
Si je disais que « Vacances mortelles au paradis » est un roman de fille pour les filles, je me ferais probablement lyncher par les plus féministes d'entre vous.
Pourtant, suivre les péripéties de cette quarantenaire obligée de séjourner sur une île paradisiaque avec son horrible mère et son inconséquent de père, de suivre ses envies de mojitos dans lesquels elle noie non seulement les soucis familiaux, mais également ceux sentimentaux, car, de bien entendu, elle ne trouve pas de mec et, pour cause, elle est amoureuse de son ami d'enfance, qui lui aussi semble amoureux d'elle, mais aucun des deux ne veut franchir le pas (ouais, c'est super original comme intrigue sentimentale, n'est-ce pas ??). Suivre donc la jalousie non assumée de chacun des deux protagonistes... déclenchait en moi un ennui poli, mais profond que j'espérais voir s'atténuer avec l'arrivée du crime qui commençait à se faire terriblement attendre.
D'autant que l'auteur, en plus d'accumuler les clichés et les poncifs (sont père a quitté sa mère pour une femme de vingt-cinq ans et qui tente de jouer les « djeun's » ; la soeur a une vie parfaite, elle se marie avec un beau et riche jeune homme ; sa mère ne cesse de la critiquer sur sa vie sentimentale et sur son physique...) additionne également les phrases bateaux sans saveur ni intérêt : les rires sont sonores, les sourires vont jusqu'aux oreilles, éclairent les visages, sont malicieux, espiègles, ravis, enthousiastes, amicaux, bienveillants, moqueurs, satisfaits, charmants, carnassiers, forcés... Les protagonistes se mordent les lèvres pour ne pas rire... (et quand ce n'est pas les lèvres, ce sont les joues) ou bien pour simuler l'angoisse... ou quand ils trépignent d'impatience... ou quand ils ont posé une question qu'ils n'auraient pas dû... ou quand ils ont envie de quelqu'un... ou quand ils sont stressés... ou quand ils sont songeurs... ou quand ils réfléchissent...
Bref, les personnages passent leurs temps à rire et sourire, mais toujours d'une façon niaise et manquant cruellement de qualité littéraire et de métaphore chiadée.
Alors, certes, on sent bien que l'auteur s'est beaucoup amusée en écrivant cette bluette et qu'elle est très influencée par les comédies romantiques à l'eau de rose insipides et inconsistantes et, malheureusement, elle tente de reproduire cela par écrit et elle y réussit puisque son roman est à la fois inconsistant et insipide.
Bien sûr, n'étant évidemment pas la cible de ce roman, je ne suis pas très objectif. C'est clair ! Il m'arrive d'apprécier des oeuvres littéraires, télévisuelles, cinématographiques, dénuées de talent et de charisme pour peu que j'y trouve mon compte a minima.
Mais là, bien que j'ai insisté bien plus longtemps que je ne l'aurais fait habituellement, je n'ai pu que baisser les bras face à l'histoire, à son contenu, au personnage principal, à la narration et au manque cruel de plume ou, du moins, d'une tentative de proposer autre chose qu'une bouillie prémâchée pour ado attardé.
Oupss, je sens que ma dent se durcit et qu'il est temps pour moi d'abréger ma chronique afin que celle-ci ne sombre pas en lynchage envers l'auteur qui au demeurant est probablement sympathique et qui, en outre, n'a pas besoin de me compter dans le nombre de ces fans et c'est tant mieux pour elle.
Au final, un roman qui n'était pas fait pour moi tant à cause du personnage central, de l'intrigue que du manque flagrant de style et d'originalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Binchy
  20 septembre 2019
Vacances mortelles au Paradis - Juliette Sachs : dans votre librairie indépendante depuis le 4 septembre dernier !
"Un frisson me traverse l'échine. Un meurtre ? Dans ce lieu si paradisiaque ? Cela semble contre nature".
Une semaine aux Maldives tous frais payés, c'est le rêve ! Mais pour Alice, ce séjour n'a rien de paradisiaque... Cette célibataire qui frôle la quarantaine et aime un peu trop les mojitos, se retrouve coincée avec sa famille sur une île minuscule pour y célébrer le mariage de sa soeur.
Entre sa mère qui cherche à tout prix à lui trouver un fiancé et un père qui retombe en adolescence avec sa nouvelle femme de vingt-cinq ans, Alice est à bout. Et quand l'une des invitées est retrouvée assassinée dans sa chambre, c'est vraiment le pompon ! D'autant que tout le monde a interdiction de quitter l'île tant que le meurtrier est en liberté.
Face à l'incompétence de la police locale, Alice décide de prendre le taureau par les cornes et de démasquer elle-même l'assassin. Plus facile à dire qu'à faire, car parmi la centaine d'invités, ils sont nombreux à avoir de vilains petits secrets...
SUSPENSE ET HUMOUR : UNE COMEDIE POLICIERE IRRESISTIBLE !
Juliette Sachs, diplômée en droit, est juriste en région parisienne. Vacances mortelles au paradis est son deuxième roman, un cosy mystery à la française qui mélange habilement humour, amour et suspense.
J'ai dévoré ce roman que Slavka Miklusova, Attachée de presse chez City éditons m'a permis de découvrir en service presse. Un livre, qui contrairement à ce que l'on pourrait croire en voyant le titre, fait du bien. Que d'émotions tout au long de cette lecture et quel voyage dans cet endroit paradisiaque. Je ne peux m'empêcher de sourire quand je pense au comportement de la maman d'Alice envers sa fille ainsi que son papa et sa nouvelle jeune compagne. Un livre percutant et drôle à la fois ! Je ne vous en dévoile pas plus et je vous en conseille fortement la lecture. Vous allez passer un agréable moment. N'oubliez pas votre maillot de bain et votre tuba et j'en passe...
Lien : http://binchy.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Sophie_95
  27 septembre 2019
J'ai dévoré ce livre. Nous suivons l'histoire d'Alice, une presque quadragénaire qui se retrouve sur une île des Maldives avec sa famille et ses meilleurs amis, pour célébrer le mariage de sa soeur. Pour l'occasion, l'île a été privatisée et une centaine de personnes y séjourne.
Comme souvent dans les comédies romantiques, ses parents sont insupportables (mais très drôles !) : sa mère chercher à tout prix à lui trouver un mari, tandis que son père joue au jeune dans les bras de sa nouvelle et très jeune femme. Lorsqu'une des invitées est assassinée, la police place toute l'île en confinement et Alice décide de mener l'enquête en secret pour démasquer l'assassin, afin d'éviter ce huis-clos pesant avec sa famille.
En parallèle de son enquête, nous suivons les aventures amicales et sentimentales d'Alice : fou rire et mojitos (beaucoup de mojitos !) sont au rendez-vous. Alice a des sentiments pour meilleur ami, Vincent, mais il l'a repoussée dans le passé et la situation n'est pas simple entre eux. Surtout que l'île cache d'autres séduisants célibataires, comme le beau Jérôme.
Alice est une jeune-femme à laquelle on s'attache facilement : un caractère bien trempé, un humour cynique et des addictions prononcées (mojitos, jeu).
Les membres de sa famille ne sont pas en reste : sa mère insupportable, qui cherche à lui trouver un mari et la harcèle avec sa ligne, puis décide de s'inscrire elle-même sur Tinder (s'en suivra d'ailleurs un passage assez marrant qui m'a beaucoup fait rire) ; son père en plein crise d'adolescence avec sa nouvelle jeune épouse ; sa soeur, en fille parfaite et donneuse de leçons (bien que ce personnage soit tout de même moins présent que les autres).

Mélangeant humour, amour et enquête policière, ce roman est un vrai moment de plaisir. Pour moi, il tient plus de la comédie romantique que du polar, alors si vous cherchez un vrai polar noir, passez votre chemin. En revanche, si vous cherchez une lecture légère et amusante, sur fond de romance, ce livre est fait pour vous !
Un extrait qui m'a plu : "En effet, cinq mojitos plus tard, nous sommes presque devenues amies. Presque. Les surnoms ridicules dont elle affuble mon père à tout bout de champs continuent malgré tout à m'horripiler. Mon lapin, mon roudoudou, mon canard en sucre… Il va me falloir plus que les cinq (heu…six ? ou sept ?) mojitos que j'ai avalés pour m'habituer à ça. Néanmoins, à mon grand soulagement, elle parait aimer sincèrement mon paternel. Autrement je ne vois pas comment elle pourrait supporter la scène à laquelle nous assistons. Pour faire comme les jeunes, mon père s'est mis à enchainer les mojitos comme des menthes à l'eau. Or, il semblerait que ce ne soit pas de lui que j'ai hérité mon gène de résistance à l'alcool. Il est beurré comme une biscotte.
Je lui assène une claque dans le dos et me moque :
— Bon, chacal givré, je crois qu'il est temps que tu ailles grignoter un morceau histoire d'éponger les trois grammes d'alcool que tu as dans chaque bras.
— Pourquoi tu m'appelles cachal givré, heu chacal vrigé ? bredouille-t-il en butant sur les mots.
— Allez, viens mon canari rose. Alice a raison, je crois que tu as bu assez de mojitos, gazouille Cindy en l'aidant à se lever."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   08 septembre 2019
Les pieds dans l’eau transparente, j’observe de minuscules bébés requins nager autour de mes chevilles. C’est difficile d’imaginer que ces inoffensives créatures d’à peine vingt centimètres se transformeront bientôt en de redoutables prédateurs. Je fais quelques pas au bord de l’eau et prends le temps d’admirer le sable d’un blanc immaculé, sur lequel s’éparpillent des cocotiers. Je ferme les yeux pour sentir sur ma peau la caresse du soleil. Cet endroit est paradisiaque.
— Alice ! Tiens-toi droite et rentre le ventre, on dirait que tu es enceinte !
Enfin, paradisiaque si l’on excepte ma mère.
— Fous-lui la paix Mireille ! Ça ne te suffit pas de m’avoir pourri la vie pendant trente ans ? Il faut aussi que tu tortures mes enfants ?
Et mon père.
— Mon lapin, ne t’énerve pas, c’est mauvais pour ta tension !
Et sa nouvelle femme de vingt-cinq ans épousée un mois plus tôt.
— Toi la pétasse, on ne t’a pas sonnée ! hurle ma mère à pleins poumons.
— Dis donc, tu parles à Cindy sur un autre ton ! rugit mon père en bondissant de son transat.
— Maman, papa, calmez-vous tous les deux. On est une famille et je suis sûre que vous ne voudriez pas gâcher mon mariage.
Et ma sœur Miss Perfection, qui va bientôt épouser monsieur Perfection. Non contente d’avoir suivi sagement les études brillantes que mes parents avaient toujours souhaitées pour nous et d’avoir un travail stable et bien payé de responsable juridique au sein d’une grande banque, elle s’apprête à épouser, à tout juste trente ans, le mari et gendre idéal, à savoir un mec beau-riche-gentil-intelligent-sportif. Le type d’homme sur lequel toutes les femmes fantasment depuis leur plus jeune âge et dont tous les parents rêvent pour leur progéniture chérie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bbpoussybbpoussy   22 septembre 2019
A quoi cela sert-il que je passe deux heures par semaine à la salle de sport pour entretenir ma silhouette alors que la prochaine personne qui verra mon corps nu sera le médecin légiste lorsque j'aurai été bouffée par mes chats ?
Commenter  J’apprécie          60
AnanicoAnanico   29 septembre 2019
Je me suis bien évadée entre l' eau turquoise, sable blanc ,chaleur, palmier mojito et Alice avec qui vous allez passer un bon moment avec son humour qui m'a fait franchement rire.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : MaldivesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15318 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre